Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:46

Gina and the Strollers est un groupe de Rockabilly anglais du début des années 80 qui se singularise par son style rapide tout à la fois moderne et authentique, nous sommes dans la mouvance des nouveau groupes du genre à l'époque comme les Polecats, Jets ou Bluecats. Au chant nous trouvons Gina Wall accompagnée par Johnny Wall (son mari) leadeur du groupe rockabilly doo wop Johnny and the Jailbirds, à la basse Lol Lewis , à la guitare solo Paul James et à la batterie Brian Kett Martin.
En 1982 sort sur Magnum force (distribution en france par carrere CA 671) leur premier et indispensable lp Five Cats Down... Boppin' and Strollin'. Il contient que du rockabilly qui réveille des reprises des fifties : Love my baby,10 cats down, Oh baby babe, Eyes wide open, Roll on big mama, Hoy hoy hoy, The Worrying kind, Down the line,  Tryin' to get to you et Baby you're using me et quattre trés bonnes compos de Johnny Wall :  Bop n' stroll,  I got your later, Eeny meeny, et You're so fine. Il est mis en boite dans le studio londonien Sound Workshop.
Devant les ventes conséquentes de ce premier lp, en 1983 Magnum sort un live des Strollers London pride (MFM-016) enregistré à la Penbury Tavern de Londres, quasiment que des reprises des fifties associés à 6 compositions de Johnny quattre sont déjas présentes (en prises studios) sur le premier album et 2 nouvelles Lost Rockers return et Strollers shuffle. L'ensemble tient vraiment bien la route, grâce au son en prise directe qui donne un côté presque white rock, nous trouvons les titres Long blond hair, Oh baby babe, Ten cats down, Eeny Meeny, Your baby blue eyes, Good love, Who do you love?, Too many, I got your letter, Bop n' stroll, Trying to get to you, Rockabye boogie, Drugstore rock n'roll, I ain't never, We say yeah!, Tear it up, Lost rocker return, Strollers shuffle, Love me et You're so fine. On peut noter au niveau des reprises que celle du Long blond hair de Johnny Power, We say yeah de Cliff Richard et du Love me du Phantom sont vraiments excellentes.
Dans le troisième lp des Strollers Hard up and restless toujours sur Magnum force (MFLP 070) nous retrouvons Gina Wall au chant, Paul James à la guitare solo, Johnny Wall à la guitare rythmique et harmonica et chant sur Stay away for me et Thunder & lightning, Lol Lewis à la contrebasse et Billy Sloane à la batterie. Sur cet album, les Strollers se tournent avec réussite vers un style plus Rock n'roll que Rockabilly.Dans cet album, Johnny écrit six nouveaux titres It ain't easy, Harp attack, Hard up and Restless, Blues stay away , I'm so lonely night et Thunder & lightnin', mais aussi enregistre des reprises comme Not fade away, My heart is atching, This little girl gone rockin', Please don't leave me, Long black hair, Baby please don't go et Barbara Ann.
















 

Gina and the Strollers - Train kept a rollin'


Gina and the Strollers - Hard Up And Restless



Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:56

C'est vers 1995 que le label Anglais Raucous records de Chris Cummings enregistrent quelques uns des meilleurs groupes de Rockabilly et Rock n'roll anglais des années 1990's dans ses studios Riverside. Il sortira des lp mais aussi deux compilation.
Le premier volume Riverside Rockabillies RAUCLP014 contient Girl is late et Evil thinkin' woman deux compositions des  Crawdads, deux reprise une du Tomorrow night des sessions Sun d'Elvis Presley et du Red Hot de Junior Parker   par Al Holden, accompagné à la guitare par Junior Holden et Chris Cumming à la basse, Whiplash un rockabilly énergique d'inspiration Sun par les Ricardos,  une belle reprise de Teresa (popularisé par Eddie Cochran) par les Deuces Wild, une belle composition des puristes Riverside trio Love me, hold me, Squeeze me, You're the girl un trés bon titre interpretté et écrit par le batteur Billy Adams, Sign of time une composition sur la recherche d'emploi en Grande Bretagne dans les 90's des Mean Cat Daddies, et Jailhouse Bound un rockabilly blues teinté de Hillbilly par the Roadrunners dont le leadeur est le chanteur guitariste et DJ Russ "Be bop" Purdy.
Le second volume More Riverside Rockabillies nous permet d'entendre Whisky and Gin des Crawdads qui raconte les histoire de cuites du chanteur Dean Kennedy, deux trés bonne reprises de classique des fifties le white rock Raging Sea et le rock noir Who do you love par Jesse James and the Outlaws, The pain has gone une trés belle ballade rock et Blue eyed country girl rockabilly du style de Carl Perkins chez Sun par the Slingshots groupe qui enregistrait précédemment chez Northwood records,  Baby Let's play house par Al Holden qui sur ce volume également fait un hommage réussit aux enregistrements Sun records d'Elvis,  Peach pickin' time in Georgia est un hillbilly seulement accompagné d'une guitare rythmique et d'un contrebasse pour avoir un son le plus authentique possible et interpretté par le Riverside trio, Wildcat tamer est une reprise du rockin' blues de Tarheel Slim par les Rhythmaires, Don't bug me no more est un rockabilly sauvage à la fois primitif et décapant par les Ricardos, enfin Sugar in my coffee est un rockabilly traditionnel dans le style du Mystery train d'elvis chez Sun interpretté par Walt Mitchinson.












