Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 13:36

Rick Erickson's est le patron de l'atelier de customisation ERK (Extreme Kustoms- Wildomar Sud de la Californie) ils se spécialise dans la modification de Mercury 1949- 51 équipé de suspensions air rides et de chassis fabriqués sur mesure, il reçoit le surnom de Sultan of Sled. Je ne vous présente pas une Mercury mais un Pick up Ford de 1953 "the Golden Charriot"

fordcustompickupgold7.jpg

La carrosserie a subit un trés grand nombre de modification dont  un top chop et un déchroming et les suspensions classiques sont remplacées par des Air rides.

 

fordcustompickupgold3.jpg

Si on remarque, la benne arrière reçoit des ailerons inclinés, les ailes arrières des fender skirts recouvrant toute la roue arrière et agrémentées de deux prises d'airs coniques.

 

fordcustompickupgold1.jpg

La face avant est entièrement revue avec l'intègration oblique de feux de Chrysler 300 scandant une calandre faite de petits chromes rectangulaire de Buick 59. Le capot reçoit deux prises d'air de chaque côté et au centre un pinstripping. et un pare choc avant réalisé probablement à partir d'un pare choc arrière d'Imperial 1958.

 

fordcustompickupgold4.jpg

La face arrière tout aussi radicale est moulé d'un bloc unique avec l'ajout d'une moulure centrale et d'une calandre ornée d'une grille chromée à la place de la porte de benne surplombant des pare chocs arrières réalisés à partir de pare chocs avant de Cadillac 1956 scandant une moulure de plaque d'immatriculation.

 

fordcustompickupgold6.jpg

La peinture est un magnifique metalflake or avec des rehauts plus vert entourés formant du panneling et des flammes le tout entouré d'un liseret blancs. Nous trouvons

 

fordcustompickupgold2.jpg

L'intèrieur est peint en orange pailleté allant vers du doré vert, on peut noter l'inclusion sur les parroies de photos de customs vintages et un volant d'Impala 1959.

 

1009cct_18_o-george_barris_cruisin_back_to_50s_culver_city_.jpg

Les marche-pieds sont modifiés afin d'intégrer des lake pipes sortant du bas des ailes, les pare chocs sont eux aussi personnalisé à partir d'enjoliveurs de Ford Fairlane 1956 avec en leurs centre une pointes chromée.

 

De nombreuses photos sont emprunté au blog:

http://special.blog.hu/2012/01/23/chevrolet_golden_custom_pick_up

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:07

Juvenile Delinquents folder.JPGest une série de 10 compilations réalisé par le label Luxel en 2008. Chaque volume contient une moyenne de 30 titres tous sont du white rock ou du rockabilly et de préférence de tempo rapide voir sauvage. Ce qui est amusant c'est la présence sur chaque volume de titres d'artistes trés connus au côté d'autres plus obscures, mais sans vraiment de thématique précise sur chaque volume. Mais évidemment ce qui est le plus singulier est le concept esthétique des pochettes qui utilise de véritables photos de police des années 1950's de délinquent juvéniles.

