Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 12:04

Deuce Of Spades est le film évènement de l'année 2011, il est réalisé, joué et interpretté Maimage r 15718238381par Faith Granger.

Ce film est un hymne aux Hot Rods des 1940's et 1950's et à la culture rockabilly associé à  un scénario bien vu, un montage parfait et des images d'une esthétique incroyable nous donne un petit chef d'oeuvre.

La musique est elle aussi made in fifties en majorité avec quelques titres de néo rockabilly contemporain. Que dire si ce n'est qu'il raviera les purs amateurs de Hot Rods et remet en avant la véritable culture Kustom et Hot rod bien loin du côté "mode gothico punk rockabilly" que les médias ont tendance à véhiculer, au point de voir des punks habillés en Greasers!!!! paradoxe quand tu nous tiens.

Enfin pour en revenir à l'auteur, actrice etc... de ce film Faith Granger, elle est né en France (

 

Cocorico!!) a grandi au Liban et vit en Californie. Elle réalises de nombreux courts metrages et vidéos et passe au long métrage lorsqu'elle achète son Roadster Ford 32 qui devient le personnage central du film.

L'histoire raconte la recherche du propriétaire originelle de la voiture un certain James Callaway le plus rapide de son état en 1953 avec sa machine. Un jeu de va et vien entre les 1950's et les 2000's qui nous transporte aussi bien à Paso Robles aujourd'hui , que dans les courses sur le lac asséché El mirage durant les fifties, ont peut également y voir les kustomiseurs légendaires Bill Hines et Gene Winfield.


N'hésitez pas à aller aussi voir le site trés bien fait sur le film:
http://www.deuceofspadesmovie.com/

 

 Deuce_03.jpg

 

Deuce_10.jpg

 

Deuce_14.jpg

 

Deuce_17.jpg

 

Deuce_19.jpg

 

Deuce_29.jpg

 

FrankFaithJordan3.jpg

 

hotrod-20girl4.jpg

 

story__deuce_of_spades.jpg

 

 

 

 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 22:59

Hot Rod Gang réalisé hot-road-gang-us-1sh.jpgpar Lew Landers est probablement le film de série B pour teenagers le plus célèbre de l'histoire car il permet de voir Gene Vincent and The Blue Caps dans deux titres live fabuleux, mais également pour les amateurs avertis le fameux hot rod de George Barris The Ala Kart et d'autres dont nous allons parler dans cet article.

  L'histoire tourne autour de John Abernathy (alias John Ashley) qui est issu de la bourgeoisie, mais également en secret membre d'un club de hot rod. Il rencontre la belle Lois Cavendish (alias Jody Fair que l'on peut aussi voir dans l'autre série B High School Confidential) qui l'aide à garder secret. Le 32 roadster hot rod qu'il conduit est celui de Bob Mc Gee et Dick Sritchfield, celui conduit par le méchant (Steve Drexel) et celui de Pete Hendersen. Le film commence par une belle course entre les deux voitures sur Santa Monica Boulevard à Hollywood. Enfin on trouve le hot rod choppé de Tony LaMasa's/

Comme souvent dans ce type de film, ce n'est pas le scénario qui ressort mais plutôt l'ambiance sauvagement rock n'roll.

 

 

 

HotRodGang.jpg

 

HotRod.jpg    Gene-Vincent-Hot-Rod-Gang-EP-366614.jpg

 

 
Gene Vincent and Blue Caps : Dance in the street tonight


 


 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 10:32

The California Kid The-California-Kid-DVD.jpgest un téléfilm policier de 1974 dont l'intêret majeur est de mettre en scène un trés beau hot rod Ford 1934 3 fenêtre customizé par Pete Chapouris peint en noir et de fabuleuses flames rouges et jaunes. L'histoire se déroule en 1958 dans une petite ville de Californie Clarksburg, dans laquelle le sheriff Roy Childress (Vic Morrow) et son adjoint font une chasse aux excés de vitesse de manière draconienne, en effet sous l'influence du juge (Frederic Downs) ils font payer des amendes à tout les automobiliste qui dépasse ne serai ce que de 1 miles la limitation, au point de pouvoir se payer de bons salaires. L'histoire commence lorsque deux jeunes militaires (de la Navy) au volant d'une Ford 1951 sont pris en chasse par le Sheriff au volant d'une Plymouth Belvedaire 1957 au moteur préparré pour excés de vitesse. Les deux jeunes militaires dans la poursuite sont poussés dans le ravin par la voiture de police qui est équipée de buttoirs de pare chocs supplémentaires de type pare buffle.

