Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 21:37

Colbert Hamilton est folder-copie-1.JPGun pionnier du rockabilly britannique du début des 1980’s réalisant des albums avec ses Hellrazors, ici nous allons nous intéresser aux deux albums nettement plus néo rockabilly qu’il enregistre avec les Nitros en 1993 et 1994.

Le premier de ces albums Still Tagin Along ! enregistré sur Vinyl Japan nous trouvons au chant Colbert Hamilton au chant,  John O Malley à la guitare, Gary Day à la contrebasse et Rich Taylor à la batterie. Get Out Of My Sight met en avant un style néo rockabilly avec son moderne  mais de beaux passages musicaux, style que l’on tretrouve sur Cadillac Baby,  Get You Back,  Dead Of Night et New Place In Town , d’autres comme Cruel Hearted Girl et Gaze Into The Crystal ont un style toujours très moderne mais avec une mélodie pop new wave, Rollercoaster Rock est un rock n’ roll plus classique et Black Magic est un rockabilly rapide Wasn´t That Good est une cover du 3 eme album des Stray Cats,  Haunted Memories est une ballade jazzy.

Le second Wild At Heart est enregistré sur Nervous records Lucille, Wild At Heart, Abused By You, Boogaville sontcolbert-hamilton-wild-at-heart-cd.jpg des néo rockabilly rapides,  Still Rockin' After All These Beers, 99 Girls et High- Flyin' Cat sont  des néo rockabilly plus mediums,  Do You Wanna Rock est  aussi un néo rockabilly medium mais  tendant vers le psychobilly,  Too Late  et Boom boom sont des rockin’ blues, , Pass The Bottle To Me Baby est un rockabilly plus classique, The Boys Are Back In Town est une assez bonne ballade néo rockabilly, Bad Reputation est une cover du Reverend Horton Heat, Big In The World est une superbe ballade soul.

Voilà donc deux albums qui ne sera pas au goût de l’amateur d’authentique, mais qui possède une véritable qualité musicale, même si quelques fois le son et les mélodies sont trop moderne.

 

 

 


 

 

 

 

 
Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 21:18

Cell Mates est un groupe de néo rockabilly anglais folder-copie-51.jpgqui enregistre en 1990 l’album On Parole ! pour Rage Record. Le groupe est formé de Steve au chant, Nick à la batterie, Kev à la guitare et Moff à la contrebasse. L’album se compose de néo rockabilly medium comme Road To Riches Road To Riches, The Contract, Russian Roulette (avec des accents psychobilly) et Tallulah, de néo rockabilly plus rapides Nobody's Guy (avec des airs de It’s all over now), The Hustler , Lady Seduction, Eyes That Didn't Care , On Parole et Getta'kick,  des rockabilly plus classiques comme Blue Moon Baby et une cover de  Riot In Cell Block No 9 des Coasters,

Ce n’est pas le disque de la décennie mais reste assez sympathique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 21:03

Le Label suédois tail records s’est fait folder-copie-49.jpgune grosse réputation dans le milieu des fans de rockabilly grâce à sa série de 25 cm aux pochettes fifties et au son authentique. Al Willis and the Swingsters est une formation française  formé de Al Willis au chant et guitare solo, David Benaut à la  guitare solo, Pascal Freyche à la contrebasse et Jose Rodriguez à la Batterie qui enregistre l’album Got what it takes . Le style se partage entre rockabilly et country rocker 10 titres dont deux compositions  The Price I Pay et When You're In My Arms qui sont des country rocker mediums avec de belles melodies et un son parfait , les autres titres sont 9 covers connus que de connaisseurs, comme When I'm Gone de W Seals, How Does It Feel To Be Lonely de Bob Neely, Rock Your Baby To Sleep de Buddy Knox, You Are The One de Carl Smith, I've Gotta Find Someone de T Tim, Alone With You de Young, Guitar Rock de Bill Flagg et  You Don't Care de Narvel Felts.

