Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 11:22

  Duane Eddy est un des rockers capital dans l’histoireDSC06469 de la guitare rock au même titre que Link Wray mais en plus soft.

II est né en 1938 à Corning (New York) il joue de la guitare depuis l’âge de 5 ans, sa famille part pour l’Arizona en 1951. En 1954 Eddy rencontre à Coolodge (Arizona) un disc Jockey local Lee Hazelwood qui deviendra durant de nombreuses années son partenaire, compositeur associé et producteur. Tout deux partent pour Phoenix, Eddy forme son groupe The Rebels avec Steve Douglas et Jim Horn, le pianiste Larry Knechtel et le guitariste Al Casey.

En 1957 sort sur Ford records son premier simple Ramrod/Caravan, suivi en 1958 de 4 autres simple pour Jamie Moovin 'N' Groovin'/Up & Down, Rebel Rouser/Stalkin, Ramrod/The Walker et Cannonball/Mason Dixon Lion, il obtient son premier tube majeur avec Rebel Rouser (6 eme place des charts)

Le 9 Janvier 1959 sort le premier album d’Eddy est ses Rebels Have twangy guitar will travel qui atteint la 5 eme place des charts d’album durant 82 semaines. Et son titre  Forty miles of bad road atteint la 9 eme place des charts.

En 1960 le New Musical Express au terme d’un vote des lecteur Eddy est élue « World's Number One Musical Personality », et il enregistre le thème Because they’re young du film du même nom qui sera un énorme succés pour Eddy se classant à la quatrième place des charts. On peut également noter un album entièrement acoustique Songs of Our Heritage. Cette année là la marque de Guitare Guild produisent une édition limité de guitares signature de Duane Eddy (Duane Eddy Models DE-400 et deluxe DE-500) ce qui fait de Eddy le premier rocker à avoir un modèle de guitare signature.

Parallèlement à sa carrière de musicien il fait une carrière d’acteur durant les 1960’s  apparaissant dans A Thunder of Drums, The Wild Westerners, Kona Coast, The Savage Seven et apparaissant à deux reprises dans la série TV Have Gun — Will Travel. Ilm continu avec succés une carrière de musicien et de producteur il obtient un « Grammy award –winning american guitarist » et en 1984 il est introduit dans le Rock and roll hall of fame.

Je me suis procurer l'excellente compilation de chez London records  Movin' 'n' Groovin' (ZGW 105) qui contient 12 de ses meilleurs instrumentaux comme Peter Gunn, Rebel-rouser, Three - 3 -Blues, Movin' 'n' Groovin, Forty miles of bad road, Shazam!, Some kind-a-earthquake, Only child, blueberry hill, Hard times, The avenger et Because they're young. Vous y entendrez quelques un des plus beaux rocks instrumentaux de l'histoire teinté quelques fois de blues, de country.

 

Duane Eddy - Some kind-a-earthquake

 

 

Duane Eddy - Rebel Rouser

Duane Eddy - Shazam
Duane Eddy - Rebel Rouser (2nd version)

Duane Eddy - Forty miles of bad road
Découvrez la playlist Duane Eddy avec Duane Eddy
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Surf and instrumental
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 00:02

Fabiano Anthony forte est né en 1942 à Philadelphie (Pensylvanie) DSC05445il sera l’une des plus célèbre teenage idol de la fin des années cinquante et du début des années 1960’s, il obtiendra quand même 11 hits au Bilboard et fera de nombreuses apparitions à l’erican Bandstand tv show.

C’est en 1957, que Bob Marcucci et Peter DeAngelis patron des disques Chancellor découvre Fabian avec l’aide de Frankie Avalon (lui aussi originaire de Philadelphie et qui est le nouveau poulain déjà très prometteur du label).

Le succès ne se fait pas attendre est en 1958 Fabian gagne le Silver ward du Promising male Vocalist of 1958. C’est aussi grâce au talent des compositeurs Doc Pomus et Mort Shuman que Fabian obtient de tels succs au cours de sa carrière, en effet ils lui compose Im a man, Hound dog man (9 eme place au hit parade),  Tiger (son plus gros hit qui atteint la 3 eme place des charts)DSC05446.jpg sa carrière musical fut interrompu au début des sixties par le scandale de Payola.
En 1958 il enregistre les simples I'm In Love/Shivers et  Be My Steady Date/Lilly Lou, en 1959 I'm A Man/Hypnotized, Turn Me Loose/Stop Thief (disque d’or), Tiger/Mighty Cold (disque d’or),Come On And Get Me / Got the Feelin’ et Hound Dog Man / This friendly world, en 1960 About This Thing Called Love /String along, I'm Gonna Sit Right Down And Write Myself A Letter/Strollin' In The Springtime, King Of Love/Tomorrow et Kissin' And Twistin'/Long Before,  en 1961 You Know You Belong to Someone Else/Hold On, Grapevine/David and Goliath, The Love That I'm Giving to You/You're Only Young Once, A Girl Like You/Dream Factory, Tongue Tied/Kansas City et Wild Party/Made You, et en 1963 sur Dot records le simple Break Down and Cry/She's Staying Inside With Me.529202790 6a14cc47d6

