Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 00:16

The Marathons est DSC06156.jpgune formation Doo wop qui obtient un trés gros tube avec le doo wop rapide Peanut Butter. Mais derrière ce nom se cache une autre formation The Vibrations qui obtient un gros tube avec The Watusi , qui en 1956 se fait connaître par le titre Stranded in the Jungle (popularisé par the Cadets).
Dans cette formation aux trois noms se cache Don Bradley (basse), Carl Fisher (second ténor), Dave Govan (Barriton), Jimmy Johnson (leadeur), et Richard Owens (premier ténor). H.B Barnum qui écrit le titre Peanut Butter trouve que The Vibrations est la formation idéale pour interpretté son titre, mais ils sont en contrat avec Checker records, Arvee Records arrive à fgaire enregistré le groupe en le débaptisant par The Marathons (ce qui est possible car le contrat Checker est individuel pour chaque membre des Vibrations et non pour le groupe entier. Ils enregistrent plusieurs titres sous ce nouveau nom dont Tight Sweater (écrit par  Sonny Bono). Arvee records enregistre ensuite un lp complet des Marathons Peanut Butter (Arvee A428), c'est ce dernier que je me suis procuré.
Le tempo des titres est toujours rapide et d'une qualité égale à leur tube Peanut butter, nous trouvons quattre reprises particulièrement originales et réussies 3 rock noir  You Bug me baby de Larry Williams, Tutti Frutti de Little Richard et high blood pressure de Huey Piano Smith et un doo wop Gee des Crows.
Les autres compositions originales sont  à connaitre  Peanut butter bien sur, mais également Chicken spaceman, Nothing in the world, Tight sweater, Percy Mercy of scotland yard et Oink Jones


PEANUT BUTTER - 1961 - The Marathons


The Marathons-Nothing in This World





Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 22:08

The Earls DSC06157est une formation de Doo wop blanc originaire du Bronx (New York) qui se forme en 1957 au Tecumseh Social Club sous le nom de the Hi-Hatters. Le leadeur du groupe Larry Figuerado prend le pseudo de Larry Chance, il est rejoint par Jack Wray (Basse), Ronnie Calabrese (Ténor), Eddie Harder (Ténor), Dick Levister (Organiste), jimmy Frascati (guitare) et Bobby Tzibuzio (Batterie).

En 1959, lorsque le groupe chante dans une entrée de métro que Johnny Powers (rien n'a voir avec le chanteur) responsable des disques Rome les découvre.

Aprés uavoir enregistrer 4 titres sous le nom des Hi-Hatters, ils enregistrent leur premier simple pour Rome Records en 1961Life is but a dream / Whoever you are (Rome 101), le disque est un tube et le groupe passe au show tv de Murray K et à l'American Bandstand de Dick Clark. Ils enregistrent un second simple  Looking for my baby / Cross my heart (Rome 102) qui est un autre disque de Doo wop rapide.

En 1962 ils changent de label pour Old Town records et enregistre le sublime Remember Then / Let's Waddle (Old Town 1130) Ils  obtiennent avec Remember then un énorme tube l'année suivante.

C'est aussi en 1963 qu'ils enregistrent les simples Never / I keep a tellin you (Old town 113) et I believe / Don't forget (Old town 1149)

Ensuite Larry fait une courte carrière solo, puis rejoint de nouveau la formation au milieu des sixties (qui compte alors 2 nouveaux membres), ils continue jusque dans les 2000's à se produire sur scène et sorte un album en 2001.

Le lp Remember me Baby sur le label new-yorkais  Woodebury (LP 104) compile les faces Oldtown qui sont de trés belles faces de doo wop rapides et médium du début 1960's et d'autres plus soul, associé à quelques faces recentes  dont la ballade trés réussie de 1976 Remember me baby et d'autres moins interressante comme Amor.

soit les titres Remember me baby, I believe, Eyes, Outin the cold again, Life is but a dream, Cry cry cry (un doo wop rapide magnifique), Our day will come, Remember then, Never, Amor, Looking my way (un autre trés bon doo wop rapide mais plus soul), Old man river, Kissin' et Ask everybody.

