Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:12

B&M

bellevue1

bellevue2

bellevueB&W

bluediner

burlington1

cecils

cheyenne-diner-brooklin

circle

clarksville

clearview

cloister

crossers

doubleT

Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 22:49

Voici d'autres photos et cartes postales de diners vintages:

2515420847 122e300a43

2515462523 0e95a1518a

2515535233 a1cd33abd4

2515535319 c2c951fdba

2515535603 2440d78c25

2515535907 9c26b5921a

2515536205 ccc2dff0cd

2516245138 c7b8976832

2516245254 5bbc710e93

2516287184 5e0694af70

2516287374 bc9842103e

2516360670 a1574e6743

2516361248 acd6ab2175

2516361304 2d9a3332c8

2848281321 4e9b2363c9

2881406731 fdb764ac3f

2888271184 f45f2a363b

3447973601 c0180c83ac

3591376281 91e08393af

agawam

Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 21:44

Les diners sont ses splendides restaurants en forme de wagon de chemin de fer souvent fait d'aluminium et orné de néons multicolores. Ils sont au même titre que les juke box aux formes arrondies des 1930's et 1940's un symbole du style art déco américain.
bertas

cajun

centennial

empire

happydays

highlandpark

jiggers

lamys

lamysint

mickeys

midway3

modern

roadislanddiner2

statenislandDiner

stationsq

summit

us30

varsity

village2

zinns

Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 21:36

2719878347 f7d5c59cc4

2720697650 5ebf395bd4
2720698228 8cf915c748

2720699644 257bc79abb

2830676534 7a747ce5b8

2830676800 c019c1ef2b

2842163507 15bf02f475

3575669606 cb39c525a5

3591406563 a009aa1a29

arrow-motel

diner-sign

roadislanddiner

Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 01:33

Le lp Kings of Rock n'roll - Rock top 16, (milan  MI 160)DSC06374.jpg compile 16 enregistrements originaux des années cinquantes de quelques unes des plus grosses pointures de l'époque. Nous trouvons Blueberry Hill et Walking to New Orleans de Fats Domino (le maitre du rock manière Nouvelle Orléans), C'mon everybody et Somethin' Else d'Eddie Cochran (deux archétype et incontournable du rock blanc), Save the last dance for me (classique des Drifters), Great balls of fire, High school confidential  et Whole lotta shakin' de Jerry Lee lewis (4 chef d'oeuvre du killer Jerry Lee lewis), Blue suede shoes et Matchbox de Carl Perkins (deux incontournables classiques du Rockabilly sortis chez Sn records), Tutti Frutti et Long tall Sally de Little Richard (deux rock explosif sortie chez Speciality), Mona Lisa par Carl Mann (Rock sortie sur Philips international filiale de Sun), Flyin' Saucers Rock n'roll par Billy Lee Riley (Rockabilly sauvage sortie chez Sun) et Wirlwind par Charlie Rich (sortie chez Phillips international)
Il s'agit d'une sélection efficace de titres rapides qui est une trés bonne entrée en matière pour un débutant, j'ai acheté ce disque juste par ce qu'à un vide grenier cela m'a fait de la peine de le laisser dans son bac pour les 2 € que le vendeur en demandé, en effet il n'a pas de valeur collection il s'agit d'un disque type "Nice price" mais rare au niveau mondial car n'existant que dans une édition française sur un label français que je ne connaissais pas.


Fats Domino: Blueberry Hill b/w Honey Chile


Fats Domino-Walking To New Orleans


LITTLE RICHARD - 'Tutti Frutti' - 1957 78rpm


LITTLE RICHARD - 'Long Tall Sally' - 78rpm 1957


Eddie Cochran "Somethin' Else"


Eddie Cochran - C'mon Everybody


Jerry Lee Lewis - Great Balls Of Fire


BILLY LEE RILEY - FLYING SAUCER ROCK'N'ROLL


Charlie Rich - Whirlwind


Carl Mann - Mona lisa
Repost 0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 21:46

