Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 14:14

DSC06124.jpgRock-A-Billy -Rock est une compilation de rockabilly obscure des fifties éditée par Collector records (LP 8824). Nous trouvons Lafayette Yardborough qui enregistre en 1958 sur le label Bart 2 fabuleux Rockabilly boogie (avec piano) dans le style de Teddy Redell Cool cool baby et Livin' doll, Nous trouvons également six enregistrements réalisé pour le label Happy hearts de detroit comme Thomas Green with Tennessee Tom and his Rhythm boys avec le medium country rockabilly (dans le style de Johnny Horton) I'd Rather make love,  The Rim Shots / Dennis Lynn  avec Strictly fake  et The native Dance (deux instrumentaux rockabilly teinté de rhythm and blues avec sax et piano sur un rythme bien speed), Jimmy Hayes avec le splendide et incontournable médium rockabilly Tom cat boogie, et Al Burnette avec ses deux rockabilly rapides Humpty Dumpty et Lookie here, baby, de leurs côté Don Gilliland avec deux instrumentaux rockabilly  Ft. Worth Rock et Dallas Rock, et Orville Couch & the Troublemakers et ses deux classiques du rockabilly qui balancent  Sweet Louella et Wild girl ont été par produit par Jim Shell (connut pour être le manager de Mac curtis) Orville Couch sort  d'ailleurs son simple sur le label de Jim, Action records à la fin des fifties, Bob Calloway qui ne quitera pas de sa vie les frontières de l'Oklahoma enregistre sur le petit label UBC un petit chef d'oeuvre du rockabilly avec Wake up little boy blue qui commence comme une contine une tuerie!! , Jimmy Walls enregistre son médium rockabilly Look at me eyes sur Poor Boy records, Jerry Powers & Jimmy Trucks and his Deratones enregistrent leur rockabilly (au style proche le style de certains titres de britich rockabilly teddy boys des 1970's) live and learn sur le label Jerico de Floride, Jimmy Murphy  avant de se faire un nom sur des major comme RCA et Columbia enregistre pour le petit label Midnite le rockabilly Ther's no use in me losing you,

 

Lafayette Yardborough - Cool cool baby

 

 

Lafayette Yardbourough - Livin' doll
Orville Couch - Wild girl
Jimmy Hayes - Tom cat boogie
Bob Calloway and the clicks - Wake up little boy blue
Al Burnette - Humpty Dumpty
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 09:22

DSC06112.jpgLa compilation Minnessota Rock-a-billy-rock Vol 4 de White label (WLP 8855) contient 9 titres de Mike Waggoner and the bops qui est un groupe de Rockabilly et white rock de Minneapolis, qui met en boite quelques faces sauvages de white rock à la fin des 1950's et début des 1960's. Ils se feront à cette époque par leurs prestations scéniques particulièrement sauvage et feront même partie durant une courte pèriode de la Dick Clark Caravan of Stars Show mais à l'époque ils ne sortirent que 2 simples dont le fabuleux Baby baby (trés bon white rock sauvage) et l'instrumental présurf Basher N°5 sur le label Vee. Les autres titres présent sur ce lp sont des inédits et que du trés bon, du bien sauvage avec un son magnifique : Hey mama (en fait une cover de Say Mama de Gene Vincent), Good rockin' tonight (version au traitement totalement différent de l'original de Roy Brown ou de la cover rockabilly d'Elvis Presley), Coming up (une composition white rock rappelant mélodiquement Brand eyed handsome man et étonnement ayant un son rappelant presque les Stray Cats!!!), deux covers sauvages et exeptionnelle de Chuck Berry Guitar man et By by johnny, Three little pigs (un autre exeptionnel white rock rapide composé par Waggoner) et Work with me Annie (une cover au son rock sixties du titre de Hank Ballard and Midnighters) , Eddie Barkdall and the Corvets est une autre formation White rock qui enregistre un simple  pour Soma records (qui sera réédité  composé de deux compositions l'instrumental Scramble et Wailin' wailin' party, Jr.Buchwitz and the Reveliers dans le même style que la formation précédente enregistre un simple (qui sera réédité dans la série 1100) sur le même label avec un instrumental Revel rock et white rock dans le style de Glen Glenn  I still love her et Wally Shoop and the Zombies font une cover vraiment trés originale du Memphis de Chuck Berry

 

 

 