Sur le volume 1 nous trouvons: Ronnie Allen - Juvenile Delinquent (un classique du white rock de circonstance!!), Ed Bruce - Sweet Woman (un rockab incontournable de chez Sun), Bobby Martin - There Ain't No Nothin' Tonight, Benny Joy - Wild, Wild Lover (un des r=artistes les plus sauvages du white rock avec un titre moins connu), Marv Benton - Worryin' Kind (une cover de Tommy Sands),  George Darro - Southern Twist, Al Ferrier - Honey Baby (une légende du rockabilly de louisiane),  Simon Scott - Move It (cover de Cliff Richard),  Elvis Presley - C'mon Everybody (le king avec un titre sixties n'ayant rien n'a voir avec le classique d'Eddie Cochran), Slim Dortch - Big Boy Rock,Gene Brown - Big Door, Dennis Herrold - Hip Hip Baby,  Lew Pryme - Tallahassie Lassie (cover du rock de Freddie Cannon), Don Ellis - Blue Fire, Steve Kingsmill - Well Come On,  Ralph - I've Got It, Gray Montgomery - Right Now, Jimmy Wages - folder-copie-1.JPGMiss Pearl (un autre classique du rockab sun records), Turner Moore - I'll Be Leavin' You,  Bob Luman - This Is The Night (le titre qu'interprette Bob dans le film Carnival Rock de 1957), Curtis Long - Koosie Coo, Jack Earls - Take Me To That Place (une légende de Sun records),  Bobby Fuller - Think It Over (le créateur de I fought the law dans une cover de son idole Buddy Holly), Joe South - I'm Snowed (face rare de cette future vedette country),  Deran Richie - Girl And A Hot Rod, Rich Roman - T.T.B., Bracey Everett - Lover's Curse,  Dick Dale - Jessie Pearl, Buddy Holly - Good Rockin' Tonight (Buddy dans une version rare de Roy Brown inspiré par la cover d'Elvis),  Tony Casanova - Showdown.

Sur le volume 2 nous trouvons: Sonny West - Rockola Ruby (un classique du white rock sauvage),  Bill Swing - Messed Up,  J.R. White & The Starbrites - Rock 'N' Roll twist, Bill Watkins - Big Guitar (légende du rockab), Eddie Cochran - Don't Bye Bye Baby Me (dans un titre rare), Spades - When I Get To Goin',Bob Edwards - What'll I Do, Los Locos Del Ritmo - Polvora (du rock 'n' roll en espagnol), Carl Perkins - Her Love Rubbed Off (le créateur de Blue suede shoes dans un autre de ses chef d'oeuvres), Lynn Pratt - They're Learning, Conway Twitty - Long Black Train (le fameux rockabilly de Conway trés proche de lonesome train de johnny Burnette & Rock 'n' roll trio), Robert Fort - So Good, Joe Poovey - Silence Baby (son génial médium rock),Hoyt Johnson - Standing In Your Window, Allen Page - Dateless Night, Rhythm Rockers - Thinking About You, folder-copie-2.JPGRed Sovine - Juke Joint Johnny (un trés bon rockab par une star country), Floyd Dakil Four - Kitty Kitty, Darrell Rhodes - Lou Lou, Wayne Williams - Red Hot Mama, Bill Davenport - Rock & Roll With Mom & Dad, Johnny Hallyday - Garden Of Love (eh oui le Johnny français dans un titre en anglais de 1962), Sonny Wilson - I' Ain't Givin Up Nothin', George Fleming - I'm Gonna Tell, Henry Levoy - Baggie Maggie, Reggie Perkins - High School Caesar, Big Bob - Your Line Was Busy, Shutdowns - Four In The Floor, Relyea's - Country Boy, Johnny Reed - Lost Love Blues.

Voilà avec ces deux volumes détaillés un avant goût de la série, une ambiance stylistique et musicale assez particulière qui raviera les amateurs de rock 'n'roll qui ne fait pas dans la dentelle.

Rapidement sur le volume 3 nous trouvons entre autres les Teen Kings (Roy Orbison chez Sun) avec A cat called Domino (le morceau Domino!!), Johnny Burnette avec Wampus Cat (un titre Rockab sans R 'n' r trio), Sanford Clark avec son white rock medium Modern Romance, Bobby Lee Trammell avec son boogie rock Shirley Lee, Rusty York (l'auteur de Sugaree) avec la cover de little Richard The girl can't help it, Charlie Feathers avec Rain, Al Ferrier avec What is thing called love ....

