Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 17:20

Deuces Wild est un trio de néo rockabilly du DSC06534.jpgNord Ouest de l'Angleterre (Blackpool et Manchester) formé par Pete Hague à la guitare et chant, Si Roth à la batterie et Ray Walmsey à la contrebasse. C'est en 1986 que commence l'histoire commence lorsque le groupe s'appelait Way out west et enregistre un album pour Fury records She's just rockin'. C'est en 1989 qu'ils changent de nom pour Deuces Wild et enregistre en  pour Fury l'album Brutal Purity, en 1992 ils enregistrent un second album cd pour Raucous records Johnny Rider.
Je possède Brutal Purity en  réédition cd de 2006 pour Vampirette (Vampcd 106) qui contient que des compositions de néo rockabilly avec une forte influence stylistique des Stray Cats nous trouvons Just alright (néo rockabilly au style moderne), Diamonds at her feet (super rockabilly électro aucoustique), What the colour is the sky  "on your planet " (un néo rockabilly carrément Stray Cats),  Make that date (Néo rockabilly au style moderne manquant de mélodie), Never came back ( rock à la Stray Cats), Decision on love (Country Rock n'roll à la Dave Edmunds), Am i wrong ( Néo rockabilly à sonoritées blues), Look that looks good (un rockin' blues à la Baby please don't go avec une pointe de néo rockabilly), Sweet love from you (un bon rockabilly qui balance ),  Deuce Wild # 2 ( un néo rockabilly énergique ), Blues so bad (une ballade bluesy particulièrement réussie à écouter), Brutal Purity est un instrumental particulièrement violent qui frise avec le Psychobilly. Ensuite sur cette édition se place 3 bonus tracks: Radiation ranch (un néo rockabilly trés interressant cxar sans l'influence des Stray Cats) Deuces Wild DSC06514(une autre version du titre homonyme mais en plus soft et supèrieure à mon goût)  et City bound est un rockabilly médium électro accoustique trés réussi.
l'album cd Johnny Rider qui sort en 1992 sur Raucous CD (RAUCD 004) est composé de compositions et de covers au niveau des compositions de Hague nous trouvons Cadillac rust (un néo rockabilly interressant), Out on my own (une trés bonne ballade rock n'roll dans le style des Stray Cats de l'album Sexy's and 17), No time for that (un néo rock n'roll à sonorité bluesy), Johnny Rider (un néo médium rockabilly à mon goût le meilleur titre de l'album avec bonne une mélodie et un style personnel parfaitement rmaitrisé), I'll be right here (un trés bon néo rockabilly plus personnel)  ensuite nous trouvons des covers Completely sweet d'Eddie Cochran, Cool shake,  Tear it up un rockabilly de Johnny Burnette and Rock n'roll trio, Sugar in my coffee et Lodi de John Fogerty dans les Creedence Clearwater Revival.

En conclusion Deuces Wild est un groupe de néo rockabilly de qualité mais qui surtout dans son premier album à du mal à sortir de son influence stray Cats et c'est dommage, les meilleurs titres étant souvent ceux dont le style est plus personnel. Pour cela à mon goût l'album Raucous est plus interressant.


Deuces Wild


Cadillac Rust


Am I Wrong


Completely Sweet


Deuces Wild Play "Johnny Rider" Live In Chester 16 06 09
Deuces wild - Tear it up
Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 16:02

The Baltimores est un triopepcd116.jpg de rockabilly britannique qui enregistre en 1996 le cd album Booze, Battle & Women pour Pollytone records (PEPCD116).  On peut noter un grand nombre de composition de J. Miles le leadeur du groupe (chant et guitare) comme Leopard man (un white rock avec un beau slapping bass) , Hot Brunette (Rockabilly authentIque et sauvage), Honey Bun, Booze Battle and women (un rockin blues recommandé) , Lend me the car (un rock médium psychotique), Coldheart baby (un rockabilly rapide un peu déjanté avec une rythmique de guitare  hypnotique type série b 1950's de science fiction), How long (très belle ballade dans le style de Gene Vincent), Jay's blues (Rockabilly rapide), Desperate (Un rock à sonorité garage fifties mais à l'instrumentation rockabilly), End of the line (ballade country rockabilly bien ficelée avec une belle mélodie), Meltdown ( instrumental surf ) et Baby you're so bad (un white rock sauvage)  M. Hehir le contrebassiste  compose Shotthrough the heart (néo rockabilly trés réussi), The grim heaper (un rock fifties aux ambiance de film d'horreur à la manière de Screaming Lord Sutch), Pretty green eyed Dolly (trés bon rockabilly authentique à la Mac Curtis), Devastating love (Néo rockabilly manquant d'un vrais mélodie),  et   The Baltimore Walk est de l'humour anglais il s'agit des membres du groupe en registré entrain de marché aprés le crise deTarzan . Au niveau cover nous trouvons des versions très personnelle de Honey bun un rock 1950's de Larry Donn, The right string baby but the wrong yoyo de Carl Perkins, Miserlou le surf white rock de Dick Dale, Ting a ling de Buddy Holly  et Ready Teddy de Litle Richard.

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 00:12

Hot rod Lincoln est un trio de Rockabilly originaire Sans-titre-15.jpgde San Diego (Californie) qui est produit depuis ses débuts par Lee Rocker (le Bassiste des Stray cats) et de ce fait est souvent en première partie de ce dernier mais aussi en accompagnement. Ils sont formé de Buzz Campbell (leadeur voval et guitare), Johnny G. D'artenay (leadeur vocal et contrebasse) et "Ty" Cox à la batterie. En 1997 le groupe sort un trés bon cd Blue café produit par Lee Rocker.
Nous trouvons des compositions de Campbell comme le bon néo Rockabilly One more time, Cattin' around une ballade jazzy rock n'roll du style de Fever, Saddle shoe stomp un médium rockabilly trés Stray Cats, Drink you off my mind un trés bon rockabilly rapide, Five bucks and a pack of cigarettes est un country rockabilly dans le style de Johnny Cash,  The Worst you'll do is cry est une ballade country, Just three words est un slow rock, Cool cat rock est un néo rockabilly trés energique avec une rythmique et une structure typique de  Bo Diddley,  nous trouvons aussi des compositions d'artenay (le contrebassiste avec Please please please un jump and jive rock qui balance avec saxophone, That means you love him une trés bonne ballade country rythmée, Trouble on my mind un hillbilly bop, on peu également noter la composition de Brian Setzer ( leadeur des Stray Cats et du Setzer orchestra) Blue cafe qui est un trés original néo rockabilly qui est sans doute le meilleur titre de l'album,  enfin des covers le Flyin' saucer rock n'roll le sauvage rock de Billy Lee Riley chez Sun records, True love ways de Buddy holly et Lonesome train rockabilly classique du Johnny Burnette rock n'roll trio chez Coral.
Quoique inégal (surtout au niveau des titres country et hillbilly), cet album est dans l'ensemble plutôt trés bon et se laisse écouter en boucle sans lassitude.


Buzz Campbell & Hot Rod Lincoln " Runaway Girl "


HOT ROD LINCOLN - VIVA LAS VEGAS 08


Buzz Campbell & Hot Rod Lincoln - Live in Concert 2008 (Blue Cafe)


Buzz Campbell and Hot Rod Lincoln European Tour '08
Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 23:31

