Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 10:54

C'est en 1960 qu'est réalisé le cabriolet du film de Robert Dhéry La belle Américaine, à partir d'une Oldsmobile 1959. Il semblerait que le designer Raymond Loewy serait le créateur de ce custom franco américain.

oldsmo16.jpg

 

i0080910.jpg

 

oldsmo14.jpg

 

oldsmo15.jpg

 

oldsmo19.jpg

 

oldsre10.jpg

 

oldsmo17.jpg

 

la_bel10.jpg

L'affiche du film

 

Voici un lien sur Raymond Loewy ou l'on parle de l'auto en question:
http://classiques.uqac.ca/contemporains/gaudin_thierry/2100_odyssee_espece/odyssee_espece_illustrations/photo_03_p_021.html
Sur cet article on trouve un dessin amusant du maître avec 50 ans d'évolution d'automobile et la dernière ressemble à un beau custom radical Very Happy

photo_10.jpg

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 10:01

L'Hudson Italia est une étude de style d'un coupé compact réalisé par la marque américaine Hudson en coopération avec la Carrozzeria Touring italienne présenté en Janvier  1954. Elle est dessiné par Frank Spring a partir d'une plateforme d'Hudson Jet, elle esra commercialisé en petite série.

Elle apparait une première fois sous le nom de Super Jet, elle se caractérise par sa carrosserie en aluminium, son pare brise panoramique (inspiré de la Corvette) et ses portes dont la découpe remonte sur le toit (appellées communément porte aviation), on peut remarquer le "V" chromé sur le pare choc avant se plaçant au centre de la calandre, et de nombreuses prises d'air saillantes au dessus des phares sur les ailes avants et au niveau de l'aile avant (dans le style de la Corvette). Sur la face arrière on est frappé par l'extravaguance des 6 feux directionnels au boût de tubes chromés. A l'intèrieur on peu noter les sièges bacquets d'avion. Il reste aujourd'hui 21 Hudson Italia des 26 construites.

 

1954_hudson_italia.jpg

 

800px-Monterey_Historics_2011-10-151_-_Flickr_-_Moto-Club4A.jpg

 

1012463215_6d6499d9e2.jpg

Le prototype unique réalisé sur une berline.

hudson11.jpg

 

54_Hudson-Italia-DV-11-GC_i01.jpg

 

54_Hudson-Italia-Touring-Coupe-DV_06-PBC_e03.jpg

 

54-Hudson-Italia-Coupe-DV-09_RMA_i08.jpg

 

1954_Hudson_Italia_Coupe_at_Auto_Show.jpg

 

6HudsonItalia.jpg

 

54_Hudson-Italia-DV-11-GC_02.jpg

 

1954_Hudson_Italia_Coupe_Carrozzeria_Touring_02.jpg

 

thumb.jpg

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 09:21

Le Dream Rod construit par le customizeur Bill Cushenberry pour Car Craft Magazine est un jalon incontournable de l'histoire du hot rodding auquel je consacrerai un article sur rockin records, ici nous allons voir un reproduction du dream rod en jouet plastique contemporain au véritable véghicule c'est à dire approximativement l'année 1960. Le Dream rod sera réalisé aussi en maquette plastique (model kit) au 1/25 eme et ce jouet est également à cette même échelle mais impossible de savoir si il est antérieur à la maquette!!

Le jouet est trés fidèle détaillé associant des pièces chromées, des pneus en vinyl noir et la carrosserie moulé en plastique jaune, avec un intèrieur moulé en plastique orange, il est animé comme souvent par un moteur à friction. Au niveau de ses mesures le jouet mesure 17 cm de long sur 7 cm de large sur 5 cm de haut.

