Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 05:31

Bobby Vinton est une des dernières teenage folder-copie-10.jpgidole, et probablement la moins rock, je me susi écouté des albums de ce dernier, et ils sont souvent dégoulinant de variété et d’orchestrations kitsh au point que j’ai même pensé ne pas parler de cet artiste. Je m’arrête sur le moins pire la compilation The Wonderful world of Bobby Vinton,  ou quelques ballades restent sympathiques comme  I Love You The Way You Are, Mr Lonely, Over The Mountain (cover de Johnnie and Joe nettement inférieur à l’original),  Blue Velvet (probablement le meilleur titre du disque car bien mené) et le folk What Color Is A Man sort aussi du lot car ayant un peu de rythme,

Pour terminer l’écoute des enregistrements de cet artiste explique sans aucun doute la percé des groupes anglais sur le marché américain à la même époque.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 04:50

Chris Montez s’est fait un nom dans l’histoire du rock 49912f6f4816e297be505ae65ce.jpggrâce à son immense tube Let’s Dance en 1961, c’est sous la direction du producteur Jimmy Joe Lee qu’il met en boite jusqu’en 1964 ses meilleurs titres. L’album Remusic Let’s Dance compile l’ensemble des faces enregistrées par Montez durant cette période. En toute logique c’est Let’s Dance qui débute le disque une mélodie efficace assoicié à un rythme tout aussi réussi à l’orgue hammond fait de ce teen rock rapide un incontournable rock du début des sixties, à noter le jeu de production réalisé avec l’enregistrement stéréo,les titres se partagent entre des ballades You're The One et All You Had To Do (Was Tell Me) ( mélancoliques dans le style de Ritchie Valens), It Takes Two ,Tell Me (It's Not Over) et Love me(très teen rock),  In An English Town (une cover de Ritchie Valens)du  rock ‘n’ roll  No! No! No! (avec des paroles en espagnol dans le style de La Bamba), Monkey Fever,  Shoot That Curl et  It's Not Puppy Love ( très  sixties avec orgue hammond), I Feel Like Dancing ( une rythmique à la Buddy Holly), Rock 'n' Blues (assez pêchu avec orgue et guitare), Chiquita Mia (de rythme medium et chanté en espagnol encore influencé par Ritchie Valens), I Ran (dans le style de Kansas city), He's Been Leading You On (merseybeat), Say You'll Marry Me (rock rapide dans le style de C’mon let’s go de Ritchie Valens), du twist avec Let's Do The Limbo, My Baby Loves To Dance (dans le style de let’s twist again) et Some Kinda Fun.

Au final un disque ne contenant que des titres plutôt réussi mais comme vous l’aurez compris assez souvent influencé par le style de Ritchie Valens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:25

Marcie Blane (de son vrais nom Marcia Blank) est né folder-copie-9.jpgà Brooklyn(New York) le 21 Mai 1944, c'est une jeune chanteuse de teen rock qui met en boite quelques faces pour Seville records l’album Bobby’s girl compile la totalité de ses 15 faces soit  Bobby's Girl (présent en 2 versions une mono et une stéréo) un teenrock medium avec une bonne mélodie et une production parfaite typique du début des sixties il se classera second au Billboard 100 en 1962 (Susan Maughan en fera une cover qui sera un hit en Grande Bretagne), , What Does A Girl Do est un teenrock rapide plutôt bon (que nous trouvons aussi en version allemande Wer einmal  'A' gesagt, qui se classe 82 au Billboard en 1963 ), Little Miss Fool, Told You So, She'll Break The String et You Gave My Number To Billy sont des teen rock medium, A Time To Dream et How Can I Tell Him (titre que nous trouvons aussi dans sa version allemande So ist das leben )sont des ballades lentes, Ragtime Sound est un teenrock medium aux sonorités ragtime assez original, Bobby Did et After The Laughter sont des ballades pop dans le style des Girls group, The Hurtin' Kid est un teenrock medium aux sonorités soul.
Cet album nous présente une bonne chanteuse avec des titres bien écrit et une production début 1960’s vraiment aboutie sur certains titres qui donne au final un disque plutôt bon mais vraiment teenrock qui risque de déplaire à l’amateur de rock ‘n’roll pur et dur.