L'un des deux militaire est le jeune frère de Michael McCord (Martin Sheen) ce dernier arrive peu de temps aprés l'accident enquêter sur la mort de son jeune frère, durant son enquête il a une aventure avec la serveuse du restaurant Maggie (Michelle Phillips) et se lie d'amitié avec le garagiste Buzz Statford (Nick Nolte). Rapidement McCord comprend ce qui s'est passé, en effet de nombreux accidents mortels sont déjas arrivés dans cette petite ville et les conditions sont sensiblement les même, et il voit les traces des extansoions de pare chocs de la Plymouth du Sheriffs sur le pare choc arrière de la Ford de son frère présente dans le parc d'épave du garagiste. Ce dernier se range du côté de McCord lorsque son jeune frère Lyle (Gary Morgan) est tué à son tour poussé à son tour par le sheriff lorsqu'il condisait sa Mercury 1955.

Le film se termine par un duel automobile entre McCord et son hot rod et le Sheriff et sa Plymouth, véritable scène d'anthologie pour tout amateur de mécaniques US.

 

kid2_000.jpg

 

kid1_000.jpg

 

i010444.jpg

 

the-california-kid-hot-rod-2.jpg

 

TheCaliforniaKid.jpg

 

hqdefault.jpg

 

i027235.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 09:19

L'intrigueSouvenirs-souvenirs.jpg est assez bien vue mettant en scène le monde du show biz en France au début des sixties et la France du début des années 60. C'est l'histoire des deux frères Boccara en 1962, le plus jeune Antoine (Pierre Loup Rajout) est au Lycée (dont le directeur est interpretté par Phillippe Noiret) mais fait en dehors de petits délits avec ses copains, il tombe amoureux de sa prof de musique Hélène (Gabrielle Lazure) avec qui il va vivre une Idylle. Vers la fin du film, en  voulant porter secours à un de ses copains qui réalise un cambriolage entrainé par un jeune pied noir tête brulée, il agrèsse un gardien de nuit afin de permettre à ses amis de prendre la fuite. Mais il se fait identifier plus tard par sa victime, mais il evite la prison grâce au faux témoignage de son amie professeur, mais cela met aussi définitivement fin à leur histoire sentimentale, plein de désespoir il tente ensuite de se suicider en compagnie du pied noir au volant de la Buick 1951 qu'il a refaite avec sa bande de copains.

Le frère plus agé Rego Boccara (Christophe Malavoy)est un chanteur de Rock, qui revient de son service militaire (en Algérie), il tente de remonter sur scène, mais son ancien manager Firmani (Claude Brasseur) détient la salle dans laquelle tout nouveau talent est obligé de passer, ce dernier lui fait barrage par ce qu'avant de partir pour l'armée Rego n'est jamais venu se produire  lors d'un concert qu'il avait organiser dans le sud de la France. C'est grâce à Nadia (Marlene Jobert) une agent d'artiste et son  manager (Jean Benguigi) et ami de sa mère (Annie Girardot) qu'il peut enregistrer un disque, passer à la radio, faire un tube et enfin sur scène lors d'un spectacle organisé dans l'établissement de Firmani sous le nom de John B Hutton.

Le jeux des acteurs est plutôt convainquant, comme la mise en scène, un récit claire et dynamique évitant la niaiserie et les temps mort, on passe un bon moment. Nous pouvons voir lors du premier passage de Rego sur scène au Memphis, un public déchainé composé de vrais fans de rock avec banane et perfecto de l'époque du tournage, le groupe Jezebel Rock qui accompagne certaines des vedettes, et les Vagabonds avant qu'ils soint connus avec bananes et look 100 % Teddy boys. La bande audio du film est assez sympathique mélangeant intelligement le rock français du début des sixties et le rock américain des fifties soit Bill haley, Johnny Halliday, Ray Charles, Les Chaussettes Noires etc.... et deux titres de pop rock rétro interpretté par Christophe Malavoy.