--KGrHqZ--h-E8gUhyU86BPSs-tF1Og--60_3.jpg

 

--KGrHqV--pcE8Wfo-vZ5BPSs-rLBOQ--60_3.jpg

 

 --KGrHqJ--nQE8Ykkelf-BPSs-uRBbw--60_3.jpg

--KGrHqJ--gwE8NWumGjnBPSs-psPZg--60_3.jpg

 

--KGrHqV--lUE65PvJ-MQBPSs-kNwnQ--60_3.jpg

 

--KGrHqF--pcE8Wpn9Y-QBPSs-t3BQw--60_3.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Vintage toys
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 09:08

Comme la Buick Lesabre de l'article précédent, La Firebird 2 est une dream car des fifties de la GM dont un article détaillé est présent sur Rockin' records. Ici c'est sur un jouet japonais en tôle des années 1950 représentant cette même dream car qu'est consacré cet article. La marque japonaise  ATC et elle mesure 23 cm de long sur 6 cm de haut sur 8 cm de large. Ici comme pour la reproduction de la Lincoln Futura en tin toys (sur un autre article de Rockin records) la reproduction respecte les proportion en donnant un charme certain à l'ensemble grâce aux couleurs vives de la tôle sérigraphiée.

RedCar1.jpg

 

RedCar2.jpg

 

 RedCar3.jpg

RedCar4.jpg

RedCar5.jpg

 

RedCar7.jpg

 

RedCar8.jpg

 

RedCar9.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Vintage toys
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 08:55

La Buick Lesabre est un des concept car des fifties les plus connu, réalisé par Harley J Earl (il y a un article sur l'auto dans ce blog), La Marque  américaine Marx est le leadeur des jouets en plastique outre atlantique durant les 1950's et 1960's, ils réalise des soldats, animaux et des véhicules, nous avons pu voir sur ce blog des hot rods, et ici ce fameux concept car. La voiture est fidèlement reproduite avec son pilote (peut être Earl) et on peut remarquer aussi le système à friction, elle mesure à peu prés 26 cm de long.--KGrHqF--osE8Vffrj3DBPTQF0ejDQ--60_3.jpg

 

--KGrHqN--lUE65D1KGt8BPTQF4Nsy---60_3.jpg

 

--KGrHqN--o0E8V-d-KEnBPTQFyVILw--60_3.jpg

 

--KGrHqN--p0E8WdFid7sBPTQFzzd6g--60_3.jpg

 

--KGrHqR--hIE8itnQtNcBPTQF-zJn---60_3.jpg

 

--KGrHqR--rcE88g9dqpTBPTQFv1O7g--60_3.jpg

 

--KGrHqV--okE8YECmTuNBPTQFwMrw---60_3.jpg

 

--KGrHqV--qUE88fkJvPiBPTQFtnunw--60_3.jpg

 

--KGrHqN--ocE8VnEOdodBPTQFtzzFQ--60_3.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Vintage toys
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:40

Les années 1980's Folder-copie-28.jpgsont une decennie qui a remis au premier plan le Rock 'n'roll et le rockabilly dont certains titres arrivent à monter en haut des hit parades. En France  à part les Stray Cats ou les Polecats, les autres groupes restent souvent écoutés que par des fans de rock (tout court) et de rockabilly (évidemment),  mais le grand public ne les connait pas,ou peu. C'est durant cette pèriode que voit le jour le psychobilly (en tant que tel avec son groupe phare The Meteors) et le néo rockabilly ce dernier est un style de rockabilly à la production moderne (voir dans certains cas Pop ou même New Wave) qui n'hésite pas à faire des ponts avec les autres courants musicaux. Souvent le terme néo rockabilly recouvre tout les groupes qui font du rock 'n'roll fifties et début sixties ou du rockabilly depuis les années 1980, le terme caractérise alors des groupes stylistiquement différents voir opposés. Toujours est il les années 1980's voirent fleurir de trés nombreuses formations faisant du rock 'n' roll et du rockabilly moderne, et l'un des labels majeure est Rockhouse records réalisant le légendaire grand festival "Rockhouse Rock 'n' roll meeting" réunissant aussi bien des artistes des 1950's que des groupes contemporains produit sur le label. Ces dernier éditent aussi une série de lp Néo rockabilly Story qui seront au ensuite réédité en cd sous la forme de 2 lps par Cd à la fin des 1990's, je possède en lp les premiers volumes, mais ici nous allons faire le tour de la collection par le biais des 6 cds. Si je compare mes lps aux cds certains groupes diffèrent sans véritable logique car les 2 pochettes des lps présente sur la jacquette du cd les noms de ces derniers sont toujours présents!!! par exemple sur le Néo Rockabilly Part One nous trouvons sur le recto les noms des Teen Cats, Rumble Cats, Suncats, Continentals, Dave Taylor ou Levy and the Rockats qui étaient présents sur lkes vinyls mais absents des cds!!!!!

