Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 00:54

 Danny Lyon (né en 1942), est unartwork_images_357_69449_danny-lyon.jpg photographe et cinéaste autodidacte qui est également considéré comme un écrivain accompli à la lecture des textes qu'il écrit en accompagnement de ses photos. Il a étudié l'histoire à l'Université de Chicago, où il obtient un baccalauréat en grade des Arts

Rapidement  Lyon a commencé à créer ses propres recueils. Son premier Bikeriders collection sort en 1967 il s'agit d'une étude sur les motards hors la loi. Pour cet ouvrage  il devient membre d'un club de motards "le Outlaws Motorcycle Chicago", et partage leurs vies durant plusieurs années, c'est durant cette immersion totale qu'il prend ses légendaires clichets en noir et blanc de motocyclistes dans le Midwest américain entre 1963 et 1967.

Pour Lyon, ses photographies sont «une tentative d'enregistrer et de glorifier la vie de l'bikerider américain» dit il.

La série fut très populaire, elle sera exposer à la fondation Guggenheim en 1969,  au musée d'art modern de New York, à  l'institut d'art de Chicago et le centre de la création photographique de l'Universitée de l'Arizona.

artwork_images_132879_265491_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302036_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302038_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302039_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302082_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302084_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302085_danny-lyon.jpg

 

Danny-Lyon4448.jpg

 

danny_lyon.jpg

 

dl03editednd4.jpg

 

dl04editeddr2.jpg

 

image_resize-33-php.jpeg

 

K13199B006919.jpg

 

Lyon1983_125_9.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 00:23

 

Une tranche de vie des années 80 à Tournai en Belgique !!! Le rock n' roll & rockabilly, des voitures style américaines, de la dans, des filles, de la bière !!!!

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 00:18

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:27

L'histoire commence en 1883 lorqu'un immigrant allemand Fiedrich Gretsch fonde sa société à Brooklyn qui fabrique des Banjos, Tombourins et batteries. La société est rapidement prospère mais Fiedrich Gretsch décède à 39 ans en 1895. La société est reprise par son fils Fred alors agé de 15 ans. En 1916 il déplace l'entreprise à Broadway qui devient la plus grande entreprise américaine d'importation et de fabrication d'instruments de musique des USA.

C'est durant cette pèriode que la société fabrique ses premières guitares (mais trés peu c'est encore le Banjo qui reigne sur le marché des instruments à cordes).

En 1942 William le fils de Fred le remplace à la tête de l'entreprise qui commence à s'imposer trés sèrieusement sur le marché américain des fabriquants de guitares.

12 Gretsch6120

Gretsch 6120

 

1950s-gretsch-corvette-guitar b
Gretsch modèle Corvette (1950's)

 

big gretsch 6122 58DSCN0316

Gretsch 6122 (1958)

 

 

L'age d'or de la marque commence en 1954 -1955 avec la sortie des séries Electromatic à doubles micros comme la 6120 Country club Chet Atkins et la white Falcon. Elles se caractérise non seulement par leurs lignes uniquesde demi et trois quart de caisse, mais aussi par leurs deux rangés de  micros DeArmond et le vibrato Bigsby. L'une des premières légendes du rock n'roll à utiliser ce type de guitare est évidemment Eddie Cochran mais également d'autres pointures de la six cordes comme Duane Eddy.

 

convertible

Gretsch convertible

G 6128 fla duo jet

Gretsch 6128 Fla Duo-Jet

 

gretsch6130 round up
Gretsch 6130 Round Up

On peut également citer comme modèle à demi caisse à une seule rangée de micros les modèles Convertible, Corvette (1er version en 3 quart de caisse et une rangée de micro rien n'a voir avec les modèles Solid Bodie qui suivront) et Streamliner, et comme solid bodies à deux rangées de micros les Black Duo-Jet, les Jet Fire Bird, les Silver Jet et les Round-up.

gretsch 6131 firebird

Gretsch 6131 Firebird

 

gretsch chet atkins g6121-1959

Gretsch 6121 Chet Atkins

 

En 1958 on peut noter que la gamme Chet Atkins devant son succés passe à 4 modèles la 6120, la 6121, la 6122 Country Gentleman et la 6119 Tennesseean et l'arrivé des modèles Sal Salvador et Clipper.  Gretsch devient à cette époque le plus grand fabriquant de guitare aux USA. En 1967 la société est vendue à Baldwin Pianos, qui déplace en 1972 les bureaux de Gretsch à Chicago.

 

gretsch country club

Gretsch Country Club

 

GRETSCH G 31 36 T the White Falcon

Gretsch White Falcon

 

Aprés quelques décennies particulièrement difficiles la société Gretsch ressuscite en 1988 et recommence à vendre de manière conséquente diminuant les coûts en fabriquant ls guitares au Japon à partir d'éléments fabriqués aux USA et en Europe sans pour autant perdre en qualité.

 

silver jet 6129

Gretsch 6129 Silver Jet

 

streamliner

Gretsch Streamliner

 

Dans les années 1990's Gretsch met sur le marché des modèles encore plus accessibles à partir de 1500 $ avec en 1999 la série d'Electromatic.

Vintage 1964 Gretsch Chet Atkins 6119 Tennessean Guitar

Gretsch 6119 Tennesseean

 

Au début du nouveau siècle, la marque réédite des modèles anciens et des nouvelles créations la  White Falcon Rancher, la 6120 en basse et 6114 New jet (typé hot rod).

gretschbasse.jpg

Gretsch 6119 en basse

 

Début 2003 Gretsch rentre dans une nouvelle ère en se rapprochant de la sciété Fender Musical Instruments, ce qui améliore la distribution des modèles auprés des revendeurs.