 

 


 

 


 

 


 

 

 


 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 19:58

Kris Jensen (de son vrais nom Peter Jensen) est né le 4 Avril 1942 à New Haven (Connecticut), chanteur et  guitariste il est une Teenage Idole folder-copie-7.jpgdu début des sixties qui enregistre entre 1959 et 1965 en majorité pour le label Hickory. L’album Torture qui sort en 1995 sur le label Sparkletones compile ses 31 faces. Il débute par son tube Torture (1962) une ballade teen rock de 1962 manquant un peu de contraste, de 1959 nous trouvons le bon teen rock Staying Up Late (enregistré sur Colpix) et la ballade teinté de country Bonnie Baby, de 1960 nous trouvons Perfect Lover un teenrock original et aux riffs de guitare folk et la ballade School Bus, de 1961 Please Let Me Love You Tonight un titre pop variété dispensable et le teen rock  rapide Your Daddy Don't Like Me qui est au contraire assez bon,  de 1962 nous trouvons Don't Take Her From Me  une ballade teenrock dans le style de certains titre lent de Dion, No One Really Cares  est une ballade mélancolique, Let's Sit Down  est un teen rock rapide aux bons riffs de guitare, I Went A Walkin' est un teen rock medium influencé par les Everly Brothers, Little Dutch Village est une ballade variété assez pénible, Claudette bonne cover du titre de Roy Orbison popularisé par les Everly Brothers,  Lonely Island est une ballade teenrock dispensable, Big As I Can Dream  est un ballade teenrock influencé par les Everly Brothers, Radio And TV est un très bon teen rock doo wop peut être le meilleur titre de l’album, Busy Signal est un bon teen rock rapide dans le style de Dion, Mary, Mary est une ballade medium, de 1963 Donna, Donna  est un teen rock rapide plutôt bon, Poor Unlucky Me est un teen rock medium aux sonorités folk tout aussi réussi, The Little Wind-Up Doll est un country rock variété, Cut Me Down (From Your Whipping Post)  est une ballade teenrock, You've Only Got Me To Loose est une ballade mélancolique assez convainquante, de 1964 nous trouvons Come Back To Me (My Love) un teen rock medium dans le style de Bobby Vee, Somebody's Smiling (While I'm Crying)  est une ballade aux sonorités country, Looking For Love  un vraiment bon rockin’ folk dans le style des Everly Brothers et Buddy Holly, In Time  cover de Roy Orbison, de 1965 What Should I Do est titre dans le style des Everly Brothers ou de Jay and Americans assez variété mais à la production Spectorienne assez réussie, That's A Whole Lotta Love est une ballade teen rock sixties, Revenge est un inédit qui sortira en 1979 qui est un titre assez bon dans le style de certains Dion medium comme Spying qui est très sixties et moins intéressant et Wait une ballade insignifiante.
Un album de Teen rock alliant du bon et du franchement ennuyeux, on peut noter des  influences stylistique  sur certains titres des harmonies et mélodies des Everly Brothers mais aussi de Dion en solo.

 

 


 

 


 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

 


 

 

 


 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 21:59

Bobby Curtola ( alias Robert Allen "Bobby" folder-copie-4.jpgCurtola est un des premier rocker et teenage idol canadien né en 1943 à Port Arthur (Ontario).

Il obtient au début des sixties des tubes au niveau national Hand In Hand With You et  Indian Giver, et en 1962 il obtient un succés majeur au niveau international avec Fortune Teller.

American Hall of Fame Recording lui consacre un album  21 Great  Hits. qui débute par son tube Fortune Teller(1962) qui est un très bon teen rock medium à la mélodie, la voie et à la production parfaite, Aladdin (1962) , Footsteps (1967) et Making Love (1965) sont des teen rocks rapides très réussis, Three Rows Over (1963), You're Not A Goody Goody (1964), Destination Love ( 1963)et Gypsy Heart (1963) sont des teen rocks mediums assez bons,  Hitchhiker (1961) est un rock sixties medium,  Wildwood Days (1966) est un bon rock n’roll rapide dans le style de Jackie Wilson, Corrina,Corrina est la cover du classique de Joe Turner et popularisé par Jerry Lee Lewis et Ray Peterson dont Curtola s’inspire mais avec beaucoup d’originalité, Walking With My Angel (1965) est une cover personnelle du succès de Bobby Vee, You Must Belong To Me ( 1962) et un blues rock medium, High Tone est un country rock medium et Born To Sing un country rock rapide et convainquant, Don't Sweetheart Me (1961), Hand In Hand et Come Home Little Girl (1964) sont des ballades teen rock mediums, Little Girl Blue (1964) et If All Goes Well sont des ballades teen rock.
Même si la production ne fait aucun doute sur le style teen rock des faces de Bobby Curtola, il faut admettre que la quasi-totalité de cet album respire l’énergie et le rythme avec de bons moments de rock ‘n’roll.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 21:35

Little Eva 1243354513465_f.jpgest de ces artistes noirs qui ont su faire un pont entre le teen rock blanc et la soul, son titre absolument incontournable et évidemment The Locomotion, énorme vente mondiale et souvent repris par des artistes d’horizons très divers voir improbable comme Kylie Minogue en 1988 (qi refait un tube planétaire avec le titre.