Sur le volume 4 nous trouvons entre autres le rockabilly classique et medium Eager Boy par the Lonesome Drifter, Jungle Rock par folder-copie-3.JPGHank Mizell, le rocker anglais Billy Fury avec Gonna type a letter, Hasil Adkins avec Truly ruly, Marvin Rainwater avec Mr Blues, Luke Mc Daniel (de chez Sun) avec Huh babe, Clyde Stacy (une légende du white rock) avec I'll be rockin', Billy Lee Riley (toujours Sun) avec Rock with me baby, Bob Luman avec le rare Buttercup, Jack Scott avec Stick around baby, Jackie Dee avec Buddy (un classique du rockab féminin sur Imperial records et premier titre de la chanteuse Pop Jackie De Shannon), Jesse Hector (un rocker anglais) avec Fast train to Memphis et Johnny Carroll avec Rockin' Maybelle (de la BO du film Rock baby rock it)....

Sur le volume 5 nous trouvons entre autres Peanut Wilson avec la cover des Bell Notes I've had it, Johnny Horton avec son medium rockab Lovers Rock, Ronnie Self avec une version live de son explosif Bop a lena, Tommy Roe (une teenage idol) avec Caveman, Dorsey Burnette ( le frère de Johnny avec une face sans le R 'n' r trio) avec Let's fall in love, Harold Jenkins (alias Conway Twitty) avec la cover du Rockhouse de Roy Orbison, Fabian (une autre Teenage idol) avec Got the feeling, Vince Everett un des chanteur les plus connu dans la lignée d'Elvis avec Don't go et le Rockabilly singer des 1970's Billy Zoom avec Bad boy (cover de Marty Wilde)...

Sur le volume 6 nous trouvons entre autres beaucoup de rockabilly singers de chez Sun comme Johnny Cash avec Big River,  Hayden Thompson avec une version alternative de folder-copie-4.JPGBlues blues blues, Tommy Blake avec aussi une version alt de Shake around, Ray Harris avec Where'd you stay last night, Dick Penner avec Move baby move, mais aussi d'autres artistes comme Al Ferrier avec No baby, Jack Scott avec le medium Midgie, Benny Joy avec I'm gonna move, David Houston ave One and only (de Eddie Fontaine) en live, le groupe sauvage indonesien the Tielman Brothers avec Record hop, Johnny Burnette avec Crazy Legs,  Buddy Holly avec Baby won't you come out tonight et le sauvage Love me de The Phantom....

Sur le volume 7 nous trouvons entre autres Jackie Lee Cochran avec le rare Bop town, Sonny West avec Sweet rockin' baby, Jimmy Wages (écurie Sun) avec Take me (Garden of evil), Bobby Fuller avec Rockhouse (de Roy Orbison), Hasil Adkins avec Jenny Lou, Jerry Reed (le chanteur de country de chez Capitol) avec une de ses faces rock You make it, they take it et le rocker anglais  Marty Wilde avec Jezebel (rendu célèbre par  Gene Vincent)....

Sur le volume 8 nous trouvons entre autres Charlie Feathers avec une version alt de One and loose, Bob luman avec Boston rocker, Jape Richardson (alias The Big Bopper) avec Crazy blues, Lou Josie avec son classique Vacation over,  Johnny Dollar avec Lovin' up a storm, Gene Summer avec son décapant Alabama shake, Elvis Presley avec Baby let's play house, Bil Allen avec son génial folder-copie-5.JPGPlease give me Something (Imperial) et Billy Zoom avec Say when...

Sur le volume 9 nous trouvons entre autres The Rhythm Rockets avec le sauvage The slide, Kenny Parchman (Sun records) avec Treat me right, Paul Peek (des Blue Caps de Gene Vincent) avec son trés bon rock en solo The Rock around, Al Ferrier avec My baby done gone away, Jett Powers (Futur chanteur Pop PJ Proby) avec son white rock explosif Go girl go, Johnny Burnette and Rock 'n' roll trio avec le génial et classique The train kept a rollin', Buddy Holly avec son splendide Rockin' around with olee vee, Elvis Presley avec Put a blame on me, Jodie Reynolds (créateur de Endless sleep) avec The Fire of love et Johnny Jano avec Oh baby...