374807

La gamme Brian Setzer Hot Rod 6120 sh

 

11547.01.jpg

 

11596.01.jpg

 Gretsch G5120 Electromatic avec dessin fait par JimmyC, un spécialiste du hot rod...

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 21:00

Les Rockers sont né à la fin des années 1950 et se développe surtout au début des sixties en Grande Bretagne, ils sont (comme les blousons noirs en France) les descendants des motard hors la loi (les Futurs Hells Angels) de l'amérique qui font rêver un grand nombre de mauvais garçons avec le film l'Equipée Sauvage (The wild one) avec Marlon Brando.

L'histoire commence donc aux Etats Unis par le retour de militaires démobilisés de la seconde guerre mondiale qui se trouvant désorienté dans la vie civile se réunissent en gangs de motard et font régner la terreur durant la fin des années 1940 et la début des années 1950 aux Etats Unis comme dans la ville de Hollister en Juillet 1947

h1.jpg

hollister47.jpg

 

Image d'Hollister d'époque lorsqu'elle est envahie par des gangs de motards

 

Depuis 1937 existe aux usa des clubs de motard comme le 13 Rebel MC qui n'a rien n'a voir avec les motards hors la loie du film. 

13_rebel_members1.jpg

les membres du 13 Rebels MC

arden_van_scykle.jpg
Arden Van Scykle membre des 13 Rebels 

elmo_looper_pic.jpg

Je ne détaille pas ce sujet mais plus de détails sur ce blog:

http://www.falconmotorcycles.com/blog/falcon-blog/1-motorcycles/181-13-rebels-mc-the-real-wild-ones.html


 

C'est donc aprés la diffusion du film The Wild One avec Marlon Brando (qui s'inspire des évènement de Hollister qui depuis étaient quelques peu oublié) que le phénomène des motards en blousons de cuir noir commence à réellement se développer aux USA, et tout naturellement comme le rock n'roll commence à exploser aux USA les nouveaux motards rajoutent cette musique à leur culture. (Dans The Wild One la musique est encore du Jazz!!)

image001.jpg

 

image021.jpg

 

image030.jpg

Voici quelques photos de bikers 1950 dont l'histoire est racontée sur ce blog

http://www.5points.ws/Biking%20OLD%20School%201950s.htm

 

motorcycle_gang_poster_01.jpg

L'affiche du film des 1950's Motorcycle gang qui raconte l'histoire de motards hors la loie.

3026144157_28541894e4_o.jpg

 

img_5675.jpg

 

stringfield2.jpg
Bessie Stringfield agé de 19 ans durant les 1950's

2873066671_c49265ba07_b.jpg

Photos du club des Black Chrom durant les fifties

Un blog pour en savoir plus sur l'histoire des clubs de motards Black:

http://theselvedgeyard.wordpress.com/2009/05/02/soul-on-bikes-black-chrome-the-history-of-black-america-motorcycle-culture/

 

TFC.jpg

La fameuse photo du magazine Life qui montre un gang de Rockers durant la seconde moitier des fifties aux USA

DSC06025.jpg

 

DSC06015.jpg

Les fameuses pochettes de disques de Doo wop du début 1960's avec des Rockers

img_3691-500x498.jpg

 

img_3695-500x494.jpg

 

img_3698-491x500.jpg

 

Les années 60 arrivent et les motos commençent à se tranformer de plus en plus en chopper radical

life_hells_angels_044.jpg

 

13.jpg

 

a2.jpg

 

1x.jpg

 

a3.jpg

 

a5.jpg

 

a6.jpg

 

j1-copie-1.jpg

Les Hells Angels au début des sixties

 

Parallèlement en grande Bretagne se développe le phénomène des Rockers sorte qui succédent alors aux Teddy Boys des 1950's pour la défense du rock n'roll pur et dur en Grande Bretagne.

rockers5.jpg

 

rockerreunion1.jpg  rockers2.jpg

 

rockers3.jpg rockers4.jpg

Les Rockers Anglais se caractérisent par la revendication de leur classe sociale (le prolétariat et la culture ouvrière), c'est surtout en cela qu'ils s'opposent idéologiquement au Mods avec lesquels ils s'opposeront viollement à Brighton les 18 et 19 Mai 1964.

 

rockershangout.jpg

 

mods-rockers_brighton1.jpg

Les Rockers à Brighton

Le rocker se reconnait à son blouson de cuir noir (avec clouts trés souvent) au jean et aux bottes de motos, mais surtout grâce à sa moto ici pas de harley avec longue fourche, sissi bar, guidon chopper et pots d'échappement se relevant vers l'arrière comme les bikers américains, mais des motos anglaises Triumph, Norton ou BSA coursifiées en café racer c'est à dire modifiées pour faire des courses sauvages d'un cafe à un autre (d'ou le nom!!!)  

L'un de ces cafés légendaires des rockers est le Ace Cafe

dont voici le site web:

http://www.ace-cafe-london.com/history.aspx

Depuis le début des sixties jusqu'à nos jours les Rockers anglais sont toujours là, semblables à leurs prédécesseurs des sixties

 

Voici une série de photos de rockers des années 2000's lors de réunion en Grande Bretagne

acr-rockers.jpg

 

Rockers-Reunited-03.jpg

 

Rockers-Reunited-19.jpg

 

Rockers-Reunited-02.jpg

 

Rockers-Reunited-27.jpg

 

Rockers-Reunited-21.jpg

 

Rockers-Reunited-29.jpg

D'autres photos de cette réunion de rocker sur ce site web:

http://tonysleep.co.uk/rockers

 

Aux USA retour des Rockers sur motos semblables à ceux des fifties sur des motos Bobbers ou Chopper Old School.

greaser2.jpg

 