Eva Narcissus Boyd est né le 29 Juin 1943 à Belhaven (Caroline du Nord) et décède le 10 Avril 2003. Durant son enfance elle se déplace à Brighton Beach (Brooklin- New York), c’est par ce qu’elle est la baby sister des compositeurs Carole King et Gerry Goffin’ qu’elle interprète la chanson The Loco-Motion qu’ils écrivent à la place de Dee Dee Sharp pour laquelle elle était prévue.

Don Kirshner le producteur de Dimension records est impressionné par la chanson et l’interprétation qu’en fait Little Eva. La Chanson devient n° 1 au hit parade et disque d’or en 1962. Par la suite elle enregistre de nombreux simples pour le label de Kirshner avec plus ou moins de succès nous pouvons citer entre autres comme Keep your hands off my baby, Some kinda wonderful, Let’s turkey trot, et Makin’ with the Magilla pour un épisode de la série de dessins animées de Hanna Barbera The Magilla Gorilla Show .

Même si elle tombe un peu dans l’oubli après 1964, elle continu sa carrière jusqu’en 1971, arrête durant un temps et la reprend faisant le circuit des show oldies.

West Side édite une compilation de sa période Dimension record LLLL Little Eva !!!

Le premier titre est évidemment The Loco-Motion une perfection dans le style dansant début sixties (dans la lignée des titres « de danse » qui envahissent le hit parade depuis l’énorme succés de Chubby Checker et le twist), mélodique avec un accompagnement parfait aussi bien musical que vocal, He Is The Boy est un blues medium très bon, Some Kinda Wonderful, Keep Your Hands Off My Baby et Just A Little Girl sont des titres de style « girls group », I Have A Love est une ballade variété moins intéressant, Down Home est un teen rock plutôt réussi, Let's Turkey Trot (est un génial Doo wop stroll), Where Do I Go! et Sharing You sont des teen rocks medium, Old Smokey Loco-Motion est comme son nom l’indique un titre dans la veine du Loco-Motion mais en plus medium.
The Trouble With Boys marque une évolution du style vers les sonorités soul, soul de plus en plus sensibles dans les enregistrements suivants mais en gardant l’accompagenement musical spectorien soit What I Gotta Do (To Make You Jealous), Let's Start The Party Again, Please Hurt Me (une ballade), Makin' With The Magilla, Wake Up John (encore plus Spectorien que les autres titres !!) Takin' Back What I Said, dont deux très bons titres de noêl en duo The Christmas Song (absolument incroyable) et I Wish You A Merry Christmas, Get Him (un merveille de soul medium)

 nous trouvons aussi une série de reprises assez personnelles de tubes contemporains popularisés par d’autres artistes comme Breaking Up Is Hard To Do (de Neil Sedaka), Run To Her (Run to Him de Bobby Vee), Uptown , Swinging on a star (de Bing Crosby !!!), Up On The Roof (des Drifters), Will You Love Me Tomorrow (des Shirelles), Another Night With The Boys (blues soul en duo) et Little Eva (The Locomotions) un stroll doo wop très bon.

Les enregistrements de Little Eva pour Dimensions records sont tous bons et justifient pour tout fan de Rock ou de musique noire l’achat de disques de Little Eva de cette pèriode.

 

 


 

 
..................................................................................
..................................................................................
.................................................................................
................................................................................
...............................................................................
...............................................................................
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 01:16

Dodie Stevens de son vrais nom Geraldindodiee Ann Pasquale est né le 17 Février 1946 à Chicago (Illinois)est une chanteuses de Teen Rock obtenant un très gros tube en 1959 avec le titre Pink Shoe Laces lorsqu’elle n’était agé que de 13 ans.