 

 

 


The Earls- I Believe


The Earls - Life Is But A Dream

The Earls-Remember Then

 

 

The Earls - Eyes

 

 

 


The Earls - Cry Cry Cry

 

 

 

 


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 19:14

L'histoire de cette formation de DSC06171.jpgdoo wop blanche commence en 1955 - 1956 à Staten Island. Vito Picone alors agé de 15 ans, chante dans un groupe vocal The Crecents au côté de 2 garçons Ronnie Jones et Carman Romano et d'une fille Pat Croccitto, ils se produisent alors localement.
Leur seul enregistrement des Crescent pour Club Darling come back est une composition de Vito dans le style de Frankie Lymon & the Teenagers. Le disque obtient un succés local notable avec une seconde face dans le même style également réussie My Tears.
Le groupe se séparre et Vito, forme avec la bariton Carman Romano une nouveau groupe The Elegants auquel se rajoute le ténor Arthur Venosa et la Basse James Moshella. Un cinquième membre finit par les rejoindre le ténor Frank Tardogno (ancien membre des Key Lords).
Le groupe gagne un talent show local, leurs auditions chez Aladdin records, Ivy Records sont infructueuse par ce que spécialisé dans les formations noires. Le Producteur Bea Casalin écoute une démo du groupe le titre Little Star composé par Vito  et Venosa, et sent le gros potentiel du titre il signe alors le groupe. En Avril 1958 il arrive à les faire enregistré le titre avec un autre titre Getting dizzy sur la major ABC Paramount.
Le titre devient rapidement un gros tube d'abord localement se vendant à 80 000 copies rien que dans la ville de New Yorkdurant la première semaine de diffusion. Le titre devient rapidement un énorme tube national aux USA mais aussi dans le monde (3 semaines comme N° 1 du hit parade italien) le simple se vend  à 1 million d'exemplaire.
Ils apparaissent dans l'émission de tV d'Alan Freed et tourne aux côtés de Dion & Belmonts, Bobby Freeman et Jack Scott.
Ils sortent ensuite un second simple Please believe me / Good night obtient un succés local, ils sortirons d'autres simples avec des titres comme True love affair avec Frankie Tardogno en leadeur, le simple Little boy blue / Get well soon qui sera une grosse vente sur la côte ouest des USA. Même si le groupe n'ovbtiendra qu'un gros tube national, on peut noter 4 numéros 1 simulatanément en Californie et au Texas avec Little star et sa face B Getting Dizzy, Please believe me et Little boy blue.
En 1960 ils enregistrent  toujours pour Abc Pramount Tiny Cloud qui sera un gros tube dans le Connecticut, ils signent ensuite pour United artist pour qui ils enregistrent Speack low le thème du film One touch of Venus et un simple avec The Spiral une nouvelle dance que le label compte lancer (à la manière du twist, stomp ou Hully gully) mais cela sans succés.
Vito est victime d'un grave accident, le groupe continu à enregistrer dont le titre Dessin' up (écrit par Arthur Venosa) qui est encore une réussite. Le groupe finit par se séparrer au début des sixties, Vito reformme un nouveau groupe  Vito & the Elegants qui enregisitre quelques titres pour Laurie records.

La compilation Vito Picone & the Elegants sur An AM - Par Record (pressage canadien APT 1000) compile 16 faces de la pèriode Abc Paramount et le premier 45 tours dont les tubes et des titres moins connus.
Soit les titres Little boy side, Get well soon', Goodnight, Please believe me, Happiness, Spiral, I'll Still be waiting, Getting dizzy, True love affair, Pay day, Tiny cloud, I've seen everything, Little star, Darling come back, My tears,  My tears, A dream can come true et  Dressin' up.
La qualité des voix sur les titres est parfaite, les mélodies sont toujours, les titres sont en majorté des ballades et des doo wop au rythme médium du style de Little Star mais nous trouvons quelques trés bons doo wop rapides comme  Getting DizzY, I've seen everything et  Darling Come back qui est le premier enregistrement du groupe sous le nom de The Crecent avec la chanteuse Pat Crocitto.
Le titre Tiny Cloud est dans la veine des bons titres de Dion and the Belmonts, on peut aussi noter un style sur certains titres qui n'est pas sans rappeller The Mystic.