Donc le Néo Rockabilly Part one compile comme vou sl'aurez compris pas de manière exacte les deux premiers lps de la série,  la pochette des lps  se caractérise par des dessins en couleur mettant en scène des rockers, Teddy Boys, guitare et drapeaux sudiste (drapeaux qui dans ce cas n'a aucune conotation raciste, car tout le monde sait que le rock 'n'roll est Folder-copie-29.jpgl'un des meilleurs exemples de metissage culturel). Sur le Néo Rockabilly Part One nous trouvons Dave Phillips (ancien Blue Cats) avec I was a free qui est un exemple trés réussi de néo rockabilly à la fois moderne bien composé mais quand même rock 'n'roll, The Flying Saucers un des groupes légendaires du rock 'n'roll Teddy Boys avec Rockin chair rock et  Mean little mama (de Sonny burgess), Memphis Bend avec le jump rock Tic toc,The  Boppin Kids qui sont un bon exemple de néo rockabilly fleurtant avec le rythme rapide psychobilly avec Castle of death et Love me like a stone, The Riot Rockers  avec deux classique du rockabilly Teddy Boys des 1970's Hey Mr Phillips et Road of steel, les Whyos sont un bel exemple de néo rockabilly classique  avec Number 2 et One two three, The Kingbeats est un groupe de rockabilly revival anglais avec I can see in your eyes, les Rocky Road font du rockabilly teddy boys avec Let me tell you know et reprend Ray Campi avec I low can you feel, les Black Caps font du bon rockabilly à la Presley avec Train from the past et un jump boogie rock à la Bill Haley avec My rockabilly baby, the Blue Cats font du néo rockabilly au son authentique avec Live fast die young et est plus moderne avec le classique sauvage et génial Who stole my blue suede shoes,  the Tranquilizers font une version speed néo rockabilly du Long Blond hair de Johnny Powers, Crazy Cavan and the Rhythm Rockers la légende du rockabilly teddy boys avec Why can't we be, Honey Hush est une des formations avec Restless les plus caractéristique du néo rockabilly sous sa forme la plus réussi ici avec Rock it is et Get away girl (trés moderne quand même) et le volume se termine par Jon and the Nightriders avec l'instrumental Catalina.

Le Néo Rockabilly Part Two débute par the Dixie Stompers une trés bonne formation française de rockabilly teddy boys avec Two tone shoes et Rock bop, Session 57 un desfolder.JPG groupes du son revival rockabilly anglais début 1980's avec Rockin with my baby et If you want it enough, Hot Rod Gang est un groupe typique du style néo rockabilly avec She'll soon be gone et B B Bye,  Shotgun un groupe classique du style rock 'n' roll teddy boys avec Polecat stomp, Yan Terry (ancien membre de Matchbox) avec son rockabilly Bad Sign, Dave Phillips est ici de retour avec son She will come back qui nous rappelle son admiration pour Gene Vincent periode Capitol et son gros classique Tainted love (un titre sixties qui sera un énorme tube durant les 1980's par la cover new wave faite par le groupe Soft Cell),  the Lennerockers un groupe allemand plutôt de la mouvance teddy boys avec un son boogie skiffle avec Lennerockers boogie et Free as a bird,  the Wild Ones une formation belge avec My baby she's gone, the Cruisers avec jump rock Dance to the bop (rien n'a voir avec le titre de Gene Vincent), Billy Morowka and the Blue Moon Boys font du néo rockabilly avec Truck driver et Baby let's play house plus authentique (cover d'elvis Sun et Arthur Gunter), the Caravans un groupe légendaire du style néo rockabilly avec Her love was gold, Black Knights avec leur rock 'n'roll teddy boys font Grandma's a teddy girl et Stood up de Ricky Nelson, The Stralighters font du rockabilly entre authentique et teddy boys avec Pretty baby et Brand new cadillac (de Vince Taylor) et le volume se terminefolder-copie-35.jpg par the Blue Cats avec I dreamed you left me et Wild night (trés moderne).

