Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:08

Comme nous l'avons vu dans des articles DSC06008.jpgantérieurs les majors voyant l'engouement pour le rockabilly au milieu des 1950's cherche des nouveaux jeunes chanteurs friand de ce nouveau style, ou font enregistré à certaines vedettes country de leur catalogue quelques titres rockabilly. MGM ne déroge pas à cette règle et les deux lps MGM Rockabilly Collection vol 1(M.G.M. Super 2315 394) et MGM Rockabilly Collection Volume 2 (M.GM. Mid price 2354 147) qui sont édité au début des 1980's compilent quelques perles rockabilly du label enregistrées essentiellement en 1956 et 1957.

Le volume 1 permet de découvrir des "stars" du genre comme Andy Starr avec 8 véritables perles rockabilly à la fois rapide agressive et quelques fois hargneuses comme Rockin' Rollin' Stone, I want-a go south, She's a going Jessie, Old deacon Jones, Give me a woman, Round and round, no room for your kind et One more time , Starr discute la vedette avec Buck Griffin' est dans un premier temps un chanteur à succés de hillbilly qui en 1956 se tourne vers le rockabilly pour notre plus grand plaisir avec Sutterin' papa, Watchin' the 7.10 Roll by, Bow my back, Old Bee Tree, You'll never come back et Jessie Lee, nous trouvons deux titres de Marvin Rainwater (dont un article est consacré sur ce blog) avec le fabuleux Mr blues et My brand of blues, Cecil Campbell est un artiste de country and western qui réalise de trés bonnes faces de rockabilly comme Dixieland rock et Rock and roll fever auquel s'ajoute Carlon Robison un chanteur de hillbilly qui ici signe un solide rockabilly Rockin' and rollin' whith granmaw et Bob Gallion avec son classique rockDSC06007.jpg My square dancin' mama (She done learned to rock n'roll).

Ce volume est tellement réussi que l'on peut se demander si la magie va être aussi forte sur le volume 2 et bien oui!!!!

Il faut dire qu'ils n'y vont pas de main morte avec d'autres perles de Marvin Rainwater comme Gamblin' man, Hot 'n' cold, I dig you baby, She's gone, Dance me daddy et Why did you have to go leave me?, nous retrouvons aussi Bob Gallion avec Baby love me et Cecil Campbell avec The Rockin' guitar, nous trouvons également le titre le plus rockabilly  de Conway Twitty Long black train (dans le style des faces Sun d'Elvis Presley), cela complété par des titres à la fois rares et irréprochables comme Drive in movie et Latch on de Ron Hargrave, Country cattin' de Jimmy Swan, Travelin' blues boy de Gary williams, Midnight line de Bob Riley, Long gone lonesome blues (cover de Hank Williams) par Jimmie Newsome, Rootie tootie des Berry Kids et Rollin' the Boogie, enfin deux titres rockabilly de deux monuments de la musique country I ain't a studyin' you, baby de Don Gibson et Who shot Willie? de Arthur Smith (le céateur de l'instrumental Guitar boogie)

 

 

 

Andy Starr - I want a go south
.
Andy Starr - Rockin' rollin' stone
.
Buck Griffin - Jessie Lee

 

Conway Twitty - Long black train 

 

 

Marvin Rainwatter - Mr Blues 

 

Andy Starr - One more time 

 

Cecil Campbell - Rock and roll fever 

 


  BOB GALLION My Square Dancin' Mama (She's Done Learned to Rock and Roll)

 

 

Buck Griffin - Stutterin' Papa 

 

Ron Hargrave - Latch On 

 

Berry Kids - Rootie Tootie 

 

Dick Hyman - Rollin' the boogie

 

 

Bernie Early - Rock Doll 

Arthur Smith - Who shot Willie? 


 

 


Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 15:02

Litlle Darlin' est gladiolas.jpgaujourd'hui l'un des titres les plus célèbres du Doo wop au côté de Come Go with me des Del Vikings, Blue Moon des Marcels, Why do you fool fall in love de Frankie Lymon & Teenagers, Barbarra Ann des Regents, Book of love des Monotones etc... mais on le connait par la version du groupe canadien the Diamonds et moins par sa version originale chantée par The Gladiolas.  Le 78 tours (de la collection d'André Bette) est un pressage export pour la Belgique sur Moonglow d'un disque originale sortie aux USA sur Excello records (2101 A) en 1957 avec le titre Sweetheart please don't go en face B.

