Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 15:50

Levy Dexter avec les RockatsCAPA.jpg est aux USA la formation la plus populaires de rockabilly de la fin des 1970’s, c’est probablement une des raisons qui pousse Brian Setzer et ses Stray Cats a s’exiler en Europe au début des années 1980’s. Levy Dexter est un artiste prolifique est talentueux, et la compilation de 1996 de Rock it Records Rockabilly Idol fait un tour d’horizon du début de plus de 15 ans de carrières assez convainquant.

L’album commence par 4 titres au style proche du style Teddy Boys soit  Rockabilly Idol, Room To Rock, l’énorme classique Note From The South (reprenant des extraits de l’hymne sudiste) et All Thru The Night sont de véritables perles qui mettent en évidence le talent et l’énergie du groupe.

Au début des 1980’s, les Rockats et Levy se séparrent, rapidement Levy forment Levy and the Ripchords dont 8 titres sont présents sur cet album soit It's The Beat, I'm Gone, Cat Fight, 21 Days In Jail, The Other Side Of Midnight (avec un petit air des premiers Meteors), Victim Of Kool (véritable petit chef d’œuvre aussi bon que Stray Cats Struts des Stray Cats ou Rockabilly guy des Polecats), I Get So ExcitedLet 'Er Roll et la cover de Jitterbop Baby (rockabilly fifties de Hall Harris chez Starday). Ces 13 titres mettent en évidences que le talent de Dexter est en pleine maturité avec un style qui a évoluer vers du néo rockabilly plus moderne mais toujours rockabilly sans se laisser séduire par une production Pop, new wave ou trop radio.

Les 4 titres suivant sont de Levy Dexter en solo soit  Joint Jumpin' et Lolita deux titres différents des précédent par leurs sonorités et leur style plutôt Jump, Jive et même jazz, ils sont associés à deux covers  Just Go Wild Over Rock'n'Roll (un classique du rock ‘n’ roll de Bobby Dean sur Chess Records) et Hot & Cold de Marvin Rainwater. Même si je suis personnellement moins en phase avec les titres Jump de Dexter ils mettent en évidence son talent musical et sa possibilité à renouveler son style en restant fidèle au rock n’ roll (ce qui ne sera pas le cas de toutes les formations ou artistes du néo rocakbilly des 1980’s.

Le disque s’achèvent avec 8 titres de Levy Dexter accompagné par Magic (une formation légendaire de la scène néo rockabilly japonaise, mais dont certains albums sont justement assez Pop et variétés) ce sont que des covers des fifties même si ce n’est pas des plus originale l’interprétation vocale de Levy est en symbiose avec l’accompagnement  musical de Magic vraiment bon nous trouvons les titres  Lonesome Train (de Johnny Burnette & rock ‘n’ roll trio), 16 Chicks ( coonu par Joe Clay), Go Go Go (de Roy Orbison and the Teen Kings) , All I Can Do Is Cry (de Wayne Walker), Rip It Up  (de Little Richard) et Slow Down (de Larry Williams).

Comme vous avez du le comprendre j’ai plutôt aimé cette compilation, en effet je pense qu’elle est indispensable pour une personne qui aimerait  rajouter à sa discothèque un artiste capital dans l’histoire du rockabilly revival des 1980’s au même titre que les Stray Cats, Blasters, Polecats, Crazy Cavan, Restless ou Shakin’ Pyramids.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 15:32

 

