Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 20:49

Ah!  les Testament du Rock une  série de 4 lpsDSC06382 distribué par MFP qui ont fait le bonheur de milliers de jeunes rockers à la fin des seventies et début des eighties dont je faisais partie. Je me souviens avec quel bonheur j'ai acheté le Volume 1 dans une grande surface pour trois fois rien afin d'avoir enfin le titre Be Bop a lula. C'est en suite doucement que je me suis procurer les volumes manquant, même si depuis j'avais eut tout les Gene Vincent ou Wanda Jackson présent sur les autres lp de la série. Mais qui n'a jamais eut une énorme satisfaction de posséder enfin une série complète, c'est être collectionneur quoi. Les enregistrements présent sur les 4 lp de la série ont tous été enregistré sur Capitol records durant les 1950's et début des 1960's.

Le Testament du Rock
  ("Volume 1" mfp, distribution EMI 2M 046-81656) avec sa légendaire photo de Gene Vincent en Live habillé de cuir ayant reçue un traitement artistisque de "solarisation" trés Psychédélique Pop, contient donc de Gene Vincent l'immortel Be Bop a Lula, mais aussi le médium rock Woman Love et la ballade Over the rainbow chanté par Judy Garland dans le film Le Magicien d'Oz de 1939.
Wanda Jackson chante trois rocks rapides Let's have a party, Stupid Cupid (composition Neil Sedaka et tube pour Connie Francis mais ici dans une version plus sauvage par Wanda) et DSC06381Tweedlee Dee (l'énorme tube et composition de Lavern Baker pour Atlantic).
Johnny Otis interprette avec son orchestre trois Jump rock Loop de loop, Ma! (He's makin' eyes at me) et surtout le fabuleux Telephone baby.
Le 4 eme artiste du lp est Louis Prima qui interprette  dans son style unique entre Jazz et Rock n'roll avec des titres en partie interpretté en italien Angelina / zooma zooma (un medley), Buena sera et le classique du jazz vocal Pennies from heaven (qui serra aussi un classique de la ballade medium doo wop des 1950's).

Le Testament du Rock vol.2  (mfp 2 m 046-81743) toujours avec Gene Vincent en concert sur le recto (une photo de Jean Louis Rancurel) réunie les mêmes 4 artistes de Gene vincent nous trouvons 3 rocks rapides Race with the devil, She she little sheila et Five feet of lovin',  de Wanda Jackson 3 rocks sauvages Rock your baby, Dona' a wan'a et Rip it up (une version rockabilly féminin du titre classique de Little Richard), de Johnny Otis 3 rocks rapides Hum ding a ling, Willie and the hand jive (proche du style de Bo Diddley) et Three Girls named molly et de Louis Prima nous trouvons les amusants (Nothing's too good) for my baby, Banana split for my baby et le trés rock Jump, jive and wail.

Le Testament du rock Vol.3 (mfp 2 m 046 82227) avec une nouvelle photo de Gene Vincent sur la pochette avec un traitement artistique Pop Psychédélique du style du volumeDSC06380 1.  Nous trouvons deux des rocks rapides les plus célèbres de Gene Vincent, Dance to the bop et Blue jean bop et sa reprise du Maybellene de Chuck Berry, de Wanda Jackson nous trouvons le rock rapide Candy man, et les reprise du classique rock noir Kansas city (écrit par Lieber and Stroller et popularisé par Wilbert Harrison) et du sauvage rock de Little Richard Long tall Sally en rockabilly, Louis Prima interprette When it's sleepy time down south et surtout ses deux gros tubes Oh Marie! et I ain't got nobody, Johnny Otis interprette qu'un titre le rock Mumblin Rosie, nous trouvons un nouveau venu dans la série le Rocker blanc Tommy Sands qui chante 2 rock rapides Little mama et Such a night (titre qui sera popularisé par Elvis Presley).

