Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 23:51

The Crazy Teds est un trio japonnais de rockabilly Teddy Boys. crazy-tedsQui en Aout 2003 enrgistre à Osaka un 45 tours sur Diablo records (Diablo 019).

Le groupe est formé de Ritchie à la guitare (et au chant sur Rockin' Daddy), Hiroo à la basse (et au chant sur South's gonna rise again) et Masako (une fille) à la batterie.

Les deux covers  de  Rockin daddy (Sonny Fisher) et  South’s gonna rise again (Jesse James), sont exécutées sans hésitation  dans un style teddy boys sauvage bien senties, attention quand même comme c’est écrit sur le disque « For teds and rockers only ».

 

le myspace du groupe: http://www.myspace.com/thecrazyteds

le site web du groupe: http://www.teddyboyrocker.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 23:08

Les long Black Jackets est une formation de rockabillylongblackjackets.jpg Teddy boys française avec suivant les titres soit  Texas le guitariste  ou Tweeny la saxophoniste au chant. Nous trouvons également Stephan à la basse électrique et Menuar à la batterie.

Le groupe se fait une réputation dans les années 1990's sous le nom des Confederate teds avec un premier album, et enregistre en 2001 l'album Definitely Teds sur Castle records (1219) sous le nouveau nom de Long Black Jackets.

Stylistiquement l'influence des groupes  de rockabilly britannique des 1970's tel que Crazy Cavan et Flying Saucers est une évidence, ce disque est l'oeuvre de passionnés dont le seul désir est de perpétuer ce style. Un disque à conseiller aux inconditionnel du genre. L'accent français au chant qui serait un handicap sur certains albums chantés en anglais fait ici partie du charme et de l'originalité de cet album.

Nous y trouvons des compositions comme les titres Long black jackets, Like a devil, Yellow river, Love love love, The Men in black, A swallow flyin' in the sky et Rock n'roll riot, et des covers comme Buddy (rockabilly 1950's de Jackie Dee), Rockabilly love affair (Sandy Ford), Crossfire (instrumental de Johnny and the Hurricanes), Brocken heart (rockabilly 1950's des Moonlighters) et If you love me la version anglaise chanté par Edith Piaf de son tube l'Hymne à l'amour.

 

le myspace du groupe: http://www.myspace.com/longblackjackets

 

 


 


 


 

Repost 0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 19:36

The Roadracers est une formation  néo rockabilly Sans-titre-63.jpgFinlandaise formé en 2001 à Tampere par Hannu Kaarto (chant) et Antti Raulamo (guitare). Ils sont rejoint tout dabord par le contrebassiste Hannu Kaarto et fin 2005 par le batteur Jarno Saario. Une fois le groupe ayant ses membres définitifs réunis commence une tournée trés remarquée en Hollande.

En 2007 ils enregistre l' album Roadrage sur Goofin records (GRCD 6138).

Le cd est à mon goût une belle réussite dans un style néo rockabilly à la sauce USA c'est à dire avec un son de guitare de tueur sur certains titres, un slap bass présent sans être excessif, est une influence mélodique influencé par la country et le rockabilly fifties. Nous trouvons comme composition  No Fool un fabuleux white rock avec piano boogie woogie, Roadrage un néo rockabilly sauvage avec guitare saturée, Trouble Hound (un titre entre la ballade country et le médium rockabilly), 8 days on the road (un médium néo rockabilly avec une belle rythmique guitare), True To you (néo rockabilly avec sonorités blues), New shoes (un néo rockabilly classique), Nice from far (un jump jive rockabilly original rappelant mélodiquement Baby please don't go), Rock n'roll ship (un boogie rock) et This is what i drink (un rockabilly bien sauvage) et comme cover nous trouvons des versions extrèmement personnelles de Believe what you say ( Ricky Nelson), My Way (d'Eddie Cochran avec un style moderne qui aurait trés bien pu être celui de cochran dans les 2000's),Call me shorty (Hayden Thompson) et Pistol packin' mama (fabuleuse version du succés de Gene Vincent).

 

 

...............

..............

 

.....................

 

 

 

.........

 

 

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 23:30

C'est en 1993 DSC06177.jpgque se forme the Texabilly Rockers, un trio de Rockabilly authentique Portugais (Lisbonne)  avec Wildcat Shaker (chant et contrebasse), Sonny Boy (Guitare) et Rui Tex Gomez (batterie).