.Un peu d'histoire, les Gladiolas sont une formation originaire de Lancaster (Caroline du Sud) formé par Maurice Williams et qui s'appelle dans un premier temps The Royal Charms. Nous trouvons également dans le groupe willie Jones, Earl Gainey, William Massey et Norman Wade. Ils changent de nom lors de l'enregistrement de Little Darlin' (une composition du leader Maurice Williams) pour le label Excello. Le titre entre au top 50 jusqu'à atteindre laplace 11 des charts R & B par leurs auteurs, mais il atteind la seconde place du hit parade Pop par la cover des Diamonds. En 1959, ils changent de nom pour les Zodiacs.

 

  1278871.jpg

 

 


 

 

 

 

Voici les paroles du morceau:

 Eye, yi-eye-eye-eye
Yi-eye-eye-eye
Ya-ya-ya-ahh

Little darlin', oh, little darlin'
Oh-oh-oh where a-are you?
My love-a, I was wrong-a (la-la-la-la-la-la)
To-oo try to lo-ove two

A-hoopa, a-hoopa, hoopa
Kno-ow well-a that my love-a
(la-la-la-la-la-la)

Wa-as just fo-or you,
oh only-ee-ee-ee you


SPOKEN:
My darlin', I NEED you
(la-la-la-la-la-la)
to call my own and NEVER do wrong.
To
hold in mine your little hand
(la-la-la-la-la-la).
I'll know too soon that ALL is so grand.
Please,
hold my hand

My dear-a I-I was wrong-a
To-oo try to lo-ove two

A-hoopa, a-hoopa,hoopa
Know well that my love-a (la-la-la-la-la-la)
Wa-as just for you, oh only-ee-ee-ee you
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans 78 tours
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 07:45

Hasil Adkins est un artistehasil2.jpg hors norme, il puise son inspiration dans la country (Hank Williams est l'une de ses références artistique majeure) et le blues et ses réalisations sont une sorte de rock n'roll et rockabilly complètement déjanté, qui font de lui une référence pour certains artistes aussi différent que The Cramps, Mothorhead, Marilyn Manson et quasiment tout les groupes de garage et une grande partie des formations de Psychobilly. Il est né le 29 Avril 1937 prés de Madison (Virginie) ou il résidera tout au long de sa vie jusqu'à sa disparition le 26 Avril 2005.

Son style est particulièrement originale car il est un homme orchestre, il ne fait pas que joué de tout les instruments qu'il remixe ensuite comme Hank C Burnette ou Al robert Junior quoi qu'il possède son studio d'enregistrement personnel, mais il en joue en même temps de guitare, batterie et harmonica comme un homme orchestre (un One man band).

Au niveau su style la grande majorité de ses morceaux sont des rockabilly et des white rock joués comme des improvisations (à la manière de certains artistes de blues ou de jazz) mais avec en plus un côté délirant plein de cris, de hurlements et de bruits divers.

Il est plutôt créatif composant plus de 7000 chansons, aux textes souvent délirant presque dadaistes dont les sujets tournent autour du gore, des extraterrestres et des poulets. On lui doit quelques classiques comme She said (parlant de l'acte de pénétration sexuelle), Chicken walk (un titre afin de promouvoir une danse de son invention inspiré de la démarche du poulet), hasilhazeadkins.jpgThe Hunch (une autre danse tout aussi étrange) et No more hot dog (texte dans lequel il décapite sa fiancé pour l'empêcher de manger plus de hot dog).

La grande majorité de ses classiques date du début des 1960's et son premier disque (une démo) date de 1958, mais continu à enregistrer tout au long de sa vie sur des labels comme Star-light records, ARC records, Feasible records, Hub records, Roxie records, Avenue records, Jan records, Dee Jay Jamboree records et Norton records.