 

 

Souvenirs-20souvenirs-201.jpg

Rego sur scène au Memphis

 

 

photo-Souvenirs-souvenirs-1984-1.jpg

Hélène et Antoine dans la buick

 

Souvenirs-20souvenirs-202.jpg

 

Souvenirs-20souvenirs-203.jpg

Firmani et Nadia

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 22:07

American Hot Wax nous raconte l'année 1959 American-Hot-Wax.jpgd'Alan Freed le légendaire disc jockey de Cleveland (Ohio) qui a fait la promotion du rock n'roll depuis le début des années 1950, rejetant les artistes de rerecording aseptisés pour privilégier les versions originales. Cet année correspond à la préparation d'un concert géant au Paramount Theatre de Brooklin' pour le 1er anniverssaire du rock n'roll. Face à lui et à son équipe nous trouvons les détracteurs du rock n'roll qui n'ont qu'une envie arrêter ce concert. Ce film est un hommage au rock n'roll des plus réussis avec une bande originales de titres d'époques vraiment bien choisis, des passages musicaux complètement déments entre les artistes de l'époque en pleine forme comme Frakie Ford, Screamin' Jay Hawkins, Chuck Berry et Jerry Lee Lewis et les incroyables formations de doo wop contemporaine avec une préférence personnelle pour les Chesterfields qui interprette d'incroyables cover de doo wop en accapella tout au long du film.

Ensuite au niveau de la réalisation et de la mise en scène nous sommes dans le grand spectacles avec décors et mise en scènes grandioses sublimant les années 1950's au niveau de la mode, des coiffures, de l' architectures, du design et de l'automobile. Le jeu des acteurs est tout en justesse avec un Alan Freed ne vivant que pour la musique de même que les autres personnages qui l'entoure comme sa secrétaire Sheryl (Fran Drescher l'actrice de la série Une nounou d'enfer à ses débuts),  son chauffeur Mookie  (Jay Leno), Teenage Louise (Laraine Newman) qui compose des titres pour The Chesterfield et l'émovant jeune garçon président du fan club Buddy Holly joué par Moosie Drier . On peut noter la phrase de Freed adréssé à ses détracteurs "Vous pouvez m'arrêter mais vous ne pourez jamais arrêter le rock n'roll". phrase qui est annoncé par la chanson Rock n'roll is her to stay chantée par The Planotones et les jeux de scène sauvage de Chuck Berry et Jerry Lee Lewis.

 

179.jpg

 

182.jpg

 

330.jpg

Le Paramount theatre

 

ck_american_hot_wax_booth1243297701.jpg

Alan Freed dans son studio à la radio

 

ck_american_hot_wax_mcintire1243298067.jpg

Alan Freed et le jeune président du fan club Buddy Holly

 

americanhotcolorstillreduced.jpg

 

American_Hot_Wax_wallpapers_10478.jpg

Chuck Berry en live

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 14:41

Jailhouse rock est le troisième film Jailhouse_rock787.jpgd'Elvis Presley, il joue le rôle de "Vince Everett" qui à cause d'une bagarre se retrouve en prison, il y rencontre Hunk Hougston (Mickey Shaughnessy) un chanteur de country. Hunk apprend à Vince la guitare et forment un petit groupe de musique en prison.

A sa sortie Everett travaille dans un night club, mais pas comme chanteur. Il rencontre Peggy Van Alden (Judy Tyler qui décède dans un accident de voiture aprés la sortie du film) qui travaille comme talent scout dans une compagnie de disque. Vince fait uhn enregistrement qu'elle propose à un petit label, mais finalement Everett et Van Alden fonde leurs propres labels pour produire à leur manière les titres de Vince. Les disques de Vince sont des succés et devient une star.

Evidemment la bande originale est fabuleuse contenant 5 titres incontournables de l'oeuvre d'Elvis Presley mais également de l'histoire du rock n'roll. Le film est en lui même particulièrement réussi et pas seulement dans les passages musicaux  et le jeux des acteurs (Elvis compris) est  tout en subtilité psychologique dans des rapports entre les trois protagonistes principaux de l'intrigue, un véritable plaisir.