Il aura également une carrière d’acteur jouant dans plus de 30 films dont Five Weeks in a Balloon (5 semaines en ballon), High Time, Ten Little Indians, North to Alaska, The Longest Day (Le jour le plus long) et Ride the Wild Surf.

Après 1966, sa carrière reprend comme symbole du rock du début des sixties, et fait régulièrement des shows aux côtés de Bobby Rydell ou Frankie Avalon.

On peut noter en 1980, le film Idolmaker qui raconte l’histoire de Fabian sous le nom d’un chanteur factice Caesare.

De Fabian je me suis procuré The Greatest Hits of Fabian sur le label canadien Quality (SV 2105) qui compile 10 classiques du Rock n'roll de la fin des 1950's qui n'ont rien n'a voir avec des chansons mièvres pour teenager: Turn me loose, Tiger, Hound dog man, This Friendly wrld, Come and get me, I'm a man, About this thing called love, String along, Got this feeling et Kissin' and twistin'.

Devant le style rock blanc du Greatest qui m'emballe je me procure rapidement une autre compilation Fabulous grateful Chancellor (CHL-5025) craignant quand même de trouver des titres guimauves trop indigestes et, aussi incroyable que cela puisse paraître les 18 titres sont aussi du bon rock n'roll, du médium au plus soutenu, mais à mon goût aucun titre n'est pénible et certaines des mélodies sont trés créatives et originales. Nous trouvons les titres Ooh what you do, Please don't stop, Gonna Get you, Don't you think it's time, Remember me, Everything is just right, Learnin', Gonna make you mine, You exite me, Mad you, Honk gong, Just keep on going, Togue tied, nobody, Little mean Jean, King of love, Hey little girl et Tomorrow.

Etant devenu un inconditionnel de l'oeuvre de Fabian je me suis procuré le second album de l'artiste The Fabulous Fabian (Chancelor CHLX 5005) qui est un trés beau disque avec une pochette à battant avec des pages de photos de l'artiste et même un poster et qui contient quelques titres présents sur les lp précédemments cités et d'autres assez sympathiques nous trouvons les titres Remember me, Ain't misbehavin', Gotta tell somebody, Everything is just right, Gimme a little kiss, Learnin', Gonna make you mine, I'm sincere, You'll never tame me, Any ole time, Give et You exite me.

 

 

Fabian - Turn me loose

Fabian - Tiger

 

Découvrez la playlist fabian avec Fabian
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:54

Le Ford 1932 Sedan de dave Stuckey est arrivé au Star Kustom Shop de darryl Starbird en 1954. Dave le propriétaire passionné de Hot rod et de custom demande à Darryl à travailler dans son shop. Ce dernier devant l'enthousiasme de Dave l'engage.

Et c'est en dehors de ses heures de boulot que Dave commence à travailler sur son Sedan et dépense une bonne partie de ses premiers salaires sur sa voiture.

LIL_COFFIN2.JPG

C'est Darryl qui réalise en personne une grande partie des modifications radical subit par le 32, comme la carrosserie qui est channelée de 8 inches, les nouvelles ailes arrières formée à la main autour de parties de carrosserie de Studebaker 1953 modifiées afin d'être utilisées comme face arrière, et les ailes avant empruntées à un dragster altered Model A. 

Dave-stuckey-lil-coffin13.jpg

Le Sedan est achevé en 1956 par la calandre de 32 qui est sectionnée et les 20 couches de peinture. Le moteur est un V8 Hemi DeSoto gonflé par des pièces perfos et installé sur la caisse par Dave.

LIL_COFFIN7.JPG

C'est Frank Turner, réalise le fabuleux intèrieur maron et blanc qui est une raison du nom de final de l'auto lil' coffin..

Dans cette première versionDave fait le tour des show car du pays, mais quelques moi aprés la calandre de 32 est remplacer la calandre de 1932 par une nouvelle custom entièrement formée à la main dans le style de celle du Ala Kart de George Barris.

LIL_COFFIN5.JPG

C'est dans cette version que la voiture fait la couverture de Car Craft.