A l’age de trois ans sa famille déménage à San Gabriel Valley (Californie). En 1954 lorqu’elle n’est agé que de huit ans elle enregistre son premier simple Merry-Go, Merry-go Round pour gold Star Records sous le pseudo de Geri Pace, titre qu’elle interprète dans le Art Linkletter’s House Party Show.

C’est Carl Burns président de Crystalette Records qui fait enregistrer et écrit le titre Pink Shoe Laces à Geraldine sous le pseudo de Dobie Steven. Le titre atteint la troisième place du Hot 100 et se vend à plus d’1 million d’exemplaire ce qui lui permet d’obtenir un disque d’or. Elle signe ensuite sur DOT records son premier titre pour le label est Mairzy Doats en 1959 suivi de petits hits au début des sixties comme en 1960 No, Yes i’m lonesome tonight , Merry merry christmas baby et I fall to pieces (cover de Patsy Cline) et en 1961 elle enregistre un album. A 16 ans elle se marie, part dans le Missouri, devient mère et met fin à sa carrière de chanteuse. Mais en 1969 elle obtient un petit tube sous le nom de Geraldine Stevens avec Billy, I've Got To Go To Town, elle fait ensuite une carrière de choriste derrière entre autres Loretta Lynn et Frankie Avalon. Avant de refaire des carrières dans des show nostalgiques à partir des 1990’s.

Le disque Dodie Stevens The Ultimate Collection compile la totalité des enregistrements de Dobie entre 1959 et 1962. Nous allons dans un premier faire le tour des titres les plus connus de sa courte carrière.  Pink Shoe-Laces est un rock ‘n’ roll medium avec chœurs masculins dans le style de Jo Ann Campbell qui mérite d’être connu, Mairzy Doats est par contre un titre crooner variété assez pénible, No est un bon pop rocker medium,  Yes, I'm Lonesome Tonight est une très belle version du titre rendu célèbre par Elvis Presley et I Fall To Pieces est une bonne ballade country medium (cover de Patsy Cline). Le reste des titres moins connus sont plutôt bons avec des Teen rock mediums comme Dancing On The Ceiling (avec un accompagnement orchestra un peu trop présent), You Don't Have To Prove A Thing To Me, Sailor Boy, I Wore Out My Record (tout trois avec des mélodies dans le style des girls groups) et Trade Winds,   des teen rocks rapides comme Let Me Tell You About Johnny  (avec un style rappelant Del Shannon), des rock ‘n’ roll medium comme Candy Store Blues (avec sonoritées blues),  Hello Stranger, Steady Eddy (un très bon titre)et  So Let's Dance   (excellent titre avec  un solo de piano), des ballades teen rock comme Too Young et The In Between Years , quelques covers personnelles et originales qui mérite d’être connu comme Only You des Platters, Rockin' Robin de Bobby Day, Just A Dream  de Jimmy Clanton, To Know Him Is To Love Him des Teddy Bears, I Cried  des Jay & the Americans et Over The Rainbow  (judy Garland dans le film Le Magicien d’Oz)et malheureusement  des titres crooners variétés dispensables comme The Gypsy, PS - I Love You, Turn Around, The Five Pennies, Poor Butterfly, You Made Me Love You, Where Or When et Someone To Watch Over Me.

Au final un bon disque de teen Rock dont les trés bon rock 'n' roll font oublier les quelques faces crooner ennuyeuses.

 

.....................................
 
..........................
 
 

 

 

 


 

 


 