The Ricardos

The Riverside trio en 2008 - A Little Bit Late for Lovin'


Deuces Wild Play "Completely Sweet" Live Chester 16 06 2009


LOVE ME - JESSE JAMES & THE OUTLAWS LIVE IN PRESTON 24 - 01 - 2008


The Roadrunners - Shake your hips

Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 22:48

Les Zantees est un groupe américain originaire de New York, qui jouera à la fin des années 70 et au début des années 80 sur scène au côté de groupes aussi différents que les Ramones ou les Cramps.
L'histoire du groupe commence  en 1978 sous le nom de The Fezmen, ils changent de nom aprés avoir vu un épisode d' Au-delà du réel (Other limit) pour The Zantees. Le batteur du premier groupe Jimmy Devito est remplacé par Miriam Linna qui a joué avec les Cramps.  
1980 le premier album du groupe Out for kicks sort aux USA sur Bomp records, et est distribué (et bien vendu) par Rockhouse en Europe (et en france distribution par disc' AZ sous référence AZ/2 425).  Les Zantees sont alors Billy Miller au chant, Bill Statile (guitare solo), Paul Statile (guitare rythmique), Rob Norris (basse qui joua avec le Velvet Underground) et Miriam Linna (batterie). Les titres sont enregiistrés au Songshop studio de New York.
Cet album est une réussite de trés bonne compositions côtoient des reprises particulièrement réussies: I Thought It Over,  Cruisin' (Gene Vincent), Francene, Blonde Bombshell,  Up The River, All Because Of You,  Please Give Me Something (Bill Allen's), Bessie Mae,  Big Green Car (Jimmy Carrol's), Gas Up, Watch My Baby, Lost Highway (Leon Payne's) et  Baby Let's MoveI Thought it over est un des plus beaux exemples de Rockabilly revival américain à la fois moderne sans faire pour autant de conséssion vers une production trop pop.
En 1983, ils sortent leur second lp Rhythm bound sur Midnight records (MIR 101), nous trouvons Billy Miller au chant, Bill et Paul Statile aux guitares, la charmante Miriam Linna à la batterie et Jumpin' james à la basse.
L'album compile également intelligement bonnes compositions et habiles reprises soit les titres: Tic Tac Toe, Crazy Carol,  I Need A Man, Money To Burn,  Oh! Miss Crabtree, Let's Go Get It Tonite, Crawdad Hole, Ruby's Place, Fat Gal Boogie, Baby She's Gone, I'm Ready, Gotta Gotta Gotta Be Mine, Speed Limit  et Teenage Letter.
On peut noter les choeurs de Billy Hancock (autre figure du rockabilly US des années 1980) sur Crawdad hole, le pianiste Gene Taylor sur Let's go et Teenager letter et le bassiste Adny Shernoff sur Ruby's place.
La batteuse Miriam Linna devient leadeur vocal sur I need a man (reprise de Barbarra Pittman) et I'm ready (reprise de Eddie Cochran).
Mais en Décembre 1983 les Zantees se séparent pour former un nouveau groupe The A Bones.

Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 00:21
Les Rockings est un groupe de Rockabilly japonais qui enregistrent en 1995 le 25 cm Teen Age Rockin'! sur le label Vinyl japan TASK53.
C'est un groupe formé par une chanteuse en talons aiguilles Ronnie, d'un guitariste sur guitare vintage Eddie , d'un contrebasiste masqué Jap Kat et d'un batteur Jin.
Personnellement j'adorre ce disque, le son est authentique aucune production particulière, le son est le son direct brut de prise comme chez Meteor records durant les fifties, mais le style est réellement explosif et le rythme survolté, les 6 titres passent trés rapidement, du "dragster rockabilly", ça va trés vite,  ça hurle et ça le fait vraiment bien.
Mais attention, c'est ultra speed mais ce n'est pas du Psycho ou du garage c'est du rockab authentique mais vraiment violent.
Les titres sont que des classiques du rockab fifties Jet tone boogie, Bip bop boom, I need a man, Crazy baby, Rock-a-bop et Get on the right track.
Repost 0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 23:53

l'album Gene Vincent, Eddie Cochran Rock n'roll Heroes Original "saturday club" BBC radio broadcast  qui sort en France chez Big beat records BBR 1001 nous permet de découvrir de fantastiques enregistrements live de Gene Vincent et d'Eddie Cochran réalisés pour la BBC pour l'émission Saturday night qui passèrent le 5 et le 12 Mars 1960. Cette année là Gene Vincent et Eddie Cochran sont en pleine tournée en Grande Bretagne et cela depuis la fin Janvier, ils participent aussi au show tv du producteur anglais Jack Good Boy meets girl . On peut penser que les musiciens qui les entourent en tournée sont les mêmes qui les accompagne sur ces session live à la radio, c'est à dire les musiciens du rocker anglais Marty Wilde, les Wildcats (c'est à dire Jim Sullivan (Guitare solo), Brian Looking (Basse), Tony Belcher (Guitare rythmique) et Brian Bennett (Batterie). C'est durant cette pèriode qu'ils apparaitront dans le show de new musical express dans le cadre des artistes les plus populaires de l'année. Mais c'est lors de cette pèriode qu'Eddie cochran perd la vie le 17 Avril 1960 de retour d'un concert à Bristol.
Gene Vincent nous interprette Say mama, Summertime (reprise de Gershwin), Wildcat, My heart, Rocky road blues et évidemment Be bop a lula, et Eddie Cochran Somethin' Else, Hallelujah ! i love her so (de Ray Charles), What d i say (toujour de Ray Charles une référence artistique d'Eddie), Milk cow blues et Twenty flight rock.
Ce sont de trés bons enregistrements à posséder, quoique trés différent des prises studios américaines, cela bien évidemment par ce qu'enregistrées en live mais aussi par ce que les musiciens anglais ont un son qui leur est propre.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 22:54

La compilation Rockhouse de 1979 Best of British Rockabillies CA 641 (identification de l'import français Carrere) compile 6 albums lp 33 tours  et 1 ep 45 t de groupes de Rockabilly  de Grande Bretagne de la fin des seventies. Nous trouvons évidemment le groupe légendaire Gallois Crazy Cavan & the Rythm Rockers qui interprettent deux titres de leur album Crazy rhythm, She's the one to blame et Bop little baby, le groupe Matchbox qui interprette des titres antèrieurs à leur série de gros tubes nationaux du début des années 1980,  (donc beaucoup plus Rockabilly) soit All the boys et Only wanna rock issue de leur premier album Rider in the sky, Steve Bloomfield le guitariste des Matchbox est présent avec deux titres de son excellent album Rockabilly originals soit Hurricane et Rockin' rhythm,  les Flying Saucers interprettent 2 titres issus de leur  ep The Ballad of Johnny Reb soit Let's rock the town et Cat talkin', nous trouvons aussi les moins connus et pourtant vraiment bon Little Tina & flight ' 56 avec My Boy Elvis et This little girl's gone rockin' issu de leur lp This little girl is gonna rock it , le groupe exeptionnel the Riot Rockers groupe de teddy boy par excellence avec Road of steel et It's saturday night issue de leur indispensable 1er album et enfin  le pianiste déjanté dans le style de Jerry Lee Lewis l'incomparable Freddie Finger's Lee avec I'm down et Dib Dad boogie issue de son premier lp rockhouse.
Ce lp peut être un objet de collection interressant pour l'amateur de rockabilly teddy boy, ou une approche de grande qualité du rockabilly british des seventies pour tout amateur de rock. Même si je possède tout les disques d'ou sont extrait ces titres, je garde quand même cette compilation comme véritable résumé assez fidèle de ce style.