Elvis Presley interprette entre autres Jailhouse rock, Baby i don't care, Don't leave me know et Teat me nice (qui ne paraîtra pas sur le ep de la BO)

 

 

 

 

JAILHRK.JPG

 

JailhouseBigPic.jpg

 

jailhouse-rock-elvis.jpg

 

S_Jailhouse_rock.jpg

 

epresley38_t607.jpg

Vince (Elvis Presley) et Peggy (Judy Tyler)

 

ASAP_GIFT_GUIDE_LIFESTYLES_DROPLET_ELIVIS_DVD_COLLECTION_t6.jpg

Elvis et Judy hors plateau

 

Jailhouse_Rock.jpg

 

8686.jpg

 

10963

 

220px-Mickey_Shaughnessy_in_Jailhouse_Rock_trailer.jpg

Hunk le chanteur country

 

12890.jpg

L'affiche française sous le nom "Le Rock du Bagne"

 

Version colorisée du film 

 


 


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 11:34

Rock around the clock est le premier vrockaroundtheclock.jpgéritable film de rock n'roll, ayant pour sujet plus vraiment l'intrigue en elle même mais plutôt les prestations musicales qui ici sont en live (et non en playback comme se sera le cas dans certains passages musicaux d' autres film du genre). Ici c'est évidemment Bill Haley & his Comets qui est l' artiste central du film (avec Rock around the Clock, See your later alligators,Rock a beatin' boogie, A.B.C Boogie, Razzle Dazzle, R.O.C.K., Happy baby, Mambo Rock et Rudy's rock) , agrémenté de trés beaux passages de danse rock n'roll, on peut aussi voir Freddie Bell & the Bell boys (avec Teach you to rock et Giddin' up a ding dong) et the Platters (avec The great pretender et Only you). Au niveau de l'intrigue, elle raconte comment le rock n'roll va conquérir les états unis puis le monde entier grâce à la clairvoyance d'un manager et le talent de Bill Haley (qui n'a vraiment rien d'historique), tout cela avec une intrigue ammoureuse en fond entre le manager et la danseuse qui fait le lien entre musique rock et joie de danser et de s'amuser (en opposition avec l'image du rock associée à la violence et à la délinquence qui a été faite lors de l'utilisation du titre Rock around the clock comme BO du film Graine de violence (Blackboard jungle). On peut y voir pour la première fois au cinéma le Disc Jockey Alan Freed.

 

 

 

 

14052.jpg

 

3689134266_dd8ddcf3cb.jpg

 

3448.jpg

 

3449.jpg

 

3450.jpg

 

3451.jpg

 

9204.jpg

 

9205.jpg

 

 

 

 


 

 


 

 

 


 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 10:38

Disc Jockey Jamboree est le titre jamboree.jpgdu film pour le marché européen son titre aux USA est Jamboree.

L'histoire n'est pas trés originale elle raconte l'hitoire d'un couple de jeune chanteur Pete Porter (Paul Carr) et Honey Wyn (Freda Holloway) romantiques dont l'ydille subit les disputes de leurs managers respectifs joués par Kay Medford et Bob Pastine.

Comme de nombreux films de ce type se sont les passages musicaux qui sont absoluments incontournables, ils sont habillement mise en scène dans des studios d'enregistrements ou lors d'un show tv musical qui nous fait traverser les show des Usa et nous permet de voir en plus des artistes les fameux animateurs de l'époque et particulièrement Dick Clark. On peut voir Frankie Avalon avec un rock (Teacher's pet), Carl Perkins (Glad all over), Jerry Lee Lewis (Great balls of fire), Lewis lymon & the Teenchords (Your last chance), Buddy Know (Hula love), Jimmy Bowen (Cross over), Charlie Gracie (Cool baby) et Fats Domino (Wait and see).