LIL_COFFIN3.JPG

En 1960, Dave fonde son propre custom shop et vend le Lil Coffin à Larry Farber. Ce dernier demande à Dave de chopper radicalement et de remanier le toit de l'auto, mais également de remplacer la calandre de type "Ala Kart" par une nouvelle face avant horizontale.

LIL_COFFIN4.JPG

Dans cette nouvelle version la voiture renouvelle l'ethétique des hot rods comme a pu le faire le Ala Kart ou le Beatnik Bandit  en repensant ses codes esthétiques, pour cette raison elle fait la couverture de nombreux magazines et le tour des shows de la côte Ouest. Devant le succés de la voiture la marque de maquette Monogram réalise un modell kit du model, qui depuis 1962 est régulièrement réédité

CarDatabaseNetPhotoID00002188-vi.jpg

On peut également noter que la marque de voiture miniature Hot Wheels fera du Lil Coffin' l'un des modèles phare de sa série et cela depuis la création de la marque jusqu'à ses dernières séries changeant de couleurs et de noms (The Prowler ou Torrero)

lilcoffinkits.jpg

Quelques unes des rééditions du kit Monogram

 

LIL_COFFIN10.JPG

Publicité Monogram d'époque

 

LIL_COFFIN11.JPG

Autre publicité Monogram d'époque

 

P6190002-vi.jpg

Article sur la première version du Lil Coffin

 

scan0026-vi.jpg

Article sur la dernière version du Lil Coffin

 

0903sr_04_z-lil_coffin-.jpg

Le lil Coffin' en 2010

 

800px-Darryl-starbird-lil-koffin.jpg

 

Des liens indispensables sur l'auto:

 

http://public.fotki.com/Rikster/11_car_photos/beautiful_custom_cars/dave_stuckey_creations/little-coffin--stuc/lil_coffin_show_rod/

 

http://www.customclinic.com/fullcust/Stuckey/stuckey.html

 

http://www.kustomrama.com/index.php?title=Larry_Farber%27s_1932_Ford

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 00:54

 Danny Lyon (né en 1942), est unartwork_images_357_69449_danny-lyon.jpg photographe et cinéaste autodidacte qui est également considéré comme un écrivain accompli à la lecture des textes qu'il écrit en accompagnement de ses photos. Il a étudié l'histoire à l'Université de Chicago, où il obtient un baccalauréat en grade des Arts

Rapidement  Lyon a commencé à créer ses propres recueils. Son premier Bikeriders collection sort en 1967 il s'agit d'une étude sur les motards hors la loi. Pour cet ouvrage  il devient membre d'un club de motards "le Outlaws Motorcycle Chicago", et partage leurs vies durant plusieurs années, c'est durant cette immersion totale qu'il prend ses légendaires clichets en noir et blanc de motocyclistes dans le Midwest américain entre 1963 et 1967.

Pour Lyon, ses photographies sont «une tentative d'enregistrer et de glorifier la vie de l'bikerider américain» dit il.

La série fut très populaire, elle sera exposer à la fondation Guggenheim en 1969,  au musée d'art modern de New York, à  l'institut d'art de Chicago et le centre de la création photographique de l'Universitée de l'Arizona.

artwork_images_132879_265491_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302036_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302038_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302039_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302082_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302084_danny-lyon.jpg

 

artwork_images_141091_302085_danny-lyon.jpg

 

Danny-Lyon4448.jpg

 

danny_lyon.jpg

 

dl03editednd4.jpg

 

dl04editeddr2.jpg

 

image_resize-33-php.jpeg

 

K13199B006919.jpg

 

Lyon1983_125_9.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 00:35

Les designers des fifties comme nous avons pu6dc0 3 le voir sur des aticles précédents, sont paticulièrement créatifs pour le dessin des lustres (et plafonniers) voici encore quelques exemples de leurs talents.

Cette article vous présente des plafonnier en verres qui sont éclairée par l'arrière par deux ampoules dont la lumière traverse certaines parties laissée libre par les motifs abstraits qui les recouvre, mais surtout est tamisée par sa réflexion sur le plafond.

 

6e1a 1

 

7ac1 10

 

7f85 1

 

8023 1

 

d361 1

 

DSC05672

 

DSC05673

 

e805 1

Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 21:05

Lorsque l'on pense aux icones deschwinndeluxe1964.jpg l'amérique de l'aprés guerre on pense aux Juke Box Whurlitzer, aux voitures Cadillac, aux Motos Harley Davidson mais aussi même si on ne connait pas vaiment ce qu'ils sont aux vélos Schwinn.