 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 00:52

Lou  Christie est une teenage folder.jpgidol du début des années 1960’s dont le style vocal est facilement reconnaissable par sa voix haut perchée de 3 Octaves que John Lennon le qualifiera de personne très créative.De son vrais nom  Luigi Alfredo Giovanni Sacco voit le jour à Gwenwillard (Pennsylvanie) se déplace ensuite dans la banlieue de Pittsburg (Pennsylvanie) et part faire ses études au Moon Area High School de New York. Il commence dés cette époque à travaillé comme choriste lors de sessions d’enregistrement. Ses premiers enregistrements en son nom pour de petits labels de Pittsburg ou New York n’obtiennent pas de succès si ce n’est The Jury enregistré sous le nom de Lugee & The Lions pour le label Robbee qui sera un tube régional.  Son premier hit national il l’obtient en 1962 avec le très réussi Teen rock rapide The Gypsie cried  pour le label Co & Ce qui rebaptise Sacco en Lou Christie sans sa permission. Dans ce titre déjà son style vocal si particulier est mis en avant, on compare souvent le style de Lou avec celui de Frankie Valli énorme vedette en 1962 Le titre est tout d’abord un hit dans la région de Pittsburg, mais c’est lorsque Roulette Records distribue nationalement le simple  qu’il atteint la 24 eme place des charts et se vend à plus d’un million d’exemplaire et lui permet d’obtenir un dique d’or. Le titre est coécrit avec la compositrice Twyla Herbert.  En 1963 il obtient de nouveau un gros tube national avec Two Faces have i, qui se classe à la 6 eme place du hit parade national, se vend aussi à plus d’un million d’exemplaire. Il fait alors partie de la Dick Clark’s caravan of Stars Tour. Il passe également à l’American Bandstand. Roulette sort un troisième simple How many teardrops qui se classe à la 46 eme place des charts. Sa carrière est ensuite interrompue par son service militaire et de retour en 1965 il signe pou MGM records et obtient un N°1 national avec son titre Lightnin’ Strikes. A la fin des sixties il signe pour Columbia records puis budda records et Bubblegum music label du producteur Tony Romeo qui lui écrit et produit le titre I'm Gonna Make You Mine qui se classe à la 10 eme place des charts Us et à la seconde des Charts UK, et She Sold Me Magic se classe que dans les charts UK et repris par Elton John.

La période qui nous intéresse ici est celle qui correspond au début de sa carrière soit 1962 et 1963 et ses enregistrements pour  Co & Ce et Roulette. Le disque The complete Co&Ce/Roulette recording fait un tour exhaustif de cette période. En toute logique il débute par The Gypsy Cried qui possède une bonne mélodie très originale mise en avant par les « envolées vocales » de Christie qui font presque penser à un duo, Red Sails in the Sunset et Maybe You'll Be There sont des ballades un peu kitch, Two Faces Have I son second succès est également un très bon titre un teen rock rapide faisant un jeu entre les chœurs féminins et ses deux styles de voix, All That Glitters Isn't Gold est une ballade mélancolique assez réussie, Have I Sinned est une ballade assez « bien ficelée » proche des ballades « présoul » de l’époque, Summer Snow est un teen rock rapide rapide à la bonne mélodie, Tonight (I Fell in Love)  est un bon doo wop rapide à la structure classique, To Be Loved (Forever) est une bonne ballade medium aux sonorités doo wop, How Many Teardrops et Outside the Gates of Heaven est des excellents teen rock  rapide proche de l’esprit de The Gypsy Cried, Mr  Tenor Man est un petit chef d’œuvre du stroll doo wop, You and I (Have a Right to Cry)  et There They Go sont des teen rock medium, Shy Boy  est une ballade doo wop medium, It Can Happen  et un teen rock lent plutôt ennuyeux et variété, You May Be Holding My Baby est une ballade teen rock. N ous trouvons également des covers très personnelles comme Stay (Maurice Williams & The Zodiacs), Tears on My Pillow (Little Anthony and the Imperials), When You Dance desTurbans, Money (That's What I Want) de Barnett Strong, 

Voici un disque plutôt réussi d'un artiste talentueux quasiment inconnu chez nous, c'est souvent cela la France.

 


 

..................................................................................................................................................

  


 
 

 


 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 01:00

Bobby Darin fait partie de la vague DSC05432.jpgdes chanteurs « pour teenagers » qui commençent à envahir les charts à partir de 1958 et 1959. Comme nous avons pu le voir pour d’autres chanteurs de l’époque comme Fabian, Freddy Cannon ou Neil Seidaka ils ont tous commençé en chantant de bon rock n’roll et Darin est également dans ce cas. Ses qualités vocales l’amèneront durant les années 1960’s à se diriger non pas vers les ballades à la guimauve mais vers une carrière réussie de crooner à la Frank Sinatra.

 Walben Perciville Cassotto est né le 14 Mai 1936 dans le bronx, nous ne connaissons rien de son père, et sera élevé par sa grand-mère Polly, car sa mère Nina est trop jeune pour pouvoir élever son fils (ayant eut Bobby à 17 ans), Charlie Maffia est le second mari Nina mais fera office de père à Darin. Dés son plus jeune age il est fasciné par la musique, et son talent aidant à l’age de 16 ans il joue du piano, de la batterie, de la guitare, de l’harmonica et du xylophone.

Il fait des études plutôt brillante dans la prestigieuse Bronx High School of Science, mais à la place de continuer ses études au Hunter College, il commence sa carrière dans les théâtre de New York et passe avec son combo dans des petits night clubs de la ville.