 

 

 

 

 

-571231_Fats_Domino_1957_Jamboree_02.jpg

Fats Domino qui chante Wait and See

 

800px-Jamboree_Carl_Perkins.jpg

Carl Perkins qui interprette Glad al over

 

jamboreelc8a.jpg

Les deux personnages principaux du film 5pete & Honey)

 

JamboreeSceneCG.jpg

Charlie Gracie qui chante Cool babe

 

P1011913.jpg

Jimmy Bowen qui chante Cross Over

 

JamboreeBWdcGrp.jpg

Photo de promo du film avec Dick Clark et Charlie Gracie


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 09:30

Go Johnny Go est comme Rock rock rock 196581.jpgun film de type Juke Box produit par le disc jockey Alan Freed. Mais sur celui ci, même si le scénario n'est pas d'une profondeur extraordinaire, il demeure supèrieur à celui de Rock Rock Rock. Le film nous raconte une histoire d'amour entre une chanteuse (Sandy Stewart) et un chanteur Johnny Melody (joué par Jimmy Clanton) et les difficultés de vivre leur histoire en même temps que leurs carrières. Evidemment ce film est absolument indispensable pour ses passages musicaux qui nous permettent de voir Eddie Cochran, Chuck Berry, Ritchie Valens (le seul clip connu du chanteur), The Cadillacs, Jo-Ann Campbell, Jackie Wilson, Harvey Fuqua (le chanteur des Moonglows) the Flamingoes, Sandy Stewart et évidemment Jimmy Clanton.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0.jpg

Sandy Stewart en enregistrement

 

73906793.jpg

Chuck Berry

 

74171198.jpg

The Flamingoes avec leur jeux de scène exeptionnel

 

3209028.jpg

Chuck Berry, Sandy Stewart et Alan Freed sur cette photo de promo

 

74299596.jpg

Ritchie Valens dans saloge lors du tournage

 

83513137.jpg

Alan Freed en pleine action

 

Go_Johnny_Go_CBerry_SStewart_AFreed_JClanton_JPEG_for_Web-3.jpg

Autre photo promotionnelle avec Chuck Berry, Sandy Stewart, Alan Freed et Jimmy Clanton

 

xn3s5gdz.jpg

Document trés interressant en effet Eddie Cochran est avec la guitare dans le même lieu et les mêmes filles que Ritchie Valens, mais cette scène n'est pas dans le film, Eddie y est visible sur scène et non ici.

Est ce que cette scène existe (ou n'est ce qu'une photo promotionnelle???)

 

kr9tkxor.jpg

 

REELNROCK.jpg

 

Go_Johnny_Go_Cover-203x374.jpg

 

 


 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 00:53

Why do fools fall in love nous189677.1020.A.jpg raconte la vie du chanteur Frankie Lymon ,véritable icône du Doo wop des fifties, qui obtient de nombreux  tubes avec son groupe les Teenagers. Le traitement de ce film biographique est particulièrement original, en effet nous vivons l'histoire de ce chanteur légendaire par les dépositions des trois femmes du chanteur qui se disputent les royalties de l'énorme succés de Frankie Why do you fall in love. Ici les passages musicaux sont d'une qualité parfaite, et on peut noter la trés bonnes prestation de Little Richard dans son propre rôle.

3 femmes trois histoires d'amour et trois parties de vie pleine de joie, d'espoir et de tristesse, une de ses femmes est Zola Taylor la chanteuse des Platters. Beaucoup d'humour mais également des scènes dramatique et tragique,. L'ensemble est assez impressionant, même si sa forme de film "procés" (un type courant dans le cinéma américain) et le grand nombre de passage dans la salle d'audience sont quelques fois un peu long.

Les 4 acteurs principaux soit Lymon (Larenz Tate), Zola Taylor (Halle Berry) et Emira Eagle (Lela Rochon) et Elizabeth Waters (Vivica A. Fox) sont époustouflant et trés convainquant.

 

 

 

 

 

 

10.jpg

Frankie et ses Teenagers devant leur futur producteur

 

wdffil11.jpg

Frankie à l'église avec sa troisième femme

 

0.jpg

Little Richard

 

007674_27.jpg

Frankie et Zola en Mustang

 

halle_berry8.jpg

Frankie et Zola sa seconde femme

 

whydofools.jpg

Frankie et Elisabeth sa première femme dans la piscine de Zola

 

 


 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article