Le Néo Rockabilly Part Three débute par deux titres du Clive Jive 5 un néo rockabilly dynamique (dans le style de Long Blond Hair) Nitemare et une ballade jazzy jump Bad Money, Es Feiv suit avec deux titres Real Good Time un white rock dans le style de Eddie Cochran et une cover au style moderne de Brand New Cadillac de Vince Taylor, The Boptails de leur côté continu avec le néo rockabilly teinté de western Going By Train et une cover originale de Little Pig de Dale Hawkins, Cootie & The Alley Cats font du rockabilly teddy boys rapide avec Rebel Ted Rock et  une jump jive en accapella Hey Diddle Didd, The Avengers font un solide rock 'n' roll au son british Preacher Man et du doo wop avec Angel From Above,  Little Tina & Flight 56 est de retour sur ce volume avec sa célébrissime cover du My boy Elvis de Janis Martin, the Blue Moon Boys continu l'album avec la ballade trés jazzy jive Record Machine et le rockabilly Pink Cadillac,  RABS continu avec un hillbilly rockabilly Western swing au son authentique 6-10 Train dans le style de Bill Browning, That Crazy Beat fait une version néo rockabilly du classique sun de Roy Orbison You're My Baby, The Rollo Brothers font rock au son fin fifties début sixties avec le trés original Letter Full Of Tear et une cover du traditionnel Pan American Boogie,  Rockin Lord Lee & The Outlaws interprette un rockabilly au style Teddy boys Movin Movin on  et un white rock à "Cochranien" Be mine, The Belltones font du néo rockabilly reprenant le Tainted love (succés populaire durant la même decennie par la cover New Wave pop faite Folder-copie-30par  Soft Cell), et interpretant le dynamique Just Want To Cry, Mal Clint fait du white rock à la Gene Vincent and Blue Caps avec son bien nommé Gene Vincent Can't Be Dead, the Shakin Silhouettes font du rockabilly Teddy Boys dans le style de Crazy Cavan en reprennant Tennessee Rockin de Shotgun, Little Rock Combo font du néo rockabilly avec son plus authentique avec les mediums Ragged & Dirty et  I Don't Know, Freddie Fingers Lee le pianiste fou au boogie rock fait ici un skiffle Young Man John, Sundowners font du néo rockabilly avec Money Honey (en fait Uranium rock de Warren Smith!!!) et du rockabilly plus authentique avec Baby Tonight's The Night,  Matchbox avec leur classique  All The Boys Love My Baby et se termine avec Go Katz qui nous fait du néo rockabilly sauvage Fine Thing Baby.