La société "Arnold, Schwinn & Company" est fondé le 22 Octobre 1895 par Ignaz Schwinn et son associé Adolph Arnold. Aprés quelques années la société devient la société de fabrication de bicyclettes américaines la plus célèbre part la grande qualité de ses réalisations. Au début du 20 eme siècle Ignaz Schwinn rachète de nombreuses petites sociétés concurente et construit une grosse usine dans le quartier Ouest de Chicago. En 1912 il rachète même la société Excelsior Motorcycle Company qui devient en 1917  Excelsior-Henderson une firme spécialisée dans la fabrication de

motocyclettes pour la société Schwinn et qui, en 1928 devient le troisième fabriquant de motos des USA aprés Indian et Harley Davidson. Mais à cause de la chute des ventes dues à la crise de 1929 la firme ferme en 193.

C'est aprés lors d'un Europe que F.W. Schwin trouve l'idée dce fabriqué des bicyclettes avec un design de motocyclettes, sort alors en 1933 des ateliers de montages de la société Schwinn le Schwinn B-10E Motorbike rebaptissé en 1934 l'Aerocycle. ils se caractérise par des flanc au design streamline, un faux réservoir d'essence, un phare et un feu arrière chromés.

Aerocycle2.gif

Schwinn Aerocycle 1936

La société devient sponsor d'une écurie de courses cyclistes avec à sa tête Emil Wastyn, et avec l'aide du designer Jerry Rodman elle conçoit une nouvelle ligne de vélo de course la Paramount series.

Le 17 Mai 1941 Alfred Letourneur remporte le record de vitesse en vélo à 175 km/h sur un vélo Schwinn sur l'autoroute de Los Angeles.

41Autocycle.gif

Schwinn 1941

Durant les fifties Schwinn industrie conforte sa place de leader sur le marché américain, en s'attaquant à de nouveaux marchés comme celui des enfants. En 1962 sous la direction du designer Al Fritz la société se met sur un projet de vélo inspiré du le style des Choppers et Bobbers qui sera commercialisé l'année suivante sous la série Stingray.

36Liberty.gif

Schwinn Liberty 1936

On peut également noter que durant les 1970's Schwinn saura également s'imposer sur le nouveau marché des vélo tout terrain (BMX marcket). C'est comme cela se plaçant toujours entre inovationet tradition que cette sociéte plus que centenaire est toujours présente sur le marché des bicyclettes

le site officiel:

http://www.schwinnbike.com/usa/eng/

voir aussi le site:

http://www.schwinncruisers.com/

 

1941-Schwinn-Auto-Cycle-Super-Deluxe.jpg

Schwinn Super DeLuxe 1941

 

1966_schwinn_stingray_junior_lg.jpg

Schwinn Stingray Junior 1966

 

26b-Schwinn-Stingray.JPG

Schwinn Stingray 1966

 

10a-73.jpg

Schwinn 1955


1952-schwinn-hornet-detail.jpg

1952 Schwinn Hornett


 

1953-schwinn-meteor.jpg

1953 Schwinn Meteor


 

1954_03.jpg

La gamme Schwinn 1954


 

1956_00.jpg

Schwinn 1956


 

1957_01.jpg

Schwinn 1957


 

1959-schwinn-panther-2-ii-detail.jpg

Schwinn Panther 1959

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 20:45

La Buick LeSabre de 1951 est l'une des plus célèbre dream car des années cinquantes.
Elle est l'oeuvre du studio de création du designer Harley J. Earl (qui deviendra responsable du design de la Général Motors ), en s'inspirant pour la ligne de l'auto des lignes des avions à réaction.1951_buick_lesabre_concept_car_rt_frt_qtr.jpg

Harlet J.Earls utilisera la LeSabre comme véhicule personnel durant des années.

Pour 1951 le design de la LeSabre est incontestablement avangardiste, mais elle est également inovatrise par ce qu'elle ses nombreuses évolutions technologiques  comme par exemple un double système d'alimentation en carburant  et un détecteur de pluie qui commande la capote si il commance à pleuvoir. Sa carrosserie est en alumininium et magnesium afin d'être la plus légère possible, elle est alimenté en 12 volts (la trés grande majorté des voitures de l'époque sont en 12 volts) et sa boite automatique possède un refroidissement d'huile.  LaSabre sera l'une des références ultime de design de la General motors jusqu'à la fin des 1950's

 

 

 

 

1951_buick_lesabre-fvr-mx-.jpg

 

srill_sw_s16_1130324518_51buick_lesabre_43.jpeg

La LeSabre avec Harley J. Earl

 

buick-le-sabre-concept-car-1950.jpeg

 

buick-le-sabre-concept-car-detail1.jpeg

 

buick-le-sabre-concept-car-front-grill.jpeg

 

buick-lesabre-concept-car-rear-fins.jpeg

 

file001.jpg

La LeSabre avec ses phares avant escamotés

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 20:56

C'est à la Fnac que je suis100rockab1.jpg tombé sur ces compilations CD de Revival Rockabilly sous le nom un peu racoleur 100% Rockabilly  qui sont sorties sur l'énigmatique label "Records" ( ref 2585 pour le vol 1 et TCD 2822 pour le vol 2) mais sous licence Nervous records.