Le Testament du rock Vol.4 (mfp 2M026 86324) compile deux rocks classiques de Gene Vincent l'immortel Say mama (1958) et I'm coming home (1961), de Wanda Jackson deux rock sauvage son tube Fujiyama mama et l'excellent Mean mean man  (tout deux de 1960), de Johnny Otis 3 solides rocks Can't you hear me calling (1957), Stay with me (1958) et Shake it lucy baby (1958),  de Tommy Sands 2 trés bons rocks I ain't getting rid of you (1959)  et surtout Blue ribbon baby (1958) le disque est complété par Don't be cruel (1962) le tube d'Elvis chanté pDSC06379ar son  groupe vocal chez RCA durant les 1950's The Jordanaires et le splendide rock méconnue de Johnny Burnette de 1964 Sweet suzie.  





















Johnny Otis - Willie and the handjive


GENE VINCENT - RACE WITH THE DEVIL


Louis Prima - Angelina & Zooma, Zooma


wanda jackson stupid cupid


Johnny Burnette - Sweet Suzie


Blue Ribbon Baby - Tommy Sands
Repost 0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 22:16

Les Vautours est un des groupes qui vient concurrencer DSC06362en 1961 les Pirates, Les Chats Sauvages et les Chaussettes Noires. Ils sont formé de Vic Laurens (chant et guitare) Pierrot Klein (guitare soliste et frère de Tony d'Arpa des Chaussettes Noires), Christian Bois (guitare basse) et Ange Beltran (batterie).

Par la suite Christian et Ange sont remplacés par Sammy Steiner et Tony Falla.

Leur premier ep contient un instrumental sauvage qui deviendra leur hymne qu'ils jouent lors de l'entrée sur scène Vautours.

Comme des nombreuses formations françaises de l'époque une grande partie de leur répertoire est fait de cover en français de succés américains comme par exemple Le coup de charme (cover de Good Luck Charm d'Elvis Presley)

En 1962, le groupe se séparre aprés un dernier Ep contenant deux titres en solo de Vic Laurens (sorte de disque de transiton qui annonce la carrière solo de Vic).

Ils enregistrent entre 1961 et 1962 6 eps 45 tours et 1 33 tours 25 cm 

 

Je possède le lp Le Rock des années 60 vol.3 Les Vautours Musidisc (30 CV 1335), comme souvent chez les groupes de l'époque le répertoire est varié allant du Rock fifties aux teen rock et Twist early sixties. Nous trouvons les 4 titres de leur second Ep 45 tours (1961) Tu peins ton visage  (reprise de Warpaint de Barry Mann dont les Chats sauvages feront aussi une reprise)/ Ne me dis pas non / Oncle John (reprise de Long tall Sally de Little Richard) / Permettez-moi , de  leur troisième Ep (1962 ) Pas sincère (reprise du Runaround Sue de Dion) / Jacky qu'as-tu fait de moi / De t'aimer, de t'aimer / Le Jour de l'amour, de leur quatrième de (1962) Ya ya twist (reprise de Ya Ya de Lee Dorsey) / Mon amour est trop grand / Le Chemin de la joie / Hé ! Tu me plais, et enfin deux titres de leur avant dernier Ep (1962) Le Coup du charme ( reprise de Good Luck Charm d'Elvis Presley) / Petite Angèle.

On peut noter Le Jour de l'amour et Mon amour est trop grand qui sont deux bonnes compositions originales.

Enfin ce disque contient la totalité de leur 25 cm de 1962  Twist avec les Vautours avec les titres Ya ya twist / De t'aimer, de t'aimer / Le Jour de l'amour / Mon amour est trop grand / Good Luck Charm / Runaround Sue / Le Chemin de la joie / Hé ! Tu me plais / Jacky, qu'as-tu fait de moi / Hey little angel

 

Les Vautours - Ne me dis pas non
.

 

 


LES VAUTOURS 1962

 

 

.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans French rock twist
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 21:37

Jean Joseph Nicolas (alias Rocky Volcano) DSC06135n'est pas un rocker italien mais un marseillais qui commence au sein de Jean Nicaud & his Rock's boys qui deviennent Rocky Volcano et ses Rock n'rollers.

