Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 13:41

 Aprés avoir chanté 8 ans au sein des légendaires et trés populaires Ranch girls, Mary Ann originaire de Rotterdam (Pays Bas)  fait une carrière solo accompagnée par les Ragtime Wranglers (Joe Sixpack à la guitare, Sietse Von Helsing à la batterie et Huey Moor à la contrebasse) qui de leur côté se sont aussi forgé une solide réputation dans les festivals de rock n'roll aux USA et en Europe. A Hemsby en 1993 ils recoivent le titre de meilleur prestation du festival
Ces talents réunis enregistrent en 2000 l'excellent album sur Goofin records Mad Mama ...A tribute to my favorite recording artists qui contient que des reprises de rockabilly, rock n'roll et hillbilly peu connues: Mama's here, Hello baby, Rockin' in a wooden shack, Walking the dog, I'm having a party, There'll be some changes made, Rockin' and rollin', Don't believe, Climbing this mountain, Hoy hoy, Make love to me, i'm happy everyday i live, Watcha doing et Flipsville. 
La voix magnifique de Mary Ann avec ses intonations du sud des Usa (non sans rappeller Wanda Jackson) associée aux rythmes soutenus des Ragtime Wrangers donnent un album de rockabilly nerveux, rapide et trés exitant avec sur certains titres une influence plus Hillbilly et Western swing mais juste ce qu'il faut pour que cela reste plus du côté du rock n'roll.
 On peut noter également la sortie en MAi 2006 d'un second album Rock It On Down To My House" sur Sonic Rendezvous.

 

 

Miss Mary Ann and the Ragtime Wranglers - MAMAS HERE

 



Miss Mary Ann & the Ragtime Wranglers live at Bethune Retro 6 September 2008


Watchdog At Hi-Rockabilly, Calafell Spain in september 2004.


Miss Mary Ann & the Ragtime Wranglers - I Want You, I Need You, I Love You Live
at a sold out Milkyway Amsterdam.

Voir le site web: http://www.theranchgirls.com/
Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 12:56

Hot Rod gang est un groupe de néo rockabilly allemand formé par Gus Chant et contrebasse, Ted Chant et guitare et Rex batterie et chant.  Ils se forment en 1984, en 1987 sortent leur premier EP  She'll soon be gone, en 1988 ils participent à des festivals de Rock n'roll dans toute l'europe et sortent le single Get out, en 1989 ils sortent un lp These strings are made for Rockin pour Fury records et en 1991 l'album Go ahead pour Rumble records. En 1992 ils font une tournée dans toute l'Allemagne et l'Angleterre tout en sortant un second album sur Rumble Jam! et durant le reste des 1990's font de trés nombreux concerts et apparaissent sur des compilations néo rockabilly et en 1998 parait All mixed up sur Part records qui compile 15 ans d'enregistrements représentatif du style du groupe.
Je vais m'arrêter sur l'album Go ahead sur Rumble (RUMBCD 011) contenant de trés nombreuses compositions Rocky guys, All mixed up, Sweet love on my mind, Long gone,  Whished i could, Real gone rocker, Riding along, The only one, Pretty boys et  Uuh what a night, associé à des reprises de genre varié Pride and Joy (Stevie Ray Vaughan), Worrying kind (Reprise de Tommy Sands), I'm a hobo (Traditionnel), All by myself (reprise de Fats Domino, Johnny Burnette) et  Ring of fire (reprise de Johnny Cash).
Leur style au son résolument moderne sans jamais tomber dans le piège de la pop ne manque pas d'attrait, une pêche indéniable est une des caractéristiques de leur style. leurs compositions sont assez bien vus, le disque en n'est d'autant plus interressant. Les Hot Rod Gang sont aussi à l'aise dans le Rockabilly, le Rockin blues, le rock n'roll, le teddy boys et que le country rock sans jamais perdre leur style propre.