She's The One To Blame - crazy cavan - 80'
envoyé par fredozydeco.


Little Tina & Flight '56 -This Little Girls Gone Rockin' live au at Shake Rattle & Roll
Weekend at Great Yarmouth on Saturday 12th April 2008


RIOT ROCKERS - race with the devil (Gene Vincent cover)
live at second r'n'r festival ciudad de algeciras

SANDY FORD'S FLYING SAUCERS - down the line (Roy Orbison cover)
live at second  r'n'r festival ciudad de algeciras





Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 09:37

Blue suede shoes est un film de Curtis Clark de 1H35 et sortie en salle en 1982. Le sujet est un concert filmé de Bill Haley au Great Yarmouth Holiday Camp en Angleterre datant de 1979. Il permet également de voir les prestations scéniques des grands noms du British rockabilly comme Crazy Cavan and the rhythm rockers, Matchbox, Flying Saucers et Freddie finger's Lee, mais aussi du rocker américain Ray Campi. Le film contient aussi quelques documents d'époque comme une actualité sur la première visite de Bill haley en Angleterre durant les années 1950, une vidéo de Billy Furylors d'un passage dans l'émission tv Oh boy, une extrait du film Tommy Steele Story, le passage d'Eddie Cochran dans le film de 1958 DJ Jamboree et un des derniers concerts de Gene Vincent en Angleterre. Habillement le réalisateur met en scène à côté des prestations lives des artistes des interwiews des fans de Rock n'roll présents, racontant leur jeunesse, leurs bagarres ou présentant leur famille. Toute la mode et la culture teddy Boy est à l'honneur dans ce film. J'ai eut ce film en dvd sous le titre Rock n'roll forever (mais j'ai également la version VHS sous son titre originel "Blue Suede Shoes"). C'est sans doute le film culte de la culture Teddy Boy une merveille.

   



Teddy Boy Boogie - Crazy Cavan -1979 extrait de Blue Suede shoes
envoyé par fredozydeco.

 

 


Bill Haley - Shake Rattle And Roll
envoyé par Roselyne14. - Clip, interview et concert. Extrait de Blue Suede shoes



Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 23:08

59701-b-violent-days.jpgJ'ai vu ce film Vendredi soir dernier au cinéma Utopia de Bordeaux ( 9 Octobre 2009). C'est un long métrage de 1h 50 réalisé en 2005 par Lucile Chaufour et tourné en noir et blanc, avec Serena Lunn, Frédéric Beltran, Franck Musard, François Mayet + un grand nombre de fans de rockabilly du Havre et de Paris.
L'intrigue est relativement simple 4 fans de rockabilly parisiens vont voir un concert  de Rockabilly au Havre avec les Flying Saucers, les Bad Crows et les Hillbilly Cats. 3 garçons et une fille cette dernière étant le personnage principal du film. Je peux dire qu'esthétiquement le film est une réussite aussi bien au niveau de l'image, de la luminosité et du montage nerveux et surtout de l'habile montage "son / image" mettant par exemple en voix off les interwiews des fans de rock n'roll avec des images de ces derniers sur leur lieux de travail. En effet le tour de force est de faire un film documentaire particulièrement interressant présentant dans une première partie l'histoire du Rock n'roll dans les banlieux d'ile de France  dans les années 1980's  à partir de morceaux choisis d'interwiew de Teddy Boys, Rockers, Cats et Black Panthers, tout en filmant dans une seconde partie  le concert de rockabilly avec son ambiance et les les fans présents  expliquant à leurs tours leur vie, leur passion pour la musique, leurs souvenirs, et présentant leur famille. Si comme moi vous avez trainé vos creepers dans les concerts durant les 80's et 90's, vous reconnaîtrez certaines têtes avec lesquelles vous avez bu des coups lors de concerts à Bourges ou Nantes.
Lucille Chaufour grâce à son montage habile des interwiews permet de donner une image sociologique des fans de rock n'roll particulièrement fine et juste. Je reprocherais peut être les personnalités caricaturales des personnages principaux, la conduite sauvage pour aller vers le concert qui ne correspond à aucune  réalité que j'ai pu connaître, maiscela m'a rappeller certains voyages à plusieurs voitures lorsque nous traversions la France du Sud Ouest vers la Bretagne ou le Nord pour aller voir Sid King, Cavan, et tant d'autres....
Je remercie la réalisatrice pour son hommage au fans de Rock n'roll français.