Ils enregistrent 5 cd's et 1 25 cm 33 tours et participe à des festivals comme Hemsby (Grande Bretagne), Screamin' Summer (Espagne), Walldorf Weekender (Allemagne), Rockin' Race (Espagne), All Aboard (Pologne), Summer Jamboree (Italie), High Rockabilly (Espagne), Rockin' around Turnbout (Belgique), Bedrock Weekender (Danemark), Good rockin' tonight (France), Hot Rock Riot (Suède), Bedrock Weekend (Danemark) et The Ace Cafe even (Grande Bretagne)
Je possède leur 25 cm There's gonna be a ball with enregistré en 2000 sur Part records (Part-lp 338.002) contenant des covers au son incroyablement  authentique, avec un style dépouillé et maitrisé dont la voix du chanteur semble sortir d'un studio du sud des USA  au milieu des 1950's.

Nous trouvons 10 covers There's gonna be a ball (de Rudy Grayzell), Jump from six to six (de Al Barkle), When i found you (de Jerry Reed), Hold me baby (de Sonny Fisher), In the mood (le fameux instrumental swing de Glenn Miller), Draggin' (de Curtis Gordon), Who was that cat? (des Go cat go), 56 days, Snake dance boogie (de Roy Hogsed) et Mr Whizz (de Jerry Reed).

Le disque est nerveux rapides et plein de rythmes, le  groupe fait du rockabilly primitif mais avec un style bien à lui qui lui permet de s'approprier les titres.

 

 


Texabilly Rockers - THERE ' S GONNA BE A BALL

 

 

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Repost 0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 10:29

Ritual Rock-a-billies (ETCD 2040) est une compilationSans-titre-25.jpg de 2001 du label Espagnol qui commence à monter au début des années 2000 El Toro records. Nous trouvons les Runin' wild (Belgique) avec Killer three stomp (un white rock inspiré par le style de Johnny Cash), How you want it done (un white rock sauvage) Jett Darren & the Doggone Riders (Espagne)  avec Roarin' & rollin' (un rockabilly bien ficellé) et Mad gal (un rockabilly médium), Junior Marvel (Hollande) avec Hi-fly bop (un medium rockabilly), South bound train (un rockabilly primitif rapide), Rockin' rollin' stone (cover de Andy Starr)  Hi Way Ramblers (Espagne) avec Delight full lips (un western swing) et Cherokee Maiden (un hillbilly rock avec sonorités indiennes), Nu niles (Espagne) avec Dark skin (un rockabilly rapide teinté de hillbilly) et Haircut boogie (un bon rockabilly médium), Carlos and the Bandidos (Royaume Unis) avec don't tell me no lies (un white rock rapide) et It's a ball (un rockabilly rapide), The Nitemares (Espagne) avec Teenage vamp (rockabilly inspiré par le second album de Gene Vincent & the Blue Caps) et Wild wild lover (un white rock sauvage et déjanté),  Bryant Trenier & the Dynasonics (USA) avec Kiss me once (un médium rockabilly) et Home ward bound (un rockabilly sauvage dans le style de Gene Vincent 2 eme lp), Katty & the Catbones avec Cry cry cry (Cover avec chanteuse de Johnny Cash) et Don't tell me your troubles (cover de don Gibson) , The Millestones (Espagne) avec Make love to somebody (un rockabilly rapide) et Flamin' Manie (un western swing), The Bop Pills(Espagne)  avec Empty bottle blues (rockabilly rapide) et I never felt like this (cover de Jack Scott) , Cari Lee & the Saddle-ites (USA) avec You're gonna be sorry some of these days (un hillbilly rock rapide) et Stop whistlin' wolf (un hillbilly rock) , Little Boy Arnold & his Western Oakies (Espagne)  avec Big River (cover de Johnny Cash) et Sleep, rock a roll, rock a baby (un trés bon rockabilly rapide), et

(qespagne) avec BCN Hayride (un western swing).

En résumé une compilation composé de 28 titres tous d'une trés grande qualité dont le style est homogène (que de l'authentique) qui met en évidence la qualité des groupe de la scène rockabilly espagnol en 2001.