Mercury Blues The Hot Rod Gang in concert with Smokestack Lightnin
and The Smokehouse Jacks Kulturforum Fürth 27.12.08

Little Less Conversation The Hot Rod Gang Fürth Kulturforum 27.12.08


Voir le site: http://www.hot-rod-gang.net/

Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 11:37

Paul Galaxy and the Galactix  est un trio de néo rockabilly qui se forme en 1996 à Denver (Colorado), ils tournent ensuite dans tout les Etats Unis. Le groupe est formé par Paul Galaxy (chant et guitare Gretsch) originaire de Youngstown (Ohio) , de "Mad Dog" Mike Minnick  à la contrebasse né à  Camarillo (Californie) et Chris "Chopper" Cordoba  à la batterie originaire de Denver. 
Leur style est du néo rockabilly post Stray cats au son trés propre et au style maitrisé qui est aussi inspiré par les groupes instrumentaux de surf du début 1960's (de trés nombreux instrumentaux dans le style sont présents sur leurs disques). Ils se font rapidement une réputation nationale et signe avec Ronnie Weiser sur son légendaire label Rollin' rock un lp en 2001 flamethrower (que je n'ai pas) et un second Cross the line (cd 113). Les ventes sont alors conséquentes et en 2004 ils enregistrent un troisième album toujours sur Rollin' rock "Slingshot" (cdd 115).
Une des particularités de ce groupe est d'enregistrer sur leurs albums que des compositions .
L'album Cross the line contient les titres Pretty kitty, Desert air, Man 0' war, Bad girl, Cross the line, night Crawler, bottle of mine, Tailfin, Takin too long, Orbit, Don't stop, Fat bottom girls, Morning glory et Hot tamale 2. L'ensemble navigue entre du néo rockabilly et du surf instrumental avec une production irréprochable mais peut être un peu moderne, le principal défaut serait peut être le manque de fougue et de folie qui rend l'ensemble parfait mais un peu froid
Le troisième album Slingshot est dans la même lignée, avec les titres White train, Black out drunk, Sling shot, Vampire girl, Firecracker, On a mission, Road dog, Piranha Lunar swing, Don't push your luck, All i want, Model "a", Solar flare et  Round the world. Mais dans ce dernier album l'ensemble sonne plus rockabilly que surf et certains titres possède de trés bonnes mélodie particulièrement le trés bon néo rockabilly Road Dog et la ballade All i want.
Des albums qui séduiront sans aucun doute les amateurs de néo rockabilly virtuose à la Brian Setzer et de surf mais qui pourra ennuyer les amateurs de rockabilly authentique,  Teddy Boy ou déjanté. 









Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 10:21

Rusty & the Dragstrip trio se forment en 2001 à  Perth (Côte ouest de l'Australie) dés le début ils s'orientent vers le rockabilly authentique influencé par les grands artistes des fifties de chez Sun, Meteor, Federal ou Starday, Ils se forgent une solide réputation sur scène grâce à des prestations frénétiques et sauvages. Ils ajoutent à leurs répertoires quelques rockin' blues et ballades rockabilly tout aussi puriste et magnifiques.
Mais ils ne sont pas seulement un groupe de Rockabilly authentique mais aussi de magnifiques compositeurs, leur premier album Playing for you cd enregistré au Satellite studio de Perth (RDST) est une merveille, ils enregistrent ensuite un second album I ain't ready (que je ne connais pas) au Revolver Sound studio de Perth pour  Wild Records (un label américain d'Hollywood)
Suite aux ventes de leurs 2 albums ils entament des tournées dans le monde entier dont le Viva Las Vegas Rockabilly festival, on peut noter que Chris Isaak joue avec eux lors d'un concert au Mustang Bar. En 2007 le groupe fait un breack, avant de reprendre en 2009.
Je possède leur premier cd Playing for you, qui s'avère être d'une qualité remarquable: des reprises parfaites de Rockabilly fifties comme Do me no wrong (Pat Cupp), Blue moon baby, Blues blues blues (Hayden thompson), Born to lover one woman (Rick Cartey), My baby left me (d'Arthur Cruddup popularisé par Elvis ), All i can do is cry (Wayne Walker) et Wild wild lover (Benny Joy) et une série vraiment trés réussies de compositions dans le même esprit: Where can she be, Mean mean daddy, Evreybody movin', Bop pretty baby, In love with you, The creature, Rock bop boogie, Cry over you, She ain't never comin' back et Crazy bad boy blues.