L'amateur de rock n'roll qui aime la qualité vocale d'Elvis Presley ou la technique du jeu de guitare de Cliff Gallup risque d'être un peu surpris avec Hasil Adkins, il sagit de rock n'roll vraiment décalé!!!

Pourtant son inspiration musicale il la puise chez des artistes comme Jimmy Rodgers (le country singer), The Carter Family et Fats Domino.

Je possède les 2 Lps plutôt décoiffant parus chez Dee Jay Jamboree le premier  Chicken Walk (DJ-LP 2043) contenant les titres Shake that thing, Ugly woman, let's slop tonight, Chicken walk, She's mine, Tell me baby, If you want to be my baby, Big fat mama, Get out of my car, Donnio boogie, Walk and talk with me, I need your haed, Roll roll train et I don't want nobody the way i want you, et le second Rock n'roll tonight (DJ-LP 2044) contenant les titres I could never be blue, I want some lovin', jenny lu, let me go, Rock the blues, I don't love you, Rock n'roll tonight, Shake with me, Miami kiss (ce titre est encore plus délirant que les autres et ce n'est pas peu dire), The hunch, Duncens, no more hot dogs, Truly ruly et Is that right.

J'ai complété ces lps par deux simples le Unreleased 1956 Rocker avec les titres She's mine / The chicken walk (Jan 45-030) et The One man band avec les titres She said / Truley ruley ( Dee Jay LC 8959)

 

DSC07464.jpg  DSC07463.jpg

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 


 


 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 22:59

Le lp  On the Air d'Eddie Cochran DSC04818.jpg(United Artists Records UAS 29380) nous permet d'entendre l'artiste lors de ses deux passages au show de la Télévision britannique  Boy meets girls du producteur Jack Good. Show dans lequel Eddie comme son ami Gene vincent sont les vedettes au côtés de chanteurs de rock anglais comme Joe Brown, Billy Fury et Marty Wilde, il ne faut pas oublié qu'ils sont en europe d'immense vedette en 1960 tandis qu'aux USA leur popularité à baiser le temps est au Teenage Idol et au twist.

Ces émissions seront enregistrées puis retransmisent en Janvier et Février 1960 (peu de temps avant la disparition d'Eddie Cochran). Ce disque est passionnant pour plusieurs raisons,il nous permet d'écouter Cochran en live (ce qui est inédit à la sortie du lp en 1972) et aussi de contenir un duo d'Eddie Cochran avec Gene Vincent sur le titre White Lightning (écrit par The Big Bopper et devenu un tube grâce à la version de George Jones). On trouve comme titre d'Eddie cochran en live  un medley de trois titres contenant Hallelujah, i love her so (cover de son idôle Ray Charles), C'mon everybody et Somethin' else, Twenty flight rock, un second medley avec Money honey (cover des Drifters titre qui ne sera jamais enregistré par Eddie en studio) et Have i told you lately that i love you, un troisième medley avec Summertime blues et Milk cow blues, I don't like you no more et Sweet little sixteen (cover de Chuck Berry titre qui ne sera jamais enregistré en studio par Eddie) et se termine par le duo avec Gene. le tout est enrcoupé de 3 bout d'interview de Marty Wilde.

La face deux nous permet entendre une interview d'Eddie Cochran le 1er Novembre 1957 à l'Hotel Albany de Denver entrecoupé de titres studios datant des fifties et produit par Jerry Capehart à l'époque comme Sittin' in the balcony, Teenage cutie, That's my desire et Hallelujah, i love her so mais surtout le titre Cotton Picker provenant du film Untamed Youth dans lequel Eddie tient un rôle et interprette le titre.

C'es tellement bon que cela ne peut que séduire, du fan à l'auditeur lambda.

57250_Boy02_1_122_1057lo.jpg

 

81314_Boy07_1_122_1121lo.jpg

Sur cette photo de gauche à droite: Billy Fury, Jess conrad, Gene Vincent, Joe Brown, Eddie cochran, Adam Faith et Marty Wilde.