Mike Waggoner and the Bops - Baby baby
Mike Waggoner and the bops - Basher N°.5
Mike Waggoner and the Bops - Bye bye Johnny
Mike Waggoner and the Bops - Coming up
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 08:48

Tennessee Rockin' est une DSC06116.jpgcompilation de rockabilly sortie sur collector records (LP 8820), les enregistrements ont tous été sorties à l'époque sur le petit label San records de Bon Aqua  (une petit ville du Tennessee) créé par Don Wade (qui commence le lp en tant qu'interprette) seul l'artiste (présent sur ce disque) Preston Lipford n'a pas enregistré sur le label de Wade que l'on suppose participer en tant que musicien sur toute les sessions des artistes sortis sur San records.

Nous trouvons donc sur ce lp Don Wade (de son vrais nom hatold Tidwell) qui nous laisse 4 belle faces de rockabilly avec Oh love, bust head gin, Gone gone gone et Forever yours (une cover de Carl Perkins) dont le style est sans aucun doute inspiré par le son des faces sorties chez Sun records, David Barnes and the Hearts chante un médium hillbilly rockabilly Loving on my mind, Preston Lipford (le seul artiste n'ayant pas enregistré sur San records) nous laisse deux boogie rock Corinna Corinna (de Bob miller rendu célèbre entre autres par Jerry Lee lewis et Ray Peterson), I'll sail my ship alone (de Moon Mullican) l' instrumental Midnight piano rock (une composition originale de Lipford) et une vraiment trés bonne cover du Flip flop and fly de Joe Turner, le style de ces enregistrement est inspiré par le style des faces Sun records de Jerry Lee lewis au niveau du chant et du jeu de piano, enfin Ronnie Allen enregistre sur le label 4 des plus belles faces de white rock de la fin des 1950's High school love (un white rock bien rapide), River of love (un médium rock  dans le style de Jack Scott), Juvenile delinquent (un des chef d'oeuvres du white rock)et This love of ours (trés bon rock fin 1950's avec vocaux) absolument indispensables!!!!!

 

Don Wade - Gone gone gone
Done Wade - Forever yours
Ronnie Allen - Juvenile Delinquent
Ronnie Allen - High school love
Ronnie Allen - River of love
Preston Lipford - Flip flop and fly
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 11:56

La compilation Great labels of the south de White label (WLP 8834) DSC06110.jpgest consacrée à des titres rares de rockabilly primitif sortis sur deux petits labels du sud des USA, Trepur records de Rupert McClendon et Ridge Crest records de Ralph E.Stevens.

Sur cette compilation nous trouvons donc  Jaybee Wasden qui interprette deux bons rockabilly Elvis in Army et De Castrow enregistrés en 1959, Rusty Howard with Chuck Joyce and his gang boys qui interprettent le Hillbilly rock  Let's rock et le médium rockabilly I'm gonna do you like you are doing me, le medium hillbilly rock  Milkman blues de Chuck Joyce and his Chain Gang Boys, le hillbilly bop Bounce baby bounce de Fuzzy Johnson, deux rockabilly  primitif de 1954 I've been down this road et The Vulcan song de Jimmie Wydemon & the Vulcaners, le trés bon rockabilly  Don't cry little darling des Carpenter Bros & Rhythm Boppers, le hillbilly The day i heard you say goodbye de Worley David,  et 4 titres de Lee (Red) Melson and the Missouri Nighthawks Carmen Sue Rock (un superbe rockabilly rapide), I'm being haunted (un médium rockabilly dans le style de Johnny Cash), Rockin' thru the tunnel of love (rockabilly medium dans le style de Charlie Feathers) et  Mean ole bartender blues (country rock dans le style du titre Hot rod lincoln).