Al-Willis---the-Swingsters---Rock-the-Bop---F.jpgCe premier 25 cm de par sa qualité artistique indéniable est une assez bonne vente, pour cette raison Tail leur fait enregistrer un second album 25 cm plus rare Rock the Bop dans l’ensemble au style plus rapide, contenant 3 compositions, Angelina un rockabilly rapide dans la mélodie n’est pas sans rappeler le teddy boys rockabilly, No Use Baby est un rockabilly rapide au son sun records et You Better Not Try un country rocker rapide. Les autres titres sont des covers de titres peu connus comme Come To Your Tommy Now un country rock, Why Cry de Johnny Carroll, I'm Leaving Town de J. North, Wildwood Rock de F.Netherton, Scrumptious Baby de Ray Campi, Rock The Bop un excellent white rock, Heart Of A Fool des Cochran Brothers, I Want To Do More de Lieber et Stroller et Honey Won't You Listen de R Wayne.

 

 

 

 

 

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 15:50

Levy Dexter avec les RockatsCAPA.jpg est aux USA la formation la plus populaires de rockabilly de la fin des 1970’s, c’est probablement une des raisons qui pousse Brian Setzer et ses Stray Cats a s’exiler en Europe au début des années 1980’s. Levy Dexter est un artiste prolifique est talentueux, et la compilation de 1996 de Rock it Records Rockabilly Idol fait un tour d’horizon du début de plus de 15 ans de carrières assez convainquant.

L’album commence par 4 titres au style proche du style Teddy Boys soit  Rockabilly Idol, Room To Rock, l’énorme classique Note From The South (reprenant des extraits de l’hymne sudiste) et All Thru The Night sont de véritables perles qui mettent en évidence le talent et l’énergie du groupe.

Au début des 1980’s, les Rockats et Levy se séparrent, rapidement Levy forment Levy and the Ripchords dont 8 titres sont présents sur cet album soit It's The Beat, I'm Gone, Cat Fight, 21 Days In Jail, The Other Side Of Midnight (avec un petit air des premiers Meteors), Victim Of Kool (véritable petit chef d’œuvre aussi bon que Stray Cats Struts des Stray Cats ou Rockabilly guy des Polecats), I Get So ExcitedLet 'Er Roll et la cover de Jitterbop Baby (rockabilly fifties de Hall Harris chez Starday). Ces 13 titres mettent en évidences que le talent de Dexter est en pleine maturité avec un style qui a évoluer vers du néo rockabilly plus moderne mais toujours rockabilly sans se laisser séduire par une production Pop, new wave ou trop radio.

Les 4 titres suivant sont de Levy Dexter en solo soit  Joint Jumpin' et Lolita deux titres différents des précédent par leurs sonorités et leur style plutôt Jump, Jive et même jazz, ils sont associés à deux covers  Just Go Wild Over Rock'n'Roll (un classique du rock ‘n’ roll de Bobby Dean sur Chess Records) et Hot & Cold de Marvin Rainwater. Même si je suis personnellement moins en phase avec les titres Jump de Dexter ils mettent en évidence son talent musical et sa possibilité à renouveler son style en restant fidèle au rock n’ roll (ce qui ne sera pas le cas de toutes les formations ou artistes du néo rocakbilly des 1980’s.

Le disque s’achèvent avec 8 titres de Levy Dexter accompagné par Magic (une formation légendaire de la scène néo rockabilly japonaise, mais dont certains albums sont justement assez Pop et variétés) ce sont que des covers des fifties même si ce n’est pas des plus originale l’interprétation vocale de Levy est en symbiose avec l’accompagnement  musical de Magic vraiment bon nous trouvons les titres  Lonesome Train (de Johnny Burnette & rock ‘n’ roll trio), 16 Chicks ( coonu par Joe Clay), Go Go Go (de Roy Orbison and the Teen Kings) , All I Can Do Is Cry (de Wayne Walker), Rip It Up  (de Little Richard) et Slow Down (de Larry Williams).