Le Neo Rockabilly Part Four commence par  Wildwind avec le néo rockabilly Maggie Did it et le medium rockabilly avec guitare pickin country The World is Waiting, Rockabilly Five  nous fait du rock 'n' roll teddy boys avec la cover de Freddie Cannon Buzz-Buzz a Diddle-it dans l'esprit de la version de Matchbox et un ballade rock 'n' roll avec She's Not You, the Dominos font un rockabilly rapide Red Wine Woman et un plus medium avec sonorités hillbilly avec False Hearted Girl,

 Tiny Minds font un medium néo rockabilly pop avec mélodie moderne avect au final un bon titre Song for You, The Bugaloos font une cover des collin' Kids Hop Skip & Jump, Billy Morokawa fait une cover au style 1980's avec sax du rockabilly classique Sixteen Chicks (célébré durant les 1950's par Joe Clay et Link Davis),  Kitty Hawk Bomber Billies font du néo rockabilly speed avec slap de contrebasse encore plus speed avec  G.I. Joe et du plus medium calme et jive avec Shamrock,Crazy Cavan & Rythm Rockers  ungroupe légendaire du rockabilly depuis les 1970's  avec un de ses multiples chef d'oeuvre  What You Gonna do, Stacey Cats du hillbilly rock au son authentique avec le trés "Collin' Kids" Romp and Stomp,  Rhythm Cadillacs un groupe des 1980's qui reprend le traditionnel devenu un classique par la version de Crazy Cavan Old Black Joe, The Swampies font plutôt du psychobilly plus que du néo rockabilly et reprenne ici aussi  Tainted Love, changement de style avec le rockabilly authentique du Tin Star Trio avec Miss Pearl (cover de Jimmy Wages) et leFolder-copie-31.jpg rockin' country blues avec bottleneck  Hungry for Your Lovin', toujours du rockabilly authentique avec Rusty Steel & The Tintax et leurs  More, More, More et Jump Jump Right in the Back Baby, les suisses Okie Dokies sont des précursseurs du rockabilly authentique des 1990's et 2000's ici avec  Good Rockin' Tonight (cover d'Elvis Sun records qui reprend en rockabilly le Rhythm and blues de Roy Brown) et Rock it (de George Jones), Cadcatz Sun Quartet  fait un rock doo wop au style fin fifties début sixties avec Your Baby Tonight, Hedgehogs fait du néo rockabilly rapide au son moderne avec Get It (version trés original de Gene Vincent) et plus classique leur rock My Daily Struggle, Housewreckers  font une cover au son moderne de Buddy Holly avec Love's Made a Fool of You et du rock 'n' roll avec sonorités modernes blues rock avec Heart Beat Rock'n' Roll,  Crazy Legs fait du jump rock avec Cool Hot Jump Boogie et du medium rockabilly avec You'll be Mine et l'album se termine avec le rockabilly teddy boys des Comfort Rockers avec  We Want Rockabilly.

Le Neo Rockabilly Part Five commence par the Rumble cats qui font du néo rockabilly au son Stray Cats avec Rumble et Alley Cat,  suivi des Alphabets avec Fallin du néo rockabilly avec son 1980's et vocaux doo wop et It's the rock du néo rockabilly rapide, Ringlets Trio interprette un trés bon néo rockabilly Bad Dream, Les japonais Bloomin' brothers font une cover authentique de Gone, gone gone de Carl Perkins, Tuxedo Buck fait du néo rockabilly moderne aux fortes influences country avec Torture van,  Johnny Earl fait une cover dans un style Presley parfait de That's all right mama, suivi du plus interressant rock 'n' roll Every but me (un petit classique teinté de gospel), Struts fait du néo rockabilly moderne trés inspiré avec How do you do et Cool man cool (trés bon titre avec mélodie bien vue), Wendy's Tube fait du néo rockabilly aux influence Teddy Boys avec les rapides Trampcat et Weekend bop, Cross Your Heart and the Playtex font une cover du Dynamite de Brenda Lee,   Les allemands de Lennerockers font du rockabilly teddy boys avec piano boogie avec Women booze and rock 'n' roll et The Confession, The Hangmen font du néo rockabilly  aux mélodie moderne avec Quicksand et Medecine man, The Runaway boys font un trés bon rock 'n' roll au son moderne avec Girlaholic,  Jean Vincent fait du néo rockabilly féminin  avec Street wise, Scam fait un néo rockin' blues avec Stop that gorilla,  The Dirty Doggies font du jive swing avec Take a baby, Session 57 fait un rock 'n' roll parfait avec l'incontournable Cool cruisin' car, Nous retrouvons Shakin' Silhouets avec leur classique le rockin' ted Silhouet Rock, Jump Back Honey fait un bon rock 'n' roll medium avec Mary Jane, Chinesischen Gluckekse font un bon et original néo rockabilly avec Bad guys (like us), Jumpin' Shoes font un instrumental jump rock à la Bill Haley plein d'onomatopés et de cris avec Fabrais Boogie,  et nous terminons ce volume par Angelo Santoro fait un instrumental dans le style des Shadows avec Baracuda. 