Et pour terminer sur le volume 10 nous trouvons entre autres Elvis Presley avec Ain't that loving you baby, the Jiants qui reprennent Tornado de Dale Hawkins, Narvel Felts (Sun) avec Go go go ("Down the line" de Roy Orbison), Glenn Honeycutt avec Rock all night, Johnny Carroll avec Sugar baby (toujours du film Rock baby rock it), Sonny Fisher avec Sneacky pete, Harold Jenkins avec Give me some love en version alt, Glen Glenn avec Blue jeans and Boy shirt, l'incontournable classique de Johnny Powers Long blond hair, Bob Luman avec Guitar Picker, Jimmy Carroll avec son classique Big green car, Buddy Holly avec Dont come back knockin', le rocker anglaisfolder-copie-6.JPG Cliff Richard avec Move it!, Ray Harris (Sun) avec Come on little mama, Larry and the headliners avec la cover du Lotta lovin' de Gene Vincent et Jack Scott avec Go wild little Sadie...

Pour conclure, je n'ai évidement pas cité tout les titres des 8 autres albums, mais c'est une série contenant au total 300 titres mixant avec habileté les artistes connus avec des titres moins connus ou des prises alternatives de leurs classiques à des artistes moins connus mais avec des titres devenu classiques et avec des artistes carrément peu connu. Le résultat est là et plutôt convainquant.

folder-copie-7.JPG

 

 

 

folder-copie-8.JPGfolder-copie-9.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 10:10

Rhino records lf oocest un des labels américains les plus dynamique dans la réédition d'enregistrements des années 1950's et 1960's, et durant les 1990's et 2000's réalise des coffrets sur le Doo wop, le Rockabilly et le Rock 'n' roll. Loud, Fast & Out of Control est un coffret qui sort en 1999, il est composé de 4 cd avec des jaquettes particulièrement réussi utilisant des couvertures de livres et de films sur la délinquance juvéniles, et agrémenté d'un trés beau petit livret détaillant chaque titre contenu dans les cds.

Le but de ces 4 albums est de compiler quelques des classiques du rock 'n'roll des fifties ayant un côté sauvage. On trouve de trés nombreux classiques du rock blancs comme C' mon Everybody, Summertime blues  et Somethin' else d'Eddie Cochran, B-I-Bickey-Bi, Bo-bo-go, Race with the Devil, Jump Giggle ans Shouts  et Be bop a lula de Gene Vincent & the Blue Caps,  Jailhouse Rock et My baby left me d'Elvis Presley, Brown-Eyed handsome man, Oh, boy! et Rave On de Buddy Holly, Whole Lotta Shakin' Goin' On, Great balls of fire et Breathless de Jerry Lee Lewis, Sea cruise de Frankie Ford, Believe what you say de Ricky Nelson, Leroy de Jack scott, Black Slacks des Sparkletones, Woo_Hoo des Rock-a-teens, Chantilly Lace de Big Bopper et Forty days de Ronnie Hawkins.

Se rajoute des titres classiques du Rockabilly comme The train kept-a-rollin, Rock billy boogie et Honey hush  de Johnny Burnette and the Rock 'n' roll trio, Blue Suede shoes, Honey don't et Put cat clothes on de Carl Perkins, OOby dooby et Go! go! go! de Roy Orbison, Flyin' Saucers Rock 'n' roll et Red hot de Billy Lee Riley, Ubangui stomp de Warren Smith et  Mercy des Colins Kids auquel se rajoute des titres tout aussi classiques mais d'artistes moins connu du grand public comme Love me de The Phantom, Sunglasses after dark de Dwight Pullen, Duck tail de Joe Clay, Rockin' Bones et Action Packed de Ronnie Dawson, School of rock 'n' roll de Gene Summers, Rockin' in the Graveyard de Jackie Morningstar et Henrietta de Jimmy Dee.