Rusty & the Dragstrip Trio - C'mon Little Mama - VLV 05

Rusty & the Dragstrip Trio Rock a billy style of music playedsongs called .
I AM SEARCHING FOR THAT WOMAN 
 

Voir le site: http://www.myspace.com/rustydragstriptrio

Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 09:50

Hank T. Morris & The Amazing Buffalo Brothers est un groupe suédois qui enregistre sur Sunjay records en 2001 un cd (SJCD 606) House of blue lights. Le groupe est composé de Ulf Murhagen chant et contrebasse,  Tord Erickson Guitare et Ingemar Dunker, à la batterie ici c'est pas vraiment du Rockabilly, mais plutôt du Rock n'roll noir rapide avec une bonne dose de Rhythm and blues, l'influence de Chuck Berry et de groupes revival rock n'roll comme Les Wild Angels est probable, les riffs de guitare de Rockin' Tord Erickson doivent plus au blues  qui envoie la sauce qu'à Scotty Moore. L'ensemble est un disques trés péchu et varié qui n'hésite pas à transformer des rockabilly et white rocks en Rock noir comme Knock knock Rattle (rockabilly 1950's de Rex Allen) Spark plug des Four teens sur challenge records ou Rock n'roll guitar, un album avec de nombreuses reprises de Chuck Berry réalisées avec talent et personnalité : Around and around, Little queenie, Roll over beetoven, Thirty days, Almost grown, You can't catch me et Wee wee hours, le reste est du bon rock n'roll dans la même lignée House of blue lights, Childhood sweethreat, cheese and crackers, You're Humbuggin' me, Buffalo boogie et no Bull.


Hank T Morris & The Amazing Buffalo Brothers Hello Josephine, Live from
Dröbakk Bluesfestival Norway 
 

Hank T Morris&The Amazing Buffalo Brothers Deep in the heart of Texas
Dröbakk Bluesfestival 
 


Repost 0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 22:00

Les Royal Deuces est un groupe américain  de Californie qui depuis 1999 tourne dans la plupart des festival de Rock n'roll dans le monde entier. Leur style trés puriste et énergique mérite une écoute particulière, la formmation est formé de Mitch Polzac (Guitare et chant faisant auparavant partie des Cotton Pickers et Cajun Allstars), Rick Quisol à la batterie (ancien membre des Atomic Cocktail et Frisky Frolics) et Mike Walz à la contrebasse (ancien membre des Stillmens et Sure fires) En 2005, ils sortent un trés bon CD plein de compositions sur Star tone records (ST112) Introducing the Royal Deuces avec les titres That's why, Cold Ground, Catalina boogie, Sweet woman, My search plain as can be, Drinkin' til dawn, Misery and heartache, Red hot gal, Down south blues, If i wander back tonight et When the truth comes out. Le cd compile à la fois des hillbilly bopper particulièrement rythmés et des rockabilly frénétiques à la Johnny Burnette & Rock n'roll trio cela associé à une production exemplaire de Star Tone records.