Il comprend DSC05431.jpgseul que son véritable nom n’est pas assez « vendeur » pour sa future carrière et choisi Bobby (en référence avec le diminutif qu’on lui donné lorsqu’il était enfant) et choisi Darin en regardant l’enseigne d’un restaurant chinois dont le mauvais fonctionnement électrique faisait lire aux piétons « Darin Duck » à la place de « Mandarin duck ».

En 1956, l’agent de Darin lui fait signer un contrat avec Decca records comme chanteur mais également compositeur, sa carrière est alors en parallèle avec celle de la  chanteuse Connie Francis pour qui il écrit de nombreux titres. Il est indéniable qu’une idylle amoureuse mais qui restera platonique existe à cette période entre Bobby et Connie, mais qui ne débouchera jamais sur quelque chose de concret. Dans l’émission tv This is your life Connie dit que l’un des plus grands mystères de sa vie est sans doute la raison pour laquelle elle ne s’est pas marié avec Darin. Pour sa chanson My first real love (composition de Darin-Kirshner ) ou durant la session d’enregistrement Darin joue de la batterie elle dit les paroles Well, he was my first real love and i never stopped loving him all my life.

Bobby et Connie vont régulièrement voir les artistes qui passent à l’Appollo Theater comme James Brown ou Ray Charles. Darin devient rapidemment grand amateur de musique noire, et son premier simple de 1956 sur Decca est une cover du Rock Island Line de Leadbelly, mais influencé par la version skiffle de Lonnie Donegan. Il interprète le titre dans le Dorsey Brothers T.V Show, mais le simple avec Timber en face B (Decca 29883) ne rencontre qu’un succès d’estime. Il réalise ensuite trois autres simples pour Decca Silly Willy / Blue Eyed Mermaid (Decca 29922) , The Greatest Builder Of Them All / Hear Them Bells (Decca 30031) et Dealer In Dreams / Help Me (Decca 30225).

En 1957, Darin quitte donc Decca pour Atlantic records (plus pécisément sa filiale Atco) comme pour Decca il devient non seulement un artiste mais aussi un compositeur.
Il publie cette année là 2 simples Million Dollar Baby / Talk To Me (Atco 6092) et Don't Call My Name / Pretty Betty (Atco 6103) mais sans rencontrer un succès notable.

En 1958, il enregistre 5 simples pour Atco dont 3 tubes, le premier est Just In Case You Change Your Mind / So Mean (Atco 6109) le second est son premier hit majeur le rock rapide Splish splash, qui se vend très rapidement à plus de 1 million d’exemplaire et se classe N°3 Pop charts, N°1 R&B charts, N°2 Cash box et N°18 des UK charts) le titre possède des paroles comiques coécritent avec le DJ radio « Murray the K » Kaufman, Early in the Morning /(titre qui sera enregistré par Buddy Holly pour Decca)/ Now We're One (Atco 6121) se classe 24 des pop charts, N°8 des charts R &B et 25 du cash box, Queen of the Hop (très bon rock) / Lost Love (US Atco 6127/UK London 8737) qui se classe 9 des pop charts,  6 des charts R &B, 12 au Cash box et 24 des UK charts et enfin Mighty Mighty Man / You're Gone (Atco 6128). On peut également noter que devant le succès de l’artiste chez Atlantic, Decca sort le simple de Darin soit Silly Willy / Dealer In Dreams (Decca 30737) mais sans succès.

En 1959 Darin sort trois simples le rock rapide Plain Jane / While I'm Gone (Atco 6133) qui se classe 38 des pop charts et 30 du cash box,  suivi du medium rock Dream lover (qui se vend à plusieurs millions d’exemplaire) avec en face B Bullmoose (US Atco 6140/UK London 8867) qui se classe second des Pop charts, quatrième des charts R & B, troisième au cash box et premier des UK charts et Mack the knife (un standard écrit par  Kurt Weill pour son célèbre Threepenny Opera (Opera de 4 sous). Son style vocal se place ici plutôt dans le style de Frankie Laine (plus jazz pop que rock), le titre se place à la première place des hit parades durant 9 semaines et se vend également à plus d’1 million d’exemplaire. Il obtient avec se titre le Grammy Award du disque de l’année 1960. Le titre est édité sur le simple (US Atco 6147/UK London 8939) avecx en face B Was There A Call For Me qui se classe premier des pop charts, sixième des charts R & B, premier au cash box et premier des UK charts,

