Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 09:34

Il s'agit d'une formation Atomic_Bombshell_-_Sin_City_front-4-.jpgde rockabilly américaine avec une chanteuse de la région de San Diego. En 1998, ils sortent l'album Sin City (ATOMBOMB98). L'album se compose de 12 compositions variées, Shake it, don't breack it est un médium rockabilly féminin musicalement parfait avec son authentique mais mélodie plus moderne, Devil's Candy est un duo avec la chanteuse en seconde voix le lead vocal est assuré par le guitariste toujours aussi authentique il s'agit d'un rockin' blues médium, It's your own fault est un country rockabilly médium avec beau solos de guitare, Strange à un son  rock n'roll fin 1950's belle mélodie et son de guitare exemplaire, Chicken c'est le guitariste qui est au chant pour ce swing rock n'roll avec cuivres dans le style du Brian Setzer orchestra mais avec un son authentique, Nine to five est  un rockabilly rapide dans le style de ceux de Kim Lenz nd the Jaguars, My hot rod man est un autre rockabilly rapide avec une guitare à la Scotty Moore, Bombs Away est un rockabilly rapide chanté en duo avec la voix de la chanteuse en leadeur le son est toujours authentique mais avec une constructions originales, Big Man est un néo rockabilly rapide, Sweet baby est un ballade rock fin 1950's avec guitare à echo et une belle mélodie, Gonna cry for me est un rock n'roll dans le style de Buddy Holly le résultat est une formidable réussite et He's a star est un titre dans le style "garage" de Link Wray assez différent du reste de l'album qui n'est pas sans rappeller les Raw Deal. Ce disque est interressant surtout par l'originalité des titres, la qualité vocale de la chanteuse et le son dépouillée et dominer par des riffs de guitare incisifs. 

Repost 0
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 23:59

Les Bugaloos est une fThe-Bugaloos-front.jpgormation hollandaise formé de 3 musiciens masculins (guitare, batterie et contrebasse) qui accompagnent avec un son rockabilly authentique 3 chanteuses (dont Lil' Ester qui fera une carrière solo durant la décennie suivante) dont le chant s'inspire de formations des fifties comme les Fontane Sisters ou des 1940's comme les Andrew sisters.

Le 1er album de 1990 The Bugaloos qui sort sur Rockhouse (aujourd'hui trés rare) que je  possède dans sa version cd (Rock CD 8912) se compose de Rock me Robert (une composition rock n'roll jump), Some day you'll pay (une originale cover du hillbilly des Delmore Brothers), Rock love (cover également trés originale du rock n'roll d' Eddie Fontaine), Hop skip and Jump (Cover des Collins kids), Waiting for a kiss from you (une composition plutôt influencer par les Andrew Sisters), Say Yeah (cover de Bobby Sykes), I don't mind (Cover d'un hillbilly boogie de Pee Wee King), Seventeen (Cover du classique jump rock de Boyd Bennett), Teen Cats Down (cover d'un rockabilly féminin de Sun records des Miller sisters), Dungaree Doll (un cover d'un titre variété d'Eddie Fisher dans une version swing), Twenty six miles (cover trés originale d'un titre de vocal des Four Preps), Rick a tick song (une composition swing dans le style des andrew sisters). Boy with the bebop glasses (cover du jump rock de Jack and Misty), Two Hearts, two Kisses (est une cover rockabilly  swing d'un titre de Otis williams and the Charms repris durant les fifties par Frank Sinatra, Pat Boone et The Crew Cuts), Jump junior jump (cover d'un groupe vocal féminin the Laurie Sisters), Bad bass boogie (cover de The Don Gils),  Crazy 'bout you baby (cover des Crew Cuts) et My boy flat top (une cover du jump rock de Boyd Bennett qui sera repris par Dorothy Collins).

Cet album est dans son ensemble une belle réussite aussi bien au niveau de son style originale que de ses voix et son accompagnement sans failles.

En 1991 The BooThe-Bugaloos---In-The-Mood-.jpggalus enregistrent un second album  In the Mood toujours pour Rockhouse (ROCKCD 9318) il contient les titres Rockabye boogie (reprise d'un hillbilly boogie qui sra popularisé durant les fifties par Porter Wagoner), Most of all (fabuleuse et originale cover de la ballade doo wop des Moonglows), Be bop baby (cover d'un rockabilly de Autrey Inman de 1956), Baby i love you so (cover jazzy swing du rock de Jack Riggyr Petty), At the old town hall (cover du hillbilly boogie de Hugh Ashley), Love me cover trés originale est assez du rockabilly sauvage de Wayne Walker, Rocky road blues (version complètement revue du classique de Bill Monroe), In the Mood (cover du méga classique de Glen Miller ici tout naturellement inspiré par la version faite durant les 1940's par The Andrew Sister's) Crazy real gone jive (excellent country rock), Bye bye blues (est une belle cover d'un vieux jazz de 1930 écrit par Fred Hamm, Dave Bennett, Bert Lown, and Chauncey Gray, Frankie's out on patrol (un rock teinté de swing et de jazz) et You can do no wrong (une belle reprise du rockabilly classique de Carl Perkins mais avec  le chant masculin du guitariste et sans la présence des 3 chanteuses)

 

 

 

 


The Bugaloos - Seventeen

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 21:41

C'est en 1997 que Fury recordsSans-titre-22.jpgédite cette l'excellente compilation The best of Fury Rockabilly Vol.1 (FCD 3049) compilant quelques 20 faces de néo rockabilly de qualité et de style varié. Nous trouvons the Sticks trio qui interprettent le rockabilly de style britich She's just rockin', the Rocket 8 interprettent un médium rockabilly rappelant le style des Blue Cats Motorcycle baby, Way Out West de son côté interprette un néo rockabilly à la production moderne et au style trés originale I love my car, the Hellkatz font avec Born wild un néo rockabilly fortement influencé par le psychobilly,  Tasha & the Enforcers fait un rockabilly authentique plus authentique avec Real gone Daddy, the Hicksville bombers font une cover de Something baby popularisé par les Dazzlers, the Catman Hi-Power font une belle cover du Tear it up de Johnny Burnette & Rock n'roll trio , the Bootleggers font un rockin' blues avec Get on the end of this, the Treasurers font un néo rockabilly trés moderne avec Tempered steel, Hiltop boys fait un rockabilly rapide de style teddy boys avec Take a chance baby, Mouse Zinn & Phantoms font un hillbilly rockabilly avec Little Bugga Wugga, the Frantix interprettent un excellent néo rockabilly sauvage avec Wigglin' blonde, the Spo-Dee-O-Dee comme à leur habitude font du rockabilly authentique avec son d'époque avec Somebody tell me (une cover de Carl Perkins), the Rockabilly 88 font une cover du rockabilly bien sauvage et délirant Flat top de Tommy Jackson, the School house rock font un bon white rock avec Camden town, the Crestlers font un néo rocakbilly moderne à influence psycho avec My old man, the Midnight Dynamos interprettent un rock n' roll teddy boy féminin avec Hayley, The Woodies interprettent un néo rockabilly trés moderne avec Gonna shoot you down, The Haywire font un néo rockabilly avec contrebasse slappée bien présente avec Kiss me kate et Dave Philips & the Hot Rod Gang fait une cover néo rockabilly du Good thing des Fine Young Cannibals.

 


 


 


 
Repost 0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 10:01

 

La compilation International Rockabilly international-rockabilly.jpg"The secrets of witch doctors and Sorcerers... sort en 1997 sur NV Records (label de Boz Boorer et réunie 17 groupes et artistes de revival rock n'roll, rockabilly allant du style authentique au néo rockabilly en passant par le style  teddy boy.

