Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 09:52

Jerry Dixie (alias Gérard Sublard)DSC07155.jpg est un des pionnier du rockabilly français dans ce qu'il ya de plus puriste fleurtant sur ceratines faces avec le hillbilly bop et le western swing mais en gardant toujours la fièvre du rock n'roll. Il est originaire de Sartrouville (Yvelines France) ou il voit le jour en 1949 et à neuf ans il découvre le rock n'roll qui est la révélation de sa vie, il travaille dans un premier temps avec Jack Dumery chez qui il compose et enregistre des "démos" de titres qu'ils proposent à des artistes du genre américains comme Johnny Carroll et Mac Curtis.

De compositeur il devient interprette, il est au départ accompagné par les Rockin' rebels. L'album Jerry Dixie Originals (Savas 30001) de 1980 est un magnifique album de rockabilly puriste composé de 10 trés bonnes compositions de Jerry comme Hey, Mister songwriter, A little bit of your time, Don't let the bad times get you down!, You're my woman, Turn away from me, A wall of coldness, Sweet woman blues, how long will it take?, Ramlin blues et Teenage sweetie.

Nous trouvons sur ces sessions produites par Jerry,  Patrick Verbeke à la guitare solo, Frederic Lussiez à la steel guitare et au banjo, Jacky Guérard au piano, Bernerd Weber à la basse, Alain Briaux à la batterie et tambourin et Lény Ibarra au cashboard.

Sur son label Savas il édite également trois 45 toursDSC06888.jpg

le simple Rockin' at the '93' / It's lovin' time (SAVAS S 170002) en 1982 une véritable perle du rockabilly des années 1980's dont l'influence hillbilly est moins présente et correpondant à son second lp que je ne possède pas et ou Jerry joue de tout les instruments, la même année parait un second simple ou il est accompagné en studio par les Rockin' Rebels Don't let the bad time get you down / Jambalaya ( SAVAS 170009 avec une cover de Hank Williams une des grandes références musicales de Jerry) trés réussi égalment, le Eps Savas Jerry Dixie VOL.1 contenant un medley Johnny B.Goode/Blue suede shoes (cover Chuck Berry et Carl Perkins), Blue Moon of Kentucky (cover de la cover d'Elvis du titre de Bill Monroe) et Be bop a lula (cover du classique de Gene Vincent) qui parait en 1983 est sympathique mais infèrieur à mon goût à tout ses autres enregistrements

 

 

 

 

 

DSC06887.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.DSC06886.jpg

 

 

 

Jerry Dixie - Rockin' at the 93

Jerry Dixie & Rockin' Rebels - Jambalaya
Jerry Dixie - It's Lovin' Time
Jerry Dixie and the Hot Rocks - Jambalaya live 2008
 
Jerry Dixie & Hot Rocks - That Ain't Nothing But Right 2009


Jerry Dixie 1990's live
 
Jerry Dixie + Hot Rocks - Miss Froggie

 
THE HOT ROCK ET JERRY DIXIE live 2000's
Jerry Dixie and the Hot Rocks - Let's go boppin' tonight
Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 14:43

The hillbilly cats est une formation de rockabilly DSC06885.jpgauthentique du début des années 1980's qui enregistre sur le label Savas un EP (SA 178312) qui contient deux excellentes compositions le rockabilly Honey you don't care et  la ballade jive You said your love associé à deux covers Goofin' around (Bill Haley)  et Please don't leave me (Fats Domino). Le groupe se compose de Dominique Daligaux (vocal et guitare rythmique) Gilles Farigoul (guitare solo), Stephan Aimé (Contrebasse et Bertrand Brion (Batterie). Etonnement le groupe fit une télé nationale dans l'émission "l'echo des bananes" sur FR3.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 14:04