 

 

 

 

 

 
JAYBEE WASDEN - De Castrow

 
Jaybee Wasden - Elvis In The Army

Chuck Joyce - Let's Rock

Don't Cry Little Darling - Carpenter Brothers
Lee "Red" Melson - I'm Being Haunted

Lee "Red" Melson - Rockin' Thru the Tunnel of Love


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 10:57

La compilation Always Rockin de White label ( WLP 8882) DSC06106.jpgcontient des titres de styles différents allant du white rock au western swing en passant par de solides rock n'roll, nous trouvons le rock rapide des Astronauts Come along baby un groupe de Chicago (formé par Jimmy Gallager, Bob Demmon, Stan Zabka, Dick Sellers et Storm Peterson) qui enregistrent sous la supervision de Stan Zabka sur son propre label Palladium records ce simple qui se vendra trés bien, le médium rock sauvage avec cries et miaulements Raymond's beat de Ray Mc Arthur hill stoppers (un groupe originaire de l'Alabama qui a enregistré ce titre pour M.C. records), le rock n'roll " New Orleans" (rappellant le style de Huey Piano Smith) Rowdy Mae is back in town de Joe Caldwell, le rock (dans le style de Chuck Berry)  What are little girls made of de Jimmy Witter & the Shadows,  le medium white rock  Rhythm feet de Carroll (Wild Red) Pegues & the Bi-Stones (enregistré sur le label GM), les rocks de Jimmy Zack & the Blue Rockers  I can't do whithout you ( un bon rockin' blues) et Evil ways (un médium rockabilly) ces deux titres qui sortiront sur American records une filliale du label Poor Boy records, le Western swing Walking in circles de Wayne Henderson (mis en boite pour Circle records), le rockabilly rapide Roll that rigg du groupe de Chicago Little Ben & the Cheers, le rockabilly avec rythmique de piano boogie et riffs guitares sauvages I've had it, i'm through de Gene Davis, l'excellent  white rock avec vocaux No doubt about it de Ray Doggett & the Counts, la cover rapide rock n'roll du That's all right mama (titre de blues d'Arthur Cruddupp popularisé par Elvis Presley chez Sun records) par Jim murphy & the Satellites, l'instrumental white rock rapide The Surronders par the Mc Coys , le rockabilly I'll tear your playhouse down de Billy Free (enregistré pour le label Dianne) et le rock honky tonk Gone, gone gone dreams de Bobby Towers (qui sortira sur Stylo records sous la houlette de Foster Johnson un label de Cincinnati).

 

 

The Astronauts-Come Along Baby 1961

Little Ben & The Cheers - Roll That Rig
Gene Davis - I've Had It, I'm Through


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 13:06

 

The Cozy Label est une compilation consacré à des faces fifties de Rockabilly, hillbilly boogie et country rock enregistréesDSC06120.jpg sur Cozy records. Ce label commence dans les années 1940's à partir d'une idée de John Bava qui enregistrer diectement chez lui les artistes en pleine campagne au fin fond de la Virginie de l'ouest loin de toutes villes et fait présser ensuite les disques en Pennsylvanie.

Nous trouvons l'excellent Keith Anderson and the Showmen qui chantent 3 mediums rockabilly de toute beautés Hot Guitars, I nedd a hit et It wrong for fowing you, Vandergrift Brothers est un trio vocal de style hillbilly dont les mélodies et la qualité vocale ne peut laisser indiférent sur She's gone et Sittin' here a crying, Dale Brooks enregistre sur ce label son classique le rockabilly teinté de western swing  Ambridge boogie qui est une des raisons de posséder ce lp, Bruce Lambert & the Wheeler band chante I can read between the lines un hillbilly boogie à la bonne mélodie et aux riffs de guitare électrique particulièrement réussi, Johnny Watson & his night owls (originaire de Virginie)  interprettent deux rockabilly primitifs avec piano boogie Let's rock et I'm not crazy (dans un style rappelant Sid King & the 5 Strings),  Dorsey Lewis (originaire de Pennsylvanie) enregistre quelques faces sur le label et se fait une réputation au niveau national ici nous trouvons 2 trés bons rockabilly Mexican rock et Hot rod boogie, E. Jones & V.Dickerson (originaire du Nord Est) interprettent un médium rockabilly blues instrumental Baby i don't mind, Butch Lester chante son excellent rock n'roll Rosie, Plain Slim & the O'Dell's chante le hillbilly rock One little tear drop too late dont les riffs de guitare font penser à  certaines faces du genre de Buddy Holly et Hank The Cowhand interprette ici trois hillbilly boogie dont son incontournable Popcorn boogie et deux inédits She's hum dum digger et  Fan it-cool it.