2_08025_Hasselblad_Mike_118.jpg

 

ekarock.jpg

Rocker Japoànais années 2000's

 

alex_thomson.jpg

 

2177508155_e732f63166.jpg

Rockabilly Pin up 2000's and Chopper old school

2412176733_945acfa17d.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:12

DSC07133.jpg DSC07112

Avant que vous lisiez cet article il est important de se projetter à l'époque ou il a été écrit, avant le renouveau de la fin des années 2000 de pair avec la kustom Kulture et le revival des Pin up. Il s'agit d'un reportage qui a le mérite d'avoir exister mais qui parle d'un mouvement sans vraiment l'avoir analyser dans sa complexité, les remarques des sociologues sont pour moi plutôt simpliste,  les hepcats des 1990's et les cats des années 1980's sont appraement noyé dans un floux parfait, on ne parle pas des rockers pourtant des acteurs majeurs du mouvement fifties et le passage sur les Teddy Boys est faux en effet tous les véritables teds aiment les racines noirs du rock il suffit de lire les interwiew de Crazy Cavan qui admire Little Richard et Chuck Berry et les formations teddy Boys qui furent les premières à faire du doo wop (style essentiellement noir) en Europe en plus ils sont de grands défenseurs de la culture fifties même si vestimentairement le look se rapproche de l'angleterre plus que des USA. Maintenant place à l'article:

 

Texte original de l'article par Jeremy Torjman , Photos Olivier Chouchana

  Ils ont entre 20 et 40 ans, s'enduisent de gomina, vivent dans le formica et s'éclatent sur Bill Haley. Rencontre avec ces drôles de familles françaises qui ont bloqué le compteur sur les années 1950.

 

 

DSC07108 
Comment faire un voyage dans le temps avec une cate orange? C'est simple: depuis Paris, prenez le RER A en direction de Lognes, ville nouvelle aux allures futuristes construites dans les années 1980. Sonnez à la porte de ce petit pavillon de banlieue perdu au bout d'une haie d'immeubles, et vous voilà embarquées dans une épope au pays d'Elvis. Chez Victor et Pascale, l'atmosphère rétro est palpable à peine le seuil franchi. Baigné par un vieux son rock' n' roll et saturé de couleurs vives, le séjour évoque ainsi un intèrieur américain des années 1950. Tout y est; bar hawaiien en bambou, vaste table en formia soutenue par des pieds inclinés en métal, une photo du king et une étagère entire de vinyles de rockabilly et de rhythm' n' blues. On trouve un téléviseur d'époque, forme trapèze et écran rond, qui abrite en son sein... un tube cathodique des années 1990. Seul véritable intrus, le magnétoscope est, lui, tenu à l'abri des regads, signeusement dissimulé dans un meuble.

Les maîtres de Céans ne sont pas en reste: coifurre en coque cernée par deux nattes, mouche au coin des lèvres et pantalon taille haute pour Pascale, 35 ans; chemise en laine, jean à ourlé retroussés et cheveux graissés pour Victor, 40 ans.

 

DSC07109
Même leur progéniture, Clark, âgé d'à peine 6 ans, arbore une superbe banane. "Il adore le rock' n' roll", assure sa mère.

"Il faut bien comprendre qu'n n'est pas déguisé pur le soir ou le week-end" note Victor, qui dit n'avoir aucun mal à concilier look avec sa profession d'imprimeur. " Je n'ai qu'une seule garde-robe", confirme Pascale, aide-comptable de son état.

 

DSC07110  DSC07111

Née d'une fascination pour les actrices hollywoodiennes, pour elle, et de la découverte du milieu rock, pour lui leur passion pour les fifties dépasse de loin le imple passe temps: elle s'est mué en art de vivre.

"J'aime bien être décalée, différente, ne pas suivre la mode, indique Pascale. Tout ce qui se faisait à cette épque est tellement plus beau qu'aujourd'hui!"
"C'était quand même une pèriode heureuse: pas de chômage, l'aprés-guerre, de belles voitures... et puis il y a eu la naissance du rock n'roll", complète Victor. Rien d'étnnant que ces deux passionnés se soient rencontrés, il ya près de dix ans, dans un rassemblement fifties...

 

DSC07114  DSC07115

Combien sont -ils, comme eux, à vénérer une époque qu'ils n'ont même pas connue enfant? Une chose est sûre: pas beaucoup. En France, depuis la fin du revival rock des années 1980, ils font même figure d'espèce en voie de dispartion.

Et ils le savet. " Le milieu est en train de mourir. Il n'y a plus de soirées, plus de lieux, et surtout il n'y a pas de relèves. " Les jeunes se foutent complètement du rock n'roll", déplore Yannick 43 ans, qui gère, avec sa compagne, Brigitte, 40 ans, l'enseigne Mamie, l'un des derniers temples de la fripe rétro à paris.
Pourtant, pour rien au monde ils ne renonceraient à se ruiner pour un disque de rockers méconnus (Johnny Burnette, Carl Perkins...), à chiner pour dégoter les perles rares du foisonnant design de l'époque, ou même, pour les plus modernes, à surfer sur Internet à la recherche de leur Graal.

 

DSC07116  DSC07117
"Cette allure rétro me correspond, affirme Rizlen 26 ans, qui suit des études de stylisme à Londres. J'aime le côté glamour de cette époque, le mythe de la pin-up. Les pantalons et les jupes serrent bien la taille, les hauts marquent les formes. La femme était davantage mise en valeur." "Que se soit au cinéma ou dans la mode, cette pèriode célébrait l'essence de la féminité, affirme brigitte, grande admiratrice de Rita Hayworth et Marilyn Monroe. C'est triste de voir des petites nanas qui s'habillent en jogging pour passer inapercuess..."