Le dernier volume de la série soit le Neo Rockabilly Story Part Six débute par Eager Beavers qui font un néo rockabilly medium avec Cat in diguised et Midnite train,  The Bellhops font du rockabilly revival classique avec Hello baby et Burning with desire, D.D & The Bell Airs font du rock 'n' roll aux sonorités britich et vocaux doo wop avec fire Alarm boogie et un rockin' doo wop assez génial avec My mind is getting wings, changement de style avec le néo rockabilly teinté de psychobilly old school des Frantic Flintstones et leurs titres Just a dream et Sweet nothing (trés rockabilly classique!!), Les Crocats suivent avec le rock Southbound train et le bon hillbilly rockabilly Joey B, Raw Bop Trio fait du néo rockabilly rapide avec Rockabilly sound et Gotta drink on, Strashooters (évidemment rien n'a voir avec le groupe punk français) font une cover originale avec cuivres de I'm going home rendu célèbre par Gene Vincent et  une cover du classique de Louis Prima Just a Gigolo, les Tigermen font du pur néo rockabilly avec Love in a coffin avec contrebasse slappée  et le petit classique Gone, gone gone (rien n'a voir avec le titre de Carl Perkins), Rusti Steel & the Tin Tax nous font du trés bon et rapide rockabilly authentique avec More more more et Just jump right in the back, Jolanda and the Bellhops font du solide rock 'n' roll féminin avec le rapide One more year to go et la ballade Walking dream, Fairlaine Rockets fait du rockabilly authentique sauvage dans l'esprit Sun records fifties avec Wigglin' Bop, Huey, Louie et Deway font avec Cold cold woman un néo rockabilly medium avec son authentique et slap effréné et avec Beer and boogie un white rock décapant, the Continentals font du néo rockabilly dansant avec choeurs doo wop au son début 1980's et avec Grab your baby by the hand et Big brown shoes est un titre plus jump jive, Sonictones avec Wild about my baby font un trés réussi rock 'n' roll moderne avec vocaux, et nous terminons cet album et cette série avec Jive Giants qui comme leur nom le laisse suggerer font du pur jive jump au son trés authentique avec Rockin on sunday night et  Barnayard boogie.

 

Boppin' Kids - Castle of Death

 

 

Whyos - Number two

 

 

Honey Hush - Rock it is

 

 

Dixie Stompers - Two tone shoes

 

 

Hot Rod Gang - She'll soon be gone

 

 

The Starlighters - Pretty baby

 

 

Es Feiv - Real good time

 

 

RABS - 6 - 10 Train

 

 

Rollo Brothers - Letter full a tear

 

 

Little Rock Combo - Ragged and Dirty

 

 

Wildwind - Maggie Dit it

 

 

Tiny Minds - Song for you

 

 

HedgeHogs - Get it

 

 

Ringlets Trio - Bad dream

 

 

Johnny Earl - Everybody but me

 

 

Wendy's tube - Trampcat

 

 

Frantic Flinstones - Sweet nothing

 

 

The Crocats - Joey B

 

 

The Sonictones - Wild about my baby

 

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 22:51

Levy Dexter n’est folder-copie-34.jpgpas un nouveau venu dans l’histoire du rock ‘n’ roll il est avec ses Rockats à la fin des 1970’s l’un des acteurs du renouveau du rockabilly outré atlantique et cela avant les Stray Cats, Steve Hooker est anglais et aussi une personnalité du monde de la musique il se fait remarquer à partir des 1990’s comme interprète, compositeur et producteur de Rockabily, Rock ‘n’ roll et rockin’ blues au style moderne en pleine vague du tout authentique.