Little Star - The Elegants 78 rpm!


The Elegants-Please Believe Me

The Elegants - Happiness


The Elegants - I've Seen Everything


Pat Cordel & The Crescents ( aka The Elegants)-- Darling come back 1956

ELEGANTS- TINY CLOUDI'VE SEEN EVERYTHING--ABC- PARA 10219

The Elegants, Getting Dizzy, 1958, USA

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 19:16

The Big bigtownplayboys.JPGTown Playboys est un groupe de rhythm and blues et jump rock anglais fondé par Ricky cool et Andy Silvester en 1984.  Leurs influences viennent plus de chanteurs noirs du début des fifties que des Rockers de la fin des fifties, même s'ils accompagne Jeff Beck sur l'excellent album en hommage à Gene vincent Crazy Legs.
Aprés un premier album en 1985 Playboy Boogie ( Making Waves) ils enregistrent 5 autres album durnt les 1990's

Now Appearing (1990 - Blue Horizon)  Crazy Legs with Jeff Beck (1993 - Epic)  Hip Joint (1994 - Blue Horizon) Off The Clock...Live! (1997 - Eagle)  Six Pack (1998 -BTP).
En 1999, Mike Sanchez quitte le groupe pour une carrière solo, et se trouve remplacé par Big Joe Louis.

Je possède l'album cd Hip Joint de 1994 sur Blue Horizon (cdbluh 017), l'ensemble sonne vraiment rhythm and blues fifties avec de remarquables break de guitares et saxophones, mais également on peut noter que le chant et le style rappellent aussi  le blues blanc des 1980's. L'album se compose de compositions de Mike Sanchez  Glamour girl,Girl all over the world,  Forever true et Rock me again, complétés par des reprise du Kiddio de Brook Benton et Clyde Otis, de  Ain't no big deal on you de Freddie King, de When it rains it pours de Billy Emerson, de My heart is mended de Charles Brown et No place to go d'Howlin' Wolf.
Un album dans le sillage de ceux des Palladins mais en plus Jump, sa qualité est tel qu'il ne peux que séduire un amateur de rock n'roll. 


Big Town Playboys featuring Mike Sanchez


Recorded by Ron Whitehead, Landlord of the Talbot Bar in Wrexham on 9th February 1988


Michael Sanchez and the Big Town Playboys
Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 18:01