 

 

 
DALE BROOKS AMBRIDGE BOOGIE
Johnny Watson and his Night Owls Let's Rock
E. Jones & V. Dickerson - Baby I don't Mind
Hank The Cowhand -She's A Hum Hum Dinger
Hank The Cowhand - Popcorn Boogie
  Hank The Cowhand - Fan It-Cool It




Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 10:51

Rock Along DSC06107.jpgest une compilation White label (WLP 8886) ou l'on peut entendre des enregistrements collectors de Rockabilly et rock n'roll obscure comme Ted Newton et son Tennessee rhythm (beau titre dans le style de Johnny Horton) enregistré sur Salem records avec en seconde face le médium rockabilly Can't you see it in my eyes présent également sur ce disque et qui n'est pas sans rappeller Settin' the wood on fire de Hank Williams,  Chuck Tharp & the Fireballs chantent Long, long ponytail (un excellent et sauvage white rock avec une intro rappelant Johnny Kidd & the Pirates) Chuck sera un des membres fondateur des célèbres Fireball, Jimmy Work avec son Tennessee border (est un titre à la différences des autres titres un titre célèbre et de référence du rockabilly qui sera repris avec talent par Crazy Cavan), Howie Stage with Jim Flaherty's caravan chante le trés bon rockabilly Baby i'm sorry qui sortira sur Mell records, Bill Morgan chante son médium rockabilly I need your love qui sort sur Delta records, The Glentells interprette 2 instrumentaux surf rock  Pow wow et Uprisin qui furent édités sur S & R records, Chester Smith chante son magnifique rockabilly primitif Tennessee Saturday night qui sort sur Wade records, il est surtout célèbre pour son You gotta move qui sortira chez Decca records, et Jimmy Reagan & the Rhythm rockers chante la ballade rock Can't you see it in my eyes qui sort sur Mona -Lee records dans un style rappelant Elvis Presley mais également Jack Scott et la seconde face du simple soit Lonely lonely heart ou l'influence d'Elvis Presley est encore plus frappante avec une trés belle guitare bluesy, Fred Mick and the Kingsmen chante le white rock Baby, what you want me to do qui est une belle cover du blues classique de Jimmy Reed qui sort sur  Hilltop records et Daddy -o-goose and the three little piggies qui est un bon rock n'roll dans le style du Big Bopper, Tommy Law chante son trés bon rock rapide avec saxophone Loose yuice, Léonard Clark & Land of Sky Boys chante  Come to your Tommy now un médium rock vraiment primitif  et minimal avec steel guitar, The Savoys interprette I love my baby un solide rock n'roll dans le style des Sparkletones enregistré sur le label californien Bella records, Bill Royal chante son country rock au style début 1960's Cafeine-Nicotine and Gasoline qui sort sur le label Odessa records (Tennessee) et Morey Dubois fait une cover medium rockabilly de If you can spare the time de Lefty Frizzell pour le label Mell.

 

 

Ted Newton-Tennessee Rhythm

Chuck Tharp & The Fireball - Long Long Ponytail

Jimmy Work - Tennessee Border

Bill Morgan I need your love
Jimmy Reagan-Lonely, Lonely Heart 1959
Bill Royal - Caffeine, Nicotine, Gasoline




Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 10:18

La compilation Collector recordsDSC06105.jpg Rock & Rock-a - Billy again (LP 8822) nous permet de découvrir des petits collectors du rockabilly comme The sun would never shine de Brownie Johnson (dans un style se plaçant entre Charlie Feathers) enregistré sur son propre label Lynn en 1957, deux titres de Ray Awalt & the Bi-stone Playboys Rays theme (un instrumental de rock n'roll avec piano boogie woogie) et Rowdy (un autre bel instrumental rock n'roll) nous trouvons Ray au piano, Butterball Beard à la guitare, Charles Nanny à la basse et steve Hennings à la batterie enregistré sur le label texan GM, Jimmy Witter & the Shadows qui interprette If love you my woman (un sauvage rockabilly avec chant sorte de prés White rock avec un son rappelant certains rockabilly de chez Sun records) et l'instrumental rock n'roll (avec cries d'ou le titre) Aaaaaaahhh enregistrés en 1957, Bill Lancaster qui chante Joint bank account  un sympathique hillbilly boogie qui sort au début des 1960's sur son label Bills-45, Boliver Shagnasty qui interprette le rockabilly rapide Tapping that thing, Dale Fraley et son instrumental rock n'roll avec steel guitar et rythmique classique Bumble boogie, Ray King and the Kingsmen qui chante A date at eight un trés bon rockabilly rapide enregistré sur Karl records, Bobby Kriss qui interprette le classique rock n'roll de Joe Poovey Silence baby, The Chancellers qui interprette le bon rock n'roll blanc Judy judy, The Phantom qui sera célèbre par son white rock de 1958 sur DOT le bien déjanté Love me chante ici un inédit bien speed Hey bop bop, Roy Kelly qui chante son rock trés entrainant Rock n'roll rock et Jimmy Wayne and the Galaxies qui chante son solide white rock You shake me.