 

 

 

 

HI-WAY RAMBLERS - George's Play House (1999)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 23:26

Viva Las Vegas est probablement lvlv5_f.jpge plus grand festival de Rockabilly des USA, ce cd compile des artistes qui ont participé à la  5 eme édition en 2002. Nous trouvons le pionnier Jack Earls avec l'excellent rockabilly My little mama, The Top hands interprettent Loves gets in the way (un médium rockabilly) et Real Gone baby (un médium rockabilly teinté de jazz), The Nu Niles interprettent Rock-a-duba (un rockabilly authentique bien sauvage) et I can't go back home (un médium rockabilly avec une mélodie proche de Baby trying to get to you d'Elvis chez Sun) , Ramblin James and the Billyboppers interprettent Heart ain't havin' a ball (un splendide Rockabilly), Ashley Kingman & the Smokin' band  interprettent Strollin' with Mary-jane (un instrumental rck n'roll avec influence surf),Smith's Ranch boys interprettent Romp and stomp (un hillbilly rock) et Just Because (une trés originale version du rock d'Elvis Presley dan sun style Hillbilly), The Extraordinaires interprettent Rock with you (un doo wop excellent), Smokestack Lightnin' interprette Soulbeat (un country rock moderne) et Don't think twice it's alright (une ballade country dans le style de Sea of Heartbreack), Six String Eric and the Lazy Ranch Hands interprettent Keep Knocking (une incroyable version western swing du rock ravageur de Little Richard) et Bare back boogie (un western swing boogie), Littl Boy Arnold interprette I gotta go (un rockabilly rapide) et It take times (un rockabilly médium),  Big Daddy Alright interrette Poor me a drink (un jump blues de style 1950's), The Stumbleweeds interprettent Heart of fire (un hillbilly rockabilly féminin rapide), Ruby Ann and the Boppin Boozers interprettent le génial médium rockabilly I hear you talkin', Sonny Rogers interprette Honky tonkin' (un rockabilly rapide) et Straight a's in love (un rockabilly inspiré par le style de Johnny Cash), The Lustre Kings intreprettent 1,2,3 Hang up (un jump rock au style moderne), Lil' Luis Y Los Wild Teens interprettent Baby, baby, baby (un white rock avec sax hurleur), Hi Voltage reprennent le rockabilly 1950's des Stoltz Brothers Rock n'roll riot et un des blue beau rockabilly de Buddy Holly Blue Days, black knights, Charlie Thompson and the Emeralds interprette Treat me right (un white rock avec bonne mélodie) et  Juke box pearl (est un jump rock n'roll teinté de western swing dans le style des faces début 1950's de Bill Haley), et Crosstown 7 interprette That mellow Saxophone (version jive à la Louis Jordan du Rhythm  & Blues fifties de Roy Montrell) et All night long (version jump du classique de Joe Houston). Comme la compilation du Viva Las Vegas 4 que du bon voir du trés bon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 22:51

Le Cd Viva Las Vegas 4 CD compileSans-titre-70.jpg 24 titres d'artiste présents au 4 eme festival rockabilly organisé dans la ville du vice aux USA Las Vegas. (VLV4CD) en 2001. Nous trouvons Marti Brom and the Barnshakers la chanteuse accompagné par la formation de rockabilly authentique le trés bon rock n'roll authentique Black Cadillac, The Top Hands interprettent I.O.U (un hillbilly jump dans le style des Bill Haley du début des 1950's) et Too tired (un western swing), Carlos and the Bandidos interprette The pleasure all mine (un trés bon médium  rockabilly), Tired of what you do to me (un white rock à sonorité country déjanté) et You're a cheater un white rock déjanté et psychotique,  Royal Crown Review interprette Watts Local (rhythm and blues avec cuivres dans un style début 1950's), Flatfoot Shakers interprettent Hard headed (un fabuleux white rock hypnotique et inquietant) et  Boogie woogie feeling (un néo rockabilly bien speed), No turning back (un medium rockabilly), The Rizlaz interprette Record hop (d'un classique du white rock 1950's de Tielman brothers), The Flea bops interprette Hearts on fire (un rockabilly rapide avec un beau riff de guitare), Skinny McGee and the Mayhem Makers interprette Daddy was a hobo (un rockabilly country dans le style de Johnny Cash) et Have you seen my baby (médium rockabilly primitif) The Fabulous Harmonaires interprettent I never knew (un trés bon doo wop) et No more tears (un titre  trés original est réussi dans un style teenage rock n'roll  doo wop fin 1950's) The Travellers font une cover de Pink Champagne de Joe Liggins (dans un style Jump 1940's), The Stumbleweeds interprette Foot stompin' Friday night (un hillbilly rock avec chanteuse dans le style de Rose Maddox), The Top Hands interprette We'll fall in love (un western swing), The Donnettes interprette Straight shootin' daddy (du rockabilly féminins à plusieurs voix dans la lignée de Wanda Jackson ou Janis Martin), The Satellites interprette Guess i've fallen in love (une superbe ballade rock n'roll), The Flea Bops font une belle cover avec voix féminine du rockabilly 1950's Little Bit More de Sleepy Labeef et The Blue star Boys font une cover de deux rockabilly incontournable des 1950's Rockin' rollin' Stone (de Andy Starr) et Love love love (d'Eddie Bond)