Des eps Savas l'un de ceux DSC06892.jpgqui reste pour moi le plus impressionnant au niveau de la créativité et celui de Gene Everett et particulièrement le titre Melinda véritable chef d'oeuvre de néo rockabilly étant créatif et inventif sans pour autant trahir le son des fifties. Il faut dire que derrière nous retrouvons les excellents Jezebel Rock (plus précisément Jean-Jacques Moncet et Denis Rebeillard qui cosigne avec Gene Everett  Melinda et compose seul Daddy's come home). Le ep Savas (SA 178309) contient également une reprise bien sauvage de Lonesome train (titre du Rock n'roll trio de Johnny Burnette), et deux autres compositions d'une grande qualité My babe she's gone away (composition en solo de Gene Everett)  et  Daddy come's home. Un ep méconnu par ce que rare et pourtant  particulièrement réussi.Gene Everett de son vrais nom  Ahmed Mouici rencontre les Alligators lors de concerts rockabilly durant les 1980's et rejoint deux membres du groupe Pascal Peiriz et Alain Chenneviere dans leur nouvelle formation qui obtiendra deux gros hits nationaux les Pow wow. Par la suite il fait une carrière comme chanteurs dans des comedies musicales de renom, mais cela est une autre histoire.

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 13:09

Les Texas Pharaos est un groupe DSC06890.jpgmythique de la scène Teddy boys et Rockabilly rebel’s française des années 1980’s. Le style est les titres présents sur les deux 45 tours qu’ils mettent en boite pour le label Savas au début des années 1980 témoignent de l’originalité et du talent de la formation qui étonnement ne réaisera pas à ma connaissance d’autres enregistrements !

LE Ep SAVAS (SA.17.8304) contient 2 compositions Get Away (composé par Didier Dubuc) et Lee War’s  (composé par Gilles Bourjac) dans un style Britich rockabilly très personnel et bigrement efficace, associés à deux covers adapté au style du groupe Whole lotta shaking going on (popularisé par Jerry Lee Lewis) et Teenage Boogie (de Webb Pierce qui a l’époque est un des hymnes du rockabilly pour les Teddy Boys)

Le second Ep Savas (SA 178307) commence par une reprise rockabilly du Dixie (afin de mettre un terme avec toute récupération politique il faut préciser que deux des membres du groupe lors de l’enregistrement de ce Ep font partie de la minorité d’Afrique du nord et donc n’a aucune connotation raciste) Petit rappel le titre dixie est un hommage à la culture du Sud des USA d’où vient le Rockabilly musique qui doit aussi bien aux influence conjugué de la country blanche de Hank Williams qu’au Country blues noir de Lightnin’ Hopkins, cette musique est probablement le meilleur exemple de rapprochement culturel entre les jeunes pauvres blancs et noirs du Sud des USA durant les 1950’s. Et en parallèle durant les 1970’s et début 1980’s leDSC06891.jpg rock n’roll est la musique de ralliement des jeunes issus des classes populaires habitant en banlieue u'ils soient ou non de l’immigration en effet les banlieues des grandes villes dansées au son du rockabilly avant d’être remplacé par le rap.  En résumé du moment que l’on faisait partie de la même mouvance Rockabilly il n’y avait plus de race ni d’origine sociale mais qu’une seule chose qui rassemblait l’amour du Rockabilly.

Nous trouvons ensuite Gold Blue River (composé par Gilles Bourjac) une ballade country,  et  deux rockabilly teinté de british rockabilly  Be bop boogie street et Come back baby.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texas Pharaos - Whole lotta shaking goin' on
Texas Pharaos - Teenage boogie
Texas Pharaos - Be bop boogie street
Texas Pharaos - Dixie
Texas Pharaos - Come back baby
Repost 0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 21:46

Neil Young est un DSC06317.jpgchanteur guitariste de folk rock et country canadien originaire de Toronto. Il commence avec la formation folk rock Buffalo Springfield entre 1966 et 1968 au côté de Steven Stills, Richie Furay, Dewey Martin et Bruce Palmer.

En 1968 parait son premier album solo Neil Young , suivi de deux autres Everybody Knows This Is Nowhere, puis After the Gold Rush en 1970 ou il est accompagné des Crazy Horse soit Danny Whitten, Ralph Molina et Billy Talbot. C'est en 1972 qu'il obtient son plus gros succés avec son album Harvest ou il est accompagné par des musiciens de Nashville The Stray Gators. Aprés une série d'album plutôt sombreet pessimiste jusqu'en 1974, il sort ensuite des albums plus accoustiques jusqu'au début des années 1980's. Il quitte reprise et retrouve sa liberté artistique et c'est durant cette pèriode en plein revival rockabilly qu'il sort en 1983 l'album qui nous interresse Everybody's rockin' sur Geffen records (LC 7266). Ce lp est un album de Rock n'roll et rockabilly au style, à la production vraiment unique et originale. Il est accompagné lors des sessions aux Fantasy Studios par Ben "king" Keith au sax alto et à la guitare solo, Tim Drummond à la contrebasse, Larry Byrom au piano et Anthony Crawford et Rick Palombi aux choeurs. Nous trouvons quelques covers complétement remanié avec talent Bright light, Big city du Bluesman Jimmy Reed, Mystery train de Junior Parker popularisé par Elvis Presley chez Sun, Betty lou's got a new pair shoes de Bobby Freeman, et Rainin' in my heart de Buddy Holly. Au niveau des compositions nous trouvons Payola blues un trés bon rock n'roll rapide avec  vocaux type Jordanaires et sonorités blues, Wonderin' est un medium rock dans le style des rock avec vocaux doo wop qui apparaissent vers 1958 également trés bon, Kinda fonda wanda est un magnifique rock rapide dans le style des morceaux de Little Richard chez Speciality  sans le côté sauvage Jerryroll man est un rock n'roll dans l'esprit des meilleurs rockers noirs des fifties, Cry cry cry est un hommage au niveau musical et stylistique aux meilleurs titres d'Elvis Presley et Everybody's rockin' un superbe rock n'roll rapide. 

Un disque que j'adorre et qui est  souvent plus connu par les fans de Neil Young que les fans de pur Rock n'roll, il mérite pourtant largement sa place dans toute sérieuse discothèque de Rock n'roll.

 

 

Découvrez la playlist neil and shocking pink avec Neil Young
Wonderin' - Neil Young and The Shocking Pinks

Cry, Cry, Cry - Neil Young and The Shocking Pinks
Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 18:32

The Bopcats est un groupe de néo rockabilly DSC06898.jpgcanadien originaire de Toronto (Ontario) qui en 1982 enregistre un lp pour Arttic records Wild jungle rock ( A120 AT 1130). Le groupe est formé de Sonny Baker (chant), Jack Dekeyzer (Guitare et chant sur Dressed to kill et Rockhouse), Teddy Fury (batterie) et Zeke Rivers (basse).

La majorité des titres est composée par le guitariste Jack Dekeyzer, le meilleur à mon goût est Home to me qui est un rockabilly classique qui balance plutôt bien, inspiré du style rockabilly  1970's de groupe comme Teddy & the Tigers, les autres néo rockabilly sont également bien ficelés comme Wild Jungle rock (rappelant un peu les Polecats), Dressed to kill (avec une mélodie bien trouvée et une structure moderne, mais particulièrement réussies), What did i do last night? (un rockabilly blues), Train called rock n'roll (qui flirte avec le psychobilly) et Earthquake (vraiment bon), Lucky one est  une ballade country moderne sympathique, par contre Stop breacking up my heart et une sorte de néo rockabilly new wave assez insupportable, Yesterday's dream est un slow aux sonorités soul qui est un peu trop variété radio quand même, The last hurtin' song est également bien trop variété rock dans le style des 1980's, et Too fast past est un rock genre Dire Straits plutôt moyen. Les trois cover sont de leurs côtés des petites merveilles à la fois moderne créatives et sauvages nous trouvons Rockhouse de Roy Orbison, Light out de Jerry Byrne et Apache des Shadows.