C'est en 1961que Philips le signe, il obtient un premier tubes avec la reprise des 24 milles baisers d'Adriano Celentano (qui est bien plus "rock" que l'original) on peut noter sur le même ep son classique Comme un volcan.

On compte quattre 45 tours ep et un 33 tours 25 cm, puis il part en Espagne chez Belter en 1962 ou il enregistre quattre nouveau eps. 

Je possède son fameux 25 cm de 1961 (du moins la repros exacte de 2003) qui contient ses principaux titres dont le 24 mille baisers (de Celentano), Belle- Maman (reprise réussit du Mother in law d'Ernie K Doe), Personne comme toi (reprise de Nobody loves me like you de Sam Cooke), L'amour est fou (reprise de Gradle of love un rock de Johnny Preston), Hey Pony (reprise de Pony Time twist rendu célèbre par Chubby Checker), Mon amour disparu (reprise de Runaway de Del Shannon), Avec les copains (reprise de Saturday dance un des rares titres chantés des Shadows), Toi toi toi, toujour toi , Pourqoi pas moi (reprise de Trust me) et son mytique Comme un volcan.
Dans l'ensemble le disque tient la route, c'est du rock n'roll efficace, de bonnes adaptations, une voix aux intonations s'adaptant aussi bien au rock, au twist, au teen rock qu'au rhythm and blues.


Rocky Volcano - Comme un volcan

 

.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans French rock twist
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 19:30

Le lp Rockabilly dynamite Astan (NR. 201026) compileDSC05773 quelques faces incontournable du Rockabilly britanique de la fin des 1970's et début des 1980's avec deux titres pour chaque formation. Nous trouvons de l'incontournable Shakin' Stevens and the Sunsets le "Elvis Presley Gallois" la reprise du Sweet little sixteen de Chuck Berry et le trés bon Rock n'roll Girl in red une composition de Stevens et de l'incontournable manager du Rockabilly Anglais Paul Barrett.
De Matchbox nous trouvons une reprise du Cruisin' de Gene Vincent & the Blue caps (qui est l'idole du chanteur du groupe Graham Fenton) et While i'm away composé par le guitariste du groupe Steve Bloomfield.
Des fantastiques Crazy Cavan and the Rhythm Rockers nous trouvons deux compositions rockabilly bigrement efficaces dont ils ont le secret : I'll be there (de Cavan) et  Big black Cadillac (du guitariste du groupe Lyndon Needs).
Des Rock Island Line (formation méconnue chez nous) mais 100 % Teddy boys nous trouvons une reprise du rockabilly de Don Woody Barkin' up a wrong tree et  Ain't got money composé par le guitariste de l'époque Tim Green, il sagit d'un rockabilly médium de style british rockabilly avec une mélodie originale et trés réussie.
Dave Ballard un chanteur de Rockabilly que je ne connais que par ce lp interprette le génial Hey you guys (une magnifique composition de rock n'roll, un vrais classique malheureusement peu connu), et une reprise du classique rockabilly Teenage Boogie de Webb Pierce.
 Mystery train est un trio de Rockabilly Teddy boys que je ne connais que grâce à cette compilation qui interprette Go away hound dog (un rockabilly 1950's de Cliff Johnson pour Columbia) et Mystery train boogie un rockabilly british 1970's typique composé par Tim Green qui est également producteur du groupe.
Les Deltas qui est l'une des formations précurseurs du Néo rockabilly, dont la popularité atteindra son apogée à la fin des 1980's se faisant une réputation non seumlemet auprés du public rockabilly mais également psychobilly, interprettent 2 deleurs classiques bien nerveux issus de leur indispensable premier album Heart attack et Spellbound.

