Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 22:46

Warren Smith disparait d'un attaque cardiaque le 30 Janvier 1980. Il allait encore une fois faire une tournée triomphale en Europe.  Les Seventies furent pour Warren une rennaissance artistique il devient une légende vivante lors du rockabilly revival de la décennie. En 1977 il fait une prestation grandiose lors d'un concert au Rainbow Théâtre de Londres au côté de Charlie Feathers, Buddy Knox et Jack Scott. Il fait aussi un concert remarquable à Paris au côté de Billy Lee Riley. Les enregistrements de ce 25 cm appelé trés justement Memorial album qui sort chez Big beat records (BB 806) paraissent à titre posthume fin 1980 et datent évidemment de la fin des seventies. Ces faces sont enregistrées au Reel studio de Dallas avec aux guitares Mike Boyd, David T Garner et Ron Morgan, à la basse Morris Rose et Rick Sparks, à la batterie Dick Dunn et Frank Delson, au piano David Williams et Tom Cunningham, à la Steel guitar Mark Tulbert et Ricks Sparks et biensur Warren Smith au chant et guitare rythmique. L'ensemble sans atteindre la qualité des enregistrements Sun de Warren ou de son live au Rainbow Theatre reste trés bon et varié, mais manque sans doute de un peu de spontanéïté.
Les titres sont Rock n'roll ruby (Johnny Cash), Roll over Beetoven (Chuck Berry), Folsom prison blues(Johnny Cash), Book of Broken hearts, medley: (Movin'on, Rhumba boogie, Golden Rocket), Ubangui stomp (son énorme classique Sun), Blue suede shoes (l'énorme tube de carl Perkins) , Between the devil and the deep blue sea, Red Cadillac and black mustache (morceau qu'il immortalise en deux versions fantastiques chez Sun) et That's all right mama (Arthur Cruddup et hommage aux faces Sun du King). Un album qui reste à découvrir, on peut noter sur la pochette un juke box français du début des sixties de marque Jupiter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires