Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 10:20

The Don Darling est une formation front.jpgaméricaine (Dallas – Texas) de 5 membres qui voit le jour en 2007. Ils font une musique mixant ce qui fait la substantifique moelle de la musique américaine soit de la country, du blues, du folk et du rock ‘n’ roll. Leur premier album The Shortest Straw (Alleycat records) de 2010 est classé dans les 10 meilleurs de l’année par Sonic Magazine et Dagens Skiva, ils tournent ensuite en Europe dans des festivals ce qui leur donne une renommée à l’étranger.

L’album  The Shortest Straw se compose de 12 compositions soit Graveyard On The Hill un titre country roots aux sonorités westerns à la Sergio Leone avec un petit air Meteors, The Downfall est une ballade folk un peu déjanté, Fights Are Fixed est un néo rockabilly aux sonorités blues, The Midnight Ghost est une ballade mélancolique dans le style de Tom Waits, Bukowski Mornings est un medium country rock plutôt bon avec une inventivité mélodique et musicale toujours influencé par la musique des westerns,  Shape Of Things To Come est un rock moderne à la mélodie proche de House of the rising sun, Drenched In Wine est une ballade folk dans un style rappelant Nick Cave, Moonlight Ministry est un country rock rapide assez réussi, Fucked Up est un néo rockabilly lent et à la mélodie psychotique, Can't Carry On est une ballade accoustique pas si éloigné d’artiste comme Léonard Cohen et Restless Vanity est un country rock déjanté.

Un album très original, différent de la plupart de ceux que je chronique, ce n’est pas à proprement parler d’un revival quelconque, mais bien un album au style unique et déroutant à qui n’est pas prévenu, ici on ne recherche pas vraiment les mélodies mais plutôt de planter une ambiance et un monde présentant les mythologies américaines saupoudrées d’un peu de folie

 

 

 

 

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 23:02

Las Pistolas folder-copie-37.jpgest une formation britannique de néo rockabilly et rock ‘n’roll  qui commence sa carrière en 2007, avec Benny the Rooster à la guitare, Sideshows à la contrebasse et Slick Stewie Fontaine à la batterie, en 2008, Stewie décède et est remplacé par Howlin’ Hailstrom. C’est cette même année  qu’ils réalisent  leur premier Ep The Legend Begins sur Raucous Records.  Ils passent sur la BBC Radio et sur des Stations web ce qui leur donne une certaine popularité qui leur ouvre les portes de show et les premières parties de formation s britanniques et américaines de Rockabilly ou psychobilly. En 2009 ils tournent en Europe jusqu'à participer à des grands shows européens en 2010. En 2011, ils reviennent en studio enregistré les 15 titres de leur album  Deadly Combination.
Nous y trouvons les titres originaux de néo rockabilly rapide et medium  plutôt réussis et doté de bonnes mélodies  comme Pistol Packin' Peggy Sue (parfait) , I've Got Rhythm In My Soul,  Cinnamon Kid, She'll Rock Your World (très réussi) , Don't Shut Me Out, Return Of Eddie Sin (influence western et mélodie inventive) Sunday Lover (au style plus roots), Black Widow (très efficace), Lady Luck et Sat But True (cover de Mettalica!!) d’autres son teinté de Swing et Jump comme Jump Start, Jessica Rabbit et d’autres sont des rockin’ blues comme Liqour & Las Pistolas , Lost It All est une bonne ballade mélancolique, on peut noter la bonne reprise du Rock Around With Ollie Vee de Buddy Holly période rockabilly,

Le disque est  réussi du début à la fin, pas de répétition ni de bouche troues malgrés avec un son et un style caractéristique  et personnel très marqué que je qualifierais de néo rockabilly post  Brian Setzer en gros proche de celui des Hot Rod Lincoln.