Johnny Rivers sera une trés grosse vedette au milieu des années 1960, DSC04881.jpgen effet en 1964 il est le seul des rockers américain à se classer dans le top ten face à l'invasion des groupes anglais.
Johnny Rivers de son vrais nom John Henry Ramistella est né à New York, mais sa famille part pour Baton rouge (en Louisiane).
C'est en écoutant son père qui chante pour le plaisir des anciens airs italien en s'accompagnant de la mandoline et de la guitare que Johnny décide de faire de la musioque lui aussi. Mais ses influences il les trouve grâce à la radio qui passe des titres de rhythm and blues de Fats Domino, Jimmy Reed et d'autres artistes noirs.
Rapidement Johnny joue comme guitariste dans de nombreuses formations locales de Rock n'roll avant de former la sienne en 1956 The Spades, ils jouent des succés de Fats Domino, Little Richard, Larry Williams ou Bobby Bland, puis aprés l'écoute de Jerry Lee lewis et Elvis Presley ils rajoute du rockabilly à leur répertoire.
Lui et The Spades tournent en Louisiane, au Texas dans le Mississipi, Arkansas et l'Alabama et fin 1956 ils enregistrent Hey Little girl qui sort sur un label local Suede, le titre est d'ailleur un petit hit. En 1957 Johnny s'installe à New York, il essai de rencontrer Alan Freed, Freed et Jack Hooke le reçoivent et l'écoutent Johnny qui lui interprette 4 titres, Hooke convaincu par son talent et le présente à George Goldner des disques Gone et End records.
Alan Freed lui trouve son nom de scène Rivers en pensant au fleuve Mississipi.
En Mars 1958 sort ses premiers enregistrements comme le trés bon rock blanc Baby come back sur Dee Dee records, et l'également trés réussi You're the One en Mars 1959 sur Gyden records.Mais malheureusement sans véritable succés.
Il retourne alors à Baton rouge, et part pour Nashville pour travailer comme musicien de studio au côté de quelues unes des pointures de l'époque (Floyd Kramer, buddy harman, Bob Moore et Hank Garland)
Autour de 1960, il joue derrière Ricky Nelson, et le titre I'll make believe présent sur l'album More Song by Ricky est une composition de Johnny.
En 1961 il part pour Los Angeles, il devient musicien de session pour Capitol records, il enregistre aussi sous la direction du producteur Nick Venet une version rockabilly du hit country de Lefty Frizzell's Long black Veil mais qui ne sortira pas à l'époque.
Il joue ensuite dans un trio de Jazz vers 1963, doucement son style se rapproche de celui d'une vedette du moment Trini Lopez . Mais cela est une autre histoire, pour l'instant ce qui nous importe se sont ses faces de rock n'roll bien trempée qu'il met en boite durant les années &950 et au début des années 1960.
L'album Johnny Rivers Rock n'roll years (sur Suede 5787) compile 16 titres de bon rock n'roll  dont son premier simple de février 1958 (Suede 1401) Two by twoLittle girl , son second de Mars 1958 ( Gone  5026) Baby come back / Long long walk, son troisième d'Octobre 1958 (Guyden 2003) You're the one / A hole in the ground , un titre de son quatrième (Dee dee 239) de Mars 1959  White Cliffs of Dover, puis Everyday de son 5 eme de Septembre 1959 (CUB K 9047), nous trouvons ensuite It's so doggone lonesome de son 10 eme simple (Chancellor C1070)  de Mars 1961, That's someone should be me du suivant (Chancellor C 1096) de 1962, Long black veil de son treizième simple (Capitol 4850) de Novembre 1962 et That's my baby qui est tiré d'un simple de Septembre 1964. plus That's rock n'roll et Oh ! what a kiss (une reprise de Johnny Cash)


Johnny Rivers - Long Black Veil

Johnny Rivers - Oh What A Kiss


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 21:18

Les deux frères Burnette sDSC04888.jpgont des légendes pour tout amateur de rockabilly qui se respecte et cela grâce aux légendaires qu'ils enregistrent avec Paul Burlison pour Coral records (Voir l'article du blog qui est consacré à ces faces).
Le lp Rockhouse Johnny & Dorsey Burnette 14 newly-discovered demo recordings by the legendary brothers (CEL 6302 distribution en France par CellulOid) contient des faces inédites de démos faite autour de 1960 par les deux frères de leurs succés qu'ils obtiendront en solo, ou de titres qu'ils ont écrit pour d'autres artistes. Le top de ces titres c'est le style dépouillé et minimal du au fait qu'il s'agit de démo, ce qui donne une toute nouvelle approche des gros tubes de Johnny et Dorsey du début sixties qui faisait bien trop Pop rocker de part l'orchestration.
Nous trouvons chanté par Dorsey Burnette: Little ole you (compos de Wayne Walker) avec une steel guitare, Cincinnati Fireball un gros succés de son frère chez Liberty avec simplement un piano, une batterie et une basse électrique en accompagnement, You're sixteen (le plus gros hit de Johnny) avec la même instrumentation minimale que pour le titre précédent, de Johnny nous trouvons I wanna love my baby qui est un sympathique rockabilly, Just keep on A -goin'  (d'Avril 1960), That's a way i feel (Novembre 1960) dans le style de Hank Williams et accompagné par Dorsey à la contrebasse et une  guitare électrique percutante, One-sided love affair et Address unknow sont des titres plus country avec deux guitare et une basse électrique, enfin Baby doll blue eyes, Hey stranger, Cincinnati fireball, Finder keepers et Lovesick blues (de Hank Williams) date de sessions d'avril 1960 avec Johnny à la guitare accoustique, dorsey à la contrebasse et sont particulièrement fabuleux de part leur pureté stylistique, enfin pour couronner le tout nous trouvons un duo de Johnny et Dorsey sur I'm Happy.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 20:14