Les rockeuses sont aussi présentes avec Let's have a party et Fujiyama mama de Wanda Jackson, My boy Elvis de Janis Martin et Voodoo voodoo 1337405284_disc-3.jpgde la chanteuse noire Lavern Baker, les rockers mexicains avec C'mon let's go et La Bamba de Ritchie Valens et The hippy hippy shake de Chan Romero, des rocks instrumentaux comme Tequila des Champs, Harlem Nocturne des Viscounts, Raw-hide et Rumble de Link Wray, Hand Clappin' de Red Prysock et Rebel Rouser de Duane Eddy, et du Jump rock avec Crazy man, crazy, See you later alligator et Rock around the clock de Bill Haley and the comets et Jump, jive an' wail de Louis Prima et deux énormes chef d'oeuvre du rock n' roll anglais Brand new cadillac de Vince Taylor & the Play boys et Shakin' all over de Johnny Kidd & the Pirates.

Tout aussi nombreux les artistes noirs complètent les albums avec Good golley miss molly, Tutti-frutti et The girl can't help it de Little Richard, Johnny be good, Roll over beetoven et Maybellene de Chuck Berry, My blue Heaven, I'm ready et Whole lotta loving de Fats Domino, Slow down et Bony Moronie de Larry Williams, Who do you love? et Hey Bo Diddley de Bo Diddley, Flip flop and fly et Shake, rattle and roll de Joe Turner, Stagger Lee de Lloyd Price, Charlie Brown et That is rock 'n' roll des Coasters, Finger poppin' time, Crazy country hop et Wille and the hand jive de Johnnie Otis (un artiste grec), Little Demon et Frenzy de Screamin' Jay Hawkins, Little bitty pretty one de Thurston Harris, I'm shakin de Little Willie John et le premier titre de rock 'n' roll de l'histoire Rocket 88 de Jackie Brenston.  1337405308 disc-1

Nous trouvons aussi des titres classiques d'artistes noirs moins connu Number 9 train de Tarheel Slim, I feel good de Shirley and Lee, All night long de Joe Houston, Chicken shack de Amos Milburn, Koko Joe de Don & Dewey, King Kong de Big "T" Tyler, Rockin' this joint to-nite de Kid Thomas et Lovin' machine de Wynomie Harris.

Nous trouvons aussi des titres rock 'n' roll de teenage idols comme Tallahassee Lassie de Freddie Cannon, Claudette et   Bye bye love des Everly Brothers et Splish Splash et Queen of the hop de Bobby Darin.

Comme vous pouvez le constater que du bon, du rapide et du vrais rock 'n' roll avec des intro à chaque album de jingles radio amusants, pas vraiment de rareté mais une trés beau packaging qui à lui seul séduira le collectioneur.

 

1337405323_disc-4.jpg

 

1337405330_disc-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

..............................................................................
.............................................................................
............................................................................

...........................................................................

...........................................................................
...........................................................................
..........................................................................
...........................................................................
..........................................................................
..........................................................................
.............................................................................
Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 21:27

Pour beaucoup de fans du design des fifties, le must reste les USA, c'est assez vrais pour l'automobile, mais comme vous allez le constater sur les photos qui illustrent cet article, c'est également vrais pour les intèrieurs de maisons. Internet est une source inépuisables de documents fantastiques, et c'st en surfant que j'ai trouvé ces quelques photos d'époque.

postwar-kitchen-1.jpg

Prototype de Cuisine datant de 1946 - 47 préfigurant le style de la décennie suivante (Photo Eric Schaal) 

21342345.jpg 

Tiré de la même dérie de photo, voici une salle à manger et cuisine ouverte (Photo Eric Schaal)

 

img015_1.jpg

Appartement d'un étudiant en architecture vers 1955 à Chicago.

 

CM01.jpg
L'heure du Cocktail à la résidence Spencer à Santa Monica, on peut noter le miroir sur la table qui reflete l'image de la télévision placée dans le corps de la table. (Architecte Richard Spencer, photo Julius Shulman)

 

CM04_1.jpg

intèrieur de la 9038 Case Study House No. 21 à Wonderland Park Avenue à  Los Angelesen 1958. .