 

BOP CATS - Wild Jungle Rock
Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 17:22

La compilation Rock in france Special Rockabilly Sans-titre-66.jpgde chez EMI (2525482 - pm 507) compile des enregistrements de rock n'roll, néo rockabilly en français de la fin des années 80, avec un grand nombre des dernières productions du label Big Beat records, dont le teddy Boy dessiné par Alain Cheneviere (leadeur des Alligators) logos originel du label se touve sur le recto du cd.
Nous trouvons dans l'ordre Canaille des Matador's un néo rockab pop trés moderne relativement réussi mais pas transcendant,  Les Flamants-Roses chantent Les filles du Rock n'roll (reprise en français d'une composition néo oldies des Queen!!!) étonnement cela tient assez bien la route belle partie vocale et accompagnement musicale minimal et parfait, Chris Evans chante Elle est Ok est dans le style rockabilly en français typique des dernières faces de Chris chez Big Beat Records mais à mon goût mon réussit de Ma pin up est une grosse truie, Albert Alone (le chanteur des forbans) interprette Toi recherche l'amour une cover en français du Cry just a little bit de Shakin Stevens une assez bonne réussite mais attention nous sommes dans le style exact pop rock variété de Shakin' Stevens du début des 1980 pas rockab du tout, Bistrock (avec Jackie Chalard patron de Big beat records) dans l'Ecole du rock n'roll reprend un titre de Dire Straits avec un texte en français assez marrant, mais cela reste du Dire Straits!!!, Ronnie Bird chante Ou va t'elle un classique du rock français avec harmonica de la seconde moitier des sixties mais sans grand rapport avec le rockabilly, Claudia Collona interprette Teddy boy  un rockabilly à la rythmique britich teddy boy même si les paroles en français et en italien sont un peu simplettes l'ensemble est musicalement un trés bon titre, Daisy duck un groupe vocal néo doo wop féminin de nice fait Donguididou un surf doo wop typique des Beach boys particulièrement réussie avec des riffs de gitares et des harmonies magnifiques, Victor Leed chante Le swing du tennessee son trés bon country rockabilly avec guitare et slapping bass puriste reprise d'une de ses compos réalisée sur son 25 cm mais en Anglais, Macadam Cow-boys chante Marauders ils s'agit d'un titre pêchu de psychobilly et country punk en français avec cries et hurlements c'est sympas dans le genre pour qui n'est pas allergique aux guitares saturées, Jacky chalard chante Rockabilly blues une ballade country qui est sympas sans plus, Chris Evans revient avec Bouc boogie un rockabilly rapide inspiré du style de Don Woodie avec des bellements de chèvres et des textes délirants un trés bon titre, Claudia Colonna revient elle ausi avec Mais alors dis lui une belle composition rockabilly avec une construction et une instrumentation tout aussi réussies, Mark Giovanelli chante Petite idiote un medium rockabilly assez bien vu, Les Alligators chantent une excellente reprise rockabilly de Betty des Chaussettes Noires (qui reprenaient avec ce titre au début des 1960's le Baby blue de Gene Vincent), Juliette Leroy chante Pas l'feeling pour continuer un néo rock assez original, les Flamants-Roses reviennent avec Elle est belle elle est femme un splendide slow doo wop, Girls in love chante Il fait chaud dans l'ouest un exemple de psychobilly français typique des groupes du genre qui fleurissent un peu pârtout en France à l'époque, les Alligators reviennent avec Je suis un Alligator un trés bon néo rockabilly en français enfin les Matador's reviennent avec Let's go matador's un néo rockab pop à sonorité mexicaine qui rappelle presque Lio dans Les brunes compte pas pour des prunes pour dire comme on n'est loin du rockabilly!!!!!
En résumé quelques petites perles du rockabilly en français associées à des titres plus ou moins interressant de styles variées.

