Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 18:54
Le lp Rockin' again at the 2 "i"'s (ace records CHA 77) rend DSC06079.jpghommage  au 2 "i" s Club dont l'histoire est inséparable de celle du rock n'roll anglais des années 1950. C'est ce club qui permet à des artistes comme Tommy Steele, Terry Dene, Vince Taylor, Wee Willie Harris ou Tony Crombie de faire leurs premières armes.  
Ce lp compile quelques un des titres de Rock n'roll anglais des fifties les plus exitant nous trouvons deux morceaux de Vince Taylor and the Playboys  Brand new Cadillac  (un monument de l'histoire du rock n'roll) et Right behind you baby (une cover du rockabilly Sun de Ray Smith), deux rock n'roll féminin de Janice Peters A girl likes et This little girl's gone rockin' (le chef d'oeuvre rock n'roll de Ruth Brown), du jump rock avec Tony Cromby et Let's you and i rock et Bertice Reading avec Rock, baby, rock, du rockabilly avec Ubangui stomp (une cover du rockabilly Sun de Warren Smith) par Dean Shannon, Baby Sittin' par Johnny Angelo & the Tuxedos et Teen street par Toni Eden, et du Rock n'roll avec Slippin' and sliddin' (une cover originale du titre de Little Richard) par Dickie Pride, Long Stringy baby opar Johnny Crawford, Hey miss Fannie (cover rock n'roll du titre doo wop des Clovers) par Dean Webb, If you need me par Dave Sampson & the Hunters et les psychotique So what de Johnny Kidd & the Pirates (dont le son annonce les sixties).
A la fois des styles différents sur ces 14 titres, mais également un son particulier caractéristiques du Rock n'roll anglais des fifties qui met en évidence sa singularité par rapport à son cousin américain.

 


A Girl Likes - Janice Peters


Bertice Reading ( rock baby rock )


Dickie Pride - Slippin' 'n' Slidin'


Vince Taylor-Right Behind You Baby





Tony Crombie & His Rockets Teach You To Rock
Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 00:05

The girl can't help it (en français La blonde et moi) est une comédie

Tgchi1956.jpg

(avec morceaux chantées) réalisé par Flank Tashlin en 1956. Le scénario est inspiré d'une nouvelle de Garson Kanin Do Re Me,  un malfrat (joué par Edmond O'Brien) qui est un ancien roi des jeux clandestins décide de se marier avec une superbe blonde (jouée par Jayne Mansfield), mais il veut avant qu'elle devienne une grande star de la musique. Pour arrivé à ses fin il fait appelle à un ancien impresario (jou"é par Tom Ewell) qui s'est fait une réputation en faisant de la chanteuse Julie London une Star, mais aprés avoir était quitté par cette dernière avec qui il avait également eut une aventure amoureuse, sombre dans l'alcoolisme.

La comédie fait derrière cette petite histoire une satyre du Rock n'roll qui en 1956 est le plus grand phènomène culturel de l'histoire des USA qui fait peur à l'amérique bien pensante.

Mais l'effet sera inverse il deviend dés sa sortie le film est une référence pour les teenagers fan de rocks qui peut y voir ses rockers préférés et pas des moindres: Gene Vincent qui chante Be bop a lula, Eddie Cochran qui chante Twenty Flight Rock, Little Richard qui chante She's got it et The girl can't help it, Fats Domino qui chantent Blue Monday, Eddie Fontaine qui chante Cool it baby, mais aussi The Treniers, The Platters, The three chuckles et d'autres.

Ce succés est probabalement du au choix des artistes (qui sont quelques un des plus représentatifs du style musical) mais aussi à la mise en scènes, au montage et aux magnifiques couleurs (DeLuxe Color)de chacun des passages musicaux qui sont absolument fabuleux

Les morceaux musicaux sont : "The Girl Can't Help It" - Little Richard, "Tempo's Tempo" Nino Tempo,  "My Idea of Love"& "I Ain't Gonna Cry No More" Johnny Olenn, "Ready Teddy" & "She's Got It"  Little Richard, "Cool It Baby" - Eddie Fontaine, "Cinnamon Sinner"  Teddy Randazzo and the Three Chuckles, "Spread the Word" Abbey Lincoln, "Cry Me a River" -Julie London, "Be-Bop-A-LulaGene Vincent and the Blue Caps, "Twenty Flight Rock" Eddie Cochran, "Rock Around the Rockpile" - Ray Anthony Orchestra "Rocking Is Our Business",  The Treniers "Blue Monday",  Fats Domino, "You'll Never, Never Know"  The Platters, "Every Time You Kiss Me"   Jayne Mansfield.

 

photo-La-Blonde-et-moi-The-Girl-Can-t-Help-It-1956-6.jpg
Eddie Cochran

 

Annex%20-%20Mansfield,%20Jayne%20(Girl%20Can%27t%20Help%20I

 

 

 

 

Jayne Mansfield

 

 

tumblr krh6z5fGfN1qzpcr6o1 500

 

 

Tom Ewel et Jayne Mansfield

 

 

 

 

wallpaper_133964_8235.jpg

 

 

Gene Vincent

 

 

 

movie1.jpg

Little Richard

 

 

 

.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 19:17

Everybody in the whole cell block...! DSC05749Ten tracks of bop 'n' roll by 5 swingin' bands from down under est une compilation de 10 titres de rock n'roll rockabilly et Jump enregistré en Australie dans les 1980's qui sort sur Regular records / Hybrid records en 1985 (HYB lp 4).
 Ce lp complète le lp Ausiebilly consacré  lui aussi à des enregistrements de rockabilly australien des 1980's mais sortis en 45 tours  sur le label Preston Records. (voir l'article consacré à la compilation sur le blog)
Nous trouvons sur le lp Everybody in the whole cell block...!   the New Dancehall Racketeers (présents aussi sur le lp Ausiebilly) qui interprettent We're gonna teach you rock et In the mood (deux titres Jump rock dans le style de Bil Haley dont la reprise du swing eternel de Glenn Miller), The Jaguars (qui ont comme chanteuse Toni Allaytis, qui est probablement la chanteuse des Toni and the Tomcats du lp Ausiebilly) interprettent They call me the rockin' lady et Don't ever leave me gain (deux trés bon rockabilly féminin), The Straight 8's (également présent sur le lp Ausiebilly) font du rockabilly efficace avec la cover de Bop street de Gene Vincent et Wig Wam Willie, Les Trebble Clefs font du rockabilly dans un style plus moderne et aux sonorités rappelant le rockabilly teddy boys de Grande Bretagne avec Rockabilly land et Big bad billy, enfin les Milky bar kids malgrés leur look new wave sur la photo du verso font du néo rockabilly d'un trés grande qualité avec If you remember et la cover exeptionnelle de qualité et de créativité du Flaming star d'Elvis Presley.

 

 

The Straight 8's - Bop street
Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 18:57

American rockabilly volume 1  DSC05762.jpg- Ultra rare & best rockin' trax 80- 86 (Kat tales records) compile quelques enregistrements de formations rockabilly des 1980's nous trouvons les Rockats avec Rockabilly doll et Tanya jean (deux trés bons néo rockabilly), Skinny Vincent & the Eightballs avec Eyeballin' you et So Good (des rockabilly impeccables et abouties avec de remarquables riffs), les King pins avec Ask me if i car (sont dans un style plus jump and jive) et avec Rockin' with Cindy (un néo rockabilly dans le style des Polecats) , Willie and The String Poppers avec The Rockin' blues, The fender bender boogie Whatever happened to that rock n'roll et The crazy boogie (font du trés bon rockabilly authentique avec un son trés roots qui rappelle quelques fois certaines faces rollin' rock 1970's ), Billy & the bop cats avec Workin' man's blues et Rock n'roll fever (sont eux aussi dans un style de rockabilly et white rock  authentique ), Rockin' Denny & the Real gone Guys avec Bop boogie (un néo rockabilly radical) et la cover de Ting a ling de Buddy Holly.

Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 18:02

Nervous Records consacre l'album  Aussiebilly DSC05765.jpg( NERD022) à la scène Rockabilly australienne de la fin des années 1980's.
Nous trouvons donc 14 titres de 6 formations enregistrés sur un label indépendant local Preston records qui se fera encore plus remarqué la decennie suivante. Toujours est il que tout les titres présents sont des merveilles d'une efficacité et d'une qualité impressionnante. Le seul défaut à mon avis de ce lp est le dessin du recto de la pochette qui est particulièrement moche et vraiment pas vendeur.
Nous trouvons the Wildcats qui interprette Rain (un petit chef d'oeuvre entre néo rockabilly et style authentique), Heebie-jeebies (étonnante et trés réussie version rockabilly du titre de Little Richard), Rock you (trés beau rockabilly de style authentique avec un magnifique rythmique de slapping bass) et Rock bop (une version white rock du rockabilly de Jack Earls), The Hot dogs qui interprette Rockabilly hop (splendide néo rockabilly), The Dance hall racketteers qui interprette Rocket 88 (version western swing du classique de Jackie Brenston) Dig that boogie (cover country boogie du titre de Roy Hall), Rock n'roll Carpenter (un western swing) et Stock car boogie (cover western swing du hillbilly rock Hardtop Race de George Stogner) , Toni and the Tomkats (groupe avec une chanteuse) qui interprette Gotta lotta rhythm (belle version du rockabilly de Patsy Cline) , Did you miss me? (cover d'un slow ballade  de Wanda Jackson parfaitement mené entre rock n'roll et doo wop) et Two long years (belle cover de Janis Martin), The Renegades qui interprette Jump and Jive (trés bon rockabilly dans le style de Crazy Cavan), The Straight 8s qui interprette Slippin' out and sneakin' in (une belle cover du titre de Joe Clay).

Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 01:21

En 1964 Chess sort un lp de 4 titres DSC05477.jpgabsolument indispensable à tout amoureux de la guitare rock Bo Diddley and Chuck Berry - Two Great Guitars (Chess 515023). Il est mis en boite au ter Mar recording Studio de Chicago en Mars 1964.
Nous trouvons sur la face A  Liverpool Drive (avec Chuck seul qui fait de nombreux exercices de style de solo d'une grande beauté), Chuck Beat réuni Chuck Berry et Bo Diddley sur des improvisations dans le style de guitare de Chuck.
La face B est le même principe mais )à l'envers Bo Diddley fait une version trés personnelle du traditionnel When the saints go marching in et Bo's beat réunie Chuck et Bo dans des improvisation dans le style de jeux de Bo Diddley., Les titres en solo de Chuck Berry et Bo Diddley font en gros 3 minutes, par contre les deux morceaux en duo durent 13 minute pour Chuck's beat et 17 minutes pour Bo's Beat et étonnement ces improvisations sur leurs styles respectifs sont tellement géniales que l'on ne les entend pas passées. Un album légendaire et un des rares albums d'improvisations brutes et pures et sans arrangements postèrieure de l'histoire du vrais rock n'roll.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Sixties Rock n' roll
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 01:07

Chuck Berry enregistre le live From St Louie to Frisco (Mercury 134.082 MCY) l'annéeblack-rocker05322.jpg suivante de son précédent  Live at Fillmore soit en 1968, ce dernier est de la même trempe, soit du rock noir et du blues avec tout le charme et le génie du style unique de Chuck Berry. Mais à la différence du live at fillmore dans son St Louie to Frisco nous ne trouvons que des compositions de Chuck sonnant plus Blues rock n'roll que rock n'roll pur, on peut aussi noter que les arrangements sont aussi l'oeuvre de Chuck Berry.
Soit les titres Louie to Frisco, Ma dear, The love i lost, I love her, i love her, Little fox, Rock cradle rock, Soul rockin', I can't believe, Misery, My tamborine, Oh captain et Mum's the world.
Un magnifique live Blues rock n''roll absolument envoutant.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Sixties Rock n' roll
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 00:41

Chuck Berry qui a quitté DSC06193.jpgChess pour Mercury records enregistre le Live at Fillmore, San Francisco (Mercury 6463 016) en 1967, le style n'est pas du tout psychédelique ou à la sauce blues décadent, mais il s'agit pour notre bonheur d'un trés bon album de Rhythm and blues et de black Rock n'roll. Il est accompagné par le Steve Miller Band soit Steve Miller (guitare et harmonica), Lonnie Turner (basse), Tim Davis (Batterie), Jim Coke (guitare) et Jim pereman (orgue et piano électrique).
On trouve un medley Rockin' at the fillmore (compos de Chuck Berry) avec Everyday at the blues (De Memphis Slim), C.C. rider (le chef d'oeuvre de chuck Willis), Driftin' blues (un classique du blues de la côte Ouest de Johnny Moore), Feelin' it (composition de chuck), Flyin' home (un titre de jazz de Lionel Hampton et Benny Goodman ici joué blues), Hoochi' coochi' man (de son ami et accompagnateur de chez Chess Wille Dixon), It Hurts me too et Fillmore blues (deux compositions de Chuck Berry), Wee baby blues (de Joe Turner) et une version différente de son classique Johnny B. Goode.Un disque pour les inconditionnel de Chuck Berry et les amoureux du blues rock.









Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Sixties Rock n' roll
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:38

portsilver1

portsilver2

pushniks

richmondbelle

riverview

sam's

silkcity

southern-queen-hot-shoppe-diner

trent

zinn's

2848249381_bdaf36e854.jpg

040108cheyenne.jpg

2692020791_71f1deddb4.jpg

dinerX.jpg

kumme-esse-diner-space-age-myerstown-pa.jpg

Int_rear.jpg

2719875063_69962faa5c.jpg
 
kumme-esse-diner-terrazzo-myerstown-pa.jpgkumme-esse-diner-soda-fountain-myerstown-pa.jpg

bridge1.jpg

2336181755_984df7d135.jpg


Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:24

gator

gelbachs

giberson-3

glasskitchen

healds-diner

highstown

Ko-Z

laurel

leos-diner

lindholms

lloyds

midway2

mommouthqueen

monteagle

monteagle1

motown-002

newideal

owl

patchogue

pauls

perfect


Repost 0