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 10:30

The Tennesse Boys est un groupe DSC05406de Rockabilly et hillbilly bop Portugais formé de Pedro Serra chant et batterie, Jorge Fortunato guitare rythmique et stell guitare, Mario Marais guitare solo et Nuno Alexandre Contrebasse. Ils enregistrent in Eps 45 tours pour El toro records "Rock, roll & rhythm (ET.EP - 501) avec les titres Carry On, Rock, roll & rhythm, Too far, too gone & You better keepit on your mind de rockabilly authentique et sauvages.

DSC05207



















En 1997 ils enregistrent un 25 cm toujours sur El toro records Live fast, love hard, die young ( ET-1001) également de style rockabilly authentique avec un zest de hillbilly, le son, les compositions, l'accompagnement et le chant sont parfait des perles du rockabilly des 1990's. Nous trouvons sur ce 25 cm des covers exemplaires Live fast, love hard, die young (de Faron Young), Rovin' eyes (Bill Haley), Blackberry boogie (Tennessee Ernie Ford), et des compositions  this time,  Wont'cha bail me, Tutti frutti pie, Rockin' on-a boppin', Flat broke blues, Red hot mama,  et Rockabilly ball.

Tennessee Boys - Sneaky Pete

The Tennessee boys

The Tennessee Boys @ Great Shakin' Fever

 

Repost 0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 19:43

En 1990  DSC05946 Rockhouse records sort une compilation consacrée à 3 formations féminines de Rock n'roll . (Lpl 9001)
La premières the Bugaloos ont un style que l'on pourait raprocher aux Collins Kids mais avec trois voix. On peut noter l'accompagnement plutôt rockabilly et un chant  proche des Fontane sisters, elles chantent Rock love (de Eddie Fontaine ), Say yeah (de Bobby Sykes), Rock me robertTwo hearts two kisses (reprise d'un Doo wop fifties de Otis Williams And The Charms), Ten Cats down (un classique du rockabilly féminin de Sun records des Miller Sisters) et Crazy 'bout you baby (un classique du groupe vocal The Crew Cuts).
La seconde formation Cross your heart and the Playtex est également composé de trois chanteuses mais il sagit ici d'un répertoire et d'un style plutôt emprunté aux girl's groups de la fin des fifties et du début des sixties, on peut noter un total respect des morceaux dans toute leur intégrité et leur style . Elles reprennent Shoop song (it's in his kiss) (de Betty Everett), Mr Postman (des Marvelettes), He's a rebel (des Crystals), Be my baby (des Ronettes), Buttured popcorn (des Supremes) et Mr Lee (des Bobbettes).
La troisième formation The Syreens est une adaptation plus moderne des girl's groups des sixties, avec un accompagnement et une production plus contemporaine, mais en gardant le feeling et le style général de l'époque les titres sont A needle in a haystack (des Twilights), Remember "Walking in the sands" (des Shangrilas), Iko iko (des Dixie Cups), Ladylike, Great big kiss (des Shangrilas) et Clapping song (de Shirley Ellis)


Bugaloos - Seventeen at the Bill Turner Show
Repost 0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 18:32

The DSC06184Corals est un groupe instrumental du Nord de la France  particulièrement talentueux, dont le style va des Shadows au Surf en passant par le Rockabilly. The Corals sont composés de Pierre Picque à la guitare solo, Hervé Boison à la basse électrique, Michel Francomne à la guitare rythmique et Hubert Letombe à la batterie. En 1983 ils enregistrent un simple (Mac - 121) suivi du lp Rock! corals rock! (Mac 009).
Cet album se compose de 12 compositions instrumentals réalisé par 3 des membres du groupe: Hubert Letombe compose Rollin' Coral Reefs (un Rock n'roll), Fire for sale (au son plus rockabilly), Southern memories (un titres au son western et influencé par les Shadows), Devil corals blues (un rock blues), Walking guitar (trés Shadows) et Diamond Reefs (un titre aux sonorités country et au style Shadows),  Hervé Loison compose Three  steps to rock (un surf de style classique),  King of strings (un rock aux sonorités tex mex à la Buddy Holly),  Rock Corals rock! (un rockabilly surf), et Rattling boogie (rockabilly aux sonorité teddy boys rockabilly) enfin Pierre Picque compose Spring time rock  (Rockabilly aux sonorités country) et 47 Annequin stomp (rockabilly).