Comme vous avez du le comprendre j’ai plutôt aimé cette compilation, en effet je pense qu’elle est indispensable pour une personne qui aimerait  rajouter à sa discothèque un artiste capital dans l’histoire du rockabilly revival des 1980’s au même titre que les Stray Cats, Blasters, Polecats, Crazy Cavan, Restless ou Shakin’ Pyramids.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:50

Chad Thomas and the Crazy Kings front-copie-1.jpgest une formation Rockabilly américaine (originaire de la région de Houston) qui en 1999 enregistre l’album Shake Alive ! sur Hi Fi records qui se compose de 14 titres alternant compositions originales avec quelques  covers. Il commence par le titre Shake Alive!  un excellent rockabilly authentique et sauvage à souhaits, Hepcat Saturday Night,  Honey Heartbreaker  Rock! Roll! Bop!, sont des rockabilly rapides pure souche avec des mélodies très réussies, Broken Man, Crazy Kicks et  Tip Top Daddy sont des mediums rockabilly, Real Gone Daddy est un country rockabilly plus medium à noter le solo de contrebasse slappée qui raviera les amateurs (dont on trouve aussi une version différente encore plus rockabilly) , Honky Tonk Angel est un hillbilly rock rapide avec steel guitare,  King Size Bed est un néo rockabilly aux accents blues, Rockin' At The Dragstrip est un white rock medium,  au niveau covers nous trouvons Waitin' In School  est une version white rock du classique de Ricky Nelson avec une rythmique de guitare très originale et  Tounge Tied Jill une reprise très personnelle du titre de  Charlie Feathers.

Un album explosif et réussi de rockabilly authentique qui doit sa qualité non seulement par la qualité des titres, mais aussi par le style personnel de l’interprétation proche d’un live avec ses surprises ses exercices de styles, ses cris et son impression de folie.

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:39

Jimmy Castle est un chanteur allemand qui front--Copy-.jpgenregistre à la fin des 1990’, 24 Faces pour Castle Records dans un style teddy boys rock n’ roll bien carré et sans bavures. Faces toutes présente sur le cd The complete Jimmy Castle qui sort en 2004 sur Tombstone records. Les 12  premieres faces de 1996 proviennent de son album It’s not so bad to be a ted à la pochette délirante mettant en scène Caslte sur un canapé entouré de deux belle filles simplement habillées de bas, débute par My baby’s gone un rockabilly teddy boy medium,  Tribute to Tony Vincent est une ballade nostalgique en mémoire de Tony Vincent leadeur du groupe de Rock n’ roll des 1970’s the CSA, Devil’s bop est un Rockabilly medium absolument génial et diabolique, Lovely bernadine est un rock n’ roll teddy boy medium avec vocaux, I sure miss Gene est un titre hommage à Gene Vincent débutant par des extraits de classique de ses classiques et dont les paroles sont réalisées à partir de titres de ces chansons,  The teddyboys are back again est un petit classique sorte d’hymne à la mouvance Teddy Boy, I could cry est un medium rock avec chœurs à la mélodie proche de certains titre de Crazy Cavan, Toto’s bar est un rockabilly rapide, Schuld daran bist du est un medium rockabilly medium chanté en allemand, The cat from tennessee est un rockabilly rapide à la bonne mélodie. Pour terminé sur cet album, j’avais copié mon vinyl en cassettefolder.JPG audio afin de l’écouter en voiture, et je doit avouer qu’il était très efficace pour donner la pêche, un disque aussi bon que les premiers Cavan, ou les albums des  TeenCats (de Scandinavie).