 Devil Doll est une formation  de Los Angeles de  néo rockabilly  teinté de Jazz, musique latine et punk, folder-copie-45.jpgdont le leadeur est la chanteuse Colleen Duffy. Le groupe enregistre en 2007 pour Lucky Bluebird Records l’album The Return of Eve dont la photo de recto à une mise en scène assez amusante. Il débute par The One Who Got Away un rockin’ jazz assez original et au son moderne, Doreen est un néo rockabilly country rapide assez bon, Gypsy Bitch est une ballade country, Man In Black est un rock moderne medium, St. Patrick est un country rock medium avec une bonne mélodie teinté qui se termine en rock rapide dans lequel on entend une influence irlandaise, Sweet Lorraine est une ballade rock ‘n’ roll à la fois moderne et dans la tradition des slows des 1950’s avec un bon écho à la guitare , The Curse est un rock ‘n’ roll rapide dans le style de Little Richard avec gros son de guitare, Tortured est un pop folk à la mélodie réussie, The Way You Do est un blues rock, Lord's Prayer est un country rock medium avec une bonne construction et une mélodie réussie, Sexy est un rock assez déjanté entre riffs des Clash et passages avec sax aux sonorités arabisantes, Queen Of The Road est un rockin’ blues medium, Heads Or Tails est un rock moderne plus lent et se termine par une cover de Fever de Peggy Lee.
Cet album est plutôt du genre moderne, mais d’une qualité artistique et musicale qui ne m’a pas laissé insensible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 15:16

Les Hillbilly Casino est unefolder-copie-44.jpg formation de néo rockabilly de Nashville formé en 2004 composé de Nic Roulette (chant), Geof Firebaught (Bssiste ,ancien BBR5-49), Ronnie Crutcher (Guitare ancien membre des Tabasko Kat et des Brian Setzer Nashvillains) et Andrew Dickson (batterie et ancien membre des Brian Setzer Nashvillains). L'année suivante ils font 200 concerts et en 2006 font les premières parties du Brian Setzer Orchestra. En Decembre 2006 sort leur premier album Sucker Punched suivi en 2008 l’album Three Sep Windup. C'est ce dernier que je vas vous détailler dans cet article, il se présente avec un design de jaquette particulièrement réussi reprenant l’esthétique des revues de  Bande dessinées pour enfant des 1940’s, on peut aussi noter  des fausses pubs dessinées illustrant chaque titre. Nous trouvons les titres  Don't Stick Around qui est un néo rockabilly rapide qui nous met directement dans le bain une bonne mélodie, un son moderne aux guitares bluesy et une énergie brute, One Cup Beyond est un fabuleux rock ‘n’ roll explosif à la manière de Little Richard, Don and Dewey ou Esquerita avec un solo de guitare bien sauvage,  Big Dan est un country rock medium bien mené avec l’adjonction de bruitages, Broke Down est un rock particulièrement pêchu (dans l’esprit de Stepenwolf mais avec une instrumentation néo rockabilly  et une bonne mélodie), Little Black Book est un néo rockabilly medium et assez efficace, I'd Rather Be Lonely est un néo rockabilly à grosses guitares qui réveillerait les morts, Stop, Drop And Roll est un néo rockabilly rapide,  Whiskey est un titre plus medium typé jazzy jive,  Spank Me est un néo rockabilly medium,  You'll Have Me est un country rock dans le style de Johnny Cash, The Hole est un rock déjanté proche du psychobilly et des Cramps, Iron Fist est un néo rockabilly explosif mais à la mélodie assez originale avec des verset rappelant le rock progressif !! et Shoe Leather est un néo rockabilly rapide enregistré en live.
Cet album des Hillbilly Casino est vraiment original et moderne en reprenant des influences à d’autres style mais sans jamais perdre de vu le rockabilly et leur volonté d’efficacité musicale.

 

 

 

 

Repost 0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 20:30

Nelson Carrera est un chanteur portuguais de rockabilly folder-copie-9.jpgqui a déjà été chroniqué sur Rockin records grâce à son très bon ep 4 titres qu’il enregistre pour le label français SAVAS au début des années 1980’s. Nous le retrouvons ici en 2011 accompagné par ses Dixie Boys sur l’album Boogeyman Boogie qui sort sur le label Raising Legend. Il commence par le très bon rockabilly authentique Cindy JonesGone Baby Gone est un autre rockabilly authentique particulièrement réussi, Boogeyman Boogie est un rockin’ blues rapide, As Long As You Love Me Too est un rockabilly medium dans le style de Johnny Horton, et  Hey Santa Claus (Don't Forget Me This Year) un rockabilly medium authentique, auquel se rajoutent des covers de qualité Thirty Days de Chuck Berry, Rock Around With Ollie Vee de Buddy Holly, Wrong Yo Yo de Carl Perkins, You Don't Know de Billy Fury (une reprise de cette ballade vraiment exeptionnelle),  The Woman I Need de Johnny Horton et Apron Strings de Cliff Richard.
Voici un album de rockabilly authentique qui prouve encore une fois que le rock ‘n’ roll sous sa forme la plus pure n’a pas pris une ride en 2010.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:28