Devant sa célébrité montante il enregistre en 1960 de nombreux titres dont 6 se classes dans les hit parades comme en particulier avec Beyond the Sea en une version anglaise jazzy de La mer de Charles Trenet qui sort avec en face B That's The Way Love Is (US Atco 6158/UK London 9034) qui se classe 6 des pop charts, 15 des Charts R &B, 7 au cash box et 8 des UK charts, on peut citer aussi Clementine / Tall story (US Atco 6161/UK London 9086) qui se classe 21 des Pop charts, 13 au cash box et 8 des UK charts, Won't You Come Home Bill Bailey? (US Atco 6167/UK London 9142) qui se classe 19 des pop charts, 16 au cash box et 34 au UK charts, Beachcomber / Autumn Blues (Atco 6173) 100 au pop charts et 50 au cash box, Artificial Flowers (Atco 6179) 20 au pop charts et 19 au cash box et Christmas Auld Lang Syne (Atco 6183) 51 des pop charts et 50 au cash box. Les records de vente que Daruin remporte cet année là il les doit aux talents conjugués des fondateurs de Atlantic records Ahmet et Nesuhi Ertegûn et du producteur Jerry Wexler associé également aux arrangements de Richard Wess.

Les titres Mack the Knife et Beyond the sea qui ne sont pas vraiment des rockc font de Darin une des vedettes de premier plan du début des 1960’s. Il fait alors salles combles lors de ses performances au Copacabana nightclub de new York, et se produit avec autant de succés dans les Casinos de Las Vegas. C’est également en 1960 qu’il commence sa carrière d’acteur dans le film Dan Raven avec en vedette Skip Homeier qu’il poursuit avec la comédie romantique  pour adolescents Come September, dans laquelle il rencontre Sandra Dee alors agé de 18 ans avec qui il se marie.

Durant les 1960’s il fait une carrière de producteur devenant le mentor de Roger McGuinn avant qu’il ne forme son groupe The Birds.

En 1961 , il continu à se distinguer dans les charts avec le très bon simple Lazy river / Oo-Ee Train (US Atco 6188/UK London 9303) qui se classe 14 des Pop charts, 18 au cashbox et second des UK charts, Nature boy / Look for my true love  (US Atco 6196/UK London 9375) qui se classe 40 des pop charts, 31 au cash box et 24 des UK charts, avec la BO du film come September soit Theme From "Come September" / Walk Back To Me (US Atco 6200/UK London 9407) qui se classe 113 des pop charts, 55 au cash box et 50 des Uk charts, You Must Have Been a Beautiful Baby / Sorrow Tomorrow  (US Atco 6206/UK London 9429) qui se classe 5 des Pop charts, 7 au cash box et 10 des UK charts, enfin sort le simple (US Atco 6214/UK London 9474) contenant Irresistible You (15 pop charts et 16 au cash box) couplé avec un nouveau très bon rock Multiplication (30 pop charts, 26 cash box et 5 des UK charts). De son union avec Sandra Dee né cette année là leur fils Dodd Mitchell Darin.

En 1962 il obtient de nouveaux hits avec Things / Jailer Bring Me Water  (US Atco 6229/UK London 9575 ) (N°3 des Pop charts, 10 au cash box et 2 des UK charts titre qui sera interprété par Dean Martin en 1967 lors de l’émission TV Movin’ with Nancy), What'd I Say (Part 1)/ What'd I Say (Part 2) (Atco 6221) cover du classique de Ray Charles qui se classe 24 des pop charts et 6 au cashbox), Baby Face / You Know How  (US Atco 6236/UK London 9624) qui se classe 42 des pop charts, 38 au cashbox et 40 des UK charts et I found a new baby /Keep-a-walkin’ (Atco 6244) qui se classe 90 des pop charts. C’est à la fin de cette année qu’il quitte Atlantic pour Capitol records et sort le simple If A Man Answers/All By Myself (US Capitol 4837/UK Capitol 15272) qui se classe 32 des pop charts, 28 au cash box et 24 des UK charts. On peut enfin noter qu’il tourne dans les films  Too late blues, State fair, Hel lis for heroes, If an answer et Pressure point.

En 1963, il gagne le Golden Globe award du  "Most Promising Male Newcomer" pour son rôle dans Pressure point.. Les 2 simples suivant qu’il sort pour Capitol sont des hits comme You’re the reason i’m leaving (N°3 des charts) et 18 Yellow roses (N°10 des charts). Qui sont les premiers de la série de hits qu’il obtient pour Capitol records, pèriode que je ne détaille pas plus car ce n’est plus du rock n’roll.
En 1964 il est producteurs des albums Soul city de Rosey Grier et Made in the shade de Jimmy Boyd.

En 1966, il resigne chez Atlantic et obtient encore un gros hit avec la chanson folk   If i were a carpenter,

En 1967, Darin divorce de Sandra Dee.

En 1968, il particippe à la campagnede Robert Kennedy

En 1969, il fonde une maison de disque Direction records, et obtient un tube avec Simple song of Freedom.

Dans les 1970’s il enregistre des albums pour Motown records, en 1972 il présente sa propre émission tv The Bobby Darin Amusement Company, en Juin il se marie avec Andrea Yeager, mais décède le 19 Decembre 1973 à l’âge de 37 ans.

En 1990, Darin est introduit au Rock n’roll hall of fame et en 1999 au Songwriters hall of fame.

Je possède 2 lps de Darin, le trés bon Bobby Darin - Star-Collection sur le label midi (mid 20 031) qui est plutôt un album rock soit les titresSplish splash, jailer bring me water, I got a woman, Dream lover, Oo - Ee train, Mack the knife, Things, Sorrow tomorrow, Beyond the sea, Queen of the hop, I'll b there et Multiplication.Autre disque excellent le Twist avec Bobby Darin (Atlantic - 312.004) qui contient 12 rock enregistré par Darin à la fin des fifties et compilé sur ce disque en 1962 soit les titres Bullmose, Early in the morning, Mighty myghty man, You know how, Somebody to love, Multiplication, Irresistible you, Queen of the hop, You must have been a beautiful baby, Keep a walkin', Pity miss kitty et I ain't sharn' Sharon.

 

Découvrez la playlist 1 Bobby Darin avec Bobby Darin

 

 

  

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 23:35

Fabian est la teenage idol emblématique de la fin des années 1950's.DSC07170 C'est à cause de son physique qu'il devient chanteur, mais c'est grâce à son sex appeal qu'il devient le fantasme d'un grand nombre de jeunes filles américaines.

Il est facile sachant cela de dire qu'il n'est qu'un simple produit marketing, mais à l'écoute de se titres, même si son chant est trés loin de la perfection de celui d' Elvis Presley, ces faces chancellor mérite d'être écoutées. Fabian enregistre peu de ballade sirupeuses ses titres sont en majorité des rock rapides et médium. L'un de ses meilleurs titres est Tiger un rock solide et efficace qui se classe N°3 des charts US en 1959 lorsque Fabian n'avait que 16 ans.

Le  ep President (PRC. 154) qui compile le fameux Tiger  (qui sort en Mars 1959 sur le simple Chancellor 1037 qui permet à Fabian d'obtenir son second disque d'or) , le simple Chancellor 1033 contenant un autre de ses classiques le trés bon medium rock Turn me loose qui se classe à la 9 eme place des charts US  et sa seconde face Stop thief qui est le premier disque d'or de l'artiste et nous trouvons enfin Lilly Lou qui sort en 1958 sur le second simple de Fabian le Chancellor 1024.

 

 

 

1d2udi0o.gif

  

 

Tiger (Ollie Jones) Lyrics and Chords

 

 G# Hey. lumpa sugar, you look kinda sweet Cuter than a baby walkin' down the street When I look into your eyes, I wanna leap I can't conceal that you make me feel C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! G# I'm feelin' stronger than a grizzly bear Soarin' like an eagle flyin' through the air When I get you in my arms, you'd better beware I go insane 'cause I can't be tamed C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! BRIDGE: C# G# You keep my heart jumpin' like a kangaroo C# G# Floatin' like an onion in a bowl of stew C# G# Baby, ev'ry time you come in view D#7 I run like an antelope to get to you G# I'm your tiger and you're my mate Hurry up, buttercup, and don't be late I might get mad if I have to wait Come right now 'cause I'm on the prowl C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! BRIDGE: C# G# You keep my heart jumpin' like a kangaroo C# G# Floatin' like an onion in a bowl of stew C# G# Baby, ev'ry time you come in view D#7 I run like an antelope to get to you G# I'm your tiger and you're my mate Hurry up, buttercup, and don't be late I might get mad if I have to wait Come right now 'cause I'm on the prowl C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! ambChile 



Vidéo
 
Découvrez la playlist Fabian - tiger avec Fabian
 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article