Les titres suivants datent de 1996 et 1999 nous trouvons  Lonely man est un rock n’ roll medium, The angel’s listen in très originale cover rockabilly du doo wop des Crests , Sometimes est un  rock n’ roll medium dans le style ted des 1970’s, I wish you were here est une ballade un peu monotone, Pig headed fool est un néo rockabilly au son 1980’s avec une rythmique proche de celle de C’est Lundi de Jesse Garon, Modern romance cover de Sanford Clark, Rebel man est un medium rock avec quelques riffs à la Buddy Holly, Voran est un rockabilly rapide en allemand,  Your picture est une ballade doo wop à la Dion,  One girl is too much est un rock medium, On the road in scandinavia est un rockabilly medium,  I never stop thinkin about you est un rock medium, She’s alright est un rockabilly medium, I wanna say est un country rock rapide. Les 14 titres suivant ceux du premier album, sont bien fait mais n’atteignent pas la qualité mélodioques de ces derniers si ce n’est Your Picture, On the road in scandinavia, She’s alright et I wanna say.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:15

Deke Dickerson est une des références folder--Custom-.jpgdu rock 'n' roll uS des 1990's et 2000's, né le 3 Juin 1968 à St Louis Missouri, en 1991 il part à Los Angeles et forme avecDave Stuckey le Dave & Deke combo. En 1998 il rejoint the Ecco-Fonics cette m^me année ils enregistrent l’album Number one Hit record! à la pochette retro est très réussi, qui débute par un boogie rock(classique connu par Jerry Lee Lewis) Mexicali Rose avec de fabuleux passages de piano boogie, Can't See The Forest For The Trees est un western swing teinté de rockabilly, Hot Rod Queen est un black rock ‘n’roll avec sax hurleur, Snatch It & Grab It est un rockabilly medium mais bien décapant avec ses passage de guitare acérés, Lady Killin' Papa est un western swing au son authentique,  Feelin' Low est un country rock medium dans le style de Don Gibson,  What's That Cookin' est un western swing medium « period perfect »,  Jumpin' Bean est un instrumental de guitare pickin’ dans le style de Arthur Smith,  The End Of The Line est une ballade white rock, Sparkin' est un rockabilly dans le style des premières faces de Buddy Holly, après une intro parlé semblable à celles des présentateurs radio des 1950’s Poontang est un jump rock entrainant dans le style de Freddy Bell,  Guitar In Orbit, Pt. 37 est un instrumental assez déjanté, I Gotta Date To Cut A Cake est un rockabilly rapide,  Peroxide Blonde est un western swing teinté de rockabilly et Long Time In The Ground est un rock ‘n’ roll plus moderne.

Que dire de cet album si ce n’est qu’il est un petit chef d’œuvre, tout les titres sont excellents, des bonnes mélodies, un chant folder-copie-8.jpget instrumentation impeccables,  des rythmes toujours dynamique et rapides juste ce qu’il faut. Deke Dickerson  nous montre non seulement qu’il est l’un des plus grand et plus subtil guitariste du genre mais aussi un aussi bon chanteur et compositeur.

En 1999 il enregistre l’album  More Million Sellers, il débute par un jingle radio introduisant Let The Good Times Roll (un black rock classique) transformé en un white rock décapant avec des références évidentes à Jerry Lee Lewis, The Hatchet Man est un black rock avec vocaux doo wop rhythm and blues et sax hurleur, I'm A Wreck est un white rock ultra sauvage, Rockin' Gyspy est comme son nom l’indique est un rock instrumental aux sonorités gitanes avec guitare flamenco, Nightmare Of A Woman est un rock n’roll  rapide, Broken Down & Broken Hearted est un medium  hillbilly rock, I Gave My Heart Before est un titre original aux sonorités et à la mélodie  teen rock début sixties, My Name Is Deke est un rock dans le style de Bo Diddley, You're My Cadillac est un medium rockabilly honky tonk, Mean Son Of A Gun est une reprise de Sanford Clark, So Long I'm Gone cover de Warren Smith,  Tropical Island Boogie Serenade est un instrumental déjanté influencé par les sonorités hawaïennes, I Think You Gotta Pay For That est un country rock medium, qui accélère à la fin en boogie rock et  Red Headed Woman est un rockabilly country aux vocal très Everly Brothers, l’album s’achève par un Closing Theme de Jerry Scoggins suivi d’un spot radio.