Le 100% Rockabilly 25 rockin tracks il s'agit d'une compilation de néo rockabilly bien speed nous trouvons majoritairement des groupes britaniques du genre comme The Jets qui reprennent le rockabilly 1950's Slippin' in (Lou Millet et Eddie Bond) The Blue Cats avec le néo rockabilly Frankfurt special, Restless avec le bel hommage à Gene Vincent Black Cat, The Sharks avec leur reprise de It's all over now des Rolling Stones, The Polecats avec le classique Marie Celeste, The Muskrats avec Muskrat(un solide néo rockabilly trés original avec une rythmique guitare proche de Warren Smith sur Uranium rock), Frantic Flinstones (un groupe de psychobilly londonien) avec leur titre 44 qui est un bon rockabilly, Sonny West avec le médium Relentless à la mélodie proche de Stray Cats Strut, Darrell Higham avec sa splendide version du rockabilly 1950's Revenue man de George Jones,  The Rattlers avec Mine all mine (avec une mélodie rappelant Tornado de Dale Hawkins), Tim Polecat (ancien chanteur des Polecats) avec Guardian angel (un titre moderne assez interressant mais aussi une  sacré bizarrerie avec des sonorités dance et varietoche en intro!!!), the Mean Cat Daddies avec Sign of the times (un titre à la mélodie hypnotique), the Deltas avec London girl, mais aussi des groupes américains comme King Memphis (de Portland) avec Little Joe from Chicago (trés bon titre rockabilly pour amateur de slapping bass), Buzz and the Flyers avec  Is it cool (titre assez moderne dans le style des Rockats), The Quakes (formation néo rockabilly /Psychobilly) avec le trés moderne et pop What will they say, Colbert Hamilton (chanteur de Buzz and the Flyers) avec l'excellent titre Bad Reputation, Three Blue Teardrops avec le presque psychobilly Switchblade pompadour, le groupe Danois The Taggy Tones avec Nose Pickin' mama un trés bon néo rockabilly dans le style de Gene Vincent and the Blue Cats et le plus moderne Crazy kid, le groupe Hollandais the Catmen avec le bon rockabilly Gone ridin', mais aussi quatre titres de Psychobilly par deux des groupes phares du mouvement durant les 1980's The Nekromantix avec Rockin' reptile et  Mama don't allow (qui est un hillbilly ultra speed assez rigolo) et Frenzy avec I see red et le groupe néo rockabilly the Ricochets et le titre Migrane.

En conclusion ce cd est un excellent témoin de ce que fut le néo rockabilly des 1980's à posséder par ceux qui été trop jeune pour connaître ce genre particulier, mais aussi à conseiller à tout amateur de rock.

 

Le 100% Rockabilly Vol.2 (21 more rockin' sounds) (avec Gene Vincent sur le verso de la jaquette???) est une compilation de groupes de rock n'roll danoise soit the 100rockab2.jpgTaggy Tones (que nous retrouvons ici) avec de bonnes covers de His latest flame (d' Elvis Presley), Folsom prison (de Johnny Cash), et la composition Insame (qui est tellement moderne et pop qu'elle en devient indigeste), the Wild wax Combo (avec René Karlson ancien membre des Taggy Tones) avec deux covers sauvages de titres déjas sauvage de Johnny Burnette and the Rock n'roll trio soit Train kept a rollin' et Please don't leave me, et une belle reprise du rockabilly classique fifties Woodpecker rock (de Nat Couty), the Scooters avec une cover sans originalité de See your later alligator (de Bobby Charles surtout popularisé par Bill Haley) une version "Spécial boite de nuit ou Nuit de la Saint Sylvestre" du traditionnel Doodah qui s'avère être un sommet du kitsch, et une cover de l'étrange et amusant Wichdoctor de David Seville (mais ici encore on regrette la production type "Faisons a fête entre amis"), the Silver Rockets (groupe qui se caractérise entre autre par de trés bons passages de sax et la présence de Peter Sandorf des Nekromantix à la guitare) avec des versions assez bien menées de Rip it up (de Little Richard), Ruby Baby (des Drifters mais ici plus inspiré par la cover de Dion) et Sea Cruise (de Frankie Ford), the Swangters (un groupe de néo swing dans le style du Brian Setzer Orchestra avec  Jess Rasmussen des Taggy Tones au chant et Peter Sandorff des Nekromantix à la guitare) avec What's the matter et The Swangster , Los Vegas un groupe punk rock avec sonorité rockabilly (ou nous retrouvons Jackob et Emil des Taggy Tones et Paulo Molinari des Wild Wax combo) avec Country song qui est à mon goût un titre moderne mais plutôt bon et une excellente version  punk de Jambalaya (de Hank Williams), the Depitors (ou nous retrouvons Kim Nekroman des Nekromantix à la basse) avec le trés bon néo rockabilly à sonorité country Depitor man, the Siberian Mad dogs (dans lequel joue Kim Kixx des Goldless Wicked Creeps à la contrebasse) avec une cover modernisé et sauvage du rockabilly 1950's  Slippin' in (connu par Lou Millet et Eddie Bond) et deux titres vraiment garage dans le style des Cramps Alcohol et It don't mean a thing, et the Candymen (avec Jess Rasmussen des Taggy Tones) qui reprennent le classique Rockbilly boogie de Johnny Burnette and the Rock n'roll trio mais dans le style de la cover de Robert Gordon de la fin des 1970's.