Repost 0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 20:38

Même si le titre de la compilation est Compil Rockabilly 2009 il ne s'agit pas réellement d'enregistrements de 2009, mais de Rockabilly revival des années 1980's 1990's et 2000's. D'aprés une idée de l'ami bruno grand fan devant l'éternel de Rockabilly des 80's (dont voici les coordonnées si vous souhaitez vous procurer la compilation n'hésitez pas à le contacter:  http://cavan35.centerblog.net  et adresse mail: cavan35@hotmail.fr)
La compilation est une idée brillante, en effet Bruno à la recherche de groupes peu connu ou d'enregistrements rares de groupes français des 80's arrive à nous faire assez rapidement, une compilation particulièrement réussie, avec une qualité d'enregistrement également parfaite (Studios des Terres Neuves à Bègles).
Nous trouvons des groupes déjas connus (pour les initiés quand même et du carrément collector) par exemple nous trouvons trois titres du génial Jerry Dixie : Teenage sweetie, Turn away from me, Ramblin' blues et Back to montana (ce dernier est un petit chef d'oeuvre) 4 titres au son rockabilly fifties et au chant plein de sonorités hillbillys, 2 titres du légendaire groupe 100 % teddy boys The Southerners (que l'on peut voir dans l'article de Nitro La revanche des sudistes) avec Pink and Black (reprise de Sonny Fisher) et Long black train (une composition superbe qui n'a aucun rapport avec le titre de Conway Twitty) en fait ça sonne bien Rockabilly revival 80, mais pas tant que ça british Rockabilly 70's, 4 titres du trés bon chanteur Nelson Carrera a qui l'on doit de la même époque un excellent EP sur la savas (label de Jerry Dixie) les 4 titres présent sur la compilation sont également trés bon Aggie Mack, Summertime blues (reprise d'Eddie Cochran), Twenty flight rock (Reprise d'Eddie Cochran) et I wonder (un titre rock n'roll à la mélodie trés originale et réussie), 2 titres des Hot rocks trio d'excellents (ils ont enregistré également avec Nelson Carrera) : You're the one i love rocks et Get out of this house, 2 titres de Billy Birdy  You cheatin' heart (reprise de Hank Williams) et le trés réussi Ambiance cité (dans le style des Costars), 2 titres des Morning after groupe de Rouen Weary blues (pasmal du tout) et Greenback dollar (qui est un titre carrément néo et qui m'a plutôt déplu à la première écoute et qui pourtant dés la seconde est en fait trés créatif et réussi), Les Dakota - mobile de Paris est un groupe des 1980's qui interprette le trés sympathique et amusant Cauchemarabilly dans l'esprit des faces en français de Chris Evans sur Big beat records,  2 titres des Enjoliveurs formé en 2004 en Bretagne Betty Bop (titre bien ficelé en français avec un son british bien vu) et un titre country rockabilly I washed my hands in muddy waters  et les Woodcutters groupe également bretons datant de 1979, qui se reforment pour enregistrer une belle version du Rocking daddy de Sonny Fisher et une également trés réussie (au son bien viril qui n'est pas sans rappeller les Wild Angels) du These boots made for walkin' de Nancy Sinatra.
En résumé c'est du collector, du  rare et de l'inédit et en plus du bon, merci Bruno pour cette idée et pourquoi pas un volume 2.