 


 
 
ComScore

 

 

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 22:54

folder-copie-36.jpgLes Manic Pistoleros est une formation Psychobilly de Melbourne (Australie), comme vous le savez ce genre musical n’est pas  ma spécialité, mais j’ai écouté l’labum Silver Bullet du groupe, l’ensemble est stylistiquement proche du Punk Rock ou rock alternatif avec des influences notable provenant du ska ou de la musique mexicaine, mais le slappe et les jeux de guitare voir le chant se rapproche souvent du néo rockabilly. On peut noter un enchainement de titres aux mélodies et  rythmes variés dont au moins deux ont réellement arrêter mon attention car il s’agit de deux morceaux de rock ‘n’ roll le premier est la bonne version du King Creole d’Elvis Presley évidemment speed mais à mon goût subtile et ne trahissant pas le feeling de l’original et dont le solo est très réussi, et le bon néo rockabilly Desert pirate radio riot que  je trouve vraiment bien vu. 

 

 

 

 

 


Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 22:51

Levy Dexter n’est folder-copie-34.jpgpas un nouveau venu dans l’histoire du rock ‘n’ roll il est avec ses Rockats à la fin des 1970’s l’un des acteurs du renouveau du rockabilly outré atlantique et cela avant les Stray Cats, Steve Hooker est anglais et aussi une personnalité du monde de la musique il se fait remarquer à partir des 1990’s comme interprète, compositeur et producteur de Rockabily, Rock ‘n’ roll et rockin’ blues au style moderne en pleine vague du tout authentique.

En 2011 Steve Hooker et Levy Dexter enregistre un album produit par Steve à 1000 exemplaires sur le bien nommé thousand records Rockabilly Doll avec la Pin up contemporaine Bernie Dexter sur le recto. Levi est au chant, Steeve à la guitare, Terry à la basse électrique fender et Eddie à la batterie.Ce disque n’est pas vraiment un disque authentique mais bien du néo rockabilly à la sauce 2010 c'est-à-dire qui a su assimiler non seulement le psychobilly, mais aussi le garage voir le punk rock (oh le gros mot !!) mais rassurer vous tout en restant fidèle  au rockabilly et rock ‘n’ roll. A l’image de cette ouverture d’esprit stylistique on peut noter deux covers de Johnny Thunder soit  Downtown (attention gros son bluesy saturée) et Blame it on mom (le son est ici  aussi blues rock  saturé mais le titre est plutôt réussi,  Shake eyed mama de Lee Hazelwood est un très bon rockabilly au son moderne et tranchant auquel Hooker  a su nous a habitué,  Jack the Ripper est la cover bien menée du classique « horror rock » de Screaming Lord Sutch,  Look out Mabel belle version du rockabilly fifties Chess de JL Crockett, Tore up est une version très originale du titre de Hank Ballard and Midnighters, repopularisé début 1980’s par Ray Campi,  Motorhead baby est un blues rock radical fleur tant avec le hard rock, The only one round here et  Wicked blues sont deux compositions de Hooker le premier étant un bon rock ‘n’roll et le second un blues rock au gros son.

En résumé un disque plutôt réussi mais au gros son quand même qui est un peu trop présent sur des titres comme par exemple Motorhead baby, autant ce disque a mon avis peut séduire un amateur de gros rock qui tache ou punk rock qu’il peut  rebuter l’amateur de rockabilly.

 

Levy Dexter & Steeve Hooker - Snake eyed Mama

 ...

Levy Dexter & Steeve Hooker - Blame it on mom

...

Levy Dexter & Steeve Hooker - Look out Mabel

Repost 0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 18:22

blog-copie-1.jpgThe Moonshine Reunion est une formation américaine de Rock 'n'roll, rockabilly et country formé à partir des membres d'une autre formation Los Fabulous Frankies.

Nous trouvons Clark Kenis (Chant et contrebasse, Chris Wooters ( guitare rythmique et chant), Jorge Fortunato (Steel guitare et ukelele) et Jorid Govers (batterie, en 2006 ils sortent un premier album Sex, Trucks et Rock 'n' roll (produit par Walter Broes)suivi en Février 2011 d'un second Tired of Drivin (produit par Jimmy Sutton et enregistré au Hi-style Studio de Chicago.

Nous allons nous interresser ici plus précisément à leur second album Tired of Drivin qui sort sur le label Drunkabilly. La photo du recto de la pochette représentant une ancienne station service (comme le verso avec la photo d'un panneau de Motel défraich) nous met dans l'ambiance de la nostalgie de l'amérique des fifties avec ses légendaires nationales.Le disque commence par un trés bon boogie rock 'n'roll I'm Desperate, What Are You Gonna Do est un medium rockabilly avec une excellente mélodie soutenu par une instrumentation tout aussi inventive, Tired Of Drivin' est un country rock médium réussi à la mélodie bien vue, Gotta Go, Gotta Git, I'm Gone est un western swing entrainant, I Ain't Got Time est une ballade country medium, Talk About The Blues est un hillbilly rock sympathique,  I'm Just A Man est un country rock medium, Wanderin' Foot est un néo rockabilly à la sonorité western, Playin' With Fire est un néo rockabilly medium,  Dirty Old Town cover inventive de ce traditionnel classique rendu célèbre par The Pogues durant les 1980's, Nothin' Compares est un rockabilly medium excellent, My Way Or The Highway est un titre aux sonorités mexicaines et El Cid est un instrumental associant sonorités hispanique et country.

Cette album est d'une grande créativité au niveau des compositions et de l'interprétation mellant des influences diverses allant du rockabilly au western swing avec un son "country roots" unique.

 

 

 

 

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 21:26

 

 

SARAH BLACKWOOD Sarah-Blackwood---Way-Back-Home.jpgest une chanteuse de country et folk rock canadien. Elle est bercée par le rock 'n' roll de la collection de disque de son père. Lorsquelle est agé de douze ans, son père lui apprend les bases de la guitare sur une vielle guitare accoustique.

C'est pour cette raison que son style est influencé par la country et le rock 'n' roll, ses textes (à l'images des premiers chanteurs country) raconte ses amours, ses démons et les joies et les malheurs auquelle elle a du faire face durant sa vie. Son album Way Back Home laisse apparaître des influences pop, soul et gospel. Elle est accompagné par Daniel Flamm à la guitare solo, piano, banjo et au chant sur le duo, par le producteur Gianni Luminati aux percussions, ukulele, mandoline et basse, auquel s'ajoute sur certains titres son père (Mike Blackwood) et son frère( Ian Blackwood) et Sean "Sickboy" McNab et Lee Williamson à la steel guitare. Nous trouvons les titres Lonely Parade un folk rock à la mélodie pop trés réussi, Dyin' Day est une belle ballade country, My Mistake Baby Boy est un folk rock avec une belle mélodie pop,  Dealing Aces est un country rock medium, Trainwreck est un folk rock rapide,  Simple Like This est une ballade country dans laquelle on peut profiter de la qualité vocale indéniable de Sarah, Monday Morning est  un autre folk rock à la mélodie Pop,  Bad Job Jesus est un blues rock plutôt réussi,  Sweet Thing est un folk rock avec une bonne mélodie,  Mama (Open Your Eyes) est une ballade folk, Way Back Home est à mon goût le meilleur titre une sorte de rockabilly folk en duo et  I'm Sorry est un folk blues mélancolique teinté de gospel.

Cette album est d'une grande qualité aussi bien au niveau des compositions, que de l'interprétation, une voix tout à la fois envoutante et déchirante soutenu par une instrumentation subtile et roots à souhait.
Mais attention ce disque n'est pas à proprement parlé du rock, du folk , de la pop ou de la country mais un peu de tout ça en même temps.