Repost 0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 17:22

Steve Bloomfield estDSC05929 le guitariste et l'un des compositeurs de talent du groupe Matchbox  jusqu'au début des 1970's.
Il enregistre en 1978 en Hollande le fantastique album Rockabilly Originals pour Charly records /Rockhouse (CR 30159). Durant ses sessions Steve compose la totalité des 16 titres et joue de tout les instruments (à la manière de Hank C Burnette) ce qui est assez surprenant c'est la qualité de chacun des titres aussi bien du point de vue de la mélodie et de la conception que de l'interprétation. Les titres présent sont Hurricane (un véritable classique du rockabilly 70's dans l'esprit du Johnny Burnette R n' R trio), Rockin' rythm (titre rockabilly au son plus accoustique inspiration skiffle),  Sure-fire away (Un rock inspiré par le style et le son du second lp de Gene Vincent & Blue caps) , Blues in my shoes (Rockabilly proche des faces de Carl Perkins chez Sun records), Over the hill (Rockabilly au style Teddy boys 70's), Anything i can do (Autre rockabilly style Teddy Boy mais avec une instrumentation proche de Crazy Cavan & rhythm rockers) , Take my boots off (médium country rockabilly), Hot potato (Instrumental dans le style d'Arthur Smith), Who's gonna be your daddy (Rockabilly rapide à la Crazy Cavan), I can't get on (Rock n'roll rappellant les faces 1970's de Sleepy Labeef), There ain't no (Rockabilly au son fifties), No one to talk to (Pop rocker dans le style fin fifties), Fresh out of love (Rock n'roll rappelant certaines de ses meilleurs compositions pour Matchbox), Country girl (Country rockabilly dans le style de Johnny Cash) et Bop Cats (Instrumental rockabilly rapide) .


Hurricane


Steve Bloomfield - Country Girl
Repost 0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 11:12

Burt Blanca fait partieDSC06359 des premiers chanteurs de rock n'roll du début des années soixantes, il n'est pas aussi célèbre qu'un Johnny Halliday, Eddie Mitchell ou Dick Rivers mais pourtant c'est celui qui a été le plus fidèle au Rock n'roll.
Burt Blanca (de son vrai nom Norbert Blancke) est un musicien belge né le 6 août 1944 dans la banlieue nord de Bruxelles. Il commence la musique à 6 ans par l'accordéon, c'est à 15 ans qu'il se met à la guitare et au Rock n'roll, en 1960 il signe avec Hébra ou il commence par enregistrer des versions en flamand de Rock américain (Oh Carol de Neil Sedaka & Footsteps de Steve Lawrence). Ensuite sort un 45 tour sur le label français Festival, puis en 1961 il signe chez Pathé Marconi, durant les sixties ils se fait remarquer également par ses prestations scéniqueslors de ses concerts au Golf Drouot, au Palais des Sports de Paris, à l'Olympia, etc... Il tournera aussi avec des stars du rock comme The Animals, The Kinks et Gene Vincent...
Aprés avoir été le guitariste de Vince Taylor lors de sa tournée come-back en 1968, il se spécialise dans les albums de reprises rock n'roll durant les seventies. Il disparait ensuite du devant de la scène avant de rafaire un retour remarquée durant les années 2000.
Je vais me concentrer sur DSC06356quelques uns des ses albums des 1970's que j'ai trouvé sans difficulté et à des prix trés abordables lors de vide grenier, en effet vu le grand nombre de disques présent d'occasion, il est évident que les Lp de Burt Blanca durant les seventies furent d'énormes ventes.
Je possède certains lp de Burt Blanca and the King Creole's de la série Rock n'roll in memoriam, ils osrtent apparemment sur deux label President (label français) etNational records (label belge)

