Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 23:57

Les Chiffons est un groupe vocal féminin  que se forme en 1960 à la James Monroe High school dans le quartier du bronx de New York. La leadeur Judy Graig est alors agé de 14 ans, chiffons.jpgon trouve également dans le groupe Patricia Bennett et Barbarra Lee. Ronnie Mack (Compositeur et manager) fait signer le trio sur Big Deal records  ou elles enregistrent le gros succés des Shirelles Tonight's the night, et arrivent à faire rentrer leur version dans les hit parades ce qui est encore plus fort étant donner que les Shirelles y sont également avec ce titre. Mack rajoute au trio Sylvia Peters également élève de la James Monroe High school.
mais c'est avec He's so fine qu'elles enregistrent sur Laurie Records en 1962 qu'elles obtiennent leur premier énorme hit qui se place N°1 des charts Pop et rhythm and blues en 1963. Cette même année elles ont un second gros tube avec One fine Day  (écrit par le célèbre duo de compositeur Carole King et Gerry Goffin dont la production de ce titre n'est pas sans rappeler le style de Phil Spector) qui monte à la 5 eme place des Pop charts et à la 6 eme des charts Rhythm and blues, puis un troisième avec I love so fine qui atteint le top 40, un 4 eme avec I have a boyfriend qui atteind la 36 eme place des charts (titre qui semble faire un pont entre le style des Ronnettes et le doo wop des fifties).
L'année 1963 est donc l'année des Chiffons qui font alors une suite de TV show (American bandstand, Hullabaloo, Shindig, The K's Brooklin fax show) et même de la publicité!!
Elles passent en concert au Paramount Theatre pour le concert de Noêl, au concert de rock n'roll au civic center  de Pittsburg organisé par Dion au côté de Freddy Cannon, The Shirelles, Little Peggy March, The Impression et Dione Warwick et aussi en novembre à l'Apollo Theater de New York au côté de James Brown. Elles enregistrent également pour Laurie 2 premiers lp He's so fine LP 2018 et One fine Day lp 2020 Chacun des ces deux 33 tours contiennent les succés des Chiffons mais aussi des covers de Dion and Belmonts, Lesley Gore, Frankie Lymon, The tempos...
Pour donner une idée de l'importance du succés du groupe elles font en Février 1964 la première partie du premier concert us des Beatles, et en Juin la première partie de celui des Rolling stones. Cette année là elles enregistrent des titres comme Sailor boy qui rentre au hit parade mais aussi  Tonight i met an Angel, Strange strange feeling mais qui n'arrivent pas à rentrer dans les charts qui coencent à être envahis par les groupes anglais. En 1966 elles ont un gros tube avec Sweet talkin guy (10 eme place des charts) et deux autres  avec Stop, look and listen  et Out of this world. Ces succés permettent aux Chiffons d'enregistrer leur 3 eme album Sweet talkin guy.
En 1968, elles quittent Laurie records pour le single My Secret love pour le label B.T Puppy.¨Par la suite le groupe continuera à tournées aux états unis jusqu'au décés de Barbarra Lee en 1992.
L'album que je possède est le "Everything you ever wanted to hear.. ...but couldn't get." RCA 0316 c'est une compilation des succés Laurie records des Chiffons, que du bon (enregistrés entre 1963 et 1966) : One fine day, Tonight i'm gonna dream, Out of this world, He's so fine, I have a boyfriend, Nobody knows what's goin' on, When the boy's happy, Tonight i met an angel, Sweet talkin' guy, A love so fine, Open your eyes, Sailor boy, Stop look and listen, My block, Oh my lover et Just for tonight.


 

Découvrez la playlist Chiffons avec The Chiffons

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article

commentaires