Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 08:14

The Sun Demons est un trio de rockabilly Folder-copie-4.jpgoriginaire de Orange County (Californie USA) en 1995 ils enregistrent l'album Runnin Like It Oughta  qui sort sur le label Floyd Burney Records (FBCD 2). Nous trouvons les titres Runnin' On Seven (qui est un trés bon rockabilly rapide avec une bonne mélodie),  Flathead Six (néo rockabilly),  Crack In The World (un medium rockabilly avec mélodie hillbilly), No Time At All (médium rockabilly), Big Door (medium rockabilly avec guitare bluesy), Time Warp Daddy (magnifique country rockabilly à plusieurs voix), Gone (rockabilly rapide), The Monkey & The Babbon (un rock sauvage), Tall Drink Of Water (rockabilly rapide),  Flashin' Back To You (néo rockabilly), Let A Little Air In (médium country rockabilly), Travelin' Tomb (country rock n'roll dans le style de Dave Edmunds) et Keystone Rag (un country rock avec pickin' dans le style de chet Atkins).

Voici donc un album de rockabilly plutôt authentique sans avoir une production puriste qui n'est composé que de titres originaux d'une bonne qualité et qui ne sont jamais ennuyeux.

 

 

 

 

 

 The Sun Demons - Runnin' On Seven

 

 The Sun Demons - Time Warp Daddy

 

 The Sun Demons - Travelin' Tomb

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:58

The Crestlers est une formation finlandaiseFolder.jpg de néo rockabilly teinté de blues mais aussi de punk , L'histoire commence en 1983 avec Harri Caine Haapanen (Contrebasse et voix) et Kim Kylèn (Guitare et voix) qui forme The Driving Wheels, et c'est en 1986-87 qu'ils changent de nom pour The Cresters. Aujourd'hui le groupe estr formé de  Max Koldenius (Chant et guitare), Harri Caine Haapanen (Contrebasse et chant), Anders Henriksson( batterie  et choeurs) et Håkan Jonsson (chanty et guitare).

Ils paraissent sur de nombreuses compilations Fury records comme Best Of Fury Rockabilly, Taken by Force, Something to Remember et Gypsy girl, je possède leur premier album I'm a Crestlers de 1995 qui sort sur Count Orlok Music (C.OC.K.XXVI). Il débute par justement I'm a crestlers (titre qui met l'auditeur directement dans le bain, une introduction plutôt punk suivi d'un verset plutôt rockabilly, et ainsi de suite jusqu'à  un solo de guitare rockab teinté de blues, le style est personnel et la qualité de composition est indéniable, le reste est une question de goût le côté punk peu effectivement dérouté voir repousser certains amateurs de rock n'roll), Bullriding Babe (même style général avec une belle mélodie dans le style de Creedence Clearwater Revival), Wild Jungle Night (un titre néo rockabilly frisant  un peu avec le psychobilly), I've Been Trying To Get To You (une ballade blues classique parfaitement maîtrisé), Slavin' In The Mine (un rockin blues dans le style des Hot boogie Chillum), Big Fat Mama (un country rock teinté de psycho), She's dynamite (un psychobilly), Hillbilly Daddy (un rockin blues accoustique de toute beauté), What A Nightmare (un punk rock), Mean Lookin' Bitch (un autre punk rock), Living In Sin (un rockin' blues teinté de punk), I Walk On By (ballade country pop), Get Your Feet Back Home (un punk rock),  Gambler On The Run (un psychobilly country influence Meteors), Deep Down South (un titre plutôt Cajun) et Rockin' Robin une cover psychobilly du classique de Bobby Day (assez réussie).

Au final je dirais que j'ai trouvé le disque inégal n'ayant pas accroché avec les Punk rock, le country punk, le blues punk et la ballade country pop en gros la moitier de l'album. A vous de voir je vous met à l'écoute certains des titres que j'ai trouvé plutôt réussis.