Le premier volume de la série je le possède sur Président (kpv 235) la première face est consacré à des faces enregistrées par Elvis Presley dans les années 1950 avec King creole, It's now or never, Teddy bear, No more, Don't be cruel, Surrender et Blue suede shoes, la seconde face se compose de Brand new cadillac (Vince Taylor), Good Golley Miss Molley et Lucille (Little Richard trés bone version sans piano), Jeanny, jeanny, jeanny (Eddie Cochran), Rock around the clock (Bill Haley) et Shout (Isley Brothers) je dois ajouté qu'il sagit de versions personnelles qui dans certains cas sont même de brillantes adaptations qui ne possèdent pas ni une production ni une instrumentation seventies mais bien rock n'roll

Le Rock n'roll in memorium volume 3 sDSC06360ur National records (16149) et distribution Président compile des titres popularisé par Elvis Presley comme In the ghetto, The wonder of you, dirty feelin' et Are you lonesome tonight?, deux titres de Gene vincent comme Be bop a lula et Say mama, deux autres de Jerry Lee lewis Whole lotta shakin' goin' on et High school confidential, Blueberry hill de Fats Domino( tous 3 joués avec inventivité sans piano) , Shake rattle and roll (de Big Joe Turner popularisé par Bill Haley), Shakin' all over (de Johnny Kidd and Pirates) The House of rising sun (de the Animals) et Memphis Tennessee de Chuck Berry.

Le Rock n'roll in mémorial VOL.5 sur National records ( NAT 16161) compile Sweet little sixteen et Maybellene de Chuck Berry (en version plus rockabilly), Diana et Crazy love de Paul Anka (trés différentes et Crazy Love plus rock que l'original), Lawdy Miss clowdy de Loyld Price, My baby left me d'Arthur Cruddup repris par Elvis Presley (version trés originale aux sonorités Country rock), Milkcow blues boogie (reprise d'Eddie Cochran en Blues rock avec de trés bons solos de batterie) Big Blon' baby (popularisé par Jerry Lee lewis mais ici en version rockabilly), Loving You (d'Elvis presley), Money Honey (des Drifters en version rockabilly), I'm Coming home (une ballade country), Skinnie Minnie (de Bill Haley)

le Vol.11 DSC06358Karate Rock sur National records (16.187) Hi heel sneakers (de Tommy Tucker), Bring it on home to me (de Sam Cooke), True Fine mamma (de Little Richard), Judy in Disguise (de John Fred & his Playboys), Runaway (de Del Shannon), Blue Moon of Kentucky (de Bill Monroe popularisé par Elvis Presley), Party (popularisé par Wanda Jackson), So long (de Woody gutrie), That's right (de Carl Perkins), Rave on (de Buddy holly), Heartbreack hotel (de Elvis Presley) et Match box (de Carl Perkins).

Sur MFP  (2M 046 - 13219) nous trouvons le lp Rock around the clock ce dernier contient des morceaux live au son trés différents des albums sur National records, non seulement le rythme est acceléré mais la production et le style est plus typé seventies dans le style des enregistrements des anglais The Wild Angels. L'album est de 1974 qu'il a fait un concert à Bordeaux aux côté d' Eddy Mitchell, Dick Rivers et de Au Bonheur des Dames.
Au niveau des reprises nous trouvons Rock around the clock (popularisé par Bill Haley), Ready teddy, Lucille, Tutti Frutti (de Little Richard)  Somethin' else, Summertime blues (d'Eddie Cochran)  Maybellene, Memphis tennessee, (de Chuck Berry) Trouble, Jailhouse rock (Popularisés par Elvis Presley) Whole lotta shakin' goin' on (popularisé par Jerry Lee lewis)  et What'd i say DSC06357(de Ray Charles), en plus de ses covers live bien pêchu nous avons deux trés bonnes compositions Rock n'roll de Burt Like Rockin'machine et le médium My blue guitar.