 

DSC07118  DSC07119
"C'était quand même autre chose que les jupes au ras des fesses et le string qui dépasse du pantalon, tranche Vanétia, 28 ans, qui s'apprête à ouvrir un salon d'esthétique rétro à Toulouse. C'est d'ailleur à cette époque -là que la beauté de la femme a explosé." Certains créateurs de haute couture (Jean Paul gautier, karl Lagerfield...) ne s'y trompent pas, et viennent régulièrement puiser dans cet héritage de quoi nourir leur inspiration.

Ce goût très exclusif pour la sape d'époque se retrouve côté masculin. " LA chemise en gabardine d'alors est d'une qualité inégalée: elle tient encore la route après cinquante ans, et elle a de la gueule", soutient Victor. " Maintenant, c'est devenu presque ringard de s'habiller pour sortir, de devenir le prince le temps d'une soirée, regrette Yannick. Aujourd'hui, les hommes se laissent trop aller au niveau esthétique."

 

 

DSC07120  DSC07125

Dans ce micrcosme, on devine le soin qu'ils prennent à  peaufiner leur allure: la brillantine ou la graisse pour sculpter le cheveu, la petite moustache finement taillée à la Clark Gable pour certains, la barbe rasée de près, l'extrême raffinement dans le choix des coloris.

Décalée sur la mode et sur la musique - ne leur parlerpas de techno!-, lassés de l'étiquette de ringard qui leur colle à la peau, certains regrettent douloureusement de ne pas avoir vécu pendant les années 1950."Les seules choses qui me feraient regretter le présent, c'est la pilule et l'électroménager. Pour le reste, je signe tout de suite" affirme Brigitte.

 

DSC07121

Aujourd'hui la société n'est pas trés belle, martèle Vanetia. A l'époque, il ya avait une insouciance qui n'existe plus aujourd'hui. La femme était peut être moins libre, mais il y avait davantage de respect".

 

DSC07122

Oubliées les guerres de décolonisation en France, la ségrégation raciale aux Etats-Unis et la condition peu enviable de la femme? Pas tout à fait.

"Les fans assimilent souvent leur pèriode de prédilection à un âge d'or général: tout était alors mieux, plus beau, plus solide, analyse Philippe Le Guern.

Ils rejettent alors les repères actuels et se livrent à une reconstruction mythique de l'époque."

Une mythification qui ne fait pas l'unanimité au sein du milieu fifties: " Je n'aurais pas voulu vivre à cette pèriode: les femmes n'avaient ni le droit à l'avortement, ni le droit à la parole. Et en France, elles venaient tout juste d'avoir le droit de vote", tranche Sté, 36 ans, restauratrice de mobiliers 1950, blonde platine, coiffée à la marilyn. " Je suis femme au foyer d'aujourd'hui, avance Nathalie , 35 ans, qui évolue dans ce milieu depuis bientôt vinght ans, mais je n'aurais pas accepté de l'être dans les années 1950: c'était quasiment de l'esclavage. Et puis les hommes étaient bien plus machos qu'aujourd'hui: je le vois bien en regardant mes grands-parents!".

 

DSC07123

D'autres soulignent enfin le puritanisme d'une société qui vouait le rock' n' roll aux gémonies.

"Aux Etats-Unis, dans les années 1950, note Anne Benetollo, de grands journaux comme le "New York Times" ont comparé Elvis Presley à Hitler, à cause de la fascination qu'il exerçait sur les foules!"

Les fans des fifties français tombent en revanche tous d'accord lorsqu'ils célèbrent une autre nostalgie, bien plus co,nsensuelle: celle de l'age d'or de leur mouvement dans les années 1980. " A la fin de la décennie précédente, le punk venait d'éclore en Grande-Bretagne, et dans son sillage, de petites chapelles sont nées en France qui sont allées puiser dans les racines du rock' n' roll américain pour se forger une identité", rappelle le sociologue Patrick mignon. Issus des milieux populaires, ceux qui se baptisent alors "cats" (en opposition aux "Teddy Boys", frange peu ouverte aux racines noirs du rock) adoptent trés tôt la dégaine fifties - A l'époque , ça ne coutait rien", dit Yannick-, écument les lieux de nuit parisiens et font des émules. Leur repaires? Le Golf -Drouot, le Balajo, mais aussi le Bataclan, le Rex et les Bains-douches, devenus aujourd'hui des lieux de rendez vous de la hype parisienne. D'aprés Yannick, "la communauté" comptait alors quelques deux milles membres à Paris (contre peut-être dix fois moins aujourd'hui) "9a bougeait vraiment", se souvient il. Mais à la fin des eighties et l'arrivée massive de la techno vont sonner le glas de la banane.

 

DSC07124

Depuis, pour dénicher un son roots ou se sentir moins seuls, les fans français sont contrains de se tourner vers l'étranger. Ces dix dernières années, de vastes rassemblements fifties ont ainsi éclos en Espagne, en Italie et surtout en Angleterre, berceau du revival rock. Dernière manifestation en date, outre-Manche, la septième Rhythm & Riot, non loin de Douvres, a réuni pendant trois jours deux milles cinq cent pèlerins venus communier autour du rythm 'n' blues et des Cadillac d'époque.

 

DSC07126

Rien de tel en France: "Le mouvement est trop sectaire ici, note Turky, qui anime des soirées fifties. Si les amateurs ne viennet que pour danser, on lur reprochera de ne pas avoir l'esprit rock 'n'roll."
Le propos est peut être excessif, mais il est révélateur: ces fans des fifties tiennent à mleur singularité et ne veulent pas être mélangés à la masse sous aucun prétexte.

 

DSC07127  DSC07128

Même si cela les condamne à disparaître. " on est un peu des dinosaures d'une époque révolue, reconnaît Pascale. Mais les dinaosaures sont morts depuis longtemps....et on continue à parler d'eux, non?"