 

 

 

 
Brownie Johnson - The Sun Would Never Shine
JIMMY WITTER - if you love me woman
Jimmy Witter - Aaaaahhh!
Boliver Shagnasty - Tappin' That Thing
Jimmy Wayne - You Shake Me





Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 08:37

Rock from east to west estDSC06104.jpg un lp white label (WLP 8846)  qui compile 14 faces de Rockabilly rapide et ro

Bobo Baxter  d'Atlanta (Georgie)with the Tommy Scott band  chante Flea circus (un rock n'roll nerveux), Re & Row Circo with Varitones chante We wore pink pedal pushers (duo médium rockabilly avec intro à la Cruisin' de Gene Vincent), Jerry Raines chante Dangerous redhead (est un rock n'roll rapide avec piano et sax dans l'esprit de Little Richard et Larry Williams), Chuck Harrod & the Anterers chante Crawdad song (un rockabilly au style Sun records, entre Mystery train version Elvis et My Babe de Willie Dixon avec des Vocaux type Jordanaires),  Rudy Preston with Tommy Scott band (Rudy est originaire du Texas est auteur compositeur de rockabilly qui fait à l'époque des passages TV et radios régionaux) chante Don't go chicken (est un rockabilly déjanté et minimal avec un riff de guitare trés original avec des cries de coq!!) et Four tired car (un superbe rockabilly syncopé avec klaxon de voiture des années 1930), Tommy Scott & the road show chante Alone with a memory (un médium rockabilly au son trés Sun records) Scott qui fait de la musique depuis 1933, enregistre sur de nombreux labels comme Federal, Katone, Request et Macy's, il fera partie du groupe de charlie Monroe avant de faire son propre orchestre Tommy Scott & the Road show qui fera de nombreux show TV et radio, et dans lequel Bobo Baxter et Jerry James et ou Gained Blevins tient la guitare, ce road show connaîtra un trés grand succés durant les 1940's et 1950's.

Bill James & the Hex-o-tones chante School's out enregistré sur  Mun-rab records(un white rock nerveux avec vocaux type Coasters), Leo Gosnell & the drifters chante Juke joint honey (est un rockabilly classique avec beau slapping bass), Billy Hogan & the Twi-lighters chante Shake it over sputnik (un white rock rapide avec un solo mi piano boogie et guitare et coeur féminin sur le refrain), Wendell & the dreamers chante That's love (un rock n'roll piano dans le style des faces de Jerry Lee Lewis ches Sun records avec une mélodie rappelant un peu Breathless), The Rock-a-billy Three (soit Jim Brookman, Ted Ashworth et Wayne Junge) font Rock-a-billy boogie (un instrumental rockabilly de type classique) enregistré sur A-B6J records, Les Patey brothers (Eddie and Lee) chantent Hey doll baby  (un titre dans le style des titres rapides des Everly Brothers) et Jeanie (un rockabilly mélodique influencé vocalement par les Everly brothers) titres enregistrés sur le label Ron-Mar.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 00:13

Le label CBS se distingue DSC06020.jpgdepuis le début des années 1950, par la production d’artistes qui font un malheur au Grand Ole Opry dans des style de musique comme la country, le hillbilly boogie et le Western swing. Les 3 labels qui dépendent de CBS sont évidemment Columbia, mais également Okey et Epic, les trois albums que je présente dans cet article sont le CBS Rockabilly Classics Vol.1 en 1977 (CBS 82401), le CBS Rockabilly Classics VOL.2 en 1978 (CBS 82993), et le CBS Rockabilly Vol.3 (CBS 83911) en  1979. Dans ces 3 volumes nous trouvons des titres qui ont été édité sur un des trois labels de CBS entre 1953 et 1958, période qui couvre l’âge d’or du Rockabilly aux USA, il est intéressant de remarquer comment le son CBS est particulier, ici l’influence du hillbilly et du western swing est plus souvent présente que celle du rhythm and blues.