Repost 0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 19:32

Quel est le fan de Rock n'roll qui a connu les années 80 qui ne possède ou n'a pas possédé les fabuleuses compilations Imperial Rockabillies Volume One, Two or Three ?
Toute trois sorties à la fin de séventies et début 80's mes exemplaires sont des éditions françaises de 1981 distribuées en France par Pathe Marconi ( 2C 068-83098 vol 1, 2C 068-83097 vol 2 et 2C 068-83096 vol 3 et réédité ailleur par Liberty).
Le volume 1 présente  la reprise ultra violente de Red hot(de Billy Emerson) par Bob Luman de 1957 il est accompagné  par James Butron à la guitare solo (le légendaire guitariste de Ricky Nelson), James Kirkland à la basse et Butch White à la batterie,  le génial So long, good luck and goodbye de Weldon Rogers (1957) enregistré dans les studios de Norman Petty à Clovis (le producteur de Buddy Holly), Play my boogie de Bill Mack (1953) un rock aux sonorités honky tonk, Let's go baby de Billy Eldridge (1958) enregistré aussi chez Norman Petty avec comme accompagnement les Fireballs de Jimmy Gilmer, Bop bop ba doo bop (1956) et Centipede(1957) de Lew Williams deux rockabilly bien déjantés, If you can't rock me (1957) un génial rockabilly des Strikes dans  lequel nous trouvons Andy Starr à la guitare, Everybody needs a little lovin'(1957) de Merle Kilgore qui est déjas une vedette de la scène country de l'époque et qui compose d'autres classiques du rockabilly comme Little Pig (popularisé par Dale Hawkins), Please give me something de Bill Allen and the Backbeats (1958) un génial Rock n'roll blanc psychotic et sans concessions qui sera repris entre autres par les Zantees et les Polecats, Hip Shakin' baby(1958) est un trés bon titre interprété par l'artiste noir Roy Brown véritable pionnier du rock n'roll avec son Good rockin' tonight de la fin des 1940's un bel exemple de black  rockabilly, Warm love(1958) un titre trés réussi des frères Burnette  (Johnny & Dorsey) qui viennent de quitter Coral records,  de 1958 nous trouvons l'explosif rockabilly féminin de Laura Lee Perkins Don't wait up et le tout aussi réussi Didi didi de Johnny Garner , Makin' with the lovin'(1957) de Dennis Herrold l'auteur  du classique de Ricky Nelson Stood up et Rockin' by myself de Sammy Gowans (1958) produit par Jack lewis pour Rca records, mais qui ne sortira que bien plus tard chez United artists,
Le second volume commence par le fabuleux Sweet baby doll de Johnny Burnette enregistré pour la filale d'Imperial records Liberty, deux rockabilly féminin à réveiller un mort de Laura Lee Perkins de 1958 Oh la baby et Kiss me baby, Kiss me sweet de Johnny Garner nous permet d'apprecier un solo de James Burton, Rockin'  , I don't want to cry over you et Baby i'm sorry sont encore de trés bons rocks des Strikes datant de 1957, les fantastiques Abracadabra et Cat talk enregistrés pour Flair records (label d'Abilene) par Lew Williams, deux autres rockabilly de Merle Kilgore qui décidément est trés doué pour composé dans ce style Ernie (1956) et surtout Ride jesse ride (1957), Loretta un explosif rock n'roll d'Al Jones, Rockin' baby (1954) chanté par Gene Henslee qui est un trés bon hillbilly boogie sorte de pré rockabilly,  Hey Baby de Bill Lawrence qui avec ses frère Freddy et Sonny et le batteur Bob Bertram enregistrent auparavent de nombreux instrumentaux, ce sont eux que nous retrouvons derrière Robin Luke lors de la session de son énorme tube Suzie Darlin', Hip hip baby de Dennis Herrold de 1957 qui fait une synthèse stylistique entre jump blues et hillbilly, Lies du DJ Lee Ross et Willa Mae d'Al Casey (1958 sur Liberty) qui n'est autre que le guitariste légendaire présent sur les faces Dot  records de Sanford Clark (comme l'énorme tube The Fool), et enfin un trés bon Bob Luman All night long.
Le volume 3 est à la hauteur des deux précédents difficile de savoir lequel est le meilleur, nous trouvons Lover boy de 1959 par Wally Lewis, It's late de Dorsey Burnette qui en fait une époustouflante démo pour Ricky Nelson qui en fer un tube,  Long black hearse de Cliff Gleaves (qui fit des sessions chez Sun auparavent), deux nouveaux  titres de Lew Williams Something i said et Gone ape man qui de nouveau fait une interessante synthèse de jazz , jump blues et hillbilly, le superbe rockabilly féminin Buddy (1958) par Jackie Dee alors agée de 14 ans et qui sera célèbre sous le nom de Jackie De Shannon, Chew tobacco rag est un rockabilly primitif déjantée de 1950 interpretté par Billy Briggs,  Dirty Dog  un trés réussi rock de Dick Banks, Get off my back de Jay blue (1959), Speed Crazy (1958) de Slick Slavin, Only teenagers allowed  (1958) par Jackie Walker , Little bit par Bobby Lonero de 1959 qui sortira sur Liberty sont quattre exeptionnels rockabilly aux mélodies originales,  Oh little girl par Jimmy Craig alors agé de 17 ans enregistré dans les studios de Roy Poole à Austin qui s'inspire du style de Buddy Holly, un rockabilly féminin toujours aussi exemplaire de Laura lee Perkins de 1958 I just don't like this kind of livin,' enfin nous retrouvons Bob Luman avec son magnifique medium rock Make up your mind baby de 1957.