 


Marti Brom - They Call Me Crazy

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 14:22

Rockabilly Rumble - Sans-titre-20.jpgWild Rockabilly and Tuff Rock n'roll est une compilation de 2004 qui réunit des artistes de deux label l'américain Golly Gee Records et l'anglais Raucous records sorte de compilation de titres présents sur des albums parus sur les labels précités, nous y trouvons  Rockin' Ryan and the Real Goners avec Get on or get off etFlirty Mae (2 white rocks sauvages et auhentiques) et Caged Heat(un médium white rock auhentique),69 Beavers avec Ready to rock (du néo rockabilly rapide avec un son proche des Stray Cats), Ralph Rebel avec Wild wild party(Jump rock avec saxophone au son authentique), King Drapes avec Alabama shake (cover de Gene Summers dans un style originale de Néo rockabilly teddy boy) Peter and the Wolves avec This joint's gonna rock tonight (Rockabilly rapide et authentique), Honeydippers avec Cadillac styles(bon néo rockabilly), Rip Carson avec Cause of it all et Come on (2 rockabilly rapides et authentiques ), Young Savages avec Top down mama (du rock n'roll authentique avec influence rythm and blues et avec saxophones hurleurs), The Found Cats avec Run on(un trés étonnnat rock n'roll gospel) et Better than yesterday(un bon rockabilly à la mélodie originale), Jeff Potter avec Teaching my baby to drive(du rock n'roll dans le style de Shakin' Stevens), The Spinouts avec Trapped love (du rockabilly authentque inspiré par Charlie Feathers), The Cat Pack avec Swing this cat(du swing dans le style du Brian Setzer Orchestra), Ramshakle Daddies avec Better not go (un fabuleux hillbilly rockabilly skiffle trés entrainant), '52 Pickup avec Singin' along with the Jukebox (du rockabilly authentique médium), Blue J's avec Love Crazy baby(du bon néo rockabilly dans le style des groupes du début des années 1980's), Drugstore Cowboys avec Game over (du néo rockabilly avec forte influence rockin' blues),  Rory Justice featuring Ken "Crash" Justice avec Waitin' for you(un véritable petit chef d'oeuvre dans le style rock n'roll blanc au son authentique), Big Boy Pete avec Tornado(cover néo rockabilly du classique de Dale Hawkins), The Accelerators avec Lorraine (un excellent white rock avec son authentique), Rhythm bound! avec Born to love(un trés bon rockabilly décapant et médium à la fois), Pete Hogson & the Fireballs avec Rockin' daddy (cover du titre popularisé par Eddie Bond et Sonny Fisher, originale grâce à la présence d'un piano dans le style de Jerry Lee lewis),  The Farrell bros avec Breackin' out of here(un petit chef d'oeuvre trés originale alliant rockabilly et le style des Ramones) et Long Island Hornets avec Chop top Christmas(le seul inédit du disque qui est un amusant néo rockabilly de noël)

 

 

 

 

 

 

 

The Young Savages, Lounge Bar Alton 27th March '10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 12:58

Hot & Wild - 24 Red Hot Rockabilly tracks est une compilation de 2001hotandwild.jpg du label Cherokee (CHER-CD 107108) qui fait un tour d'horizon des formations de Rockabilly et rock n'roll à l'aube du nouveau millénaire nous trouvons  The Jailbird avec Hurt again (néo rockabilly moderne) et Ballad of the one eyes jacks (un néo rockabilly dans le style des Raw Deal), The Silvertones avec Don't go away (néo rockabilly inventif) et Hot rod man (cover du classique de Tex Rubinovitz), Carlos and the Bandidos avec Avenging angel (néo rockabilly pêchu) et Fever (version de Fever popularisé par Peggy Lee  dans le style de Johnny Kidd and the Pirates), Scotty Bullock & the stampeders avec '49 Mercury hell (entre néo rockabilly et Psychobilly) et Satellite rock (un néo rockabilly moderne avec choeurs),  The Prowlers avec Blind drink (Rockabilly au sonorités britich) et Hot sauce (un néo rockabilly instrumental médium),  Smokestack lightnin' avec les titres Real gone daddy (rockabilly) et Hell's angels (un néo country rockabilly au son moderne),  Rockin' Carbonara et leurs titres It rock m'insegna d'amare (néo rockabilly en espagnol dans le style stray Cats avec guitare bluesy) et Gina wild (un néo rockabilly dynamique et à la mélodie moderne),  du rockabilly au son authentique avec The Stampeders et les titres Honky tonk Sandy (rockabilly rapide) et the One i adore (rockabilly déjanté inspiré par le style de Charlie Feathers), Guy Lambert band avec Hey honey (magnifique rockabilly authentique et moderne à la fois) et Kansas city (trés bon rockabilly rapide n'ayant rien avoir avec le rock des fifties homonyme), Magic & his Retro-Rockets I'm comin' home (cover néo rockabilly et moderniseé du classique de Johnny Horton) et une sympathique cover du Jungle rock de Hank Mizzell,  The Flatfoot Shakers Sutterin' Sue (génial Rockabilly authentique) et Heartbreackin' mama (autre magnifique rockabilly authentique et rapide) et the Duetones avec Ice cold baby (rockabilly authentique teinté de western swing) et Geronimo goes Surfin' (un surf instrumental trés réussi).