 

The Crestlers -  I'm a crestlers

 

The Crestlers -  Bullriding Babe

 

The Crestlers -  Hillbilly Daddy

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 23:28

pepcd110.jpgLucas & the Dynamos est une formation spécialisée dans le Jump rock n'roll avec une influence stylistique des maîtres du genre soit Bill Haley & the comets, Freddie Bell & the Bellboys, Jimmy Cavello & the Houserockers ou the Jodimars. Le groupe se compose de Keith (chant et guitare solo), Big Al (Saxophone, choeurs, Tambourin), Simon (Guitare rythmique, choeurs), Tony (Contrebasse, choeurs), et Richard (Batterie, choeurs). En 1995, ils sortent un album cd Fully Charged sur Pollytone records  (PEP CD 110). Nous y trouvons de nombreuses compositions originales Jump rock n'roll authentiques dont les vocaux et l'instrumentation sont parfaites comme Get on your bike, I'm a lazy man, Crazy Mixed up guy, To win a flight (un white rock), I like my music loud et  Hair today gone tomorrow. Dans un style tout aussi maitrisé nous trouvons des covers comme Zig zag (instrumental des Ramrods), 5 months 2 weeks 2 days (Louis prima), Razzle Dazzle (Bill Haley & the Comets), Nivram (instrumental des Shadows), Yo yo baby (Jimmy Cavello), LA Rock n'roll (instrumental The Stargazers), Hot banana (Oscar Mc Lollie & his Honey Jumpers), Cry me a river (version instrumentale de Julie London), Wash machine boogie (rockabilly de Bill Browning & the Echo Valley Boys),  Better believe it (de The Kingsmen avec Ruddy Pompilli le saxophoniste des Comets, rien à voir avec le groupe 1960's qui chantent Louie louie), Marie (Berlin) et Theme from dixie (traditionnel à la sauce jump).

LUCAS & THE DYNAMOS - WASHMACHINE BOOGIE

 

LUCAS & THE DYNAMOS - RIDERS IN THE SKY

 

 Lucas & the Dynamos - Rolls Royce social club

 

 

Repost 0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 19:58

red-velvet.jpgRed Velvet Trio est un groupe de néo rockabilly allemand au son clair et au style allant du rockabilly authentiquev ers le rockabilly plus moderne avec une production moderne, formé par Claudius Wolke (contrebasse et chant), Markus Rettig (guitare rythmique, chant) et Marco Lodermann (batterie et choeurs). En 1995 ils enregistrent sur Rockhouse l'album cd Get Back  (Rockcd 9502) contenant de nombreuses compositions originales Get back (rockabilly rapide classique), Soft Egg (néo rockabilly), That's what i need (médium rock), Hatred (néo rockabilly avec trés beaux passages de contrebasse et guitare!!), 50 th Chevrolet (un petit chef d'oeuvre du rockabilly medium), To fly into a rage (style Stray Cats), The third (rockabilly dans le style de Billy Lee Riley), What a girl must get (rockabilly rapide et mélodique), Sweet dreams (ballade jive) et Listless man (excellent Rockabilly).

Au niveau des covers nous trouvons Lucky lips (Ruth Brown / Cliff Richard), Sixteen tons (Merle Travis / Tennessee Ernie Ford), Tainted love (Gloria Jones 1965 / Soft Cell 1981 et première version rockabilly par Dave Phillips) et Double talking baby (Gene Vincent & the Blue Caps)

 

 

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 21:20

La compilation 33 tours Don't you step... A tribute to Carl Perkins DSC05772.jpgédité par Rockhouse (LPM 9004) est, comme son nom l'indique une compilation en hommage à Carl Perkins, mais sa particularité est d'avoir choisi de réunir 8 formations japonaises. Nous trouvons Chattanooga choo choo boys avec Put cat clothes on et Glad all over (dans un style qui n'est pas sans rappeller le style des groupes teddy boys), Bloomin' brothers (qui sont déjas chroniqués  sur ce blog)  avec Gone gone gone et Honey don't (du rockabilly tout ce qu'il y a d'authentique), Mutant monster beach party avec All mama's children, Matchbox et Look at the moon (du néo rockabilly trés moderne et sauvage) , Guy bones avec Everybody's tryin' to be my baby et Blue suede shoes (du trés bon néo rockabilly), Rollin' rocks avec Boppin' the blues et Honky tonk gal (du rockabilly authentique), Skinny's avec Your true love et Tennessee (du rockabilly au son authentique), Nashville chicken shakers avec Movie magg (du rockabilly au son authentique) et Long gone daddy - O's avec Don't move me (entre néo rockabilly et son authentique). Une compilation plutôt sympathique qui nous permet d'avoir un apperçu de la scène rockabilly japonaise de la fin des 1980's et début des 1990's.