Rebels Revenge est une formation 00-rebels_revenge-wild_bunch_boogie-2004-front-RaB.jpgde Teddy boy Rockabilly et Rock n'roll novergienne, qui commence en 1997 avec cinq copains d'écoles fan de rockabilly Jan Ove Undem (leadeur vocal), Kristine Einbu (basse), Cato Ramfelt (Piano), Alf Lund Godbolt (batterie) and Håkon Samland (Guitare) qui s'appelle the “Teenwaves”.
Leurs influences sont le rock des fifties et évidemment leurs compatriotes Les Teencats.
Par la suite les membres du groupes change, le groupe changent de nom en 1999 pour les Money Makers avec
Håkon Samland (guitare solo), John Sindre Lynghaug (Basse), Jan Ove Undem (chant), Alfie Hansen (guitare rythmique) et Eivind Siljeholm (batterie) leur répertoire est un mix de Rock n'roll fin 1950's (Chuck berry, Eddie Cochran, Buddy Holly, Jerry Lee Lewis...)et de Teddy boy rock n'roll et rckabilly comme Crazy Cavan & the rhythm rockers ou Riot Rockers, mais leur grosse influence est toujours The Teenkats.
.En 2000 le guitariste Håkon remplace Jan Ove Undem comme chanteur
C'est en 2002 que Håkon et John Sindre décide de fonder un nouveau groupe dans un style exclusivement Teddy Boy rock n'roll Anglais.
C'est comme cela que nait Rebels revenge avec Håkon Samland (chant et guitare), John-Sindre Lynghaug (chant et basse), Joakim Høyland (Guitare) and Magnus Nilsen (batteries), Ils sortent un premier album cd en 2002 Rebel's revenge (contenant 9 compositions et une reprise).
En 2004 Roger Kristiansen (ancien membre des Wild Dogs) devient le batteur et Rudi Jackobsen remplace Joakim Høyland à la guitare rythmique.
En Avril sort le second CD du groupe Wild Bunch Boogie sort en Avril 2004 sur un label suédois Old rock records, c'est ce dernier que je possède. Il se compose de 15 trés bonnes compositions dans un style totalement teddy boys qui doit aussi bien au Teenkats qu'à Tom Powder avec une personnalité et un style vraiment bien à eux.
En effet on ne sent plus vraiment le style du teddy boys rockabilly des 1970's et 1980's de leur début mais un renouveau du style comme les Teenkats ou les Black Knights l'ont fait avant eux. Les titres de cet album sont That's rock n'roll, Were going down, Bad teddy boy, True marie, Angelina, Little Miss Behaven, Hey Mr. John, Leave your anyway, Dear Marie, Teddyboy, Hula baby rockin', Town hall party, Rock n'roll is kind of music, Love for me love for you et Wild bunch boogie.


Rebels Revenge-Fly on the wall


REBELS REVENGE-ROCK´N ROLL IS KING


REBELS REVENGE - that's rock 'n' roll

Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 17:09

Le lp Original Nashville rock DSC06373de Musidisc du début des années 1970 (30 CO 1377)  est une compilation de quelques un des meilleurs rockabilly et rock n'roll de chez Sun Records. Ce qui est amusant de remarquer c'est que Sun records est un mabel de Memphis et non de Nashville, donc le disque aurait du s'appeller Original Memphis rock!!!
Nous trouvons les deux premiers énormes tubes de Jerry Lee lewis Whole lotta shakin' going on et Great balls of fire, de Carl Perkins le maxi tube Blue suede shoes et son autre petit chef d'oeuvre Honey don't, pour Roy Orbison les incontournables rocks sauvages Rockhouse et Ooby dooby, tout aussi sauvage nous avons aussi le Red Hot de Billy Lee Riley, Charlie Rich est présent avec son medium rock Lonely weekends comme Carl Mann avec sa reprise rock de Mona lisa, Warren Smith interprette étonement un titre de Johnny Cash Rock n' roll ruby (à la place d'un de ses inombrables classiques du rockabilly!!)  enfin deux artistes moins connus Carl Mc Voy avec sa version de You are my sunshine (dont Gene Vincent fit aussi une fabuleuse version) et Bill Justis avec l'instrumental western Raunchy.
Ce disque est important historiquement il est probablement la première compilation de rockabilly française.

Jerry Lee Lewis - Great Balls of Fire


CARL PERKINS - 'Blue Suede Shoes' - 78rpm 1956


Roy Orbison - Rock House, 78rpm, SUN


Bill Justis - Raunchy & The Midnight Man 78 rpm!


Carl Mann - Mona Lisa


WARREN SMITH - ROCK 'N' ROLL RUBY SUN #239 78 RPM
Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 16:07