( Architect: Pierre Koenig, photo Julius Shulman)

 

CM02_1.jpg

Le pavillon de loisirs de la Mirman Residence, Arcadia de Californie en 1959 (Architectes: Buff, Straub & Hensman, photographie Julius Shulman)

 

poolboy_0.jpg

 

Piscine intèrieure en 1960 dans le sud de la Floride (Photo Frank Scherschel, archive de Life Magazine)

 

CM03.jpg

Piscine de la Case Study House No. 22 de la Stahl Residence, 1635 Woods Drive à Los Angeles en 1960.

(Architecte Pierre Koenig,photo Julius Shulman)

 

shulman05.jpg

La Case Study House #22 de la Stahl residence au 1635 Woods Drive à Los Angeles le 9 mai 1960

( Architect: Pierre Koenig, photo Julius Shulman)

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:38

Je revient sur cette ville dont une grande partie de l'architecture date des années 1950's, ici une série de cartes postales d'époque.

1.jpg

 

2.jpg

 

4.jpg

 

5.jpg

 

6

 

 

14.jpg

 

13.jpg

 

12.jpg

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:05

Cet article comme beaucoup de cette rubrique du blog consacrée au design et à l'esthétique fifties et néo fifties se présente plus comme une galerie thématique que réellement un article avec un texte prédominant, celui ci est consacré aux villas fifties (toutes présente en aquitaine)

4508286582.jpg

 

6277355395.jpg

 

6720775391.jpg

 

2.jpg

 

7010812039.jpg

 

3.jpg

 

7437309090.jpg

 

759153870422.jpg

 

DSC08570.JPG

 

DSC08571.JPG

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:50

Chad Thomas and the Crazy Kings front-copie-1.jpgest une formation Rockabilly américaine (originaire de la région de Houston) qui en 1999 enregistre l’album Shake Alive ! sur Hi Fi records qui se compose de 14 titres alternant compositions originales avec quelques  covers. Il commence par le titre Shake Alive!  un excellent rockabilly authentique et sauvage à souhaits, Hepcat Saturday Night,  Honey Heartbreaker  Rock! Roll! Bop!, sont des rockabilly rapides pure souche avec des mélodies très réussies, Broken Man, Crazy Kicks et  Tip Top Daddy sont des mediums rockabilly, Real Gone Daddy est un country rockabilly plus medium à noter le solo de contrebasse slappée qui raviera les amateurs (dont on trouve aussi une version différente encore plus rockabilly) , Honky Tonk Angel est un hillbilly rock rapide avec steel guitare,  King Size Bed est un néo rockabilly aux accents blues, Rockin' At The Dragstrip est un white rock medium,  au niveau covers nous trouvons Waitin' In School  est une version white rock du classique de Ricky Nelson avec une rythmique de guitare très originale et  Tounge Tied Jill une reprise très personnelle du titre de  Charlie Feathers.

Un album explosif et réussi de rockabilly authentique qui doit sa qualité non seulement par la qualité des titres, mais aussi par le style personnel de l’interprétation proche d’un live avec ses surprises ses exercices de styles, ses cris et son impression de folie.