 

 

Bloomin' Brothers

 

Rollin' Rocks

 

Reportage sur la scène rockab japonaise avec entre autre les Skinnies

 

 

 

Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 22:10

La Compilation Sans-titre-69.jpgRockabilly hall of fame Volume 1 de 1998 est une réalisation du célèbre site internet consacré à cette musique l'incontournable www.rockabillyhall.com. Il contient 27 titres compilant des anciens chanteurs des fifties avec des groupes issue de la nouvelle générations des 1990's nous trouvons Narvel Felts (ancien rocker de chez Sun) avec son trés bon rockabilly Pink & black days de 1995, Hayden Thompson (lui aussi ancien de chez sun) avec Party tonight, Bobby Wayne avec Bop bop baby be bop de 1957, Wayne Keeling avec Till you get home (un rockabilly au style moderne teinté de country), Mac curtis (une légende du rockabilly des fifties) avec une cover du Maybelline de Chuck Berry enregistrée en 1972 (avec arrangement country rock), Bill Haleys Comets (formé d'ancien membre du groupe de Bill Haley interprette un jump rock You're never too old to rock de 1994, Marshall Lythe interprette lui aussi un rock dans le style de Bill Haley Eat you heart out Annie enregistré en 1992 à Londres, Ronnie Haig interprette un sympathique rockabilly medium Rockabilly queen de 1997, Glen Glenn est présent avec deux versions inédites de ses classiques des fifties de 1957 One cup of coffee et  de 1958  Everybody's moving, Les Maddox brothers & Rose sont présent en tant que précurseur du style avec Don't brother to cry un hillbilly de 1947, Billy Swan (qui aura un succés international au début des 1970's avec son country rock I can help) nous interprette ici aussi un country rock rapide avec Stealin' a move de 1998, Jerry Lee Merritt (qui sera entre autre ancien accompagnateur de Gene Vincent sur l'album Crazy Times)interprette la ballade country folk  Another day on route 66 qui n'est pas sans rappeller le style d'artiste comme Bruce Springteen!!, Larry Merrit fait un sympathique et dynamique boogie rock avec C'mon pretty baby de 1993, Marc Bristol interprette le bon rockabilly Sucker for a cheap guitar de 1995, les Crazy Rhythm Daddies interprette un trés réussie un rapide hillbilly rockabilly sonnant preque skiffle Lost and i'll never find my way  et un rockabilly blues rapide vraiment réussi What's a matter with the mill tout deux de 1996, King Kerosene interprette un de ses chef d'oeuvre de néo rockabilly Stay with me de 1994 (voir l'article qui lui est consacré), Harry Hepcat interprette une cover qui sonne assez Teddy Boy de Drinkin' wine enregiistré en 1983,  Nu Niles un groupe rockbilly espagnol interprette deux excellents rockabilly authentique Haircut boogie et le fabuleux Stormy weather (cover complétement revue d'un standard du jazz) tout deux de 1998, Kenny King fait une belle cover de R & R Saddles (de Johnny Edwards de 1957) datant de 1995, Don Weise est présentavec 2 titres de 1956 Poor boy Paul (un hillbilly rock) et Never again (un white rock), Bob Timmers interprette Race with Cliff une version instrumentale de 1994 du Race with the devil rendu célèbre en 1956 par gene Vincent, Al Anderson interprette un rockabilly rapide Road trip de 1997 et le disque s'achève avec Denny & the Bad cats avec un rockabilly blues sympathique Blues train. Ce disque dans l'ensemble plutôt interressant, est inégal par la présence de styles quelques fois trop éloignés du véritable rockabilly.

 

Narvel Felts singing "Pink And Black Days"


 

Hayden Thompson - Party Tonight  

 

Crazy Rhythm Daddies - Teenage Love is Misery  

 

HARRY HEPCAT - "Drinking Wine Spo-Dee-O-Dee

 


THE NU NILES haircut boogie

 



 

