Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 20:57

Ronnie & the Jitters  DSC06187est un exemple de ce qu'il pouvait se faire de plus bizarre dans le monde du néo rockabilly durant les 1980's. L'album Roll over sorti en 1984 sur Nervous records (NERD 014)  est là pour en témoigner.
La première fois que j'ai mis ce disque sur la platine, j'ai cru qu'il s'était trompé de disque dans la pochette c'est pour dire!!!
En  fait ce disque est une blague de ces farceurs de Nervous records, du moins j'espère, en résumé le style et la production sont dans l'ensemble vraiment éloigné du néo rockabilly et plus proche du rock des 1980's.
Le groupe est un quatuor formé de Steve Missal chant et batterie, Dave Post à la basse, Ronnie Decal Chant et guitare et Warren Keller au saxophone.
Faisons donc le tour des titres de ce trés "spécial" album 33 tours Roll Over Richard est un rock plutôt moyen avec piano et sax au son lourd pas trés loin du glitter rock de Joan Jett, Wild Weekend est un rock plus agréable avec une bonne mélodie mais le son reste trés moderne et bien lourd mais étonnament le titre est assez réussi grâce à a sa mélodie (proche des Ramones!!!) et ses bons solos de sax, Love somebody new est un médium rock pop  plutôt indigeste trop teinté du son des groupe de rock des 1980's on n'est plus proche de U2 que des Stray Cats!!, She's not a girl est par contre un bon néo rockabilly avec une mélodie à plusieurs facettes trés réussies toujours avec de trés beaux solos et riffs de sax certains break font penser à C'est Lundi de Jesse Garon!!, Black Slax est une version assez sympathique du titre génial des fifties des Sparkletone Black Slacks (avec une faute d'orthographe??) soit le second rockabilly du disque, Truck stop song est un rock moderne assez bien fait dans le style de Dave Edmunds avec des breaks de piano réussis et un solo de guitare bien vu,  Can't fool a woman est une ballade un peu "variétoche" et pénible que l'on n'a bien envie de passer à son écoute, Take me in your arms est un titre new wave pop typique des 80's qui fait rock juste par la présence du saxophone donc vraiment spécial voir pénible, Crazy Place est de nouveau un Rock à la Joan Jett ou Flamin Groovies avec quand même un beau solo de guitare et de saxophone qui rappelle le Rock des 50's, mélodiquement fait penser aux titres contemporains de Dave Edmunds.

Partager cet article

Repost 0

commentaires