Nous trouvons les Frantix de Londre (Grande Bretagne) qui font une cover du white rock sauvage de Benny Joy Crash the party, Ronnie Dawson (un pionnier du rockabilly des fifties de Dallas - Texas - USA) qui interprette un néo rockabilly teinté de country Up jumped the devil,  The Blue Devils de Sheffield (Angleterre) avec deux rockabilly rapides Gonna love you et Red hot car (avec sax et sonorité blues), The Madison Trio de Nürnburg (Allemagne) qui font 2 covers une  du Lover's rock  de Johnny Horton, et une seconde de Brocken heart des Moonlighters le style est authentique clair et plutôt médium, The Housewrecker de Finlande font un jump rock n'roll influencé par les Stray Cats avec Watch out baby, Steve Hooker Rumble de Southchurch (Grande Bretagne) fait une cover du Blues stay away from me popularisé par le Johnny Burnette rock n'roll trio, Carlos & the Bandidos de Londres (Angleterre) fait du white rock avec Deviline (un petit chef d'oeuvre) et Goodbye little star (un white rock hypnotique), The Mercurys de Sheffield (Angleterre) font deux néo rockabilly de grande qualité avec Claustrophobia et Dragstrip girl, Jack & the Rippers de Soho (Londres - Angleterre) fait un rockin blues avec Don't knocking on my door, Boz Boorer de Londres (Angleterre) chante son excellent et classique Grave digger rock, Jessie Al Tuscan & the Lumerjacks de Berlin (allemagne) font une version authentique du Rebound de Charlie Rich et le médium rockabilly Boptown toujours avec un son authentique, Vern Vain & the Blue Vains de Clapham Junction nous font un rock n'roll de style britich teddy boys Ballad of teenage man et Mexicali baby (un jive rock dans e style de Bill Haley aux sonorités mexicaines), The Rock n'roll trio de Aschaffenburg (Allemagne) font une cover authentique du hillbilly rock Ugly & Slouchy des Maddox Brothers , The Sabre Jets font un bon rockabilly de tyle teddy boys qui balance  avec Ain't gonna drink no more,  The Leopardmen qui sont les anciens Rockats (Londres) font deux néo rockabilly au son moderne avec Quit this town et  Part-time lover, The Planet Rockers de Nashville (Tennessee - USA) font un médium rock Lonewolf et Lobos Negros de Tolède (Espagne) font avec la Fuerza del ritmo un instrumental néo rockabilly teinté de psychobilly.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 22:39

The Roadhouse Rockers roahouse-rockers.jpgest un trio de Rockabilly Rock n'roll et surf originaire de Santa Barbarra (Californie) dont les deux mebres fondateurs sont Tony Balbinot (guitare et chant) et Mickey Rae (contrebassiste et chanteuse) par contre les batteurs se sont succédés Evan Richards, Ian Falgout, Johnny Pulmer ou  Jerome TAYLOR.

Il font des concerts au côté d'artistes aussi variés que Dick Dale, Santana, Carl Perkins, The Violent Femmes, Etta James, Jerry Lee Lewis, Cowboy Mouth, Bo Diddley, Dwight Yoakam, Wanda Jackson, Link Wray, Ronnie Dawson ou Martina McBride. Par la suite ils changent de nom pour The Cadillac Angels.

 En 1992 ils enregistrent un simple de rockabilly Baby Doll/ A bop a baby qui fait artie de la bande originale du film Deuce coupé. En 1994 ils enregistrent l'album Feel like rockin' (OCD 1) sur Overland records.( Best Roots Rock Demo par le South By Southwest (SXSW) Music Showcase d'Austin).

Il contient 13 titres Roadouse Rockin' un néo rockabilly de leurs composition en medley avec une cover du Rumble de Link Wray, Hey Loretta est un rock n'roll dans le style de Bo Diddley et Buddy Holly, Big Bad You est un médium rockabilly avec Mickey (la contrebassiste au chant), Love me the way chanté en duo (Tony et Mickey) est un rock n'roll dans le style de Buddy Holly, Can you rock n'roll? avec Mickey au chant est un rockabilly blues, Rampage (une cover de l'instrumental de Link Wray de 1959), Cold cold water (est une ballade country chanté en duo par Mickey et Tony), Little Eilen (un trés bon white rock), Jenny Kay ( est un rock n'roll dans le style d'Eddie Cohran), Ready to rock (est un néo rockabilly dans le style des Stray Cats), High school confidential (cover du tube de Jerry Lee Lewis avec Mickey au chant), Feel like rockin' (est un rockabilly authentique qui raviera les amateurs de contrebasse) et Cowboy songs (est une ballade country chanté en duo).

Cet album est une assez belle réussite mettant en avant les talens de musiciens mais aussi de compositeurs des deux membres principaux du groupe, je regrette seulement que la présence des deux ballades country qui cassent un peu le rythme soutenu des autres titres du disque

 

 

 

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 21:42

The Legenday Raw Deal 867957-5013929807426-R-Hest une formation de rockabilly formé par Paul Fenech (le leader des Meteors à la guitare et au chant), Wolfgang Hordeman (batterie) et Matt King (contrebasse).

Ce groupe est le retour au source du leader des Meteors (groupe de légende et précurseur du Psychobilly) vers le rockabilly genre musical qu'il adore depuis son enfance.