Aussi étonnant que cela puisse paraître Deke est arrivé à faire non seulement aussi bien que sur le précédent mais encore mieux. Deke Dickerson par son talent et ses deux albums permet à l’amateur de bon rock n’roll à retrouvé espoir pour l’avenir de la musique qu’il dans le nouveau siècle qui va débuter.

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:07

Whistle Bait est un groupe de rock ‘n’ roll folder-copie-7.jpgrevival finlandais formé de Vesa Haaja  au chant et à la guitare rythmique, Vesa Tynkkynen à la guitare solo, Marka Makela à la contrebasse, Kim Drocklla au piano et Jarkko Ravi au saxophone. Ils enregistrent en 1990 l’album Can't Beat The Whistle Beat sur le label My  Way Records avec une Oldsmobile 98 flatroof sur la pochette. L’album commence par Heatwave (cover des Martha Reeves and the Vandellas) le style sonne bon la production rock ‘n’roll 1980’s radio tout en rondeur avec rythme de batterie pop rock soutenu par le saxophone, It's Party Time est un rock ‘n’ roll joyeux plus intéressant car c’est une composition original au un rythme rapide assez bien fait avec des passage entre les verset plein de surprise (dont un reprenant l’indicatif de l’émission tv The Muppet show), One Step Further est un néo jive rock avec rythme jazzy de contrebasse plutôt lent et manquant de véritable mélodie, Daydream Believer est un néo rock n’roll medium assez agréable mais assez pop variété, The One I Need est un morceau néo doo wop jive sans véritable génie mais sympathique,  Honeysuckle Jump est un jump rock dans le style de Bill Haley mais avec un son 1980’s et une mélodie pop variété qui le rend plus kitch que véritablement rock n’ roll, Whistlin' For You es un autre rock jump avec les mêmes défauts que le précédent, The Wonder Of You est un slow influencé par le côté crooner d’Elvis Presley quoique bienfait dans le style il est quelque peu pénible,  Fools Fall In Love cover sympathique de ce classique du jive mais sans génie,  Golden Lace est un jump rock  plus dynamique que les précédents avec un solo de saxophone remarquable et Strange Loneliness est un rock  bluesy au style 1980’s et à la mélodie moderne.

Un album bien joué, mais qui pêche par son côté moderne et pop et sa production radio, il est l’exemple de ces groupes de rock revival des années 1980’s qui avait oublié que le rock pouvait être sauvage

 

 

 

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:55

Jack Knife & the Sharps est une formation rockabilly ace_cover.jpgaméricaine originaire de Minneapolis qui voit le jour en 1984, elle est formée par Rick Hollister (guitare), Jeff Bjork à la batterie et Ecotty Christianson à la contrebasse.

En 1996 ils enregistrent l’album  de 1996 Ace Cafe, il commence par une cover au son modern de I’m Comin’ Home de Johnny Horton, Ace Cafe est un néo rockabilly aux sonorités white rock, Hot rod man est une  version modernisé du classique des 1980’s de Tex Rubinovitz, Money to burn est un medium néoockabilly  country, One hand loose est une cover de l’incontournable classique de Charlie Feathers, I´m back est un très bon rockabilly rapide et authentique, Gun Junkie est un néo rockabilly country à la mélodie moderne, Jack the ripper est une cover de l’instrumental de Link Wray, Ain´t no reason est un néo rockabilly country efficace, Treated her right. est un néorockabilly medium, That´s the way est un excellent rockabilly authentique avec une bonne mélodie dans l’esprit de Buddy Holly un petit tube et The wieght est  un country rock à l’influence Creedence Clearwater Revival.