 

 

 

Claudia colonna & ses Guépards : Teddy Boy
Bistrock - L'école du rock n'roll
Les Matadors - Canaille
Jacky Chalard - Rockabilly blues
Repost 0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 22:23

Le lp The Big Beat Show de 1981DSC06442.jpg(BBR 1000) est une compilation d'artiste ayant enregistré sur le label Big Beat records. Nous trouvons les groupes et artistes rockabilly français du début des années 1980's comme Les Alligators avec Wild Blue cat, Chris Evans avec Rocky boogie, Jezebel rock avec Crazy beat, Victor Leed avec Don't be looking for trouble et les Teenkats avec Dance dance dance, des rockers britanniques comme Crazy Cavan and the Rhythm Rockers avec Rockabilly rules ok et Dave Travis avec Old country rock, et des rockers des fifties revenus en studio comme Gene Summers avec Put cat clothes on et Good Rockin tonight, Sonny Fisher avec Rockabilly tonight, Vince Taylor avec I'm movin' on, Warren Smith avec Ubangi stomp et I don't believe i'll fall in love today et Charlie Gracie avec Rockin' the boogie.
Ce lp ne possède pas d'inédit mais permet de se faire une idée du rockabilly boom du début des années 1980 et de la qualité des enregistrements du label Big beat records à l'époque.

Repost 0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 12:30

Crazy Cavan and the Rhythm RockersDSC06457.jpg est la formation la plus célèbre du Rockabilly britanique des années 1970's. Le groupe formé par Cavan Crogan (chant), Mike coffey (batterie), Lyndon Needs (guitare solo), Steve"Vance" Vincent (basse et Terry Walley (guitare rhythmique) enregistre tout d'abord sur Rockhouse puis Charly records, à la fin des années 70 la label français de Jackie Chalard Big beat records décide de signer le groupe Gallois de cette manière Big beat édite le 25 cm Still Crazy (BBR 0008) qui est en fait une édition française du 33 tours Charly records Mr Cool (CR 300203) avec deux titres en moins Bonnie et I hear you knockin. Ce 25 cm totalement explosif met en évidence le talent de son leadeur et de son guitariste pour la composition de rockabilly speed et sauvage dont le style est immédiatement reconnaissable, nous trouvons les titres Rockabilly rolls ok (qui est Rockabilly Rules Ok sur le lp Charly), Trouble trouble, Mister cool, Red sail in the Sunset, flight in the USA, Both wheels left the ground, Flip flop and fly (version personnelles et bien violente du titre de Big Joe Turner), Blues stay away from me (version tout aussi personnel du titre des Delmore Brothers), Well, i'll keep rocking et The New Politician.
Big beat publie ensuite un second 25 cm Rockabilly in Paris de 5 titres(BBR 0012) qui compile les deux titres manquant du lp Charly soit My Bonnie (traditionnel devenu DSC05264.jpgici un génial rockabilly medium) et I hear you Knockin' (popularisé par Fat's Domino dans les anées 1950's) dans une belle version "Cavannienne", associé à la composition I'll be there, Betty lou (une incroyable version spedd du rock noir déjas rapide de Boby Freeman Betty Lou's got a new pair shoes) et Pins and needles (chanté par Roy Accuf).
Ensuite est édité l'album 33 tours Cool and crazy (BBR 1007) qui s'avère être lui aussi un formidable album de rockabilly rapide et sauvage avec des gros classiques du genre composé par Cavan Are you still crazy, Crazy little teddy girl, Put a light in the Window (à partir d'un traditionnel), The crazy stomp, et par Needs comme l'incontournable Big black Cadillac. On peut noter également les titres le plus calme  Train of love , le médium Johnny's gone walking et l'énervé She's a crazy child, au niveau des cover complètement transformé en rockab explosif nous pouvons noter Boogie woogie country girl (de Big Joe Turner), Hey good Looking (de Hank Williams), I Forget to tell my baby (reprise du I forgot to tell my baby de Frankie Stewart) et Lonesome baby blues (de David Ray enregistré sur Kliff en 1958).DSC05893.jpg
L'album Big beat records suivant est Hey Teenager (BBR 1012) ce dernier moins sauvage que les précédent reste de grande qualité, nous trouvons une composition de Needs et Paul Barrett (le plus célèbre manager de groupe de rockabilly d'outre atlantique) Jumpin' jive, des composition de Cavan Whatcha doin' after school, Hey teenager, Crazy little mama et the right side of the law, et une composition péchue de Needs Alligator shoes, au niveau des covers Love my baby (du bluesman Junor Parker), Margie (morceau 1940's de r & b de Earl hines!!), It's all your fault, You went back on your word (titre de rythm and blues fifties de Brook Benton), Isle of capri (un traditionnel de 1934), Raw Deal (un rokabilly fifties de Junior Thompson sur Meteor records) et une ballade country de Ned Miller Do what you do, fo well. Ce lp au style varié montre comment cavan et son groupe peuvent s'adapter avec réussite à des titres plus calme.
Le dernier lp Big beat records Rollin through the night qui sera distribué par Virgin records ( 70312 PM 261) en 1985 est produit par Jacky Chalard en 1984, l'album est lui aussi trés original avec des sonorritées Roots (proche du Skiffle) mais bien speed quand même, nous trouvons des compositions de Crazy Cavan Tear out my soul, DSC05897.jpgLove ran out on you le génial The rockin' alcoholic et Don't mess with the day off, deux compositions de Lyndon needs Bye bye baby blues et Ruffin hell instrumental et le reste est fait de compositions du pianiste  John Evan Take care of my home, Rollin through the night (un petit classique), She my loving baby et Jeezy Peevy les deux seuls covers sont deux titres du rocker fifties Sandford Clark Lonesome for a later et here comes that train.
Ce trés bon album doit probablemebt son style si original pour le groupe à la participation de John Evan sur de nombreux titres (en effet non seulement il écrit seul certains titres, mais la majorité des compositions de Cavan sont coécrites avec lui).