 

 

 

 

 

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 20:55

Union Avenue folder-copie-29.jpgest une formation de néo rockabilly formé par Andrew Cardno chant et guitare rythmique, Paul Paterson à la guitare solo, Matt Custis à la contrebasse et Iain « Stretch » MacFAyden à la batterie,  En 2011 ils enregistrent pour Raucous records l’album Sing Quentin, ce disque est dans la continuité de ce que son titre laisse présager soit un hommage au style et au talent de Johnny Cash, non avec des covers du maitre mais avec des compositions originales dans le style et l’esprit de ce dernier. On trouve les  titres  Long Time Prisoner, Dark Night , Texas Funeral , Flowers On The Wall , Little Green Bag  et San Quentin  qui sont des country  rockabilly qui aurait très bien pu être enregistré par Johnny Cash chez Sun,  Mexican Blackbird est un country folk « skiffle » , You Belong To Me est une belle ballade country mélancolique on peut aussi noter les covers très originales  du Bang Bang  et These Boots Are Made For Walking. de Nancy Sinatra dans lesquels Lynne Taylor est la voie féminine,  

Cet album est artistiquement une réussite, un véritable album concept à la gloire de Johnny Cash, le style est parfaitement maîtrisé et convainquant, mais c’est sans doute à cause de ce partie pris musical limitatif qu’on peut  reprocher aux titres un manque de variété mélodique, c'est probablement pour cette raison que mes titres préférés sont les covers de Nancy Sinatra.

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:38

Black Cat trio folder-copie-28.jpgest  un trio anglais de rockabilly formé par Bob Mason chant et contrebasse,  Dave Unwin guitare solo et Andy Carruthers à la batterie. Pour Foot Tapping records ils enregistrent en 2011 l’ album  Red Hot & Rockin’.

Il débute par une cover de l’ultra classique rockin’ blues Shake your hips de Slim Harpo,  suivi de Red Cadillac and black Mustaches le fameux rockabilly medium immortalisé durant les 1950’s par Bob Luman et Warren Smith,  Long Blonde Hair l’incontournable white rock décappant de Johnny Powers,  Rock ‘n’ roll ruby le rockabilly de Warren Smith et immortalisé par Johnny Carroll,  Railroad track un autre rockabilly classique ici avec bruits de train, Gypsy Woman un titre méconnu de Burnette, All I Can Do Is Cry l’incontournable rockabilly rapide de Wayne Walker, Please Don't Leave Me titre de Fats Domino ici repris dans le style de la cover sauvage du Johnny Burnette Rock ‘n’ roll trio,  Sag, Drag & Fall un rockabilly de Sid King and the Five Strings, End Of The Line est la seule composition originale du disque  un bon rock vocal dans le style des Firebirds ou des Jets,  You Don't Love Me est un néo rockabilly realisé  à partir d’un titre de Billy Swan,  Whenever You're Ready white rock medium genial de Bob Luman,  Say Mama le  célébrissime white rock de Gene Vincent,  Matchbox l’incontournable chef d’oeuvre de Carl Perkins,  Mama Please le superbe titre des un groupe rockabilly américains des 1990’s et se termine par Stray Cat Strut l’un des gros tubes des stary Cats au début des 1980’s.

Comme vous l’aurez compris ici pas une volonté de révolutionner le genre, mais un disque très agréable et réussi qui met bout à bout des titres classiques et incontournables de la culture Rockabilly dans des versions parfaites et sans bavures qui ne décevront pas les amateurs  du genre.

 

 


 

 


 

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 00:22

Jeff Beck est non seulement u22901.jpgne des grandes références de la guitare rock, mais aussi un grand fan de pur rock 'n'roll, il a enregistré un excellent album hommage à Gene Vincent (sur lequel je reviendrai sur Rockin' records) mais en 2011 enregistre ce superbe DVD rendant hommage aux grands noms du rock 'n'roll et du rhythm and blues et évidemment au grand créateur que sont Les Paul and Marie Ford comme Gene Vincent (toujours lui), Johnny Burnette, Elvis Presley, Treniers, Duane Eddy, Santo & Johnny, The Shadows, Bill Haley, Big Joe Turner, Eddie Cochran, Little Richard et d'autres encores.