Special Rock Volume 2 mfp 2M 046-13267 de 1975 apparemment il n'est pas comme les lps précédents enregistré avec les King Creoles mais avec Jean Pierre Onraedt et bruno Castellucci à la batterie, Evert Verhees à la basse, Roland Dechamps au piano et Jacky Edwin au sax avec également des choeurs Patricia Maessen, Stella Maessen, Roland Dechamps et Evert Verhees.
Le son et le style sont différents ici un son typique des seventies trop propre et moderne à mon goût mais des reprises impeccables avec cette fois ci piano et saxophone.Nous trouvons comme covers Little queenie, Reelin' and rockin' et Roll over Beethoven (de Chuck Berry avec sur le dernier une amusante intro de Beethoven au piano), Twenty flight rock et C'mon everybody d'Eddie Cochran, Heartbreack hotel, That's all right, Good rockin' tonight et Such a night (4 titres popularisés par Elvis Presley), Slippin' and Slidin' de Little Richard, Peggy Sue et Oh boy de Buddy Holly, le grand interêt de ce disque sont les deux bonnes compositions de Burt le rapide Long black jacket et le medium Maryline.DSC06354

Le lp C'est un rocker Musidisc  (30 cv 1374) compile des versions en français de classique du rock C'est un Rocker , Souvenir souvenir, Be bop a lula, Les portes du pénitentier, Le rock du bagne, Sally, Est-ce que tu le sais, Elle est terrible, J'suis mordu, 3 en amour, Carole et Rien que huit jour. De ce fait ce 33 tours rend également hommage aux pionnier du rock francophone comme Eddie Mitchell et les chaussettes noires, Dick Rivers et Les Chats Sauvages et bien sur Johnny Halliday. Même si les covers sont bien faite le disque est dans l'ensemble netement infèrieur à ses enregistrements en anglais.

Le lp He! Les copains  sur Real song (RL 33143) compile lui aussi des covers française du début des sixties de Rock américains et anglais des 1950's et début 1960's comme Le pénitencier, Trois en amour, Souvenirs, souvenirs, Est-ce que tu le sais, Le locomotion, Be bop a lula, Elle est terrible, Carole, Rock n'roll musique, Lucille, C'est un rocker, J'avais deux amis (St James Infirmary), L'idole des jeunes, c'est pas serieux, J'suis mordu et Comm'un fou. On peut noter quelques doublons avec le lp précédent,  mais nous trouvons quelques titres nouveaux
DSC06361






 




.
DSC06355

 
.
 
Burt Blanca - Be bop a lula
.

 


Burt Blanca & The King Creoles-Hawaii Jungle (1962 Instrumental)