 

DSC07129  DSC07130 

 

DSC07131  DSC07132

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 15:26

1. Les titres rock incontournables de 1959

Paul Evans: Sittin' on the back seat
Johnny Horton:
Battle of new Orleans
Bobby Darin:
Mack the knife
Lloyd Price:
Personnality
Frankie Avalon:
Venus
Paul Anka :
Lonely boy
Bobby Darin:
Dream lover
Fleetwoods:
come sofly to me
Santo and Johnny:
Sleepwalk
Paul Anka:
Put your hair on my shoulder.

Wilbert Harrison: Kansas city
Fleetwoods:
Mr blue
Lloyd Price:
Stagger lee

Ritchie Valens: Donna

Platters: Smoke get in your eyes
Coasters:
Charlie Brown
Carl Dobkins Jr:
My heart is open book
Everly Brothers:
Til' i kissed you
Phil Phillips:
Sea of love
Dave Baby Cortes:
Happy organ

Lloyd Price: I'm gonna get married
Impalas:
Sorry
Crests:
Sixteen candles
Connie Francis:
Lipstick on your collar
Drifters:
There goes my baby

Elvis Presley: A big hunk of love
Johnny and the Hurricane:
Red river rock
Elvis Presley:
A foll sushas i

Virtues:Guitar boogie shuffle

Ed Byrnes & Connie Stevens: Kookie kookie

Freddie Cannon: Talahassie Lassie
Fabian:
Tiger
Ricky Nelson:
Never be anyone else but you
Coasters:
Poison Ivy
Fabian:
Turn me loose
Jackie Wilson:
Lonely teardrops
Duane Eddy:
40 miles of bad road
Bell notes:
I've had it

Skylliners: Since i don't have you
Duane Eddy:
Peter Gunn
David Seville:
The chipmunk song
Fats Domino :
I Want to Walk You Home  
Fiestas:
So fine
Clyde Mc Phatter:
A Lover's question

Flamingoes: I only have etes for you

Ricky Nelson: It's late
Ricky Nelson:
Just a little too much

Jack Scott: Good bye baby

Coasters: Along came Jones
Franky Ford:
Sea cruise
Jackie Wilson:
That's why
Bobby Riddell:
Kissin' time
Elvis presley:
My wish came true
Jan and Dean:
Baby Talk

Everly Brothers: Take a message to Mary

Dion and Belmonts: A teenager in love
Brook Benton:
It's just matter of time

Sam Cooke: Only sixteen

Ritchie Valens: La Bamba

Louis Prima : Angelina/Zooma Zooma (Medley) 

Chuck Berry : Back In The U.S.A. 

the Mystics : Hushabye 

Preston Epps : Bongo Rock

Rocka-Teens : Woo-Hoo 

Sandy Nelson : Teen Beat 

Buddy Holly and Crickets : It Doesn't Matter Anymore

Sam Cooke : Everybody Likes To Cha Cha Cha

Tommy Facenda: High School U.S.A.

The Passions : Just To Be With You

Ray Sharpe : Linda Lu 

The Eternals : Rockin' In The Jingle

The Tempos : See You In September

Rusty York : Sugaree 

Johnny Restivo : The Shape I'm In

The Genies : Who's That KNocking

Eddie Cochran: Rock n'roll blues

Eddie Cochran: Teenage Heaven

Ronnie Hawkins: Forty days

Ronnie Hawkins: Wild little willie 

Gene Vincent: She she little sheila

Neil Sedaka: Oh carol

Ray Charles: What d'i say

Cliff Richard: Dynamite
Vince Taylor and the Play boys: Brand new Cadillac

Johnny Kid and the Pirates: Please don't touch

 

2. Les albums de l'année 1959:

100306
Esquerita : Esquerita! 

 

1005783
Jimmy Witherspoon - Johnny Witherspoon 

 

103507
Santo & Johnny - Santo & Johnny 

 

106976
The Isley Brothers - Shout! 

 

132968
Jimmy Reed - Rockin' with Reed 

 

152346
Connie Francis - Rock n'roll million sellers 

 

160417

Jesse Belvin - The unforgettable

 

164167
The Wailers - The Fabulous 

 

1889000
Bobby Rydell - We got love

 

 

200452
Wanda Jackson - There's a party goin' on

 

2181620
Dave "Baby" Cortez - The happy organ

 

230439

Lavern Baker -Blues Ballads

 

233572
The Paragons meet the Jesters

 

237625
The Moonglows - Look! it's

 

265014
Lloyd Price - The Exiting

 

290128
Larry Williams - Here's

 

306772

Jackie Wilson - Lonely Teardrops

 

308630
Freddy Cannon - The Explosive!

 

322999
The 5 Royales - Sings for you 

 

327580
The Fleetwoods - Mr blue 

 

37140

Chuck Berry - is on top

 

381808
Jo Ann Campbell - I'm nobody's baby 

 

397014

Jack Scott - What am i living for

 

424935

Hank Ballard and the Midnighters - The twist

 

424938

Huey Piano Smith and the Clowns - Having a good time

 

44479

Johnny Cash - The Fabulous

 

44499

Fabian - Hold that tiger!

 

450285

The Teddy Bears - Sing!

 

451009

Dee Clark - Dee Clark

 

47849

Cliff Richard - Cliff

 

490409

Clyde Mc Phater - Clyde

 

60216

Ruth Brown - Miss Rhythm

 

64489
Little Richard - The Fabulous 

 

72426

Gene Vincent - Sounds like

 

726462
The Skyliners - the Skyliners 

 

74891
Conway Twitty - Sings 

 

76533
Duane Eddy - Have 'Twangy' Guitar will travel

 

826637

The Impalas - Sorry (i ran all the way home)

 

864574

The Dells - Oh, what a night

 

90592
Little willie John - Talk to me 

 

93071

Ritchie Valens - Ritchie Valens

 

97308

The Flamingoes - Flamingo serenade

 

98020

Dion and the Belmonts - Presenting

 

99582
Ricky Nelson - Ricky sings again 

 

99936

Annette - Annette

 

99941
Ronnie Hawkins - Ronnie Hawkins

 

3. Le cinema rock 1959

 

432068.1020.A.jpg

Girls town

 

416866.1020.A.jpg

Juke Box Rhythm

 

  4. Le Juke box de l'année 1959

 

Chantal-en.jpg

le Chantal Meteor

 

5. Les rockers de l'année 1959

 

744181

The Fiestas

 

BobbyRydell
Bobby Ridell

 

clyde mcphatter 48f72e5a32469

Clyde Mc Phatter

 

fabian8x10.jpe

Fabian

 

Fleetwoods 1

The Fleetwoods

 

frankie

Frankie Ford

 

jkp1

Johnny Kidd and the Pirates

 

Neil+Sedaka

Neil Sedaka

 

p15884eqs05

Lloyd Price

 

p23qpbmd

Vince Taylor

santoJohnny

Santo & Johnny

 

SKYLINERS

The Skyliners

The-Drifters-001

The Drifters

page1_2.jpg

Johnny and the Hurricanes

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 10:22

1. Les titres rock incontournables de 1958

Frankie Avalon: Ginger bread
Everly Brothers: All i have to do is dream
Elvis Presley: Don't
David Seville: Witch doctor

Champs: tequila

Conway Twitty: It's only make believe
Sheb Wooley: The purple people eater
Everly Brothers: Bird dog
Silhouettes: Get a job
Elegants: Little star
Platters: Twillitgh time
Ricky Nelson: Stood up
Danny and the Juniors: At the hop

Coasters: Yakety yak
Elvis Presley: Wear my ring around your neck

Bobby Day: Rockin' robin

Ricky Nelson: Poor little fool
Jimmy Clanton: Just a dream

Kingston trio: Tom Dooley

Chuck Berry : Sweet little sixteen

The Monotones: Book of love
Little Anthony and the Imperials: Tears on my pillow

Royal Teens: Short shorts
Chordettes: Lollipop

Bobby Darin: Splish splash

Jack Scott: My true love

Jack Scott: The way i walk
Jody Reynolds: Endless sleep
Bobby Freemann: Do you wanna dance
Kalin Twins: When

Teddy Bears: To know him is love him
Duane Eddy: Rebel rouser

Diamonds: The stroll
Elvis Presley: Hard headed woman
Buddy Holly and Crickets: Peggy Sue
Don Gibson: Oh lonesome me
The Big Bopper: Chantilly lace

Ricky Nelson: Lonesome town
Robin Luke: Susie darlin'
Jimmie Rodgers: Kisses sweeter that wine
Playmates: Beep beep
Everly Brothers: Problems

Bobby Darin: Queen of the hop
Elvis Presley: I got stung

Ricky Nelson: I got a feeling
Pony Tails: Born to late
Johnny Otis show: Willie and the handjive

Buddy holly and Crickets: Oh boy

Chuck Willis: What i am living for
Chuck Berry: Johnny be good

Eddie Cochran: Summertime blues
Peggy Lee : Fever
Paul Anka: Your are my destiny
Johnny Cash: Ballad of the teenage queen

Jimmy Mc Crackleen: The Walk
Frankie Avalon: Dede Dinah

Everly Brothers: Devoted to you

Chantels: Maybe
Olympics: Western Movies
Roy Hamilton: Don't let go
Hoolywood Flames: Buzz buzz buzz
Jerry Lee lewis: Breathless
Jan and Arnie: Jenny Lee
Royaltones: Poor boy
Marty Robbins: The story of my life

Dion and the Belmonts: I wonder why

Danny and Juniors: Rock n'roll is her to stay

Buddy Holly and Crickets: Maybe baby

Ritchie Valens: C'mon let's go
Buddy holly and Crickets: Rave on
Link Wray: Rumble
Huey Smith and the Clowns: Don't You Just Know It

Bobby Freeman : Betty Lou Got A NEw Pair Of Shoes 

Duane Eddy : Ramrod 

Ersel Hickey :  Bluebirds Over The Mountain 

Ronnie Self : Bop-A-Lena

Jimmy Dee & the Offbeats : Henrietta 

Oscar McLottie & Jeanette Baker : Hey Girl - Hey Boy

Jimmy Edwards : Love Bug Crawl 

Gerry Granahan : No Chemise, Please 

 Eddie Fontaine : Nothin Shakin' 

 Sammy Salvo : Oh Julie 

The Danleers : One Summer Night 

 The Slades : You Cheated

Gene Summers: School of rock n'roll 

Glen Glenn: Everybody's movin'

Carl Perkins: Glad all over

Whitey Pullen: Walk my way back home

Eddie Cochran: My way

Eddie Cochran: C'mon everybody

Jerry Lee Lewis: High school confidential

Ersel Hickey: Goin' down that road

Wanda Jackson: Fujiyama mama

Jack Scott: Leroy

Gene Vincent: Brand new beat

Gene vincent: Git it

Neil Sedaka: The Diary
Cliff Richard: Move it

 

2. Les albums de l'année 1958:
105014

Screamin' Jay Hawkins - At home with

 

117281

Wanda Jackson - Wanda Jackson

 

138925

The Big Bopper - Chantilly lace starring

 

149419

Sal Mineo - Sal

 

16430
Elvis Presley - King Creole

 

181281
Ray Charles - At Newport

190690
Dale Hawkins - Oh! Suzy-Q

 

1915183

The Jacks - Jumpin' with the

1923421

Alan Freed - Rock around the block

 

233519
The Chantels

2360821
The Robins - Rock & roll featuting

 

2362463
Joe Houston and his Rockets - Rock n'roll with

23864
James Brown and Fabulous Flames - Please please please

 

2442165

Bill Haley and  the Comets - Rockin' with joint!