 

Les Rockabillies légendes du label sont toutes présentes à commencer par The Collin’s Kids qui enregistrent avec talent quelques un des plus extraordinaires rockabilly rapide à deux voix des années 1950 nous trouvons sur le Volume 1 Hoy hoy (Aout 1957) et Beetle-Bug-Bop (Octobre 1955), sur le volume 2 Party (Aout 1957) et  Hop, skip and jump (Mars 1957) et sur le volume 3 I’m in my teens (Février 1956) ces grâces à ses compilations que les fans du monde entier découvre quelques uns des chef d’œuvres mis en boite par le frère et la sœur (Larry and Lorrie) Collins, avant que Bear Family édite au début des années 1980 ses deux indispensables lp  Rockin’ rollin’ qui compile la quasi totalité de leurs enregistrements Epic des fifties.

 Ronnie Self est un des meilleurs exemples du rockabilly sauvage et déjanté des années cinquante tout en étant un excellent compositeur nous trouvons sur le Volume 1 Big Fool (Février 1957) et Ain’t i’m a dog (Juin 1956),DSC06019.jpg sur le volume 2 Rocky road blues (Juin 1957) et  Daite bait (Mars 1958), et sur le volume 3 Bop a lena (un chef d’œuvre incontestable du rockabilly sauvage de Décembre 1958) et Petrified (Avril 1958) c’est l’album Colde (disque qui reprend sur chacune des deux éditions une pochettes originales des 45 tours Columbia de Self ) qui compile ses meilleurs titres Rockabilly des fifties,.

Johnny Horton est une des grandes stars de la country music du label durant les fifties ses faces rockabilly sont d’une très grande qualité à la fois fortement teinté du son de la  country (à la manière des faces sun de Johnny Cash) mais au rythme plus soutenu des mélodies plus variées nous trouvons sur le volume 1 The Woman I need (Avril 1957) et I’m coming home (Novembre 1956), sur le volume 2  Honky tonk hardwood floor (un killer rockabilly deDécembre 1957) et Lover’s rock (Juillet 1957) et sur le volume 3 son énorme classique Honky tonk man de Mars 1956 comme pour les Collins Kids c’est Bear Family qui avec son album  Rockin’ Rollin’ Johnny Horton vol 1 du début des années 1980 fait connaître au grand public les incroyables faces rockabilly de Johnny sur Columbia.

 Marty Robbins qui comme Elvis Presley est conducteur de camion a parallèlement à ses faces country  mis en boite quelques faces de rockabilly dans l’esprit des faces Sun d’Elvis Presley nous trouvons sur le Volume 1 Long tall Sally (reprise rockabilly du rock sauvage de Little Richard de Mars 1956) et Tennessee Toddy (Novembre 1955) et  sur le Volume 2  That’s all right (reprise de Arthur Cruddup très inspiré du simple d’Elvis chez Sun de Décembre 1954) et  Mean mama blues (Aout 1955).

 Sid King and the Five Strings qui enregistrent sur Columbia DSC06018.jpgde vraiment très bonnes faces rockabilly teinté de Western swing comme sur le volume 1 Let’Er Roll (Janvier 1956) et  When my baby left me (Aout 1958), sur le volume 2 Good rockin’ baby (Aout 1956) et Sag drag & fall ( Juillet 1955) et sur le volume 3 Purr Kitty , Purr (Juillet 1955)et I like it  (Décembre 1954)

Bobby Lord qui se fait un nom comme chanteur de country grâce  au programme Tv de Paul Whiteman au début des fifties, signe en 1954 chez Columbia et réalise quelques faces de rockabilly remarquables comme sue le volume 1 Beautiful baby (Janvier 1956) et  Everybody’s rockin but me (reprise d’un titre de Jack Turner réalisé  en Juin 1956), et sur le volume 2 le déchainé No more, no more , no more ! (Octobre 1956)

Jimmy Murphy enregistre dans sa vie que 3 excellents simples de rockabilly pour Columbia deux sont présent sur les albums de la série sur le volume 1 nous trouvons son premier mis en boite le 5 Mai 1955 avec les titres  Sixteen tons rock n’roll  et  Granpaw’s a cat et  sur le volume 2 son second enregistré également le 5 Mai 1955 avec les titres Baboon Boogie et My Gal Dootie.