Des girl's group blancsDSC06166.jpg des fifties et début sixties le plus ancien et également le plus talentueux est The Chordettes. C'est en 1949 que Jinny Osborn forme avec 3 amies collégiennes un quartet qui passe cette même année au show tv de Arthur Godfrey. Elles réalisent leurs premiers enregistrements pour le label Columbia avec Godfrey comme directeur artistique. Cependant Archie Bleyer le marie de la chanteuses basse du groupe Janet Erthel fonde son propre label Cadence records. C'est naturellement que le groupe quitte Columbia pour Cadence, et c'est en 1954 qu' elle obtiennent leur premier tube national avec Mr Sandman (qui sera N° 1 au hit parade national durant 7 semaines).
Devant ce succés et l'avènement du rock n'roll elles reprennent des titres de rhythm and blues comme Eddie My love des Teen Queens dont elle font un tube en 1956. L'énorme tube elles l'obtiendront avec Lollipop en 1958 (une reprise d'une composition de Ronald and Ruby. Au niveau de leurs hits on peut aussi noter en 1955 the Wedding, en 1956 Born to be with you et Lay down your arm et enfin en 1961 Never on Sunday.
On peut noter la présence du saxophoniste King Curtis sur de nombreux titres du groupe. Les titres humoristiques sont nombreux comme Zorro avec les bruits de coups d'épé ou  Photographs.
 le lp de Ace records The Chordettes (CH.82) compile quelques une des meilleurs titres du groupe dont tout les tubes soit:
No wheels, Eddie my love, A girl's work is never done, Photographs, Mr Sandman, Lollipop, Charlie Brown (le classique de la formation Doo wop The Coasters), Zorro, Baby come-a-back-a, Love is a two-way street, The wedding, Lonely lips et Lay down your arms.
Des titres à écouter absolument pour tout amateur de Doo wop dans un style à mi chemin du doo wop et du jump chanté des Fontane Sisters.


The Chordettes - Lollipop
envoyé par soulpatrol. - Regardez plus de clips, en HD !


Mister Sandman - The Chordettes




Lay down your arms by the Chordettes

Eddie My Love--The Chordettes


The CHORDETTES - 'Baby Come-A-Back-A' - 1958 78rpm


The Chordettes- Charlie Brown 1958

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 11:23

The Outsiders est un drame réalisé par Francis ford Coppola19e3bd2ac58fdcec94b6eedd1b3680f9.jpg adapté de la nouvelle de 1967 de S.E. Hinton. Le film est réalisé en 1983. Dans ce film Coppola découvre un grand nombre de futurs stars du cinéma américain comme Matt Dillon, Tom Cruise, Patrick Swayze, Ralph Macchio et Diane Lane.

L'histoire décrit les conflits entre deux bandes rivales dans la ville de Tulsa les Socs issu du quartier riche de la ville et les Greasers issus des quartiers pauvres. L'histoire se déroule en 1965 donc une bande originale qui se limite à Gloria par the Them, on n'est à milles lieux d'un film nostalgique, l'ambiance est sombre et voir gloque avec une tension palpable. L'histoire tourne autour de trois frères faisant partie des Greasers dont les parents sont morts, qui sont élevé par leur frère ainé Darrel (Swayze), nous trouvons Soda Pop et Pony Boy (agé de 14 ans). Pony boy est le personnage principale le drame se noue lorsque avec son meilleur ami Johnny Cade '(agé de 16 ans) ils sont agressé par des Socs, cela dégénnère et pour sauver la vie de Pony boy Johnny poignarde et tur un Socs, ils doivent fuir et demandent à un des durs des Greasers "Dallas" (Matt Dillon) de les aider à fuir la ville.

Il ya une pèriode de retour symbolique à la fraicheur originelle de l'enfance que les deux jeunes retrouve lors de leur séjour dans une église abandonnée, puis aprés avoir sauver des enfants d'un incendie, ils sont contraint de revenir en ville Johnny étant grièvement blessé aprés le sauvetage des enfants. Cela se termine par des morts tragiques et une bagarre entre les bandes sur un terrain vague filmé avec un talent incroyable.

The Outsiders n''est pas du tout un film pour adolescent mais un drame magnifique dans lequel l'esthétique est magnifiquement vintage avec le look et les attitudes des Greasers superbement mises en scène par Coppola. A voir en version originale de préférence, les voix et les intonations des acteurs sont à entendres.