En 2011 Steve Hooker et Levy Dexter enregistre un album produit par Steve à 1000 exemplaires sur le bien nommé thousand records Rockabilly Doll avec la Pin up contemporaine Bernie Dexter sur le recto. Levi est au chant, Steeve à la guitare, Terry à la basse électrique fender et Eddie à la batterie.Ce disque n’est pas vraiment un disque authentique mais bien du néo rockabilly à la sauce 2010 c'est-à-dire qui a su assimiler non seulement le psychobilly, mais aussi le garage voir le punk rock (oh le gros mot !!) mais rassurer vous tout en restant fidèle  au rockabilly et rock ‘n’ roll. A l’image de cette ouverture d’esprit stylistique on peut noter deux covers de Johnny Thunder soit  Downtown (attention gros son bluesy saturée) et Blame it on mom (le son est ici  aussi blues rock  saturé mais le titre est plutôt réussi,  Shake eyed mama de Lee Hazelwood est un très bon rockabilly au son moderne et tranchant auquel Hooker  a su nous a habitué,  Jack the Ripper est la cover bien menée du classique « horror rock » de Screaming Lord Sutch,  Look out Mabel belle version du rockabilly fifties Chess de JL Crockett, Tore up est une version très originale du titre de Hank Ballard and Midnighters, repopularisé début 1980’s par Ray Campi,  Motorhead baby est un blues rock radical fleur tant avec le hard rock, The only one round here et  Wicked blues sont deux compositions de Hooker le premier étant un bon rock ‘n’roll et le second un blues rock au gros son.

En résumé un disque plutôt réussi mais au gros son quand même qui est un peu trop présent sur des titres comme par exemple Motorhead baby, autant ce disque a mon avis peut séduire un amateur de gros rock qui tache ou punk rock qu’il peut  rebuter l’amateur de rockabilly.

 

Levy Dexter & Steeve Hooker - Snake eyed Mama

 ...

Levy Dexter & Steeve Hooker - Blame it on mom

...

Levy Dexter & Steeve Hooker - Look out Mabel

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 22:35

Dave Phillips est une figure folder-copie-33.jpgmarquante du rockabilly des 1970’s et des 1980’s, il sera membre du légendaire Blue Cat Trio, puis des Blue cats avant d’entamer avec succès une carrière solo avec son Hot rod gang.

Evidemment nous reviendront dans d’autres articles sur l’œuvre de Dave Phillips et particulièrement sur son album classiqueWild Youth.  Rockhouse records en 1985 devant le succés populaire du rockabilly auprès d’un public renouvelé et plus jeune  édite une interressant collection de Mini lp contenant des enregsitrements de groupes incontournables de la scène Teddy Boys des 1970’s comme Little Tina and Fight 56, Flying Saucers et Freddie Finger’s Lee, un artiste américain Vern Pullens et deux groupes de la nouvelle vague néo rockabilly Honey Hush (groupe majeur mais méconnu sur lequel nous reviendrons dans un prochain article) et  Dave Phillips.

Ce mini lp contient 6 titres dont 2 covers de titres interprétés par Gene Vincent and the Blue Caps (la référence absolue de Dave depuis The Blue Cats Trio) soit  Brand new beat dans une version moderne et  speed,  In my dream dans une version assez personnelle. Associé à ces deux titres nous trouvons  4 compositions originales  The Fun Of It! (un rockabilly rapide et moderne bien ficelé), So Youґve Lost Her (un très bon medium rock),  You Donґt Want To Know un country rock medium avec une instrumentation inspiré de Gene Vincent and the  Blue Caps, et The Trip  est le morceau le plus moderne au niveau mélodique mais restant très agréable.