Beck comme Setzer remet le rock 'n'roll et le rockabilly à la place qu'il mérite aux yeux de milliers d'incultes qui pensaient que jouer ce genre de musique n'est qu'une pale copie du blues (musique que j'adorre aussi comme vous le savez), une idée préconçue véhiculée par des pseudos instellectuels pas éclairés du tout qui souvent ne connaissent la musique non par son écoute mais par la lecture d'articles ou d'ouvrages médiocres eux même ne traitant pas de musique, mais dont le désir est souvent pervers, en effet voulant limiter le rock 'n' roll à une musique écoutait par des imbéciles pour ne pas dire des primaires manquant aussi bien de culture que de goût (pour ne pas dire de pauvres).

Cela est un autre débat, mais cela fait toujours plaisir de remettre un peu les pendules à lheure, donc Jeff Beck  joue dans le style de guitaristes légendaires du rockabilly et rock 'n'roll comme Scotty Moore, Paul Burlison, Duane Eddie ou  et Cliff Gallup est accompagné d'autres défenseurs du rock 'n'roll comme Darrel Higham, Imelda Mae, Brian Setzer et le pionnier Gary Us Bonds.

En résumé du bon et du grand rock 'n'roll nous trouvons les titres:  Baby Let’s Play House, Double Talkin’ Baby, Cruisin’, Train Kept A Rollin’, Poor Boy, Cry Me A River, My Baby Left Me, How High The Moon, Sitting On Top Of The World, Bye Bye Blues, The World Is Waiting For The Sunrise, Vaya Con Dios, Mockin’ Bird Hill, I’m A Fool To Care, Tiger Rag, Peter Gunn, Rocking Is Our Business, Apache, Sleep Walk, New Orleans, Walking In The Sand, Please Mr Jailer, Casting My Spell On You, Twenty Flight Rock, The Girl Can’t Help It, Rock Around The Clock et Shake, Rattle & Roll.

Donc en conclusion, ne passez pas à côté de ce moment de pur plaisir.

 

 

 

 

 

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 08:33

 The Sunmakers est une formation Surf / white rock/ twist bordelaise formé par Billy, Jimmy et Dolly.

L'album Viens twister ce soir Recto-Vinyle.jpg( qui sort sur le label VIOLENT LOVERS) commence par Starfire un titre de surf white rock chanté en anglais avec choeurs avec bruit de motos un titre bien speed, efficace et surtout vraiment réussi, le Rail du jugement dernier est un surf instrumental à la production parfaite, le twist des sunmakers est un bon rock 'n' roll avec riffs de guitares surfs chanté en français pas trés éloigné de l'esprit du premier 45 tours des Wampas, Waïia est un instrumental surf white rock avec gémissements féminins avec des riffs de guitares bien vues on croirait la réédition d'un titre obscure du début 1960's, Surboom chez John est un bon rock 'n' roll en français pas si éloigné de certains groupes du rockabilly et rock 'n'roll chantant en français au début des 1980's avec un son plus "sale", Back to you est un bon white rock surf avec choeurs "Beach Boys", Welcome to the surfin horror show est un surf instrumental qui par son côté film d'horreur et ses cris est assez proche du psychobilly et de certains instrumentaux des Meteors,  Crazy Legs est un white rock rapide vraiment bon avec une mélodie et d'un structure proche des rocks rapides de Little Richard, Spanish surf est un surf instrumental aux sonorités espagnoles, Un twist cette nuit et demain je t'oublie un surf saturé chanté en français dont le style se rapproche du garage, Jimmy's Hawaiian sword part II est un surf instrumental au son clair scandé de cris, Cette fille là est un rock 'n' roll convainquant dans le style des  formations rock 'n' roll françaises début 1960's comme les Chaussettes Noires et Yakitori est un surf punk speed avec vocal féminin.

Avant d'écouter ce disque j'avais lu la critique de ce dernier sur le magazine Powerglide qui m'avais fait craindre soit le disque de surf revival trop instrumental et chiant ou le néo "yéyé twist" au 50 eme degrés.

En fait c'est un vrais disque de rock 'n' roll dont les influences sont plus large que le surf.

Le myspace du groupe: http://www.myspace.com/billydoradosthesunmakers

http://www.reverbnation.com/billydoradosandthesunmakers

 

 

 

 

 

Repost 0