 

10980_Eddie_15_122_796lo.jpg

 

 

Eddie Cochran - Cotton picker

Eddie Cochran - Hallelujah, I Love Her So "On the air

Eddie Cochran - White Lightning (with Gene Vincent)

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 18:32

Au milieu des années 1990'sDSC06982.jpg sort le 45 tours She's the girl / I'm on the prowl de Kid Rocker and the Phantom, sur le label Crazy Gator ( CGR45001) de Jerome Devaux (du fanzine Continental Restyling). Il s'agit de deux compositions white rock (du guitariste Mouse Zinn) au style efficace et au son sans fioritures,en résumé du rock à l'état pur, sans pour autant chercher à ressembler à un artiste plus ancien.

Le groupe se compose de Kid Rocker chant et guitare solo, Mouse Zinn guitare rythmique et coeurs (guitariste de Red Hot and Blue) , Mo Kabir contrebasse et Les curtis batterie.

En 1995 devant le succés du simple Crazy Gator sort un 25 cm 33 tour du groupe Ready to go (CGRLP001) contenant 9 titres du même style que le 45 tours mais en plus énergique encore dont une nouvelle version de She's the girl. Nous trouvons aussi les titres Ready to go (un véritable petit tube), Crazy joe, Crazy little baby (titre plus hillbilly rock), You know that i love you, Wach out!, If you tell me now, Everybody rock (un rockin' blues avec harmonica) et Once Bitten. On peut noter aussi des titres rockin' blues comme Everybody Rock.

Aprés deux tels disques on ne pDSC05215.jpgeut qu'attendre avec impatience le disque suivant sort sous la forme d'un album CD sur Vinyl Japan I'm on the Roll (JRCD22) en 1996.

En résumé je le trouve plutôt décevant, sans doute dans le but de varier de ses enregistrements précédents et de toucher un public plus large nous trouvons plusieurs styles du rockabilly (de grande qualité), du blues rock (assez maitrisé), du surf  et du garage. Mais étrangement à part pour les titres rockabilly les autres titres blues rock et garage ont du mal à sortir du lot donnant une impression de monotonie lorsque plusieurs titres de ces 2 styles sont enchainés sur le disque.

En détail nous trouvons les titres I'm on my own (un rockin' blues dans le style de groupe de Pub Rock comme Dr Feelgood), Little bugga Wugga (un hillbilly rock avec steel guitare), Do you like it? (un rock moderne rappelant les Inmates), Seduction ( un instrumental surf garage), It's too late now (un blues rock dans le style des Rolling Stones), Don't tell me (enfin un bon rockabilly rapide!!), Frank's place (un rock moderne dans le style de Dave Edmunds), Tall dark girl ( un rock  garage), The Rocker ( encore un blues rock dans le style de Dr Feelgood), Oooh..., suits you sir ( un instrument surf), I'm on the roll (un rock moderne quelconque dans le styleDSC05413.jpg des groupe de néo rockabilly les moins authentique), Hey there frenchie (un blues rock dans le style de Dr Feelgood), Do what i want, when i want (un white rock garage), Blues mama (un rockin' blues plus authentique), Gonna make me a star (un bon rockabilly), You're the one (un médium rockabilly  assez original qui est a mon avis le meilleur titre du disque avec des solos dans le style de Cliff Gallup), Time to say goodbye (un médium rockabilly), Rock n'roll ah-ah (un rock garage avec sonorités pub rock),  Bring her here to me (un Rockabilly avec influence Western swing). 

le myspace du groupe: http://www.myspace.com/kidrockeruk

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 17:41

Les Jitters est une formation américaine DSC05219.jpgde rockabilly avec chanteuse originaire de Lake forest (Californie) à ne pas confondre avec la formation de rockabilly anglaise homonyme. Elle se compose de Shannon Hill (chant et guitare rythmique), Eddie Hill (guitare solo), Jess Hernandez (Contrebasse) et Scott Simpson (Batterie). Ils autoproduisent en 1996 un Ep 45 titres Romance Racin' Rockin' (Jitterbop records) absolument fabuleux dont la première face reçoit deux rockabilly rapides composés par le contrebassiste Kiss me daddy et Risk it all et la seconde face deux compositions de la chanteuse et du guitariste tout aussi bonnes. En 1997, le label allemand Bear Family séduit par ce Ep produit un 25 cm 33 tours du même nom Romance Racin' Rockin' reprenant le design du ep (Bear Family records LC 5193 - BCD 10003)  et les 4 titres de ce dernier mais avec 4 nouvelles compositions toujours aussi réussies:  Hillbilly baby, In the Doghouse, Rattlesnake kiss et You're gonna pay.