 

 





































 

l'adresse du blog du film:
http://violentdays.blogspot.com/


































































Les titres de la bande du film:

Bunker Hill (The girl can't dance) :
 

Sally Star (Rockin in the nursery) :
 

Willie Dixon (My babe) :
 

Dean Beard (Rock around the town) :
 

Barbara Pittman (I need a man) :
 

Sonny Burgess (We wanna boogie) :
 

Billy Lee Riley (She's my baby) :
 

Bunker Hill (Little red riding hood) :
 

Muddy Waters (I can't be satisfied) :
 

Jack Earls (Crawdad Hole) :
 

Hop Wilson (Rockin in the Coconut Top) :
 





 

 

Quelques liens:

http://cine-serie-tv.portail.free.fr/critiques-de-films/02-06-2009/violent-days-rock-n-roll-attitude/
http://www.dvdrama.com/news-34070-violent-days-rock-n-roll-attitude.php
http://www.critikat.com/Violent-Days.html

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 20:26

La mort d’Elvis en 1977 coïncide avec l’émergence d’une nouvelle figure du rock n’roll Robert Gordon.  Robert Gordon est le premier artistes qui remet en haut des hit parades mondiaux  le son du rock n’ roll originel d’une manière beaucoup plus sérieuse que les groupes « Oldies » comme Shanana ou Flash Cadillac.

Gordon est originaire de Washington, il a une révélation artistique lorsqu’il entend pour la première fois Heartbreack hotel d’Elvis Presley. Par la suite Gordon se met à écouter les stars du country and Western mais aussi du Rhythm and blues classique des 50’s et 60’s. A 15 ans il fait sa première scène en interprétant Lonely Teardrops

Un des titres classiques de Jackie Wilson dans les fifties lors d’un concert dans un camp de vacance. Devant le succès de sa prestation il devient chanteur d’un groupe rock local The Confidentials.

 Après son service, Gordon se marie et part avec sa femme  à New York pour ouvrir un magasin de vêtements. Mais le couple divorce, et Gordon se relance dans la chanson dans une scène musicale new-yorkaise très punk.

En 1977, il sort pour Private records son premier album accompagné par le guitariste Link Wray (l’un des pionnier de la guitare surf, punk et garage avec deux hits Rumble en 1958 et Raw-hide en 1959, voir l’article le concernant sur Rockin’ records).

Cet album Robert Gordon with Link Wray PS 2030 permet à Gordon de faire découvrir quelques classiques du Rockabilly et Rock n’roll blanc des fifties à un public punk.

Cet album est enregistré en Avril 1977 au Plaza Sound studios de new York. Gordon est accompagné de Link Wray en Guitare solo, mais aussi par les Wildcats composé de Billy Cross (guitare), Rob Stoner (basse), Howie Wyeth (batterie), Charlie Messing (guitare) et Richard Gottehrer (piano). On peut noter d’excellentes et personnelles reprises du Red Hot et Flyin’ saucer rock n’ roll  de Billy Lee  Riley pour Sun records, I sure i miss you de Gene Vincent, Summertime blues d’Eddie cochran, Boppin’ the blues de Carl Perkins, The Fool de Sanford Clark, Link Wray compose les très bon titres It’s in the bottle, Woman (You’re a woman), Is this way et Richard Gottehrer Sweet surrender. L’album met en evidence la voix exceptionnel de Gordon mais aussi le son de guitare si particulier de Link Wray. Cet album est rapidement un succès international permettant à Robert Gordon de faire une tournée en Europe et d’obtenir des articles dans tous les magazines de rock.

En 1978, sort son second album Fresh Fish Special toujours avec Link Wray, les Wildcats sont Billy Cross (guitare), Rob Stoner (basse),  Howie Wyet  (batterie) et The Jordannaires aux chœurs (le groupe vocal des sessions rca des fifties d’Elvis Presley). L’album est en réalité enregistré en Décembre 1977, il permet grâce à des reprises talentueuses la redécouverte de The Way I walk de Jack Scott, Red Cadillac & Black Mustache popularisé par Bob Luman et Warren Smith,  Five days, Five days de Gene Vincent, I want to be free (composition de Leiber & stroller popularisé par Elvis Presley dans la bande originale du film Jailhouse rock), Twenty Flight rock un classique d’Eddie Cochran, Sea Cruise de Frankie Ford, Lonesome Train du Rock n’roll trio de Johnny Burnette. On peut noter aussi  If this wrong et Blue eyes (Don’t run away) composé par Wray mais aussi Fire écrit par Bruce Springteen. Comme le précédent cet album met en évidence le génie artistique du duo Link Wray / Robert gordon. Fire sera un hit national pour Gordon.