Je possède deux album du groupe le premier le superbe Outlaw Man publié sur Vinyl Japan (JRC024) de 1997 contient  des covers de rockabilly des fifties dans des versions sauvages tout en ayant un style authentique et des compositions originales, la production est parfaite (réalisée également par Fenech) les titres sont Madman (Cover de Jimmy Wages), Crazy lovin' (Cover de Al Hendrix), Hey Lil' baby (cover de Ronnie Haig), Midnite at la campanina (Titty bar rock), The devil on her mind, Jackson (cover de Johnny Cash) , Outlaw man, Broken heart (cover des Moonlighters) , Surf slapper(composition instrumentale surf), Come on lil' mama (Cover de Ray Harris), 4 O' Clock baby (Cover de Darrell Rhodes), Drowning all my sorrows (Cover de Bo Davis) et Thirteen.

Le second Well if you don't like the way to rock (Rumble records MADCD666) est dans la même veine queScannen0002.jpg le précédent est contient les titres Well if you don't like the way to rock, Button nose (cover de Benny Joy), White Lightning (Cover de George Jones), Red Headed mama (version personnelle du Red headed woman de Sonny Burgess), The Outsiders, Honey roll, Lovers curse, Lonesome baby blues (cover de David Ray), Domino (cover de Roy Orbison période rockabilly chez Sun records), Road rage et Cocaine blues (cover de Johnny Cash).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 20:59

A mon goût, The Go Getters est l'une front.jpgdes formations les plus marquantes de la scène Rock n'roll européenne des années 1990's. Il s'agit d'un trio de rockabilly et rockin' blues suédois formé par Peter Sanders leadeur chant, batterie et Harmonica, Robin Johnson chant et guitare et Tommy Ledjdström à la contrebasse. Le groupe se forme en Janvier 1988, ils apparaissent dans des compilations à la fin des années 1980's mais c'est en 1992 que sort leur premier simple You don't love me qui leur permet de se faire connaître dans le monde du rock n'roll, de faire des concerts partout en europe et d'ebnregistrer leur premier album Real Gone, qui a son tour est une grosse vente qui leur permet d'assoir leur popularité.

Ils accompagnent quelques stars des fifties comme Sleepy La beef, Ray Sharp, Larry Donn, Johnny Powers et Ronnie Dawson.

Leur talent traversse l'atlantique et font en 1995 une tournée aux USA (jouant à Détroit, Chicago et Minneapolis) et  participe au Rebel Weekender à Fairmont (Indiana).

Cette même année ils enregistrent deux simples Gang war / Hobo baby et Loud pipes 'n' Lead feet qui sera un tube dans le milieu hot rod traditionnel.

En 1996 ils sortent un nouveau simple Mexigo ! / Madman blues suivi d'un second lp Hotter than a pepper! et sont à l'affiche du 16 eme Hemsby Rock n'roll weekender. Devant le nouveau succés de ce second album, ils repartent pour une seconde tournée aux USA ou ils se produiosent à New York, Philadelphie, Pittsburg, Portland et Boston.

En 1998 sort leur troisième lp Rock & roll is everywhere!  qui est suivit de leur troisième tournée US ou ils se produise à Los Angeles, San Diego, San Fransisco et San José et la termine à Las Vegas en partisipant au premier Viva Las Vegas Rockabilly Weekender. De retour en europe ils reviennent se produire au Hemsby Rock n'roll Festival N° 20.

En 1999 ils repartent en tournée aux USA pour la quatrième fois et aux USA ou ils enregistre au Preston studio un Ep 4 titres Australian tour 99.GO-GETTERS.jpg Il commencent la décennie suivante par  un 4 eme album en 2002 Welcome to the Sin City. On peut également citer les albums cd suivant Hot Rod Roadeo et un live  enregistré aux USA Live in Los Angeles.

Etant fan de ce groupe je possède une grande partie de leurs enregistrements (tous trés bons se caractérisant par un style personnel mixant rockabilly, rock n'roll et blues).

 

Le premier album Real Gone (que j'ai en cd et lp) sur Rockin' Rollin' Product (Part records - Voodoo records PART-CD 610.001) contient les titres Real gone daddy!, Whenever you are ready, Thirty days (cover de Chuck Berry) , Icecold baby, Sugar sweet (cover de Muddy Waters), Who's baby are you baby? (cover de Little Billy Earl), You don't love me (cover de Bo Diddley), Dancin' doll (cover de Art Adams), You're gonna miss me (cover de Muddy Waters) , Flatfoot Sam (cover de Tommy Blake), Flame of love (cover de Ronnie Self), Wildcat tamer, My baby's gone away (cover de Eddie Riff), hurricane (Cover de Steve Bloomfield), House of blue lights (Cover de Chuck Miller), Slow down (Cover de Jack Earls), Got to go (Cover de Little Walter)  et The woman i need (Cover de Johnny Horton) avec en bonus tracks sur le cd les titres Somebody's been rockin' my boat (Cover de Norman Whitcher) , In the shade, That don't move me (cover de carl Perkins) et Harpin', drinkin, harpin'.

 

Le second album Hotter than a pepper! (que j'ai aussi en cd et lp) Goofin' B0000254X1.jpgrecords (GRCD 6065) avec les titres Jump!, High School Ceasar, Hanging out my tears to dry, All the time (cover de Sleepy La Beef), No brakes, Bo bo ska diddle daddle (Cover de Wayne Walker), You'll be mine (Cover de Howlin' Wolf), Am i blue (Cover de Eddie Cochran), Don't hang around me any moore, Mexigo!, Do you know?, Cotton pickin ' rocker (Cover des Sparkletones), Pink Thunderbird (Cover de Gene Vincent & the Blue Caps) et Everybody's rockin' (Cover de Whitey Pullen).

 

Le troisième album Rock & Roll is everywhere! (que j'ai en cd et 25 cm 33 tours) Goofin' records (GRCD 6086) contient les titres Lady luck, I wonder if you wonder? (cover de Jimmy Kirkland), Rocket! (cover de The Sparkletones), Honky tonk man (cover de Johnny Horton), Hip shakin' baby (cover de Roy Brown / Dorsey Burnette) , Tired & sleepy (cover d'Eddie Cochran), The love is gone, Down that road (Cover d'Ersel Hickey), Fallin', avec 8 chansons bonus sur le cd I just keep lovin her (cover de Little Walter), Speed limit' (cover de Tommy Lam), Blue moon baby (cover de Dave "Diddlie" Day) , Loud pipes & lead feet, Gang war (cover de Gene Maltais) , Hobo baby (cover de Joe & Ray Shannon)  et Madman blues.

 

Le quatrième album Welcome to Sin city 41BHYE9FA8L__SL500_AA300_.jpgGoofin records (GRCD 6106) l'album contenant le plus de compositions originals mais aussi ayant le style le plus aboutie, il contient les titres No heart to spare, Like a wolf, Hold on tigh (cover de The Javalins), I'm a road zombie, Desert rose, Sin city, Bourbon train, Cars, bars & guitars, Forever, Red house boogie, Pinstripper et  Roadkill.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC05840.jpg

l'album  Real Gone en version 33 tours

 

DSC05841.jpg

L'album Hotter than a pepper en version 33 tours

 

 

The Go Getters - Hobo Baby

 

 


The Go-Getters - Hip Shakin' Baby - 08-12-2007.

 

 

 


 

 

 


 

 


 

 

 

 

 

Repost 0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 23:00

Stateside Rockabilly stateside-rockabilly.jpgest une compilation de 1994 de Rockabilly américain qui sort sur NV Records (NV CD9).

Nous y trouvons The Ramblers avec deux rockabilly rapide au style proche du rockabilly anglais Full Moon rock et Sittin' here waitin' , The Planet Rockers originaire d' Austin texas avec un rockabilly rapide aux mélodies entrainantes  Say When et Rampage (cover de Link Wray en live), The Moon Dogs (de Chicago) avec un rockabilly teinté de western swing Low rider et Layin' railroad track (un néo rockabilly au style moderne), Big Sandy & the Fly Rite Trio (Anaheim Californie) avec 3 fabuleux rockabilly authentiques Tell me who,   Let's Ball et The Prowler, The Dave & Deke combo de Los Angeles (avec Dave Stuckey and Deke Dickerson)  Tell me who (rockabilly teintés de hillbilly) , Made in the shade (rockabilly dans le style des Sparkletones) et Cherokee boogie (Rockabilly teinté de Western swing), Jet Black Machine (New York) avec Fortune teller (un néo rockabilly trés moderne) et Medecine man (un néo rockabilly plus interressant que le précédent avec une assez bonne mélodie), Hi Fi & the Roadburners (Chicago) avec Brain Pain (un bon rock n'roll jump avec saxophone) , Ronnie Dawson (Dallas, Texas) un pionnier du rockabilly des fifties avec un titre des 1990's Sloppy Drunk (un trés bon rockin' blues) et Rocket 88 (Floride) avec I don't it like that (un rockabilly inspiré de Flyin' Saucer rock n'roll de Billy Lee Riley) et I'm gone (un rockabilly dans le style teddy boys) .