Les acteurs sont: C. Thomas Howell est Ponyboy Curtis, Ralph Macchio est Johnny Cade, Matt Dillon est Dallas "Dally" Winston, Rob Lowe est Sodapop "Soda" Curtis, Patrick Swayze est Darrel "Darry" Curtis, Diane Lane est Sherri "Cherry" Valance, Emilio Estevez est Keith "Two-Bit" Matthews, Tom Cruise est Steve Randle, Glenn Withrow est Tim Shepard, Leif Garrett est Robert "Bob" Sheldon, Darren Dalton est Randy Anderson, Michelle Meyrink est Marcia, Tom Waits est Buck Merrill, Gailard Sartain est Jerry, S. E. Hinton est Nurse

 

425-the-outsiders-lr-091409

 

The Outsiders Cruise Howell Macchio Dillon Lowe

 

TheOutsiderspcomp

 

UXW18JYH

 

 

The%20Outsiders%20-%20Check%20out%20them%20guns%20(350w)

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 07:36

C'est en 1973 que sort le premier film nostalgique de l'ère du rock n'roll AmericanGraffitisoit 1955 - 1964. Mais il est amusant que à peine aprés 10 ans on regrette déjas l'ère de Bill Haley et des Cadillac à ailerons.
Le réalisateur est devenu légendaire grâce à ses séri de film de science fiction Star Wars, et déjas son talent de réalisateur sont visible dans ce long métrage qui fut un gros succés à l'époque et qui sera l'une des raison de la création de la série Happy Days (qui devindra légendaire elle aussi!!)

L'intrigue est assez originale, une unité de temps une nuit, la dernière d'une bande de jeunes qui vont quitter le lycée pour la fac. L'intrigue se déroule autour de Curt Henderson (le seul qui quittera la petite ville de sa jeunesse) il roule en 2 cv citroën, Steve Bolander (le petit ami de Laurie qui roule en Edsel 1958 la soeur de Kurt il est l'acteur qui interprettera Ritchie dans Happy Days) il roule en Chevrolet Impala 1958 custom, Terry Field (qui se fait appeler Terry le tigre, mais que l'on surnomme len réalité a Grenouille) qui roule en scooter et qui emprunte la Chevy de Terry et John Milner le bad boy de l'histoire  qui conduit un Hot Rod 1932 aujourd'hui une des références absolues pour l'amateur de ce type de véhicule.

Se rajoute d'autres personnage comme la blonde mystérieuse que Curt veut retrouver durant la nuit qui roule en Thunderbird 1956, le dJ de Rock n'roll le célèbre Wolfman Jack qui est le file conducteur sonore du film qui durant son émission de radio passe tour à tour des classiques du golden age of Rock n'roll passant les titres de Bill haley, Chuck berry, Buddy holly, Platters, Monotones jusqu'au Beach Boys, les Pharaons une bande de Rockers qui braquent les flippers et conduisent un leadsled Mercury 1951, Laurie une blonde pulpeuse que Terry "La grenouille" drague en racontant des bobbards et grâce à la Chevy de Steve, Carol une petit jeune qui "squatte" dans le hot rod de John que se dernier rêve de ramener chez elle pour s'endébarrasser et Bob Falfa (Harrison Ford qui se rendra célèbre plus tard grâce à Star War) qui veut mesurer sa Chevrolet 1955 Gasser face au hot rod de John dans une course qui à lieu à la sortie de la ville au petit matin.

C'est un film sympathique et amusant qui tourne autour des deux choses essentielles qui ont fait la légende de cette pèriode le Rock n'roll et les voitures. Ce film est une sorte de road Movies mais qui tourne en rond dans une ville en Cruisin'.

Les acteurs principaux sont :
Richard Dreyfuss : Curt Henderson , Ron Howard : Steve Bolander , Paul Le Mat : John Milner, Charles Martin Smith : Terry la grenouille, Cindy Williams : Laurie Henderson , Candy Clark : Debbie Dunham , Mackenzie Phillips : Carol

Wolfman Jack : l'animateur radio , Bo Hopkins : Joe Young , Manuel Padilla Jr. : Carlos, Beau Gentry : Ants, Harrison Ford : Bob Falfa, Jim Bohan : Officier Holstein, Jana Bellan : Budda, Deby Celiz : Wendy.


241158~American-Graffiti-Posters1  
John et son hot Rod Ford 1932                                       

  american%20graffiti
Steve et Laurie avec l'Edsel                                                      

 

American%20Graffitiq

La mysterieuse blonde à la T BIRD

2563831886 b08c957642

Le légendaire Mels Drive In                                           


dsf

La célèbre course de la fin du film

 

bo hop

Le chef des Pharaons au volant de la Mercury 1951

 

HarrisonFord AmericanGraffiti
  Bob au volant de la chevy 55 Gasser

lc 00105
John et Carol

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article