Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 12:31

Howlin Wolf est comme son rival de toujours Muddy Waters howlin-wolf.jpgl’un des bluesmans les plus influents du Chicago blues. C’est le 10 Juin 1910 que Chester A. Arthur voit le jour dans le Mississippi vers West Point. De part sa grande taille et son imposante carrure il reçoit durant sa jeunesse les surnoms de Big Foot Chester et Bull Cow.
Howlin’ Wolf rencontre en 1930 Charley Patton qui est alors le bluesman le plus populaire du delta, ce dernier lui apprend à jouer à la guitare certains de ses titres comme Pony blues, High water everywhere, A spoonful blues et Banty rooster blues.
Patton est l’influence artistique principale d’Howlin’ Wolf , mais ce dernier s’aura aussi ensuite s’inpirer d’autres artistes de blues comme Mississippi Sheiks, Blind Lemon Jefferson, Ma Rainey, Lonnie Johnson, Tampa Red, Blind Blake et Tommy Johnson mais aussi du chanteur de country Jimmie Rodgers qui fut l’idôle d’enfance de Wolf.

Dans les années 1930’s, Wolf se produit en solo dans le sud mais aussi au côté d’artistes comme Floyd Jones, Johnny Shines, Honeyboy Edwards, Sonny Boy Williamson II, Robert Johnson, Robert Jr. Lockwood, Willie Brown, Son House et Willie Johnson. En 1941 il s’engage dans l’US Army et est démobilisé en 1943 au milieu de la guerre pour aider sa famille à la ferme. En 1948 il forme un groupe avec les guitaristes Willie Johnson et Matt « Guitar » Murphy, l’harmiciste Junior Parker, un pianiste et le batteur Willie Steele.

En 1951, il enregistre ses premières faces dans les studios de Sun records pour Sam Phillips.
l obtient  un succès local et fait de nombreux concerts avec son nouveau groupe formé par Willie Johnson, le guitariste Pat Hare. Il enregistre également cette année là pour 2 autres labels majeurs Modern records puis Chess Records. On peut noter  en Aout 1951 How many more years (pour Chess). Malgrés l’accompagnement brillant qu’il reçoit chez Modern grâce à l’orchestre d’Ike Turner il part s’installer à Chicago en 1953 pour enregistrer exclusivement pour Chess records.

Il rassemble alors un nouveau groupe formé par Joseph Leon « Jody »  Williams guitariste du groupe de Memphis Slim qui est remplacé par Hubert Sumlin, mais durant ses sessions fifties on peut noter la présence de Willie Johnson, Jody Williams, Lee Cooper, L.D. McGhee, Otis "Big Smokey" Smothers, his brother Little Smokey Smothers, Jimmy Rogers, Freddie "Abu Talib" Robinson et Buddy Guy. Sumlin  est sans doute le guitariste du Howlin’ Wolf Sound.
Il obtient 4 tubes durant la décennie avec How many more years (N°4 en 1951), Moanin’ at midnight (la face B du précédent qui se classe N°10), Smokestack Lightning qui se classe durant 3 semaine en 1956 (atteignant la 8 eme place) suivit la même année par I asked for water (she gave me gasoline) qui atteint la 8 eme place. En 1959 sort un album essentiel Moanin’ in the Moonlight  qui compile l’ensemble de ses simples Chess.

De sa pèriode sixties le lp 33 tours The Rocking Chair album  de 1962 est indispensable contenant des classiques comme Wang dang doodle, Goin’ down slow, Spoonful et Little Red Rooster qui feront partie du répertoire des formations sixties de blues des sixties.

En 1964 il fait une tournée européenne et passe au légendaire American Folk Blues Festival. En 1965, il passe à l’émission de variétés Shindig au côté des Rolling Stones. En Septembre 1967  il rejoint Bo Diddley et Muddy Waters pour l’enregistrement de l’album The super super blues band.

En Mai 1970, il  enregistre à Londres au côté de son guitariste  Hubert Sumlin  de l’harmoniciste Jeff Capp et d’une pleiade d’artiste du blues et de rock anglais comme Eric Clapton, Steve Winwood, Ian Steewart, BBill Wyman et Charlie Watts l’album Howlin’ Wolf London Sessions.

Et en 1973 il enregiostre son dernier album (toujours pour Chess records) The back door wolf.

Il décède le 10 Janvier 1976 d’une attaque cardiaque au VA Hospital de Hines (Illinois), on peut noter que 3 chansons de Wolf sont listées dans les 500 songs that shapped rock n’roll du Rock and Roll Hall of Fame. Je possède l'édition cd du fabuleux album The rocking chair album qui comporte des titres suplémantaire à l'édition vinyl soit des titres Chess enregistrés entre 1956 et 1965 Vogue (VG 651)sur Chess records, nous trouvons Shake for me, The red rooster, You'll be mine, Who's been talkin', Wang-dang-doodle, Little baby, Sponful, Going down slow, Down in the bottom, Back door man, Howlin' for my baby, Tell me, Killing floor, Louise, Poor boy, Sttin' on the top of the world, Nature, My country suger mama, Tail dagger, Three hundred pounds, Natchez burnin', Built for confort, Ooh baby, hold me et Tell me what i've done.

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez la playlist Howlin' wolf avec Howlin' Wolf

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Rhythm and blues
commenter cet article

commentaires