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 

 

 


 
Repost 0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 10:33

Another Rockin' Christmas 131781b0c8a05e651fcf8110 Lest une compilation de groupes de néo rockabilly américains qui sort en 1995 sur le label Run wild records (RW600). Nous trouvons sur ce disque les groupes: The Barn Burners avec Santa & the repo man (un entrainant rockin' blues ) et Reindeer boogie (un autre rockin' blues avec beau solo d'harmonica) , The Atomics avec Jump santa Jump (un rockabilly au style rappelant le second lp de Gene Vincent and the Blue caps) et  Angel on my tree (un néo rockabilly magnifique d'inspiration d'Eddie Cochran pour moi le meilleur titre du disque) ,  Larry Lavey & the Kool katz avec Santa got some blue suede shoes (un médium néo rockabilly),  The Boilers avec Daddy's drinkin' up our christmas (une ballade country),  Eva Cassidy avec It's not the presents under my tree (une belle ballade teen rock de style fin 1950's), The Bobby Smith band avec Santa Claus wants some lovin' ( un blues rock  teinté de funk), Blue Chunk guitar Orchestra avec Santa's gotta let it roll (un solide rock n'roll à la sauce Chuck Berry) et Ritchie & the Wranglers avec I'll be a rockin' Christmas this year (rockabilly rapide au son plus authentique avec chanteuse)

En résumé une compilation de styles variés qui raviera l'amateur de rock n'roll et rockabilly dynamique à la production moderne.

Dans les vidéos suivantes illustrant le disque je n'ai pu trouver que trois artistes présents sur ce dernier,et au niveau des titres seul celui d'Eva Cassidy est présent sur l'album.

 


 

 


 

 


 


 


 
Repost 0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 14:04

Jean Vincent est une chanteuse jeanvincentt.jpgde Rock n'roll qui a par passion pour Gene Vincent lui a emprunté son nom de famille. Elle est né au centre de l'angleterre, forme en 1984 son premier groupe de rock n'roll the Nite Capz (nouvelle référence à Gene Vincent (The Blue Caps) et sort avec eux en 1985 son premier simple une version humoristique de Deadwood stage de Doris Day qui devient un hit de noël en Grande Bretagne en 1985. Mais c'st avec une autre formation qu'elle enregistre en 1994 sur le label hollandais Rockhouse son premier et particulièrement brillant album Rock with me qui lui permet d'obtenir une reconnaissance internationale das le monde du rock n'roll international. Elle fait alors des tournées en Hollande, Allemagne, Scandinavie et Suede, pays dans lequel elle obtient un tube grâce à Fireball qu'elle enregistre sur un simple sur le label Wildcat. Il est immédiatement suivi d'un second album toujours pour Rockhouse Jean's On The Jukebox.

Elle tourne avec les Comets (de Bill Haley) et fait un session au côté de Tommy Sands, on la retrouve également en studios au côté de Fats Domino ou Marty Wilde mais aussi de groupes contemporains de rock n'roll comme The Lennerockers (Allemagne) et  Little Franky &The Townbeats (Australie).

Je possède le premier lp Rock with me (Rockhouse) le son est clair et sans bavures, la voix est juste et belle et le style du solide rock n'roll teinté de western swing. On peut noter trois  compositions de Jean Vincent Just good friend, Cool radiatoret Sugar  et deux compositions originales spécialement écrite pour elle par C Lomas comme Double trouble, Rock with me mais aussi Outta' My mind, Streetwise au niveau des covers Say Mamma (Gene vincent), Bigelow (Brenda Lee), A mess of Blues (Elvis Presley une autre de ses idoles), Hellbent on rockin' (Shakin Pyramids), Fractured! (Bill Haley), Lucky Lips (Ruth Brown), You Call Everybody Darlin (une chanson de 1946 écrite par Sam Martin et Ben Trace et reprise entr autres par the Andrew Sisters) 

 

 

 

 


 

 


 
Repost 0