Jesse Lee Denson est né le 25 Aout 1932 àfolder.jpg Reinzi (Mississippi) et mort le 6 Novembre 2007 à Memphis (Tennessee) c'est un chanteur de rockabilly et de rock ‘n’roll des fifties connus essentiellement pour son chef d’oeuvre The South's Gonna Rise Again. En 1956, il voit par le passage de  Johnny and Dorsey Burnette au  show tv  The Ted Mack Amateur Hour il le gagne trois fois de suite ce qui leur permet d'obtenir le contrat avec Coral Records. Lee  décide de passer lui aussi dans le show TV de Ted Mack, ce qu'il fait tout en prévenant des personnes travaillant pour la maison de disques RCA records pour qu'ils regardent son passage TV. L'idée est fructueuse il remporte un contrat avec Vik records une filiale de RCA.

Le 12 Decembre 1956 il rentre pour enregistrer 5 titres dans les studios newyorkais de RCA accompagné entre autres de deux pointures du label Sam "the Man" Taylor  et Panama Francis, il en ressort un simple couplant Heart Of A Fool et The Pied Piper. RCA le fait passer trois fois à l'American Bandstand le show tv de Dick Clark, Rca en profite pour sortir un second simple couplant deux autres titres de la session Love Twister et It Took Too Long. Il repart ensuite en Californie retrouver son ami Ray Stanley un proche de Jerry Capehart et Eddie Cochran, durant cette pèriode il se trouve colcataire d'un appartement avec l'acteur et chanteur John Ashley (film Hot Rod Gang). C'est à cette pèriode que Stanley qui croit dans le talent de Lee le fait enregistrer au Goldstar studio accompagné à la guitare par Eddie Cochran, à la basse par Connie "Guybo" Smith et à la batterie improvisée par Jerry Capehart. Il en ressort la ballade Climb Love Mountain et un rock composé par Ray Stanley New Shoes. Mais en 1957 Vik records ne renouvelle pas le contrat de Denson, mais en Fevrier 1958 il signe avec Kent records, la première session du 3 Mars donne naissance à un simple couplant High School Hop et  Devil Doll, C'est sur le label qu'il enregistre la même année son chef d'oeuvre qu'il coécrit avec son frère Jimmy The South's Gonna Rise Again qui sort en simple avec Red Hot Rockin' Blues. (Kent 314). En 1959, il enregistre pour Merri records 4 titres qui sortent l'année suivante en deux simples dont le premier couple A Tree In The Meadow  avec Twang

La qualité rare de l'ensemble des titres de Denson va enfin donner en 2001 naissance à une compilation des titres de l'artiste réalisée par le label Hydra records.

L’album débute par l’excellent rockabilly rapide The South's Gonna Rise Again (titre présent aussi dans une version déo assez différentes), on trouve aussi de nombreux rock ‘n’roll rapide très bons comme Heart Of A Fool (titre chanté par Jerry Capehart accompagné par Eddie Cochran et Hank Cochran version présente sur le disque), Red Hot Rockin' Blues,  Love Twister, High School Hop , du rockabilly tout aussi bon avec Rock Daddy Rock, Red Hot Rockin' Ralley un country rock rapide et déjanté The Pied Piper, du rockin doowop de bonne facture comme It Took Too Long, des  white rock instrumental d’inspiration hispanique et arbisante comme Twang et Who Tickled The Sphinx, des ballades dans le style de Ricky Nelson A Tree In The Meadow et Climb Love Mountain, un white rock blanc medium comme Devil Doll (rien n’a voir avec le titre de Roy Orbison) et un second plus sauvage New Shoes , une ballade teenrock Teen Age World, un country blues avec harmonica Mississippi Bridge, un country rock rapide avec Sixteen States et deux ballades country The Miracle Of The Rosary chanté par Elvis (dont la version est présente sur le disque) et A Mom And Dad For Christmas.