 

 

 
The Sharks - It's All Over Now

The Polecats - Marie Celeste

Taggy Tones - Folsom Prison

The Ricochets - "Migraine" (2010)

Wild wax combo - Please don't leave me


Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 08:17

Eva Eastwood de son vrais Eva-Eastwood---Good-things-can-happen_fran.jpgnom Eva Öslund est la meilleur représentante suédoise du rock n'roll et rockabilly. Non seulement elle est une trés bonne chanteuse mais surtout une formidable compositrice. En plus d'être talentueuse elle est artistiquement particulièrement féconde.Son groupe the Major Keys se compose de Frank Snow (Piano), Jyrki Juvonen (guitare), Per Mattson (batterie) et Jan Östlund (basse).

En 1999 pour Tail records elle enregistre l'album Good things can happen (TRCD 104)composé de 12 compositions originale d'Eva qui s'essaye dés ce premier album dans plusieurs style, Someone to love (médium rock), Don't know what you're missing (Country rock), Down the hall (white rock avec piano boogie woogie avec choeurs), Sweetest daddy (hillbilly rock), Loving you is all i wanna do (médium style fin 1950's avec sonorités western swing), If it was up to me (ballade pop rocker avec piano exercice de style trés rare dans les groupes de revivals), I do (Solide Rock dans le style des premiers rock sixties d'Elvis Presley), Took my baby walking (ballade hillbilly), Boombox (White rock sauvage), 8 months long (un médium rhythm and blues), You should have asked me (une rock n'roll dans le style de ceux de Ricky Nelson avec James Burton) et Best beneath the sun ( Une ballade rock and Jazzy dans l'esprit des plus grande du genre).

fronteva.jpgA l'issue de l'écoute de ce premier album on se demande comment une seule personne peut exceller à ce point dans la composition et l'interprétation de genres aussi variés mais toujours en restant Rock n'roll, en effet les 12 titres sont irréprochable, parfait et aurait pu devenir des tubes durant les fifties, chapeau bas.

En 2001 elle revient en studio toujours pour Tail records (dans la série Western tail) pour l'album The good life i have (Western tail 501) comme dans l'album précédent les 16 titres sont des compositions originales d'Eva tous dans un style country rock  absolument parfait qui fairait regrétter le fait qu'il n'y ai pas plus de suédois aux USA pour faire de la country. Les titres sont The Good life i have, High for the P.T, A reminder of you, Goodbye city, A world of our own, Our love is true (titre qui s'avère être un trés bon rock n'roll), A millionnaire of the simple things, The Chase, Grandaddyo', How Keith Calloway died (superbe ballade western), King for a day, Good times to come (hillbilly rock en duo avec Johan Blohm), Highway 65, Who put the good in goodbye (Medium Rockabilly dans le style de Johnny Horton), Big brother et First kiss (Ballade fabuleuse entre Teen rock fin fifties et country). Ici en plus de composer des titres ayant chacun une mélodie parfaite elle réussie à s'approprier un grand nombre de style de la country transcendant même un genre qui bien souvent se rapproche plus du pop rock ou la variété.eva-eastwood.jpgCet album est tellement réussi qu'on peut le conseillé à tout amateur de rock n'roll ou de musique même s'il n'est pas (un peu comme moi) particulièrement fan de country music.