Je me suis également procurer le double album RCA PL 43206 qui compile les deux albums  Private.

En 1979, Robert Gordon rejoint Rca records (le label pour lequel  Elvis à enregistré exclusivement  de 1956 jusqu’à sa mort). Robert Gordon change alors de guitariste soliste pour l’anglais Chris Spedding. En 1979 sort sans doute le meilleur album de robert Gordon Rock billy Boogie PL 13294 produit par Richard Gotterher toujours enregistré au Plaza studio de New York en Novembre 1978.  Les Wildcats sont lors de ces sessions Chris Spedding (guitare solo), Rob Stoner (basse et piano) , Howie Wyeth (batterie et piano) et Scotty Turner (guitare rythmique). On trouve de fabuleuses reprises du Rock billy boogie et  I just found out du Johnny Burnette Rock n’roll trio, du All By Myself de Fats domino (plus proche de la reprise faite en 1957 par Burnette et son trio que de l’original),  du Love my baby (blues classique de Junior Parker repris en rockabilly chez Sun par Sonny Burgess), de Black Slacks (rockabilly  des Sparkletones qui monte en haut du hit parade en 1957),  de l’énorme tube de conway Twitty la ballade It’s only make believe, on peut aussi noter Wheel of fortune, Am i blue (inspirer par la reprise faite de ce standard du jazz par Eddie Cochran), Walk on by, I just a memory, Blue Christmas  et surtout la très bonne composition de Gordon The Catman (en hommage à Gene Vincent).

L’album comme les single Rock billy boogie seront des grosses ventes de l’année 1979, et consolidera la place de Robert Gordon comme représentant du Rock n’roll authentique aux USA en cet fin des années 1970.

 




Robert Gordon & Chris Spedding - Rockabilly boogie
envoyé par Roselyne14. - Clip, interview et concert.


Robert Gordon & Link Wray - I Sure Miss You


Robert Gordon & Link Wray - Fire


Robert Gordon & Link Wray - 20 Flight Rock


Robert Gordon & Chris Spedding It's only make believe


Robert Gordon with Link Wray -The Way I Walk
Robert Gordon - Summertime blues
Repost 0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 23:17