Le style du groupe est du rockabilly bien énergique et plutôt authentique avec une production contemporaine, les mélodies sont originales, personnelles et ne ressemblent à aucun titres 1950's,  certains titres son même un peu influencé par le néo rockabilly. La grande question que je me pose pourquoi seulement 8 titres!!!

 

DSC05404.jpg

La pochette du Ep quasi identique (si ce n'est la couleur au 25 cm Bear Family)

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 23:30

C'est en 1993 DSC06177.jpgque se forme the Texabilly Rockers, un trio de Rockabilly authentique Portugais (Lisbonne)  avec Wildcat Shaker (chant et contrebasse), Sonny Boy (Guitare) et Rui Tex Gomez (batterie).

Ils enregistrent 5 cd's et 1 25 cm 33 tours et participe à des festivals comme Hemsby (Grande Bretagne), Screamin' Summer (Espagne), Walldorf Weekender (Allemagne), Rockin' Race (Espagne), All Aboard (Pologne), Summer Jamboree (Italie), High Rockabilly (Espagne), Rockin' around Turnbout (Belgique), Bedrock Weekender (Danemark), Good rockin' tonight (France), Hot Rock Riot (Suède), Bedrock Weekend (Danemark) et The Ace Cafe even (Grande Bretagne)
Je possède leur 25 cm There's gonna be a ball with enregistré en 2000 sur Part records (Part-lp 338.002) contenant des covers au son incroyablement  authentique, avec un style dépouillé et maitrisé dont la voix du chanteur semble sortir d'un studio du sud des USA  au milieu des 1950's.

Nous trouvons 10 covers There's gonna be a ball (de Rudy Grayzell), Jump from six to six (de Al Barkle), When i found you (de Jerry Reed), Hold me baby (de Sonny Fisher), In the mood (le fameux instrumental swing de Glenn Miller), Draggin' (de Curtis Gordon), Who was that cat? (des Go cat go), 56 days, Snake dance boogie (de Roy Hogsed) et Mr Whizz (de Jerry Reed).

Le disque est nerveux rapides et plein de rythmes, le  groupe fait du rockabilly primitif mais avec un style bien à lui qui lui permet de s'approprier les titres.

 

 


Texabilly Rockers - THERE ' S GONNA BE A BALL

 

 

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 10:24

Lorsqu'on est français difficile DSC06438.jpgde passer à côté de ce personnage de la culture populaire, à tel point que je ne suis pas sur que les jeunes générations réalise son importance dans la naissance du rock en France. Evidemment comme pour d'autres chanteurs comme Cliff Richard par exemple je ne m'interresserai qu'à ses faces du début des 1960's, pèriode durant laquelle il enregistre du rock n'roll Jean Philippe Smet est né le 15 Juin 1943 à la cité Malherbe (Paris). A 11 ans il est confronté à la scène grâce au duos des "Hallidays" composé de ses cousines (fille de la tante qui l'élève) et du mari de l'une d'entre elle du nom de scène de Lee Halliday. On peut noter en 1955 son apparition dans le film  de Georges Clouzot Les Diaboliques.  Lee Halliday sera le père spirituel du jeune Jean Philippe, ce dernier qui habite le quartier de la trinité prend des cours de chant et d'art dramatique. Il a une révélation lorsqu'il voit Elvis Presley dans le film Loving you (Amour frénétique en français).

Il se met à fréquenter le Golf Drouot (lieu mytique des débuts du rock en France) , ou il fait des covers de titres américains. Il passe pendant 1 an au Dancing du moulin rouge accompagné de Philippe Duval à la guitare.