 

The Jailbirds

 

The Silvertones plays Cruisin' de Gene Vincent

 

Performing "FEVER" live on ITV's The Warehouse TV show from about 2000.Check out some dodgy acting too!!!

 

 

Smokestack Lightnin' Live At The "I Sold My Soul For Rock'N'Roll"-Weekender In Speyer. 22th March 2008

 

 

 

Nick Bisognano, Singerr and Frontman of Rockin´Carbonara with his Performance at the DJ Bobo Show 1998

 

 Guy Lambert Band-Do De Bop

 

 

 

Flatfoot Shakers Stutterin Sue

 

Duetones - Shake 'Em Up Rock

 

Repost 0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 08:14

Dizzy Elmer est unThis Bad Dog-cz Front trio de Rockabilly originaire de Portland (Oregon), formé de Spud Lee Murphy à la contrebasse, Jethro Grady au chant et à la guitare et Skeeter "Boy" Joplin à la batterie. Comment souvent  c'est par le biais de leurs préstations scéniques dynamiques et plein de fougue qu'il se font une réputation et une renomée régionalement. En 2000 ils enregistrent leur premier album produit par Wally Herson (des Fly-Rites Boys de Big Sandy) sur Texas squid Dizzy Elmer 14 red-hot Rockabilly numbers This Bad Dog.

Cet album est arrivé à capturer toute l'ambiance et la magie de leurs concerts devenu légendaire dans tout les clubs du Nord Ouest des USA. C'est à Los angeles sur du matèriel d'enregistrement d'époque qu'est réalisé cet album, on peut noter la présence de Ashley Kingman (guitariste de Big Sandy) sur le titre Fannie Mae.

 On peut noter que le groupe tournera au côté de Big Sandy and his Fly-Rite Boys, the Half-A-Horton all-star band, Deke dickerson and the Eddo-Fonics, Smith's Ranch boys et Kim lenz and her Jaguars.

L'album This Bad Dog contient 14 titres de rockabilly dont de trés bonnes compositions originales comme Dizzy Mo (un rockabilly rapide avec une bonne mélodie et une instrumentation parfaite), Fannie Mae (qui n'a rien n'a voir avec le titre de Buster Brown est un trés bon rockabilly médium avec une superbe mélodie), You got two (est un médium néo rockabilly avec une mélodie moderne), Big Legged Woman (un irréprochable rockabilly authentique), Darlin' Come home (un rockabilly classique influencé par le style de Buddy Holly), To be with you (magnifique ballade rock n'roll dans le style des meilleurs Jack Scott), Where you been ? (un néo rockabilly teinté de jazz médium avec une mélodie moderne ) et This bad dog (un solide néo rockabilly à la mélodie moderne), au niveau des covers nous trouvons une trés originale version de 16 tons (écrit par Merle Travis et qui sera un immense succés pour Tennesse Ernie Ford) qui se caractérise par un fabuleux solo de guitare parfaitement soutenu par la batterie et la contrebasse et surtout la voix un must, Love me (cover dynamique de ce classique de la pèriode rockabilly de Buddy Holly and the Crickets), Wizzle Bigsby ( un trés bon titre que je ne connaissait pas de Carl Perkins!!), Don't come back knockin' (un rockabilly de Buddy Holly), Could she kiss (le rockabilly sauvage et classique de David Houston) et Honky tonkin' (de Hank Williams).

Repost 0