 

 

 

Lew Williams - Cat talk

Come On Baby - Laura Lee Perkins


Play My Boogie - Bill Mack




Gonna Rock My Baby Tonight - Laura Lee Perkins


THE STRIKES - IF YOU CAN'T ROCK ME


RED HOT performed by BOB LUMAN


MERLE KILGORE-EVERYBODY NEEDS A LITTLE LOVIN' 1955


BILL ALLEN - PLEASE GIVE ME SOMETHING


JACKIE DEE - BUDDY
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 18:43

Durant la vague Rockabilly et Rock n'roll des années 80, Sugar Ray Ford & the Hot shots puisaient son inspiration plutôt dans le jump rock de Bill Haley ou le Jive de Louis Jordan que dans le Rockabilly de Johnny Burnette ou Carl Perkins.
C'est par cette originalité que le groupe (comme Les Stargazers) se distingue des autres formations de l'époque.
Ce groupe originaire de Londres enregistre en 1984 un trés bon album plein de swing Exotic hotshots qui ne peut que pousser à danser un rock endiablé avec la première jeune femme qui passe!!
Il sort en France sur Ariola AE 280 avec une magnifique pochette dessiné par le dessinateur Serge Clerc.  L'album est enregistré dans le studio londonnien de Denmark street et produit par Henri Padovani et Marc Zermati.
Patrick Jeffrey Reyford est lead vocal et guitariste solo, Paul Taylor Diffin est le contrebassiste, Trevor Francis barley est le pianiste, Terence Leonard Orcha est le batteur et Terence Keating tient la pedal steel guitare.
Nous trouvons évidemment l'adaptation du Mambo Rock popularisé par Bill Haley & ses Comets, She's the most (une reprise du groupe de rhythm and blues vocal The Five Keys ), Rock around the Island (reprise d'un titre peu connu des Lancers), Oop pop a da (reprise d'un Jazz de Dizzy Gillespie), Caldonia (l'un des chef d'oeuvre de Louis Jordan), Rumba chile (une reprise trés originale de John Lee Hooker), Two eyes (reprise d'un classique du rocker anglais Tommy Steele), No more, no more, no more (reprise du rockabilly classique de Bobby Lord), Cool it Baby (le rock génial d'Eddie Fontaine), mais aussi deux versions trés personnelles de traditionnels Big fat lie et A love is a fortune.
Par collection je me suis aussi procuré un maxi 45 tours avec Mambo rock, Rock around the island et Rumba Chile (Ariola AE 180 - 601297)

Repost 0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 23:12

Dans la lignée des deux 25 cm dont j'ai parlé précédemment d'enregistrement live de Crazy Cavan & the Rhythm Rockers au Picketts locks sports centre en Mai 1976, voici un 25 cm consacré à Flying Saucers.
Ce groupe est une autre pointure de la scène Rock n'roll et rockabilly dans le royaume unis de la fin des seventies, la grande popularité du groupe auprés des plus purs et durs des teds et Rockers vient du talent de Sandy Ford (leadeur chanteur) et de son groupe Nigel Owen (guitare solo), Terry Earle (Batterie), Pete Pritchard (Basse) et Jack Buddin (saxophone et piano) qui on su associer Rock n'roll et rockabilly dans un style trés particulier et unique. En effet ce 25 cm Charly records Recorded at the Picketts lock de 1983 (CFM 104) met en évidence l'éclectisme du groupe qui interprete du jump de Bill Haley R.O.C.K. du black rock n'roll sauvage de Little Richard Good Golley Miss Molley au côté de rockabilly classique comme Miss Froggie de Warren Smith chez Sun, ou Washing Mashine Boogie de Bill browning tout cela en gardant un son et un style très particulier. Ils reprennent également You're my sunshine (un traditionnel archi repris par des rockers ou des chanteurs de folk), Apron Strings (petites perles du rock nroll rapide de la fin des fifties qui sera repris par Elvis et Cliff Richard), I'm Goin' home (qui sera transcendé par l'interprétation qu'en fit Gene Vincent ), Rock n'roll boogie un rock n'roll de Bobbie Poe(Big Al Downing), Flea brain un autre classique de Gene Vincent,  et Hey bop a rebop un excellent jump blues qui sera interpretté par Wynonie Harris.
Un disque qui ravira tout amateur de rock n'roll bien trempé.

Repost 0