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:39

Jimmy Castle est un chanteur allemand qui front--Copy-.jpgenregistre à la fin des 1990’, 24 Faces pour Castle Records dans un style teddy boys rock n’ roll bien carré et sans bavures. Faces toutes présente sur le cd The complete Jimmy Castle qui sort en 2004 sur Tombstone records. Les 12  premieres faces de 1996 proviennent de son album It’s not so bad to be a ted à la pochette délirante mettant en scène Caslte sur un canapé entouré de deux belle filles simplement habillées de bas, débute par My baby’s gone un rockabilly teddy boy medium,  Tribute to Tony Vincent est une ballade nostalgique en mémoire de Tony Vincent leadeur du groupe de Rock n’ roll des 1970’s the CSA, Devil’s bop est un Rockabilly medium absolument génial et diabolique, Lovely bernadine est un rock n’ roll teddy boy medium avec vocaux, I sure miss Gene est un titre hommage à Gene Vincent débutant par des extraits de classique de ses classiques et dont les paroles sont réalisées à partir de titres de ces chansons,  The teddyboys are back again est un petit classique sorte d’hymne à la mouvance Teddy Boy, I could cry est un medium rock avec chœurs à la mélodie proche de certains titre de Crazy Cavan, Toto’s bar est un rockabilly rapide, Schuld daran bist du est un medium rockabilly medium chanté en allemand, The cat from tennessee est un rockabilly rapide à la bonne mélodie. Pour terminé sur cet album, j’avais copié mon vinyl en cassettefolder.JPG audio afin de l’écouter en voiture, et je doit avouer qu’il était très efficace pour donner la pêche, un disque aussi bon que les premiers Cavan, ou les albums des  TeenCats (de Scandinavie).

Les titres suivants datent de 1996 et 1999 nous trouvons  Lonely man est un rock n’ roll medium, The angel’s listen in très originale cover rockabilly du doo wop des Crests , Sometimes est un  rock n’ roll medium dans le style ted des 1970’s, I wish you were here est une ballade un peu monotone, Pig headed fool est un néo rockabilly au son 1980’s avec une rythmique proche de celle de C’est Lundi de Jesse Garon, Modern romance cover de Sanford Clark, Rebel man est un medium rock avec quelques riffs à la Buddy Holly, Voran est un rockabilly rapide en allemand,  Your picture est une ballade doo wop à la Dion,  One girl is too much est un rock medium, On the road in scandinavia est un rockabilly medium,  I never stop thinkin about you est un rock medium, She’s alright est un rockabilly medium, I wanna say est un country rock rapide. Les 14 titres suivant ceux du premier album, sont bien fait mais n’atteignent pas la qualité mélodioques de ces derniers si ce n’est Your Picture, On the road in scandinavia, She’s alright et I wanna say.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:15

Deke Dickerson est une des références folder--Custom-.jpgdu rock 'n' roll uS des 1990's et 2000's, né le 3 Juin 1968 à St Louis Missouri, en 1991 il part à Los Angeles et forme avecDave Stuckey le Dave & Deke combo. En 1998 il rejoint the Ecco-Fonics cette m^me année ils enregistrent l’album Number one Hit record! à la pochette retro est très réussi, qui débute par un boogie rock(classique connu par Jerry Lee Lewis) Mexicali Rose avec de fabuleux passages de piano boogie, Can't See The Forest For The Trees est un western swing teinté de rockabilly, Hot Rod Queen est un black rock ‘n’roll avec sax hurleur, Snatch It & Grab It est un rockabilly medium mais bien décapant avec ses passage de guitare acérés, Lady Killin' Papa est un western swing au son authentique,  Feelin' Low est un country rock medium dans le style de Don Gibson,  What's That Cookin' est un western swing medium « period perfect »,  Jumpin' Bean est un instrumental de guitare pickin’ dans le style de Arthur Smith,  The End Of The Line est une ballade white rock, Sparkin' est un rockabilly dans le style des premières faces de Buddy Holly, après une intro parlé semblable à celles des présentateurs radio des 1950’s Poontang est un jump rock entrainant dans le style de Freddy Bell,  Guitar In Orbit, Pt. 37 est un instrumental assez déjanté, I Gotta Date To Cut A Cake est un rockabilly rapide,  Peroxide Blonde est un western swing teinté de rockabilly et Long Time In The Ground est un rock ‘n’ roll plus moderne.

Que dire de cet album si ce n’est qu’il est un petit chef d’œuvre, tout les titres sont excellents, des bonnes mélodies, un chant folder-copie-8.jpget instrumentation impeccables,  des rythmes toujours dynamique et rapides juste ce qu’il faut. Deke Dickerson  nous montre non seulement qu’il est l’un des plus grand et plus subtil guitariste du genre mais aussi un aussi bon chanteur et compositeur.