Burt Blanca - Le Locomotion

Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 19:23

Jesse Garon de sonDSC06343 vrais nom Bruno Frumard fera un énorme tube en france en 1983 avec son Rock C'est Lundi suivi d'autres comme Lucky Domdom, Nous deux et Le Prince du Rock n'roll.
Il emprunte son nom de scène au frère jumeau d'Elvis Presley.
Pour la petite histoire en 1982 il rencontre Al Dorsey (manager de Louis Armstrong et Louis Prima), se produit dans des clubs parisiens et dans des bases us en Allemagne, et au Palais des Glaces en première partie de Nina Simone.
En 1983 il enregistre C'est Lundi, Bop boy boogie (son premier simple) avec son nouveau groupe l'age d'or qui sera distribué par Polydor.
En 1984 il fait des radios et télévisions régionales et nationales et son premier simple est un triomphe, il en est de même pour son second Lucky dom dom et en déscembre il reçoit le premier prix de meilleur titre de l'année.
1985 son troisième simple Nous deux / Carole est encore un gros tube, le clip de Nous deux sera le premier de l'histoire à être réalisé entièrement en numérique. Ce vidéo clip est N°1 à New York et Tokyo.
Le premier album de Jesse contenant les 3 simples est lui aussi une trés grosse vente et il sort en fin d'année son deuxième lp 33 tours Hommage (album dans lequel il fait des reprises de rocks des fifties).
L'année suivante il signe la bande originale du film d'Hervé Palud Les frères Pétard avec les titres Bizness Bizness et Prince du Rock DSC06344n'roll titres se trouvant dans son troisième album.
Jesse sort un 4 eme lp en 1988 Etre Jeune
Pour en savoir plus sur Jesse Garon voir son site: http://www.jesse-garon.com/
Je revient sur ses trois premiers albums:
Jesse Garon & l'Age d'or sur Polydor (POL 365) les musiciens présent lors de ces sessions sont Jean François Barrier (Guitare solo), Jeff Savoi (Batterie), Zabé Finelle (Saxophone), Toto Page (Guitare), et François Finelle (basse).
le style est une sorte de néo rock n'roll dont la totalité des titres sont des compositions de Jesse. C'est Lundi est un rock syncopé psychotique dans l'esprit Jukebox baby d'Alan Vega, Lucky Dom dom et surtout J'les aime sont des rock splus médium mais dont la mélodie est particulièrement bien faite une sorte de Fever white rock, Comment tu rock  et Carole sont des rocks dans l'esprit de Chuck Berry, la ballade un Rocker est  Nous deux sont des slows remarquables, Teddy boys est un rock type british rockabilly rapide, Boogie woogie le samedi soir est un rock boogie dans l'esprit de Chou chou boogie de louis Jordan,  Boy bop Boogie est un rock rapide avec une mélodie de refarin proche de celui de The girl can't help it de Little Richard.
L'album suivant Hommage Polidor (Pol 281DSC06345) est un ensemble de covers en anglais comme Jailhouse Rock  et Are you lonesome tonight (Elvis Presley), C'mon Everybody (Eddie Cochran), Shake rattle and Roll (Joe Turner / Bill Haley), Georgia on my mind & What d'i say (Ray Charles) et I'm coming Home (Gene Vincent), d'autres sont en version française comme Tout va trés bien maman (That's all right mama blues d'Arthur Cruddup adapté en Rockabilly par Elvis Presley) Hotel des coeurs brisés (Heartbreack hotel d'Elvis Presley) et C'est Un rocker (reprise de la reprise en français par Eddie Mitchell de Reelin' and Rockin' de Chuck Berry) et un blues écrit par bill Deraime Laisse-moi une chance. Cet album met en évidence le talent vocal de Jesse Garon dans l'interprétation de classiques du rock, au niveau du style il s'agit de Rock n'roll avec production moderne relativement bien faite, chaques titres est réellement adapté et revue dans une version personnelle,  les musiciens sont Jean Jacques Cirillo (Batterie), Toto Page & Willie Eckert (Guitares), Jay Ryan ( Basse), Didier Martin (Saxophone).
Prince du Rock n'roll le 3eme lp (et dernier que je possède) sur Polygram (POL 281) de 1986 rassemble des compositions de Jesse Prince du rock n'roll un bon rock avec sections de cuivres, Mourir pour une star une ballade qui ne m'accroche pas vraiment rappellant Eddie Mitchell, La fille de l'été et Pierrot sont deux Jump Rock plus convainquants, Je veux être libre est une ballade trop variété à mon goût, Si y'avais pas tes femmes est un Jump rock réussi avec de beaux riffs de guitare jazzy, Elle a tout pour moi est un rock n'roll au son plus moderne, Tu rock n'roll est un rock rapide dans l'esprit du Flyin' saucers Rock n'roll de Billy Lee Riley, et La Rochelle tendresse est une ballade gospel dans le style d'Elvis Presley.  Les musiciens sur cette session sont au sax Diddier Marty, aux guitares Emmanuel Vergeade et Toto Page, à la batterie Jean Jacques Cirillo et à la basse Rolland Lucot.
DSC06346

Voici le Maxi 45 tours Nous deux / Carole 

 

 c'est lundi jesse garon

 

Jesse Garon - Boogie Woogie du samedi soir

 

Jesse Garon - Teddy boys
Jesse Garon - C'est lundi
Repost 0