Le 30 décembre 1959, il participe à l'émission radio Paris Cocktailet le 18 Avril 1960 passe à la télévision parrainé pâr Line Renaud. Il y interprette un titre de son premier disque chez Vogue Laisse les filles.DSC06349.jpg Sa popularité commence alors à monter et c'est avec son second 45 tours et du titre Souvenirs, souvenirsqu'il devient une immense vedette. Il sera rappidement l'"idole des jeunes" (titre emprunté à un autre de ses tubes qui est l'adaptation française d'un succés américain de Ricky Nelson Teenage Idol) de la pèriode rock puis yéyé. Ensuite Halliday suit l'évolution du rock, faisant de la soul, du hippie, de la pop et du spsychédélique on peut noter qu'en 1966 il découvre Jimmy hendrix qui l'accompagne dans ses tournées, et le groupe Ange qu'il lance avec sa tournée Johnny Circusde 1972. Jimmy Page (guitariste de led Zeppelin joue sur 2 de ses albums de la fin des sixties). Je ne m'éttend pas sur le reste de sa carrière, d'autres sites et blogs spécialisé le feront bien mieux que moi n'ayant pas trop d'affinité avec d'autres styles musicaux que le rock n'roll.

Au niveau des disques je possède des compilations de ses titres du début des 1960's le double album Double disque d'Or de Johnny Hallyday (Vogue VG 304) compile des faces de 1960 comme Je cherche une fille, Pourquoi cet amour, Laisse les filles, J'suis mordu (cover d'Elvis Presley), Le petit clown de mon coeur(cover des Everly Brothers) , Oh oh baby, T'aimer follement(cover d'Elvis Presley), J'étais fou et Ce serait bien et de 1961 Nous les gars nous les filles, Ce n'est pas méchant, Ton fétiche d'amour, Depuis que ma mome, A new Orleans (cover de Gary Us Bonds), Mon vieux copain, Tu m'plais, 24 000 baisers (cover d'Adriano Celentano) et Mon septième ciel. DSC06351.jpgL'écoute de ces faces studios sont étonnante car quelques fois réellement sauvage ce qui explique pourquoi certains artistes de punk et de garage français se réclament d'Halliday (comme Didier Wampas par exemple qui le place par provocation dans la même veine que les Cramps), mais je trouve personnellement que Halliday à une voix et un style plus adapté à l'interprétation des titres rapides que des titres plus médiums. Evidemment la face A composée de 6 titres lives enregistrés en 1961 au Palais des Sports,  sont évidemment assez explosifs comme Souvenirs souvenirs, Kili watch, Oui mon cher(cover de Billy Crash craddock), Oui j'ai, Bien trop timide et Tutti Frutti(cover de Little Richard).

Des titres comme Laisse les filles ou Depuis qu'ma momepar exemple sont de véritables classiques du rock n'roll.

Je possède ce double album dans une autre édition Les 24 premiers succés de Johnny Halliday (Vogue SLVLX. 555).

J'ai complété ce double album par un autre consacré à des lives à l'Olympia le premier disque consacré à l'Olympia 1962 avec Laissez nous twistez(cover de chubby Checker), Elle est terrible(cover d'Eddie cochran), L'idole des jeunes(cover de Ricky Nelson), C'est une fille comme toi, Dans un jardin d'amour(cover de Gene Pitney), Serre la main d'un fou(cover Cody Breman & the Tempatations), Pas cette chanson(cover de Ben E King), Retiens la nuit(titre écrit par Aznavour et appartenant à la bande du film Les Parisiennes), La bagarre(cover d'Elvis Presley), C'est le mashed potatoes(cover de Bobby day), Comme l'été dernier(cover de Chubby Checker), Viens danser le twist(cover de Chubby Checker), Tout bas, tout bas, tout bas(cover de Cliff Richard) et C'est tellement bon(cover de Ray Charles). DSC06350.jpgQuoique assez réussi on entend déjas que les temps ont changé et l'accompagnement plus minimaliste et plus rock des enregistrements précédents c'est étoffé. Le disque 2 est de son côté est consacré au live à l'Olympia de 1964 il est assez rock mais évidemment le disque sonne assez sixties on y trouve les titres Oh cette nuit(cover d'Elvis Presley), Les guitares jouent(cover de Al Casey), Quand je l'ai vue devant moi(cover des Beatles), Je t'écris souvent, J'abandonne mes amours(cover de dusty Springfield), Rien que huit jours(cover de chuck Berry), Tu n'as rien de tout ça(cover d'Elvis Presley), Non, non, non, non je ne veux plus te blesser(cover de James Brown), Excuse moi partenaire(cover de Johnny Guitar Watson), Memphis(cover de Chuck Berry), Pour moi la vie va commencer (écrit par Jean Jacques Debout pour le film D'ou viens-tu Johnny), Ma guitare, Do dou ron ron (cover des Chrystals), Shout(cover des Isley Brothers).