En 2001 toujour elle enregistre un autre album sur Tail records Hot chicks & Coll Cats (TRCD 100) ce dernier est 100 % rock n'roll et contenant 16 compositions originales d'Eva, Diggin' the street (un rockabilly proche des Collin's Kids), 602 91 (rockabilly dans le style de Johnny Horton), Wendy's Wedding (médium rock style fin 1950's avec vocaux genre Jordanaires un pur classique), Dome like you dome (un black rock n'roll fabuleux), Mama ain't coming back (un médium rockabilly), That's mistake ( Beau rock fin fifties dans le style des meilleurs titres de Jo Ann Campbell ou Connie Francis),  Love my baby (médium rockabilly), One feet away (une ballade rock n'roll dans le style fin fifties), Buddy i got you (un rockabilly rapide dans le style de Wanda Jackson), Hot chics and cool cats (un rock n'roll proche du style de Janis Martin), Bumper to bumper (solide rockabilly), In trouble Deep (Teen Rock ), Hoppin' honey (médium rock fin fifties avec mélodie à la Bill Haley), Anywhere the wind blows (White rock dans le style de Sanford Clark), Everybody's gone & done it (un rockabilly sauvage) et I might be gone (une médium rock).

Aprés l'écouteeva-front.jpg de cet album on est encore surpris des talents de compositions d'Eva qui a su ici assimiler des styles trés différents qui font pourtant toute la variété de ce genre musicale tout en faisant un album vocalement et musicalement trés personnel.

En 2003 toujours pour Tail records sort l'album Roots Revival (TRCD 119) qui contient 16 compositions originales de rock n'roll  d'Eva qui contient des titres enregistré en 2002 et 2003, He's gonna be my boy (un rock n'roll rapide), You do (solide medium rock n'roll), Shake this shack, I got to know (un médium rockabilly), Go young man (un génial white rock rapide), Hep hep hep (solide medium rockabilly), Country lover on my stone (country rockabilly), D-Day saturday (medium rockabilly), Far from over you (rock n'roll au style fin fifties),  Open up (un rockin' blues), She never knew (blues), Little cupid (please) (rock dans le style de Janis Martin), Johnny my dear (magnifique teen doo wop), Shape up (solide rock n'roll), Someday (you'll see) (médium rock)et Good-looking teacher (un rockabilly rapide) . Encore un album époustouflant mais au style majoritairement rock n'roll plutôt que rockabilly.

En 2004 Eva sort toujours pour Tail records l'abum En ny stil i stan (TRCD 123), un albulm contenant 17 compositions originales d'Eva mais cette fois ci écrites et chantées en Suèdois et non en Anglais. Eva-Eastwood---The-Major-Ke.jpgOn pourait s'attendre à quelques choses d'étrange mais en fait cela passe trés trés bien, le style des titres est plus typée rock n'roll fin fifties et teen rock mettant en avant ses influences de Jo Ann Campbell ou Connie Francis dans ce que ses dernières ont fait de plus rock et c'est encore une fois une réussite à 100% les titres sont Vàrt liv i repris, Hopplöst fall (sonorités do wop), En sadan Romeo, Rockabilly Willy, Regn bara regn, En ny stil i stan, Metbäcken 51, Allting om kjell, Tack men nej, Farfars 50-tal, Inget bröllop i var, betala din râkning Bill, Nu reser jag, Johnny min vân, Minn kille liknar inte Elvis, Tânk vad han liknar dig et Inte jag som styr.

Cet album est original car il est sans doute le seul à compiler des titres originaux dans un style fin fifties comme pour les précédents encore un grand hommage au talent d'Eva Eastwood.

Par la suite Eva sort deux autres albums durant la decennie que  nous verrons dans un autre article.

 

 

 

 

 

 

 
Eva Eastwood - He's Gonna Be My Boy

Eva Eastwood - 602 91

Eva Eastwood - Buddy I Got You

Eva Eastwood - Shake This Shack

Eva Eastwood - Everybody´s Gone And Done It

Eva Eastwood - come on in

Eva Eastwood And The Major Keys - Everybody´s Gone And Done

Eva Eastwood - Rockabilly Willy

Eva Eastwood Allting Om Kjell

Eva Eastwood - Johnny My Dear
Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 23:54

Un low riders est un véhicule 0805 lrmp 01 z+1947 chevrolet fleetline+montagepersonnalisé qui à l'inverse d'un custom n'a subit que peu modification carrosserie (si ce n'est pour certaines Show cars des ouvertures hydrauliques en plusieurs parties des ouvrants), le lowrider est plutôt caractérisé par des accessoires étincelants en chromes ou dorés tel que des casquettes de pare brise, les indispensables jantes à rayons et le continental kit , il est aussi souvent couverts d'une peinture étincelante aux motifs quelques fois complexes mais toujours superbe, enfin n'oublions pas le plus de ces voitures c'est à dire leurs suspensions hydrauliques (activées par des verrins eux même fonctionnels grâce à des batteries placées dans le coffre) particulièrement puissantes qui permettent à la voiture de sauter litéralement sur ses roues (du Hopping qui est un sport pour les amateurs de Low Riders).