Il s'agit d'une formation HollandaiseSans-titre-16.jpg de Rockabilly qui sort en 1992 l'album Breaking rocks again sur Tombstone (Tomb- cd 2003) .  Nous trouvons 14 compositions aussi efficace que réussies comme Longest legs un Rockabilly bien construit avec de beaux breaks de guitare associé à une une mélodie bien trouvé, Breacking rocks again un bon néo rockabilly avec des sirènes de police et des riffs de guitares de qualités, Rock n'roll brute un rockabilly rock n'roll du genre des Shotgun, Take a booze un rockabilly avec riffs de guitare blues, Angel une ballade rock n'roll,  Mama Belle un doo wop rock n' roll rappelant le Rock Geraldine de Jack Scott avec beau solo de piano, Outlaw man un rockin blues, Saturday night un néo rockabilly bien senti avec influence rockabilly teddy boy, Jimmy Lee un Country rockabilly avec influence Teddy Boy, Even Lotsa money...  un néo Rockabilly énergique, I'm a man une petite perle de Rockabilly avec une mélodie  et une construction parfaite en résumé un classique du revival rock n'roll des 1990's, Rollin' un rockin blues sympathique, Lula un néo rockabilly classique également réussi et Please gonna wear my diamond ring est un rock dans l'esprit de groupes britich comme Shotgun ou Wild angels.
Cet album est une perle du néo rockabilly des 1990's mais méconnue, le style reste majoritairement influencé par le rock n'roll et rockabilly teddy boy tout en restant une formation de néo rockabilly.

Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 22:06

Hot Boogie Chillun est un trio Sans-titre-14.jpgde néo rockabilly flurtant avec le blues et le garage sixties ce qui donne un style détonnant particulièrement réussi. Ils sont formés de Roberto Brangrazi à la batterie, Michael Frick à la contrebasse et Sascha Vollmer au chant et guitare.

Je possède l'album Fury (FCD 3040) Hot Boogie Chillun (dont 10 titres sortiront également sur un 25 cm) avec de nombreuses compositions You'll never know (génial rockin blues décéhéné avec guitare saturée), Strike back (Rock n'roll garage trés réussi), Come with me (trés bon rockin blues avec harmonica), Wanna hear you scream (un néo rock n'roll déchainé et recommandé), Desperado love (Rockabilly blues), You don't know ( néo rock garage sixties) , Whine & cry ( autre rock garage) , Black cat's bone ( rockin blues avec rythmique d'intro  type Everly Brothers) , Hey, Girl ( trés bon néo rockabilly), Running round in circles ( rock surf avec chant ), Chillun walk ( super rockin' blues) , (Then i know) I do (rock au style sixties), et Tonight (rockin blues garage) , au niveau des covers nous trouvons Dimples (blues de John Lee Hooker),  Looking Back (blues de Johnny Guitar Watson) Light Out (rock déchainé 1950's de Jerry Byrne) .Nobody but you please (Belle ballade rockin' blues), Dirty old man (traditionnel popularisé entre autres par  The Sonics), I love you, Try me (popularisé par Bob Luman),  Get  hot or go home (Rock n'roll début sixties de Jerry Kerby) et Nobody But you, babe (blues de Little  Walter). Un album qui ravira autant l'amateur de néo Rockabilly que celui de blues ou de garage.




Hot Boogie Chillun - you'll never know


Hot Boogie Chillun - Dirty Ol' Man


Hot Boogie Chilum-Black Cat's Bone



Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 21:09

Les Honeydippers sont un duoSans-titre-11.jpg de Rockabilly de la région d'Hollywood (Californie) durant les 2 années de vie du duo il sort deux cds. The Honeydippers sont formés de Danny B Harvey à la guitare (ayant fait partie des Rockats, Levi Dexter & the ripchords et Twenty flight rock) et de Fary Twinn au chant (ayant fait partie des Twenty flight rock et Knockout drops).

Je possède leur premier album Big E Boogie qui sort sur Shattered music ( sha 011-2) et qui est réalisé dans le studio personnel de Danny, Danny et Gary ecrivent 11 des 15 titres du cd et joue de tout les instruments.

Au niveau des compositions nous trouvons Lovesick (magnifique ballade rockabilly) , Cadillac style (Néo Rockabilly rapide dans le style des Rockats), Honneydipper stomp ( Instrumental avec de beaux riffs de guitare pickin bluegrass) , Honneydipper blues (un rock n'roll avec mélodie bluesy trés réussie), All i want is you (Médium rock), Hotrod man (Néo rockabilly blues), Crying (Bon Slow rhythm and blues doo wop dans le style des Stray cats 3eme album) Subway train (Néo rockabilly avec bonne mélodie), Liberty Jane (rockabilly medium), Don't talk about love (ballade rockabilly), Out of control ( néo rockabilly rapide) et au niveau des covers nous trouvons Love my baby (Rockabilly Sun d' Hayden Thompson) , Rocket in my pocket (white rock de de Jimmy Lloyd), Live fast, love hard, die young ( le classique de Faroun Young) et Think (des Five Royales).