 

269993

The Champs - Go Champs Go!

 

27540
Bobby Darin - Bobby Darin

27647
Frankie Avalon - Frankie Avalon

283253
Sam Cooke - Sam Cooke

287159
Jimmy Reed - I'm

 

306765
Jackie Wilson - He's so fine

317158
The Penguins - The cool, cool

 

37139
Chuck Berry - One dozen berrys

37292
Bo Diddley - Bo Diddley

37304
The Everly Brothers - They're off and rolling

 

37340

Buddy Holly - Buddy Holly

 

37362

Jerry Lee Lewis - Jerry Lee Lewis

37367

Little Richard - Little Richard

 

391703

The Rock-A-Teens - Woo-Hoo

 

397013

Jack Scott - Jack Scott

401738
Carl Perkins - Dance album of

 

403312
Johnny Cah - Sings

424921
The Drifters - Rockin' and Driftin'

 

50053
Ricky Nelson - Ricky Nelson

51113
Fats Domino the Fabulous "Mr . D"

 

573913
Bobby Freeman - Do you wanna dance?

 

648151
Jimmie Rodgers - Jimmie Rodgers

 

72420

Gene Vincent - A record date

833475

Johnny Otis - The Johnny Otis show

826250

Lightnin' Hopkins - Struns the blues

 

90591

Little Willie John - Mister

927533

Jack Good's Oh boy - various britich rockers of the fifties

 

3. Le cinema rock 1958

 

143960.1020.A.jpg

Hot Rod Gang

 

143959.1020.A.jpg

King Creole

 

196581.1020.A.jpg

Go Johnny Go

 

416419.1020.A.jpg

High School confidential

 

958075.jpg

Let's rock

 

4. Le Juke box de l'année 1958

main_1.jpg

Rock-ola Model 1465

 

5. Les rockers de l'année 1958

 

carltonscottchantones.jpg
Jack Scott and the chantones 

 

p10837tvle1.jpg
Frankie Avalon

 

wanda_jackson_promo.jpg

Wanda Jackson

bobby-darin.jpg

Bobby Darin

155696.jpg
Bobby Freeman

richie_valens.jpg
Ritchie Valens

dion_belmonts1p.jpg
Dion and the Belmonts

DUANE-EDDY.jpg

Duane Eddy

 

Link_Wray__1929-2005.JPG
Link Wray

 

Cliff-Richard.jpg

Cliff Richard


865217.jpg

Bobby Day and the Hollywood Flames

 

 


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 17:43

C'est sur un article du magazine Nitro(N°14) de 1982 que l'on trouve cet article sur des fans de Rockabilly d'Evreux (France) avec des photos de Gilles Rigoulet

DSC07095.jpg
Le texte originel de l'article de Nitro:

Une Verssaille blanche roule à bas régime sur la rue Chartraine, Main Street d'Evreux. Comme un cargo bananier remontant les Tropiques, le ventre lourd de fruits oblongs. Les phares en veilleuse, à l'affût du moindre écueil. fin de semaine, les quartiers ports d'attache, Saint Michel et la Madeleine, se vident des Frégates mouillées au pied des cités. Première escale au wharf de King bee, le disquaire rock de la ville. Une Chambord vieux rose et mauve suit de prés, apponte. Les équipages s'ajustent. Salive ou gomina. Les Bananes peuvent glisser hors de leur peau d'acier. Dripette, Titi, Boomé, Retchic ou Morphée, tous la portent. En pointe agressive, roulée romantique, en galette ou rebelle, éméchée. Tuffier, le coiffeur quinquagénaire refait surface en proposant des modèles standards. La banane aussi se personnalise. Les rockys profitent du reflet de vitre de flipper pour se la modeler à la main. Vite fait. Au séchoir, devant la glace de sa chambre, l'opération peut durer deux bonnes faces d'un lp de Cochran. Le double parfois. Dur de porter ces tifs au taf. Sur un chantier, sous le casque. Ou quand le patron passe dans les rangs. Au Liberty, accoudé au zinc du Banane's club, on se la coule douce. Un juke-box gavé de revival martelle la seule vérité vraie depuis des lustres, du rock pur rythme. En plein Mundial, de sévères parties se jouent sur le lino vert du baby-foot. Dribbles et shoots minaitures pour oublier que la banane met souvent sur la touche. C'est le prix de la coupe.

F.A.

 

 

DSC07104.jpg

 

DSC07098.jpg

 

DSC07101.jpg

Commentaire originel du Nitro n°14

Le sport consiste à faire tenir la banane en toute circonstances; Au boulot, au bistro, au club ou au volant de sa caisse. Dans toutes les galères. Et maintenant aux bains de Mer.

 

DSC07100.jpg

 

DSC07099.jpg

Commentaire originel du Nitro n°14

A deux ans et demi, Jimmy fait gaffe à la sienne. Ses parents l'écoutent pousser.