Little Jimmy Dickens est à la fin des années 1940 une vedette de Hillbilly boogie au Grand Ole Opry, en Décembre 1953 il enregistre un rockabilly primitif avec son Rockin’ with red  (présent sur le volume 1) et le fantastique rockabilly rapide de Avril 1958 (I got) a hole in my pocket.

Cliff Johnson fut un musicien de Western swing durant les années 1930’s et c’est à 40 ans qu’il enregistre  en Janvier 1957 le très bon rockabilly rapide au son presque Britich rockabilly 1970’s Go ‘Way Hound dog (Volume 1)

Freddie Hart est une grande vedette de lla scène country and western des fifties, devant le succés du Rockabilly au milieu de la décennie il s’essaie avec talent au style avec Dig boy dig et Snatch it and grab it de Février et Mars 1956.

Wayne Walker se fait un nom comme compositeur on peut citer par exemple Ain’t i’m a dog coécrit avec Ronnie Self, Cat man pour  Gene Vincent et Domino pour Roy Orbison, il enregistre également un très bon rock n’roll comme Bo-bo ska diddle daddle en Octobre 1957 qui nous montre ses talents de chanteur.

Eddie Zack est un membre de la formation The Dude Ranchers spécialisé dans le Western hillbilly bop il enregistre en Novembre 1955 avec son frère sous le pseudo Cousin Ritchie un solide rock n’roll  I’m gonna rock and roll (volume 2).

Rose Maddox  est un membre majeur de la Maddox family qui deviendra extrêmement célèbre pour ses faces de Hillbilly bop , on compte également des faces de rockabilly particulièrement réussies comme Wild wild young men de Février 1955 (titre qui fut un tube en 1953 par Ruth Brown) et avec ses frères The Maddox brothers Ugly and Slouchy d’Août 1958.

Lefty Frizzell qui obtiendra en 1959 son plus gros succés avec Long Black Veil, est présent sur le volume 2 avec le très bon rockabilly  You’re humbuggin’ me (titre déjà enregistré par Rocket Morgan).

Chuck Murphy est non seulement un chanteur, mais aussi un pianiste et contrebassiste dans un combo durant la fin des 1940’s. Il enregistre des faces pour  Bama, Decca et c’est pour Columbia qu’il écrit en collaboration avec Hardrock gunter son rockabilly primitif Rhythm hall, titre qu’il met en boite sur un simple en mars 1954 (Volume 2).

Billy Brown enregistre 4 faces de hillbilly pour Columbia en 1952 et 1953 et c’est lors de la session du Bop a lena de Ronnie Self (Décembre 1957) qu’il enregistre son simple aujourd’hui classique de rockabilly contenant Flip out et Meet me in the alley, Sally (tout 2 sur le volume 3).

Charlie Adams enregistre des faces de hillbilly durant les 1940’s pour Decca, mais c’est chez Columbia qu’il enregistre au studio de Jim Beck son rockabilly Sugar diet en Février 1956.

Enfin nous trouvons sur le Volume trois un des tubes du rocker Billy « Crash » Craddock (qui sera une grande vedette en Australie) Ah, poor a little baby de Juin 1958, le véritable chef d’œuvre du rockabilly rapide Goin’ down that road d’Ersel Hickey de Décembre 1957 et sa très belle ballade Bluebirds over the Moutain (Novembre 1957), That’s all she wrote des Skee Brothers d’Octobre 1958 enregistré sur Okeh,  Romp Stompin’ boogie (Juillet 1956) et Bump ! (Octobre 1956) de Jaycee Hill, Teenage Wedding de Mel Tillis (Janvier 1958) et Boogie blues d’Earl Peterson (d’Octobre 1954).

 

Marty Robbins - Tennessee toddy

 


Ronnie Self-Ain't I'm A Dog

Marty Robbins - Sugaree
Billy Brown - Meet Me In The Alley, Sally


Johnny Horton - Honky tonk man
Charlie Adams - Sugar Diet

Mel Tillis - Teenage Wedding

The Collins Kids - Hoy Hoy (live)

Go Way Hound Dog - Cliff Johnson

Wayne Walker - Bo Bo Ska Diddle Daddle

Jimmy Murphy - Sixteen tons of Rock n Roll

Rose Maddox & Brothers - Wild, Wild Young Men
Freddie Hart - Snatch it and grab it
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article