Les low riders font partie de la culture de la minaurité mexicaine des Etats Unis les Chicanos. La marque de prédilection des Low riders est Chevrolet avec un gout plutôt pronocé pour les modèles entre 1939 et 1965.

Voici quelques Chevrolet dont les années modèles se plaçant entre 1947 et 1959 et qui ont été mises en avant par la revue américaine spécialisée Low rider magazine.

0805 lrmp 04 z+1947 chevrolet fleetline+side view

Chevrolet Fleetline 1947

 

0804 lrmp 01 z+1948 chevrolet fleetline+front view

Chevrolet Fleetline 1948

0804 lrmp 03 z+1948 chevrolet fleetline+rear view

 

0206 01zoom+1950 chevrolet deluxe+front left view

Chevrolet Deluxe convertible 1950

0206 02zoom+1950 chevrolet deluxe+rear side view

 

0206 11zoom+1950 chevrolet deluxe+side view

 

post-16536-1103512933.jpg

Chevrolet ¨Pick Up 1950

 

0301 01zoom+1951 chevrolet fleetline+side view
Chevrolet 1951 Fleetline
0301 02zoom+1951 chevrolet fleetline+side view

On peut remarquer ici des feux arrière de Cadillac 1959 frenché à l'arrière (étonement un type de modification que l'on voit plutôt sur des customs)

0301 13zoom+1951 chevrolet fleetline+front end view

 

lrmp 0711 01 z+1951 chevrolet deluxe hardtop+cover shot

Chevrolet Deluxe 1951

lrmp 0711 02 z+1951 chevrolet deluxe hardtop+rear shot

 

0305 01z+1953 chevrolet pickup+front side view

Chevrolet 1953 Pick Up

0305 08z+1953 chevrolet pickup+rear end view

0305 15z+1953 chevrolet pickup+rear side view

 

0605 lrm 01 z+1954 chevrolet 3100 pickup truck+with melinda

Chevrolet Pick up 1954

0605 lrm 02 z+1954 chevrolet 3100 pickup truck+front view

 

0605 lrm 03 z+1954 chevrolet 3100 pickup truck+rear view

 

lrmp 0804 01 z+1956 chevrolet bel air convertible+front vie

Chevrolet Bel Air convertible 1956

lrmp 0804 02 z+1956 chevrolet bel air convertible+rear view

 

lrmp 0804 06 z+1956 chevrolet bel air convertible+model pos

 

0306 23z+1957 chevrolet bel air convertible+front left view

Chevrolet 1957 Bel Air Convertible

0306 03z+1957 chevrolet bel air convertible+rear right view

 

0306 22z+1957 chevrolet bel air convertible+front left view

 

0507 01z+1957 chevrolet bel air+side view

Chevrolet Bel Air 1957 convertible

0507 02z+1957 chevrolet bel air+rear view

 

0507 10z+1957 chevrolet bel air+front view

 

0710 lrmp 06 z+57 chevrolet bel air+sideview

Chevrolet 1957 Bel air Convertible

0710 lrmp 07 z+57 chevrolet bel air+rear view

 

0403 01z+1958 chevrolet impala+front left view

Chevrolet Impala 1958

0403 03z+1958 chevrolet impala+rear left view

 

0403 04z+1958 chevrolet impala+front left view

 

0403 06z+1958 chevrolet impala+side view

 

lrmp 0711 16 z+coverpage darkside territory+front end left

Chevrolet Impala 1958

lrmp 0711 17 z+coverpage darkside territory+rear

 

lrmp 0711 20 z+coverpage darkside territory+model on trunk2

 

0702 lrmp 01 z+1959 chevrolet impala+side view

Chevrolet Impala 1959

0702 lrmp 02 z+1959 chevrolet impala+with model

 

0702 lrmp 05 z+1959 chevrolet impala+rear up high

 

0702 lrmp 07 z+1959 chevrolet impala+model in front

 

0803 lrmp 02 z+1959 chevrolet impala+rear view

Chevrolet Impala 1959 avec un style de peinture typique des Low riders

0803 lrmp 03 z+1959 chevrolet impala+side view

 

lrmp 0802 02 z+1959 chevrolet impala+rear view

 

lrmp 0802 07 z+1959 chevrolet impala+front view

 

lrmp 0802 08 z+1959 chevrolet impala+with model in front

 

lrmp 0802 15 z+1959 chevrolet impala+front view front of mi

Le site de Low rider magazine:

http://www.lowridermagazine.com/index.html

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article