En résumé il sagit d'un album de néo rockabilly au style original, avec des compositions de grande qualité et une production parfaite et des reprises avec une réapropriation stylistique parfaite.

 

 


WHISKEY HOLLAR BLUES - DANNY B HARVEY (2 eme album)


 

.

Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 01:10

The Brewster ebrewstersfront.jpgst une formation de Rockabilly allemande formée de Dieter Koch (batterie), Bern Batke (contrebasse, Jurgen Lommes (chant et guitare) et Florian Seyberth (Harmonica) en 1991 ils enregisitrent l'album Problem Child qui sera mixé par Boz Boorer (leadeur des Polecats). Le style n'est pas authentique dans le style des disques Tail records ou néo rockabilly, ici il s'agit de Rockabilly, de Rock n'roll et de Rockin' blues avec une production actuelle mais en gardant un style fifties sans conscessions. Je possède cette album en CD il est digitalisé en 1996 et sort en 1997 (LC 5564 - INT 007). Tout des titres sont des reprises de Rockabilly, white rock et black rock n'roll d'artiste mais avec un goût prononcé pour le rockabilly de chez Sun records nous trouvons Problem child  un rockabilly de la pèriode Sun records de Roy Orbison, Move Around un des rockabilly classiques de Groovey Joe Poovey, You can do no wrong de Carl Perkins, Doll baby un rockabilly sun d'Edwin Bruce, Nigth train, Sweet Woman autre Rockabilly Sun d'Edwin Bruce, Ever' body's tryin', Don't start Crying now de Slim Harpo, Polly put the kettle on (comptine en fantine en version Rockin' blues), Drinkin' wine rockabilly de Gene Simmons chez Sun,  You can't judge a book by the cover rock noir de Bo Diddley, Shake um up rock de Bennie Cliff  et des incroyables versions rockabilly du blues de Lightnin' Hopkins Had a gal called sal.
Pour conclure même si cet album n'est fait que de cover, le talent du groupe et surtout sa spécificité stylistique est telle qu'ils ont su s'approprier complètement chacun de ces titres jusqu'à en faire un titre à part entière souvent assez éloigné de l'original sans jamais le trahir.

Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 00:21

Buck and the Blackcats DSC06507.jpgest une formation de Rockabilly et western swing originaire du Vermont. Ils sortent en 1996 l'album Tin up with Buck and the Black Cats "Sixteen rockin' songs" sur BMEX records (cd - 1101) Le style est plutôt authentique mais avec une production contemporaine, on peut noter une mise en avant d'un côté Boogie Woogie par la présence d'un piano qui donne une saveur particulière à l'album, comme le vocal qui sur certains titres est à deux voix.
On peut noter que la majorité des titres sont des compositions comme Tennessee Line (un bon Rockabilly), Move that dance floor (plutôt hillbilly) , Jukebox jukebox (un trés bon Western swing), Pass that bootle of wine (un country boogie), Dixie jean (excellent Rockabilly rapide) , Rock your cradle (un  rockabilly rapide), Wrong side of the tracks (un rockabilly rapide), Real wild party (un bon rockabilly rapide), Destiny unknow (Un hillbilly rock), Rock boogie (est un trés bon Boogie rock comme son nom l'indique) et I'm in love with you (un Rockabilly boogie rapide dans l'esprit de certains Freddie Finger's Lee) associé à des covers de titres peu connus Rockabilly on the radio écrit par le groupe de revival rockabilly Jack  Smith and the Rockabilly planet, The Ballad of Paladin  une country song de Johnny Western, Put cat clothes on de Carl Perkins chez Sun records, Ain't got that thing de Sonny Burgess chez Sun records, Pink and Black de Sonny Fisher