Il s'agit d'une série de 2 lpDSC06424.jpg consacré aux tubes des années 1960, je ne possède que le Welcome to the sixties  volume 2 que mon frère m'avait offert (EPM musique FDD 21032) . Les titres s"échelonnent entre 1959 et 1969 allant du doo wop à la Soul en passant par les groupe beat, le twist et le surf.
De 1959 nous avons le doo wop Along came Jones des coasters (repris en France par Henry Salvador sous Zorro est arrivé) et la ballade doo wop du girls group The shirelles la géniale Dedicated the one i love, nous passons en 1961 avec Runaway de Del Shannon (qui sera repris en français et en variété début 1970's sous le nom  Davina  par Dave!!!!) et Peppermint twist de Joey Dee and the Starligters (un énorme tube cette année là, qui sera repris par de trés nombreux artistes dont Vince Taylor) pour 1962 nous retrouvons Joey Dee qui interprette Shout (le classique du trio Doo wop The Isley Brothers), l'instrumental au saxophone Stranger on the shore par Acker Bilk.
1963 est représenté par un Doo wop Soul des Driftiers le trés réussi On Broadway, la ballade medium de Lesley Gre It's my party, le surf déjanté inspiré d'un doo wop Surfin' bird par les Trashmen et  la ballade de doo wop blanc Rhythm of the rain des The Cascades.
De 1964 un seul titre mais un moment d'anthologie des Girls group le titre  The leader of the pack par The Shangrilas avec ses bruits de moto,  de 1965 nous trouvons une chansons Soul de Fontella Bass Rescue me, et le titre variété Red roses for a blue lady de Vic Dana, pour 1966 nous trouvons le trés bon rhythm and blues  d'Aaron Neville Tell it like it is, la ballade folk oncrete and clay de Unit four + two, le soul classique de Sam and Dave Hold on i'm coming et surtout le rock excellant des Troggs Wild thing (le seul titre que l'on entend dans le film Outsiders de Francis Ford Coppolla).
1967 est représenté par 3 rock sixties classiques et incontournables du style de l'époque Judy in deguise par John Fred and his playboys band, Windy des The Association et The Letter par the Box Tops, de 1968 nous trouvons le sympathique rock Baby come back des Equals mais aussi le variété et pénible Those were the days de Mary Hopkin, enfin nous terminons la décennie avec Oh happy days un gospel des Edwin Hawkins Singers et le vraiment trés kitsh Raindrops keep falling on my head de B.J. Thomas.
Un ensemble plutôt bien foutu, qui arrive à faire passer des titres assez éloigné du Rock des fifties auprés d'un amateur inconditionnel du genre comme moi, cela grâce à une sélection interressante et un savant mélange de rock et twist fin 1950's et début 1960's et des titres plus sixties pop.


The Turtles Happy Together


Aaron Neville Tell it like it is

The Shangri-Las - Leader Of The Pack


Equals - Baby Come Back


The Trashmen - Surfin' Bird


THE SHIRELLES -DEDICATED TO THE ONE I LOVE


Joey Dee & The Starlighters - Shout


Acker Bilk - Stranger On The Shore


The Troggs- Wild Thing


DRIFTERS "On Broadway"
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Sixties Rock n' roll
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 15:23

La compilationDSC06372.jpg Cruisin' 20 classics tracks(Pickwick SHM 3068) avec une pontiac 1958 cabriolet en dessin sur la pochette, réunie essentielmlement du teen rock, du surf et du Doo wop de la fin des années 50 et début des années 60.  Nous trouvons 2 des tubes de Ritchie Valens La Bamba et Donna, le gros tube de Frankie Ford le rock rapide de 1958 Sea cruise, en doo wop nous trouvons le tube sixties des Coasters Poison Ivy, le tube fin fifities des Clovers Love potion number 9, le doo wop blanc des Cascades Rhythm of the rain et Cherish des Association, en Girls group les incontournables titres He's a rebel par The Chrystals et My boyfriend's back par The Angels, au niveau du surf chanté nous trouvons The Beach boys avec  Surfer girl, Jan & Dean avec Surf city, et  Little Honda par The Hondels puis 2 instrumentaux surf  Wipe out des Surfaris et Pipeline des Chantays, enfin nous trouvons des incontournables du Teen rock comme Let's dance de Chris Montez, Venus in blue jeans de Jimmy Clanton, Come sofly to me des Fleetwoods, The night has a thousand eyes par Bobby Vee, Runaway par Del Shannon et le rock sixties Louie louie par The Kingmen.  Cette compilation fait revivre l'époque charnière et la plus nostagique pour les américains des début du rock n'roll c'est à dire la fin des fifties et début sixties, ici pas de rhythm and blues ni de rockabilly mais vraiment du rock oldies, c'est excellent mais pas du sauvage ou du déjanté.