Le label Tail records est je le rappelle le principal acteur du renouveau du son rockabilly authentique dans les années 90. Il édite toute une floppée de groupes européens d'un trés grande qualité musicale. Il sort entre autre une série de 3 compilations particulièrement réussie Rough Tough Rockabilly.
Sur le volume 1 nous trouvons les suisses Simon and the Saddlebags, Simon est le membre leadeur des Hot Stuff qui reforme son premier groupe the Red rooster mais sous un nouveau nom, le guitariste rythmique Hank est de son côté membre de Hank & the Cowhands, En résumé Simon Walty (chant et guitare solo), Hank Martin (Chant et guitare rythmique) et Thomas Saxer (à la basse) interprettent 4 titres enregistrés en Avril 1996 Rock & roll rythm, When the day is done, Saddlebag rock et Scrounge.
Les Rockin' Racoons sont Suédois et sont formé par Thorbjörn Hellman (guitare rythmique et vocal), Börje Öh (guitare rythmique, Steelguitare et chant), Marcus Olsson (Contrebasse) et Anders Svenson (Batterie). Il se sont formé en 1989 sous l'impulsion de Börge Öh. Au départ le groupe est trés influencé par les Stray Cats, mais sous l'influence du hillbilly style qu'ils commencent à apprécier de plus en plus, leur son évolue. Sur cet album nous trouvons Salt your pillow down, Be boppin' baby, Drunkn man's wiggle et Pink bow tie titres datant du milieu du milieu des années 1990's.
Le troisième groupe présent sur ce volume 1 est Ollie Vee and the Shamrocks, c'est un groupe suédois composé de Ollie Vee (Guitare accoustique et chant), Antti Pikkamen (Guitare solo), Carl Pikkanen (Contrebasse), Anders Olsson (guitare rythmique), Tage Pikkanen (Batterie). OIlie Vee forme en 1979 les Rock-a-billy Rebels qui font à l'époque des concerts dans toute la suède, pendant ce temps les 3 frères Pikkanen forment les Boppin' billies qui deviennent les populaires Peak brothers. En 1995 Ollie Vee et les frères Pikkanen enregistrent ensemble sous Ollie Vee & the Shamrocks. On trouve les titres Please don't tease, Wa-chic-ka-noka (avec J J Juvonene en guitare supplémentaire,  et Marku Juvonen à la batterie) Lover boy et Hang loose  (avec J J Juvonene à la guitare solo et Marku Juvonen à la batterie).
  Le volume 2 présente trois des groupes phares du label, en premier lieu les célébrissimes suédois de Jack Baymoore and the Bandits avec Jack Baymoore (chant), Anti Pihkanen (Guitare) Jyrkki JJ Juvonen (guitare et steel guitare) Uno Eiving (Contrebasse) et Tage Pihkanen (Batterie).  Ce groupe se forme en 1995 et rassemble quelues un des plus grands musicien de rockabilly de suède, c'est grace au ep que Jack enregistre pour tail records durant l'été 1995 dans un style trés authentique que la scène Rockabilly mondiale voit arrivé une nouvelle vague de groupe retournant sans concessions vers le son des fifties. C'est ce ep légendaire que nous trouvons ici dont son tube A-V8 boogie, Tag along, I'm not crazy et Mobilin' baby of mine.
Le second groupe présent et  le groupe le plus connu de la scène suédoise et cela depuis plusieurs années Wilfire Willie and the Ramblers formé par Jan Svensson (chant et guitare accoustique), Jyrkki JJ Juvonen (Guitare solo), Marku Juvonen (batterie) et Anders Backberg (contrebasse). C'est depuis 1986 (année de formation du groupe) que les Ramblers joue du rockabilly authentique, ils deviennent une référence du genre non seulement grâce à leurs singles ep et album, mais surtout grace à leurs fantastiques prestations scéniques. Nous trouvons ici 4 titres: Rock n'roll tonight, Rock baby rock, Lindy Lou, et If you love my women.
Le troisième groupe n'est pas suédois mais français et originaire de la ville de Tours. Ils se forment en 1994, et font rapidement avec succés des concerts patrtout en France, en Suède, Allemagne et Espagne. Leur premier 45 tour Hillbilly Rock / Gratefull baby  sur Pearl 001 se vend alors trés bien.  C'est pour cette raison que Lars Strandheim de Tail ecords leur fait enregistrer ces 4 titres sur ce volume 2 soit: Honey won't you listen, You better not try, Wildwood rock et I'm leavin' town.
Le volume 3  présente Jesse Al Tuscan & the Lumberjacks avec Alexander Arndt (chant et guitare rythmique), Martin Herzog (Guitare solo), Christian Kadow (Contrebasse) et carsten Liedtke (à la batterie), c'est un groupe allemand qui c'est fait rapidement une réputation grâce à ses concerts de rock n'roll et rockabilly sauvage dans les clubs allemands.
Nous trouvons les titres Jerry barn, I'm gonna spin my wheel, Wherever i go et Shake the hand.
Le second groupe du volume est Skinny Jim & the Wildcats formé par Skinny Jim (chant et guitare acoustique), Andreas Johansson (guitare solo), Thomas Andersson (Contrebasse) et Stefan Jonasson (Batterie) est un autre groupe suédois formé en 1993, il enregistre ensuite un ep de 4 reprises sur leur propre label, sur cette compilation nous trouvons trois compositions du groupe  Mr Joe, If you would turn me down et Wherever i Go et un quatrième écrit par Wildfire Willie Runaround girl.
Le troisième groupe les Curfew est français  formé par  Pierre Laru (chant), Claude Placet (guitare solo), Renaud Cans (Contrebasse) et Pascal Allanche (batterie) en 1993. A prés s'être fait une sérieuse réputation lors de concerts en Belgique, Suède, Suisse et France ils enregistrent les 4 titres présents sur cette compilation: Doggone it baby, She's my baby doll, Live it up et Stop that 3-6-9.


Jesse Al' Tuscan & The Lumberjacks, 1. High Rockabilly 2000

Curfew  early 1990's


Jack Baymoore & The Bandits - Move On


Skinny Jim & The Wildcats-Mr Joe


Wildfire Willie and The Ramblers - Too Much Lovin'

Repost 0