 

 

 

 

 

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 22:20

Le début des années 1980’s est, rappelons LP-Front.jpgle l’arrivée d’un nouveau style de rockabilly revival au son et à la production plus contemporaine  et laissant une large place à la contrebasse slappée. Les groupes précurseurs de ce style sont The Stray Cats, The Polecats, Restless et The Deltas.  Cette formation britannique enregistrent en 1981  un incontournable et excellent lp Boogie Deseasesur le label Nervous records (label a qui l’on devra pendant la décennie qui s’annonce l’enregistrement de nombreuses formations néo rockabilly et psychobilly de la décennie. Le groupe est un trio formé par Steve Bongo chant et batterie, Captain Pat Marvel à la guitare et Little John à la contrebasse. L’enregistrement de cet album suit le succès de leur premier single contenant 2 classiques Heart attack et Spellbound, Rockin’ Roy Williams le producteur au recto de la pochette du lp écrit que The Deltas se place à la croisée des chemins entre le sauvage des  Polecats et la folie des Meteors.

Ce qui transparait aussi au niveau de ce disque c’est l’influence du blues et rockin’ blues des fifties caractérisé par la présence de covers de légendes du genre comme Doctor Ross (Boogie Desease), Lightnin’ Hopkins (Honey babe), ils sont sans doute l’un des premiers groupes revival de rockin’ blues. Mais cet album est plus rockabilly que rockin’ bluess , unetendance qui s’inversera progressivement avec les albums suivants. On trouve la cover du rockabilly Long Black Train de Conway Twitty et du white rock Rasing seade Gene Maltais.

Ce qui est remarquable c’est le grand nombre de compositions originales du groupe et leurs qualités on peut citer évidemment Heart Attack (dans une version différente du 45 tours) mais aussi  As you like it, Blues in the bootle, Vistim of your love, London girls, Pies ‘n’ mash, et Fashion train, se rajoute une composition du producteur Roy Wiliams Nine Below zero. L’un des titres les plus remarquable du disque est à mon goût le fantastique medium rockMoonshine dont l’auteur n’est pas connu. On peut noter qu'en 2005 le label Vampirella réédite l’album vinyl en cd.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 22:31

The Poorboys est une formation de néo rockabilly Folder-copie-27.jpganglaise formé de Andy (chant et guitare), John (contrebasse), Steve (guitare solo) et Robin (batterie) qui en 1982 enregistre pour le label Ace records un ep particulièrement réussi contenant 4 titres Move, Baby, Move (magnifique cover sauvage du rockabilly 1950 de Dick Penner pour Sun records) ,  Wild Girl (tout aussi réussie cette cover du rockabilly peu connu de Orville Couch), My Baby Dont Agree (est une composition originale assez moderne mais trés convainquante) et Dancin' With The Rebels (une autre composition originale trop moderne qui à à mon goût est inférieure au reste du disque). Cela dit les 3 premiers titres sont tellement bon que ce ep est probablement un disque absolument incontournable du rockabilly du début des 1980's.

J'étais assez décu de ne connaitre aucun autres titres de cette formation éphémère, puis bien plus tard le label On the hill édite un cd The Poorboys Early masters contenant 6 titres nouveau du groupe soit Long Blond Hair (cover du white rock de Johnny Powers), Mad man (cover du rockabilly explosif sun records de Jimmy Wayges), The only girl (cover du medium rock de Johnny Jano), Please don't touch (Cover du rock anglais classique de Johnny Kidd), Linda lou (Cover du  black rock de Ray Sharpe) et Hollywood East (une composition originale medium à la mélodie moderne). Un disque assez réussi au son moderne mais à l'efficacité indéniable qui raviera tout amateur de bon rock 'n'roll

img1057716411-copie-1.jpg

 

 

 

 

Repost 0