Jimmy Clanton - Venus In Blue Jeans

The Chantay's - Pipeline (Lawrence Welk Show 5/18/63)

The Crystals - He's a rebel (1962)


Frankie Ford - Sea Cruise
Repost 0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 23:52

Rock' n roll Story (Mr Pickwick MPD 017 ) compile des titres DSC06389de Rock n'roll blancs et noir et de Teen rock de la fin des années 1950 et du début des années 1960.
 Sur la pochette on trouve une illustration représentant un Greaser au volant de sa voiture  custom flamée avec sa Pin up à ses côtés.
Jerry Lee Lewis est présent avec deux faces de sa pèriode Mercury Don't be cruel (cover personelle du hit 1950's d'Elvis Presley) et Be bop a lula  (cover du classique de Gene Vincent), Charlie Rich chante deux rocks noirs School days (de Chuck Berry) et C C Rider (de Chuck Willys), Neil Sedaka chante deux bonnes compositions rocks rapides Fly don't fly to me et surtout Ring a rock, Carl Perkins est aussi présent avec son classique Blue Suede Shoes dans une version sixties, Lou Christy chante 2 teen rocks Close your eyes et Funny thing, Tommy Roe avec son gros tube Sheila et Bobby Goldsboro avec Dizzy boy, au nieau du Black rock n'roll nous trouvons "The genius" Ray Charles  avec Honey honey et Wibert Harrison avec Kansas city.





jerry lee lewis - don't be cruel


Lou Christie And The Classics - Close Your Eyes


Ray Charles-Honey, Honey

Repost 0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 23:02

De cette série de deux double lp , je ne possède DSC06367que le volume 2, le Volume 1 étant plus spécifiquement consacré à la Soul Music et aux rock sixties.Les Folles années du Rock Vol.2 édité chez Vogue (SLVLX 673) rassemble des titres enregistrés sur les labels Roulette, Specter, End et Gee. Les pochettes recto et verso sont deux photos particulièrement belles et amusantes du début des sixties représentant  la rencontre d'un rocker bad boy sur Harley avec une jeune fille riche en Roll Royce dans les rue d'une grande ville américaines.  le centre est occupée par une célèbre photo des fifties ou l'on voix des Greasers sur des choppers.
On trouve des titres de Rock n'roll blancs comme Party doll de Buddy Knox et Honeycomb de Jimmy Rodgers, du doo wop des fifties Speedos par the Cadillacs, See you in september par The Tempos, Gee par the Crows, I want to be my girl par Frankie Lymon et So good, so fine, you're mine par The Harptones, du Doo wop des sixties Twist and shout par the Isley Brothers, Beep beep par The Playmates, Shimmy shimmy ko ko bop par Little Anthony et Barbara Ann par The Regents, du rhythm and blues fin 1950's et début 1960's You talk to much par Joe Jones, Kansas city et Kisses sweeter than wine par Wilbur Harrison, Ya ya par Lee Dorsey, Locomotion par Little Eva et le black rocker Do you wanna dance de Bobby Freeman, du rock début 1960's Shout et Peppermint twist par Joey Dee, Hanky Panky par Tommy James, Jenny take a ride par Mitch Ryder & the detroit wheels et Snap your fingers par Joe Henderson et le teen rock Two faces have i par Lou Christie.


Buddy Knox - Party Doll


Tommy James & The Shondells - Hanky Panky


Joey Dee & The Starliters - Peppermint Twist


snap your fingers - JOE HENDERSON


Ya Ya - Lee Dorsey


The Cadillacs Live 1956 - Speedo/Woe Is Me
Repost 0