L’album suivant Hot Rocket  575381.jpgse compose des titres : Pay the price un fabuleux rock ‘n’ roll aux sonorités New Orléans de Piano Smith ou Frankie Ford, Down the line très bonne version du  rockabilly de Roy Orbison chez Sun, Move with me est un blues rock ‘n’roll moderne, Love me just a little est un néo rockabilly medium, North shore drive est un instrumental country, Rockabye boogie est un boogie swing dynamique, All my lovin' est un bon rock ‘n’ roll moderne et medium, Stranger on the shore est la cover dans un style country de l’instrumental classique des 1950’s. Dance with me tonight est un très bon boogie rock dans le style des Fabulous Thunderbirds, Hot rocket est un rockin’ blues rapide, Light up est un instrumental rockabilly authentique dans le style du Johnny Burnette Rock ‘n’ roll trio,  Pretty little lights of town est un néo rockabilly avec une bonne mélodie et  Rocket's lullabye est un instrumental rock ‘n’ roll.

Jack Knife & the Sharps réalise ici deux albums de néo rockabilly au style reconnaissable dans lesquels les influences country, blues rock, boogie rock  et rockabilly se mêlent  pour nous donner des disques aux mélodies variées et modernes qui donnent à mon goût des titres inégaux, amis sans jamais devenir un rock moderne trop indigeste ou lourd.

 

Jack Knife & the Sharps - love me just a little

Jack Knife & the Sharps - Pay the price

Jack Knife & the Sharps - Pay the price

Jack Knife & the Sharps - Ain´t no reason

Jack Knife & the Sharps - Treated her right

Jack Knife & the Sharps - That´s the way

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 21:18

Scotty Bullock & The Stampeders folder-copie-26.jpgest un trio de White rock originaire du Sud de l'Allemagne qui se forme en 1998 avec Scotty Schober à la guitare solo et au chant, Peter "Gunn" Gansbühler à la batterie (Tout deux anciens membres des Bruise Boys et Duetones) et Florian "Jokerhead" Seppenhauser à la contrebasse.

 En 1999 ils enregistrent un CD et 25 cm Dusty Roads, cet album est composées de compositions originales dans l'esprit des rockabilly et white rocks obscures des compilations comme Desperate Rock 'n' roll. Ils obtiennent un succés national cette année là leur titre Rockin' & Ramblin' se classe à la première place du top five du magazine allemand Boppin' Around, et l'album Dusty Roads se classe à la troisième place du top five des albums.

L'album commence par Rockin Daddy de Sonny Fisher, suivi de Long Ledded Linda un magnifique White rock dans les style des meilleurs Gene Summers, It was you baby est un trés bon white rock medium, That don't move me est une cover du célèbre rockabilly 50's de Carl Perkins chez sun records, Gotta Go Away est un white rock dans le style mélodique des meilleurs rocks Elvis Presley début sixties comme His latest Flame avec vocaux un petit chef d'oeuvre, Wilted rose est un medium country rockabilly, Traci est un white rock dans le style de Glen  Glenn, Satellite rock est un trés bon white rock rapide, Stubborn Thing est un white rock ultra sauvage, Rockin' and Ramblin' est un white rock garage fifties comme en font the Hi Winders,

Bad Times est un rock speed et sauvage inspiré des meilleurs Little Richard,  You est un white rock  garage dans le style des Sonics, 49 Mercury est un néo rockabilly sauvage, Record Hop est un white rock  sauvage et superbe qui aurait pu sortir à la fin des fifties sur un petit label, You don't care est une cover du rockabilly sauvage de Narvel Felts pour Sun Records, I say the light est une version dans le style de Johnny Cash de ce traditionnel gospel et What did i say est une autre perle de cet album un white rock à la mélodie et construction parfaite et amusante.

En résumé un album excellent à connaître absolument pour les amateurs de rock 'n' roll explosif.

 

 

Scotty Bullock & The Stampeders - Stubborn Thing

 

 

Scotty Bullock & The Stampeders - Gotta Go Away

 

 

Scotty Bullock & The Stampeders - Long Ledded Linda

 

 

 

Repost 0