Voici un très bon album de rock ‘n’ roll rapide qui à part les deux ballades country saura convaincre l’amateur de rock ‘n’roll au point de se demander pourquoi un tel artiste n’est pas été réédité  avant.

 

 


 

 

 


 

 


 

 

 

 


 


 

 


 

 


 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Rockabilly
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:25

Marcie Blane (de son vrais nom Marcia Blank) est né folder-copie-9.jpgà Brooklyn(New York) le 21 Mai 1944, c'est une jeune chanteuse de teen rock qui met en boite quelques faces pour Seville records l’album Bobby’s girl compile la totalité de ses 15 faces soit  Bobby's Girl (présent en 2 versions une mono et une stéréo) un teenrock medium avec une bonne mélodie et une production parfaite typique du début des sixties il se classera second au Billboard 100 en 1962 (Susan Maughan en fera une cover qui sera un hit en Grande Bretagne), , What Does A Girl Do est un teenrock rapide plutôt bon (que nous trouvons aussi en version allemande Wer einmal  'A' gesagt, qui se classe 82 au Billboard en 1963 ), Little Miss Fool, Told You So, She'll Break The String et You Gave My Number To Billy sont des teen rock medium, A Time To Dream et How Can I Tell Him (titre que nous trouvons aussi dans sa version allemande So ist das leben )sont des ballades lentes, Ragtime Sound est un teenrock medium aux sonorités ragtime assez original, Bobby Did et After The Laughter sont des ballades pop dans le style des Girls group, The Hurtin' Kid est un teenrock medium aux sonorités soul.
Cet album nous présente une bonne chanteuse avec des titres bien écrit et une production début 1960’s vraiment aboutie sur certains titres qui donne au final un disque plutôt bon mais vraiment teenrock qui risque de déplaire à l’amateur de rock ‘n’roll pur et dur.

 

 


 

 


 

 


 

 

 


 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 19:58

Kris Jensen (de son vrais nom Peter Jensen) est né le 4 Avril 1942 à New Haven (Connecticut), chanteur et  guitariste il est une Teenage Idole folder-copie-7.jpgdu début des sixties qui enregistre entre 1959 et 1965 en majorité pour le label Hickory. L’album Torture qui sort en 1995 sur le label Sparkletones compile ses 31 faces. Il débute par son tube Torture (1962) une ballade teen rock de 1962 manquant un peu de contraste, de 1959 nous trouvons le bon teen rock Staying Up Late (enregistré sur Colpix) et la ballade teinté de country Bonnie Baby, de 1960 nous trouvons Perfect Lover un teenrock original et aux riffs de guitare folk et la ballade School Bus, de 1961 Please Let Me Love You Tonight un titre pop variété dispensable et le teen rock  rapide Your Daddy Don't Like Me qui est au contraire assez bon,  de 1962 nous trouvons Don't Take Her From Me  une ballade teenrock dans le style de certains titre lent de Dion, No One Really Cares  est une ballade mélancolique, Let's Sit Down  est un teen rock rapide aux bons riffs de guitare, I Went A Walkin' est un teen rock medium influencé par les Everly Brothers, Little Dutch Village est une ballade variété assez pénible, Claudette bonne cover du titre de Roy Orbison popularisé par les Everly Brothers,  Lonely Island est une ballade teenrock dispensable, Big As I Can Dream  est un ballade teenrock influencé par les Everly Brothers, Radio And TV est un très bon teen rock doo wop peut être le meilleur titre de l’album, Busy Signal est un bon teen rock rapide dans le style de Dion, Mary, Mary est une ballade medium, de 1963 Donna, Donna  est un teen rock rapide plutôt bon, Poor Unlucky Me est un teen rock medium aux sonorités folk tout aussi réussi, The Little Wind-Up Doll est un country rock variété, Cut Me Down (From Your Whipping Post)  est une ballade teenrock, You've Only Got Me To Loose est une ballade mélancolique assez convainquante, de 1964 nous trouvons Come Back To Me (My Love) un teen rock medium dans le style de Bobby Vee, Somebody's Smiling (While I'm Crying)  est une ballade aux sonorités country, Looking For Love  un vraiment bon rockin’ folk dans le style des Everly Brothers et Buddy Holly, In Time  cover de Roy Orbison, de 1965 What Should I Do est titre dans le style des Everly Brothers ou de Jay and Americans assez variété mais à la production Spectorienne assez réussie, That's A Whole Lotta Love est une ballade teen rock sixties, Revenge est un inédit qui sortira en 1979 qui est un titre assez bon dans le style de certains Dion medium comme Spying qui est très sixties et moins intéressant et Wait une ballade insignifiante.
Un album de Teen rock alliant du bon et du franchement ennuyeux, on peut noter des  influences stylistique  sur certains titres des harmonies et mélodies des Everly Brothers mais aussi de Dion en solo.