 
Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 21:38

The  Hot Riffs est un groupe hotriffs.jpgde néo rockabilly allemand (Frankfort) formé de Zimbo à la batterie, Brian au chant et guitare rythmique, Semmel à la guitare solo et Mick à la basse. En 1995 ils sortent un album Job Done sur Vampirella Music (VMCD 170433), ce dernier contient des compositions comme Who are you ? (un néo rockabilly médium assez créatif qui raviera les amateurs du genre) , Still alive (Un néo rockabilly médium) , Face it with a grin (néo rockabilly énergique trés moderne se rapprochant du psychobilly), Have to say goodbye (une ballade néo rockabilly avec sonrité Jazz), Do it my way (un assez bon néo rockabilly), Movin' fast ( un néo rockabilly rapide) et Can't stand it (un titre en néo rockabilly et psychobilly), mais aussi des covers comme Burning love (Elvis Presley), Drinkin' wine spo dee oh dee (Stick McGhee / Sid King), So glad you're mine (Arthur Cruddup / Elvis Presley), Too much monkey business (Chuck Berry), Crazy little thing called love (cover du bon titre rock n'roll du groupe Queen!! repris en français par les Flamant Roses) et Mean woman blues (d'Elvis Presley).

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 23:44

The Jaguars est une DSC06186.jpgformation qui fait du rock n'roll et du rockabilly trés inspiré par le son et le style des premiers rockers anglais (pré Beatles) formé par Dave Rivers (chant), Clive Moore (guitare solo, piano), Eddie Gentry (batterie), Trevor Brown (guitare rythmique) et Tony Casey (guitare basse).  En1995 ils sortent un album Git It! sur King Ed records (king ed CD-03)conteant 18 covers mettant en évidences leurs influences musicales soit I knew the Bride (de Nick Lowe),I'm a moody guy (Shane Fenton), Baby Sittin' (Bobby Angelo), Look at the moon ( Carl Perkins), Bad boy (Marty Wilde), Promised land (Chuck Berry),  High class baby (Cliff Richard), Atlantis (The Shadows), Pretend (Carl Mann), Don't knock upon the door (Billy Fury), You know what i mean (Mickey Jupp), Feeling (Johnny Kidd & Pirates), Voice in the wilderness (Cliff Richard), Quatermaster's store (The Shadows), Rock with the caveman (Tommy Steele), She, she, she, little Sheila (Gene Vincent), Git it (Gene Vincent - Bob Kelly) et King of love (Nick Johnson - Dave Edmunds).

Quand on aime le son et le style des rockers anglais des 1950's et début des 1960's ce disque ne peut que vous séduire. Pour vous dire je l'ai en cd et vinyl (King Ed 12-01)

 

Sans-titre-3.jpg

La pochette du cd quasi identique au vinyl

 

 

Repost 0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 00:33

haywoods.jpgThe Haywoods est une formation de rockabilly authentique et bien sauvage de la région de Los angeles (Californie), formé par Jack au chant et à la guitare rythmique, Djordje à la contrebasse, Mitch à la guitare solo et Tommy Chiffon à la batterie. En 1999 ils mettent en boite un album cd Drinkin' cryin' & moanin' pour Worntone records (WT-502) qui contient 14 trés bonnes compositions de rockabilly et white rock médiums et sauvages mais toujours au son authentique. Nous trouvons les titres You burn me up, Drinkin' cryin' & moanin', Waitin' on you, Broken hearted, One warm beer (and half a pack of smokes), Bird of different feather, Lonesome road, Evil love, Why can't you be true, I lost you, Downtown, Chicken lickin', She treats me nice et Tell me.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

THE HAYWOODS .....HOUND DOG (titre non présent sur l'album commenté)

 

 

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 23:00

The Sugar King Boys est une Sans-titre-38.jpgformation de rockabilly authentique et sauvage originaire de San Fransisco formé par Pete Gowdy au chant, Jose Espinosa à la contrebasse, Johnny Bartlett à la guitare e Joey Myers à la batterie.En 1998 ils mettent en boite sur Wormtone records un album Topsy Turvy (WT - 501) produit par Deke Dikerson totalement fabuleux qui a su capturer ce qu'il y a de plus exitant dans le rock n'roll et le rockabilly des fifties. Compilant compositions originales et covers soit les titres !Oucha miegia!, Ivy Room, Topsy Turvy ( Ben Joe Zeppa), Hey hey love (superbe!!!!), Lovers curse (Barcey Everett) , Barking up a wrng tree (le classique rockab de Don Woody), She's got eyes, Driving me crazy, Having a whole lot of fun, Drinkin' pop so-dee-o-dee (version personnelle du classique Drikin' Wine spo-dee -o-dee), High roller, Get gone, When she bop et Twin guitar take-off.

Repost 0