DSC05892.jpg




























Crazy Cavan - Big black Cadillac
Crazy cavan - Betty lou's got a new pair shoes
Crazy Cavan - Are you still crazy
Crazy Cavan - I'll be there

Crazy Cavan - The rockin' alcoholic

 

Crazy Cavan - Hey teenager
Crazy Cavan - Put a light in the window
Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 19:17

Everybody in the whole cell block...! DSC05749Ten tracks of bop 'n' roll by 5 swingin' bands from down under est une compilation de 10 titres de rock n'roll rockabilly et Jump enregistré en Australie dans les 1980's qui sort sur Regular records / Hybrid records en 1985 (HYB lp 4).
 Ce lp complète le lp Ausiebilly consacré  lui aussi à des enregistrements de rockabilly australien des 1980's mais sortis en 45 tours  sur le label Preston Records. (voir l'article consacré à la compilation sur le blog)
Nous trouvons sur le lp Everybody in the whole cell block...!   the New Dancehall Racketeers (présents aussi sur le lp Ausiebilly) qui interprettent We're gonna teach you rock et In the mood (deux titres Jump rock dans le style de Bil Haley dont la reprise du swing eternel de Glenn Miller), The Jaguars (qui ont comme chanteuse Toni Allaytis, qui est probablement la chanteuse des Toni and the Tomcats du lp Ausiebilly) interprettent They call me the rockin' lady et Don't ever leave me gain (deux trés bon rockabilly féminin), The Straight 8's (également présent sur le lp Ausiebilly) font du rockabilly efficace avec la cover de Bop street de Gene Vincent et Wig Wam Willie, Les Trebble Clefs font du rockabilly dans un style plus moderne et aux sonorités rappelant le rockabilly teddy boys de Grande Bretagne avec Rockabilly land et Big bad billy, enfin les Milky bar kids malgrés leur look new wave sur la photo du verso font du néo rockabilly d'un trés grande qualité avec If you remember et la cover exeptionnelle de qualité et de créativité du Flaming star d'Elvis Presley.

 

 

The Straight 8's - Bop street
Repost 0