 

 


 

 


 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

 


 

 

 


 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 21:59

Bobby Curtola ( alias Robert Allen "Bobby" folder-copie-4.jpgCurtola est un des premier rocker et teenage idol canadien né en 1943 à Port Arthur (Ontario).

Il obtient au début des sixties des tubes au niveau national Hand In Hand With You et  Indian Giver, et en 1962 il obtient un succés majeur au niveau international avec Fortune Teller.

American Hall of Fame Recording lui consacre un album  21 Great  Hits. qui débute par son tube Fortune Teller(1962) qui est un très bon teen rock medium à la mélodie, la voie et à la production parfaite, Aladdin (1962) , Footsteps (1967) et Making Love (1965) sont des teen rocks rapides très réussis, Three Rows Over (1963), You're Not A Goody Goody (1964), Destination Love ( 1963)et Gypsy Heart (1963) sont des teen rocks mediums assez bons,  Hitchhiker (1961) est un rock sixties medium,  Wildwood Days (1966) est un bon rock n’roll rapide dans le style de Jackie Wilson, Corrina,Corrina est la cover du classique de Joe Turner et popularisé par Jerry Lee Lewis et Ray Peterson dont Curtola s’inspire mais avec beaucoup d’originalité, Walking With My Angel (1965) est une cover personnelle du succès de Bobby Vee, You Must Belong To Me ( 1962) et un blues rock medium, High Tone est un country rock medium et Born To Sing un country rock rapide et convainquant, Don't Sweetheart Me (1961), Hand In Hand et Come Home Little Girl (1964) sont des ballades teen rock mediums, Little Girl Blue (1964) et If All Goes Well sont des ballades teen rock.
Même si la production ne fait aucun doute sur le style teen rock des faces de Bobby Curtola, il faut admettre que la quasi-totalité de cet album respire l’énergie et le rythme avec de bons moments de rock ‘n’roll.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:40

Jules Blattner (alias Merrill Blatner) folder-copie-3est né le 8 Février 1943 à St Louie (Missouri), il est fan d'artistes comme Gene Vincent, Buddy Holly, Elvis Presley, Big Joe Turner et Jimmy Reed, et c'est en 1956 qu' il forme avec des amis de lycée qu'il forme le groupe Jules Blattner & the Teen Tones.