 

DSC07106.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 20:13

1. Les titres rock incontournables de 1957

Joe Bennett and the sparkletones: Black Slacks
Elvis Presley: All shook up
Diamonds: Little Darlin'
Elvis Presley: Too much
Everly Brothers: Bye bye love

Tab Hunter: Young love

Buddy Knox: Party doll

Elvis Presley: Teddy Bear
Elvis Presley: Jailhouse rock

Everly Brothers: Wake up little Suzie

Del Vikings: Come go with me

Sam Cooke: You send me

Coasters: Searchin'
Chuck Berry: School day
Paul Anka: Diana
Ricky Nelson: A Tennager's romance
Jimmy Rodgers: Honeycomb
Jerry Lee Lewis: Whole lotta shakin' goin' on
Buddy Holly & Crickets: That 'll be the day

Charlie Gracie: Butterfly

Tommy Sands: Teen-age cruch

Rays : Silhouettes
Fats Domino: I'm walkin'

Ricky Nelson: Be bop baby

Bobbettes: Mr Lee
Dell Vikings: Whispering bells

Fats Domino: blue Monday

Bobby Helms: My special angel

Bill Justis: Raunchy
Elvis Presley: Love me tender

Buddy Knox: Hula  love

Ivory Joe Hunter: Since i met you baby

Johnnie and Joe: Accross the sea over the mountain

Thurston Harris: Little bitty pretty one
Coasters: Young blood

Mickey and Sylvia: Love is strange
Chuck Berry: Rock n'roll music

Little Richard: Jenny jenny

Little Richard: Keep a knockin'

Sal Mineo: Star movin'

Chuck Willis: CC rider

Gene Vincent and the Blue Caps: Lotta lovin'

Fats Domino: Valley of tears

Guy Mitchell: Rock-a-billy

Larry Williams: Bonie Maronie
Lavern baker: Jim dandy

Marvin Rainwater: Gonna find me a bluebird

Jimmy Bowen: I'm stickin' with you

Elvis Presley : Treat me nice

The Rays: Silhouettes

Frankie Lymon and the Teenagers: Goody goody
Little Richard: The girl can't help it
Huey Piano Smith and the Clowns: Rocking Pneumonia and boogie Woogie flu

Clarence Frogman Henry: Ain't got no home

Mellow-kings: Tonite tonite

The Jive Bombers: Bad boy

The Tune Weavers: Happy, Happy Birthday Baby

Chas. McDevitt - Freight Train

The Gladiolas - Little Darlin'

The Collin's Kids: Shortin' bread rock

Dale Hawkins: Suzie Q

Big Al Downing: Down on the farm

Billy Lee Riley: Flying saucer rock n'roll

Bill Browning: Wash machine Boogie

Carl Perkins: Your true love

Charlie Feathers: One hand loose

Eddie Cochran: Sittin' in the balcony

Bob Luman: Try me

Brenda Lee: Dynamite

Brenda Lee: Rock the bop

Jo-Ann campbell : Mama, can i go out tonight

Gene Vincent and the Blue Caps: Cruisin'

Tommy Steele: Elevator Rock

Tommy Steele: Rebel's rock

Jerry Lee Lewis: Great ball of fire

 

2. Les albums de l'année 1957:

  100609
Eddie Cochran - Singin' my baby

 

230436

Lavern Baker - Rock n'roll

 

181367
Ricky Nelson - Ricky

 

37138
Chuck Berry - Afterschool session

 

 

275663
Ray Charles - The great

 

37365
Little richard - Here's

 

72422

Gene Vincent - And the Blue Caps

 

 

82419
Johnny Cash - and his hot and blue guitar

 

 

245845

Del Vikings - Come go with me

 

100293

Jimmy Bowen

 

177091
Fats Domino - This is fats

 

 

100291
Buddy Knox

 

136594

Ivory Joe Hunter - Rock n'roll

 

37170

The coasters

 

5230
Buddy Holly and the crickets - The chirping Crickets

 

 

830808
Freddie Bell and the Bellboys - Rock n'roll... All Flavors

 

60213

Ruth Brown - Rock n'roll

 

8280
Elvis Presley - Loving you

 

827883

Johnny Olenn - Just rollin'

 

237432
The Cadillacs - The fabulous

 

530309

The chordettes - There riding high, says archie

 

259431

Lonnie Donegan - Lonnie

 

177654

The "5" Royales - Dedicated to you

 

340343

Amos Milburn - Let's have a party

 

262731

Louis Prima - The wildest show at tahoe


3. Le cinema rock 1957

 

jailhouse_rock.jpg

Jailhouse Rock

 

dvdjamboee.jpg

Disc Jockey Jamboree

 

 

Poster.jpg

The girl can't help it

 

 

 

The Golden Disc

 

1_a8c582da3e8224d13a810c0a5cb790a9.jpg

 

Mister Rock n'roll

 

MPW-32742.jpg

Rockabilly baby

 

 

rock_all_night.jpg

Rock all night

Rock-Rock-Rock-Original-Movie-Poster-rocknroll-remembered-6.jpg
Rock Rock Rock

 

 

 

sixfivespecialfilmposter.jpg

Six Five Special

 

 

tommy_steele_story-1-copie-1.jpg

Tommy Steele Story

 

 

untamed_youth_poster.jpg

Untamed Youth

 

bop_girl_xlg.jpg

Bop Girl


4. Le Juke box de l'année 1957

 

25524117.jpg

Wurlitzer 1957

 

5. Les rockers de l'année 1957 

 

buddy.jpg

Buddy Holly and the crickets

 

sam-cooke.jpg
Sam Cooke

The-Everly-Brothers-everly_bros.jpg

The Everly Brothers

 

delvikings.jpg
The Del Vikings

eddie-20cochran.jpg

Eddie Cochran

 

The_Coasters.mega.jpg

The Coasters

 

Ricky-Nelson-rickstripe.jpg
Ricky Nelson

 

162imagery_chuckwillis.jpg

Chuck Willis

PaulAnka.jpg

Paul Anka

williams.jpg

Larry Williams

262675.jpg

Buddy Knox

 

jerry-lee-lewis88383838.jpg

Jerry Lee Lewis

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article