Au niveau des enregistrements studios postèrieurs à 1962 j'ai le double lp Super Hits Le penitencier- Philips (6680 261) qui contient en fait certains des titres les plus connus des débuts du chanteur mais ici une bonne partie des titres ne sont plus vraiment du rock n'roll. Au niveau des rocks mais avec un son trés sixties je citerais Le Pennitencier(cover des Animals), Rock n'roll musique(cover de Chuck Berry), Les monts prés du ciel(cover de Harold Dorman),  Reviens donc chez nous(cover de Sam Cooke), Quand je l'ai vu devant moi(cover des Beatles), Pour moi la vie va commencer, Susie-Lou (cover de Dale Hawkins), Excuse moi partenaire(cover de Johnny Guitar Watson), Les mauvais garçons (qui est un morceaux assez réussi), O Carole(cover de Chuck Berry plutôt repris dans le style des Rolling Stones), Ma guitare, Plus je te regarde(cover de Tommy Tucker) et Lucille(cover de Little Richard).

Je pense que les inconditionnels du chanteur restent sur leur faim, mais mon sujet  sur ce blog est le rock n'roll sous sa forme originelle est Johnny Halliday enregistre du pur rock n'roll jusqu'en 1962 (ce que Johnny dit lui même à juste titre dans certaines interwiews).

 

Johnny Hallyday - Une Boum Chez John

 

Johnny Hallyday Laisse Les filles 1960

 

Johnny hallyday -Oui j'ai 1960

 

 
Johnny Halliday - Oh oh baby 1961

 

Johnny Hallyday - Depuis que ma mome est partie

 

Johnny hallyday - J'suis Mordu ( live à Juan-les-pins 1961 )

 

Johnny halliday - Souvenirs souvenirs

 

Johnny Halliday - Souvenirs souvenirs (TV show 1961)

 

Johnny halliday TV show 1961 - Kili Watch 

 

Johnny Halliday - Mashed potatoes

 

 
Johnny Halliday - Le petit clown de ton coeur

 

Johnny hallyday - Tutti Frutti (live 1961)

 

 

Johnny halliday - Elle est terrible (cover Somethin' else d'Eddie Cochran)

 

Johnny Halliday - retiens la nuit (du film les Parisiennes) avec Catherine Deneuve

 

  Johnny Hallyday Olympia 62

 

Johnny hallyday -danser le twist 1961

 

Découvrez la playlist johnny hallyday avec Johnny Hallyday
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans French rock twist
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 18:28

En 1980, sort l'album lp Frogabilly DSC07434.jpgsur Underdog distribution carrere (CA 651) qui est à mon goût le meilleur album du groupe allant du rockabilly au rock n'roll avec des titres touq trés bons et entrainants.Ce lp varié est composé que de compositions de Jean Marc Tomi et Gérard Toubeau (Guitariste et batteur) sauf  Panhandle rag (un western swing de Leon Mc Auliffe) et Jumpin' at closin' time (de Marc A .Roche) nous trouvons aussi Rock n'roll feeling, Dig that crazy beat, Boogie baby, Today's the day, Good rockin' mama, Real wild one, Gunfight bop, Rockin the swamp, Cadillac girl, Hey mr. Perkins et Back to dixieland.

En 1981, ils font la première partie des Stray Cats à l'Olympia.