L’album Teen Town compile l'ensemble des faces enregistrées par le groupe ,  Rock and Roll Blues  qui débute le disque (qui n’a rien n’a voir avec le titre d’Eddie Cochran) est un excellent white rock rapide, Gamblin' Man (qui n'a rien n’a voir avec le titre de Lonnie Donegan) est un white rock plus blues et medium mais tout aussi bon, Green Stuff est un rock ‘n’ roll rapide assez bien ficelé, Teen Town est un superbe white rock rapide dans le style des Sparkletones véritable classique du genre (4 titres de 1959 enregistrés sur le label Bobbin records) , Lonesome est un autre rock rapide, Till I'm With You est un white rock aux sonorités country dans le style de Carl Mann, Conway Twitty et Charlie Rich, Lover Doll est une ballade rock vraiment bien foutue, One More Time est un instrumental white rock absolument parfait, Heartbeat nous fait faire un bon stylistique vers les sixties avec une mélodie et un accompagnement bien loin du white rock, Slip 'n Slide est un rock ‘n’ roll sixties mais plutôt bon dans le style des meilleurs teen rock, Do You Love Me est une ballade teen rock, St  James Infirmary est un twist étrange reprenant des passage du Minie the Moocher de Cab Calloway, Ooh, That's Corny est un teen rock rapide assez bon, The Thing est un instrumental plutôt surf, No Money Down est une cover décapante du titre de Chuck Berry (deux titres de 1964 sur Decca),  I'm So Blue est une ballade country rock, 500 Pound Canary est un rock instrumental sixties amusant, Crazy Stockings est un titre dans un style rock à la fois influencé par Chuck Berry et les Rolling Stones,  Goodbye Baby est une ballade doo wop bien menée, 27 Tickets est un rock sixties medium, Shindig est un instrumental aux sonorités sixties, Butterscotch Twist est un twist assez amusant (1962), Red Top est un instrumental aux sonorités Jazz New Orleans, Looking for My Baby est un blues rock aux style sixties avec sax soul, Liszt Twist est un instrumental twist (1962), Pledging My Love version carrément soul du titre de Johnny Ace, Summertime Blues version soul du rock ‘n’ roll classique d’Eddie Cochran un parie osé qui s’avère à mon goût vraiment réussi car il a su garder toute la hargne et le style de Cochran,  One More Time instrumental déjà présent mais ici dans une version différente ( 2 titres de 1967 pour Tee Pee records) et New Orleans une cover soul du titre de Gary Us Bond.
Un disque aux styles variés qui suit l’évolution musicale de la seconde moitié des fifties à la première moitié des sixties allant du white rock à la soul en passant par le Teen rock, le country rock et le twist en alliant titre chanté et instrumentaux. Je suis moi-même étonné que le talent de Blattner donne une bonne unité artistique à cette compilation de ces titres qui pourtant sont tous marqué par le son de leur époque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Rockabilly
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 19:56

Mamie Van Doren folder-copie-2.jpgest une veritable legend du film de série B pour adolescent, sorte de Marilyn Monroe des gangs de banlieues des fifties, apparaissant dans les films comme  Untamed Youth (1957) au côté de Eddie Cochran, High School Confidential avec une apparition de Jerry Lee Lewis au début du film etc...…
Je reviendrai plus spécialement sur Mamie Van Doren en tant qu’actrice, pin up et icône des fifties dans un autre article, ici je vais m’interresser à elle comme chanteuse et cela en me basant sur l’album CD Mamie Van Doren Story qui parait sur Marginal Records. Il débute par Nobody but you est un teen rock medium  dans lequel les chœurs féminins assez étranges (semblables à des voix d’ange)s répondent à la voix nonchalante aux sonorités country de Van Doren qui est quelques fois à la limite de la justesse, Rolling Stone est un medium rock avec chœurs masculin avec des riffs de guitare assez originaux, Do Ba La Baby est un rockabilly blues plutôt sympathique avec de bons passages de guitares et de piano bluesy, The Beat Generation est un medium rock avec chœurs masculins, I'm Grateful est une ballade teen rock sympathique toujours avec chœurs masculins, Lifetime Of Love est une ballade mélancolique plutôt dispensable, Separate The Men From The Boys est un titre swing crooner pas très rock,  I Fell In Love est un titre variété franchement pénible,  The Girl Who Invented Rock 'n' Roll est un rock cuivré très New Orléans dans le style du King Créole de Elvis Presley, Something To Dream About est un bon white rock rythmé avec choeurs,  Salamander est un medium rock à deux voix, Go Go Calypso est comme son nom l’indique un calypso avec tout le kitch qui caractérise ce style, Cabaret est un titre variété pas vraiment transcendant, The Boy's Catchers Theme est un titre sixties variété kitch à souhait, The Bikini With No Top On The Top est un surf rock assez réussi et So What Else Is New un rock ‘n’ roll sixties déjanté.
Au final un album intéressant historiquement nous permettant d’entendre les faces enregistrer par la bad girl la plus célèbre de l’histoire, mais au contenu inégal assez intéressant  lorsqu’il s’agit de rock mais franchement insipide dans les autres style.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article