En 1999 il enregistre l’album  More Million Sellers, il débute par un jingle radio introduisant Let The Good Times Roll (un black rock classique) transformé en un white rock décapant avec des références évidentes à Jerry Lee Lewis, The Hatchet Man est un black rock avec vocaux doo wop rhythm and blues et sax hurleur, I'm A Wreck est un white rock ultra sauvage, Rockin' Gyspy est comme son nom l’indique est un rock instrumental aux sonorités gitanes avec guitare flamenco, Nightmare Of A Woman est un rock n’roll  rapide, Broken Down & Broken Hearted est un medium  hillbilly rock, I Gave My Heart Before est un titre original aux sonorités et à la mélodie  teen rock début sixties, My Name Is Deke est un rock dans le style de Bo Diddley, You're My Cadillac est un medium rockabilly honky tonk, Mean Son Of A Gun est une reprise de Sanford Clark, So Long I'm Gone cover de Warren Smith,  Tropical Island Boogie Serenade est un instrumental déjanté influencé par les sonorités hawaïennes, I Think You Gotta Pay For That est un country rock medium, qui accélère à la fin en boogie rock et  Red Headed Woman est un rockabilly country aux vocal très Everly Brothers, l’album s’achève par un Closing Theme de Jerry Scoggins suivi d’un spot radio.

Aussi étonnant que cela puisse paraître Deke est arrivé à faire non seulement aussi bien que sur le précédent mais encore mieux. Deke Dickerson par son talent et ses deux albums permet à l’amateur de bon rock n’roll à retrouvé espoir pour l’avenir de la musique qu’il dans le nouveau siècle qui va débuter.

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:07

Whistle Bait est un groupe de rock ‘n’ roll folder-copie-7.jpgrevival finlandais formé de Vesa Haaja  au chant et à la guitare rythmique, Vesa Tynkkynen à la guitare solo, Marka Makela à la contrebasse, Kim Drocklla au piano et Jarkko Ravi au saxophone. Ils enregistrent en 1990 l’album Can't Beat The Whistle Beat sur le label My  Way Records avec une Oldsmobile 98 flatroof sur la pochette. L’album commence par Heatwave (cover des Martha Reeves and the Vandellas) le style sonne bon la production rock ‘n’roll 1980’s radio tout en rondeur avec rythme de batterie pop rock soutenu par le saxophone, It's Party Time est un rock ‘n’ roll joyeux plus intéressant car c’est une composition original au un rythme rapide assez bien fait avec des passage entre les verset plein de surprise (dont un reprenant l’indicatif de l’émission tv The Muppet show), One Step Further est un néo jive rock avec rythme jazzy de contrebasse plutôt lent et manquant de véritable mélodie, Daydream Believer est un néo rock n’roll medium assez agréable mais assez pop variété, The One I Need est un morceau néo doo wop jive sans véritable génie mais sympathique,  Honeysuckle Jump est un jump rock dans le style de Bill Haley mais avec un son 1980’s et une mélodie pop variété qui le rend plus kitch que véritablement rock n’ roll, Whistlin' For You es un autre rock jump avec les mêmes défauts que le précédent, The Wonder Of You est un slow influencé par le côté crooner d’Elvis Presley quoique bienfait dans le style il est quelque peu pénible,  Fools Fall In Love cover sympathique de ce classique du jive mais sans génie,  Golden Lace est un jump rock  plus dynamique que les précédents avec un solo de saxophone remarquable et Strange Loneliness est un rock  bluesy au style 1980’s et à la mélodie moderne.

Un album bien joué, mais qui pêche par son côté moderne et pop et sa production radio, il est l’exemple de ces groupes de rock revival des années 1980’s qui avait oublié que le rock pouvait être sauvage

 

 

 

Repost 0