En 1982, les Rockin' rebels change de style et Gérard Toubeau devient que chanteur et J-J "Bad Boy" Bonnet devient batteur. Ici plus de rockabilly mais du jump rock et doo wop fifties en français, le style est maitrisé et trés original pour l'époque, le look du groupe est maintenant fifties équivalent à celui des Cats (les nouveaux fans de rock n'roll français amoureux des années 1950 américaine avec du Rhythm & Blues des 1940's et moins du rockabilly anglais des 1970's). l'album 1,2,3... Jump! sort sur Underdog (CA 671) avec les titres Loli-lola, Hey! jump le blues, Hoodoo, bleu comme jean, A kiss from new -Orleans, Gallupin', Hey bon temps, cinq chats de gouttière, Bim bam! Ring-a-levio, Preacher ring the bell!, Dansez dansez et Bop, jump and run.

En 1983 ils rencontre l'ancien membre des Chaussettes Noires qui produit une version française du doo wop fifties She's the Most des Five Keys (que les rockin' rebels chantentDSC07435.jpg en anglais sur scène)sous le nom Branche le poste simple 45 tours qui sortira sur CBS, mais n'obtiendra pas le succès escompté. Je possède 3 simple 45 tours de cette pèriode avec le 45 tours Unerdog (ca 171) de 1982 Rock n'roll mops (cover de Henry Cording Salvador écrit par Boris Vian) et Rock sur les docks qui semble être le premier disque du tournant stylistique du groupe, le fameux simple 45 tours Branche le post / Bim bam (plus doo wop) (EPIC et EPC A4162) de 1984 et le probablement dernier avant la séparation du groupe La boxe ou la musique et Dactylo rock (cover du succés des Chaussettes Noires) qui est à mon goût plus interressant que les deux précédents car plus original.

Je me suis aussi procurer le cd L'intégrale en français 1979-1985 (PSDMUSIC 003 qui contient la totalité de leurs simples en français) avec les titres Branche le poste, Bim bam, Rien a déclarer, Dansez dansez, Hey bon temps, Dactylo rock, Loli lola, Quand tu descends dans la rue, Rock sur les docks, Sénorita danse, Hy jump le blues, Viens danser sur les toits (inédit), Rock n'roll mops, voleur d'ammour, Ma sorcière vaudou, Bleu comme jean, La boxe ou la musique, Cinq chats de gouttière et Hey Mr. Presley (inédit).

 

Sans-titre-54.jpg

 

DSC06942.jpg DSC06943.jpg 
 DSC06941.jpg  

 

 

Rockin' Rebels - Boogie baby

 

Rockin Rebel's Quand tu descend dans la rue
.
Rockin' Rebel's - Senoria danse
Repost 0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 17:42

LesRockin' Rebels est une desDSC06940.jpg premières formations de rockabilly française, qui se forme en 1977 avec Gérard Toubeau (alias Tony Marlow) à la batterie qui a joué avec Victor Leed, se joint à lui Eric Rice au chant, Jean Mac Tomi à la guitare et Nono à la basse.  Marc Zermatti de la boutique Open market aime les maquettes du groupe qui lui son proposé et publie un simple 45 t sur son label Skydog  (SGRB 16) Western /Ravin sound un trés bon simple dans le style Rockabilly Teddy boy trés populaire à l'époque. Le succès est immédiat et le disque reçoit de bo,nnes critiques , ils passent au Gibus puis font de nombreuses tournées. Mais le chanteur les quitte, ils continuent sans lui et ajoute le pianiste Ramon Rocces au groupe. 

En 1979 sort le lp Rockin Rebels sur Skydog avec distribution CBS ce qui donne une idée de la popularité du groupe (CBS83930) il contient de trés bonnes compositions rockabilly de  pêchu comme il faut comme avec Dynamite (composé par Toubeau le batteur ) et Train hit the tracks, My girl Janis (en hommage à Janis Martin), Hot jive, Rebel's special, Wild red boogie, Leopard skin jacket et Hound bush tous composés par Tomi le guitariste associé à des covers de One hand loose (rockabilly 1950's de Charlie Feathers) , Leapin' guitar (instrumental white rock des Chapparals), Put cat clothes on (cover de Carl Perkins) et Gonna rock tonight (cover de Roy Loney), ce disque à encore une importante influence stylistique des groupe de rockabilly britannique de l'époque.

Dans les années 1980's changement de style.

DSC07433


Rockin Rebels - Ravin' sound

 

 



Repost 0