Repost 0
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 23:45

The Belmont Playboys est une formationDSC06497 de néo rocakbilly de Caroline du Nord. A la suite de ses deux albums sur Teen Rebel, ils tournent dans le mo,nde entier (dont le Hemsby Rock n'roll festival en 1995).
Ils réalisent en 1997 l'album Hot Rod Heart sur Teen rebel records (25007),  le moins que l'on puisse dire c'est que le Rockabilly des Belmont Playboys est particulièrement pêchu avec des titres quelques fois radicalement surf, la majorité des titres sont des compositions comme  Stringbuster (instrumental) , Runnin' Wild (bon rockabilly rapide) , Chaparral (instrumental surf aux sonorités mexicaines), No More tears (ballade country sympathique) , Hang over you (superbe rockabilly mon préféré) , Kill My baby (un néo rockabilly se raprochant du psychobilly), Tore up (magnifique ballade rock n'roll),  Hillbilly Doll (bon rockabilly sauvage), Twister (un instrumental surf efficace), Hot rod heart (néo rockabilly dans le style Stray Cats) et Gatorbait (un rock instrumental proche de Link Wray), au niveau des reprises le country rock Have wheels gotta roll, Troublebound de Billy Lee riley chez Sun, Run chicken Run de Link Wray, Eager Boy le rockabilly de Lynn Pratt et l'instrumental Istanbul.




The Belmont Playboys - Runnin' WIld / Jack the Ripper


The Belmont Playboys - Hillbilly Doll


The Belmont Playboys - Little Baby Doll
Repost 0
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 22:23

The Road kings est un trio de néo rockabilly Sans-titre-61.jpgoriginaire d'Austin (Texas) qui commence en 1991 en faisant des shows partout au Texas, ils se produisent entre autres au Black cat et au Continental club d'Austin, au Club Da-Da et au trees de Dallas et au Satellite et au Local charm de Houston. Les membres originaux sont Jesse Dayton, Eric Tucker et Jason Burns, aprés avoir enregistrer des albums ils tournent dans des festivals de Rock n'roll en Europe, ils se lancent dans des projets personnels, Dayton une carrière solo, Tuckers devient musicien de studio à New York et Burns devient une référence de la contrebasse pour les maisons de disques de la Côte Ouest.
Au niveau des enregistrements on peut noter en 1993 le cd Rockabilly  qui sort sur Bullet records  (br-88801-2), le son est le style sont moderne, du néo rockabilly avec quelques fois des riffs de guitare bluesy, il sagit que de composition  avec quelques petites merveilles comme la ballade rockabilly Long hard blues, le trés bon rockabilly dans le style Stray Cats 3 eme album Should'a, Could'a, would'a, le Rock n'roll à la Buddy Holly Walk on by, le néo hillbilly rockabilly avec intro à l'orgue d'église particulièrement réussie Sweet sacred music, le rapide et nerveux western swing néo rockabilly Drivin' my tears away, et le trés réussie rockabilly classique Wham! bam! alacazam!  et d'autres titres qui m'embale moins comme la ballade rock  Tongues of fire, le néo rockabilly Voodoo baby, le country rock Wild side of love, la ballade aux sonorités mexicaines Sans-titre-60.jpgNoctural lounge et le blues Conga jump.

Le live at the Satellite Lounge qui sort sur Alterego en 1997 ( ae 8802-2) est particulièrement réussi avec un son et une énergie à couper le souffle, on peut noter de nombreuses composition de Jesse Dayton Lonestar Hoedown, Should 'a Could'a would 'a, Crazy love, Walk on by, Hot headed gal et Long hard look dont certaines sont en version studio sur l'album précédent, associé à des covers trés personnelles comme Her love rubbed off de Car Perkins, Ranch Road de The Reverend Horton Heat, Casting my Spell de Johnnie Otis et Cracker Jack qui sera popularisé par Joe Clay.










Attention ces deux vidéos sont à titre d'infos, elles sont des années 2000 et le style est plus country hillbilly que sur les deux cds qui sont du néo rockabilly.





Jesse Dayton live @ the Granada Theater in Dallas


Repost 0