Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 22:59

Hot Rod Gang réalisé hot-road-gang-us-1sh.jpgpar Lew Landers est probablement le film de série B pour teenagers le plus célèbre de l'histoire car il permet de voir Gene Vincent and The Blue Caps dans deux titres live fabuleux, mais également pour les amateurs avertis le fameux hot rod de George Barris The Ala Kart et d'autres dont nous allons parler dans cet article.

  L'histoire tourne autour de John Abernathy (alias John Ashley) qui est issu de la bourgeoisie, mais également en secret membre d'un club de hot rod. Il rencontre la belle Lois Cavendish (alias Jody Fair que l'on peut aussi voir dans l'autre série B High School Confidential) qui l'aide à garder secret. Le 32 roadster hot rod qu'il conduit est celui de Bob Mc Gee et Dick Sritchfield, celui conduit par le méchant (Steve Drexel) et celui de Pete Hendersen. Le film commence par une belle course entre les deux voitures sur Santa Monica Boulevard à Hollywood. Enfin on trouve le hot rod choppé de Tony LaMasa's/

Comme souvent dans ce type de film, ce n'est pas le scénario qui ressort mais plutôt l'ambiance sauvagement rock n'roll.

 

 

 

HotRodGang.jpg

 

HotRod.jpg    Gene-Vincent-Hot-Rod-Gang-EP-366614.jpg

 

 
Gene Vincent and Blue Caps : Dance in the street tonight


 


 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 20:42

Comme nous avons pu le voir, des tribus de jeunes sont nés avec le Rock n'roll, et certaines sont toujours bien vivantes comme les Teddy boys et les Rockers. En France on parle des blousons noirs, voici leur petite histoire.

En 1958, la délinquance juvénile à augmenter de 40% depuis 1954, mais si on se penche de plus prés la délinquance en bande (des blousons noirs n'est en réalité que de 10 %).

Les articles de presses français qui parlent de ces bands en 1957 et 1958 les qualifie de gangs (référence aux cinéma américain sur le sujet comme l'Equipée sauvage).

Il semble que les évènements de Juillet 1959 du square Saint-Lambert et de Bandol durant lesquels deux bandes rivales doivent s'affronter, mais en réalité la bagarre n'a pas lieux et se sont des incidents moins spectaculaires qui ont lieux.

  yu.jpg

Mais cela permet à la presse d'amplifier dafin de créer de nombreux articles à sensation et pseudo sociologique sur le phénomène des bandes de jeunes délinquants au sein des villes française.

On pense aujourd'hui que le mythe des blousons noirs  a servit à la presse pour créer un climat d'insécurité afin de faire oublier les problèmes de l'Algérie.

En France Maurice Papon (alors prefet de Paris) se pose la question complètement délirante s'il ne faudrait pas interdire le rock n'roll!!!!

les-blousons-noirs.jpg

 

Mais tout n'est pas seulement une exagération des médias, les actes de vandalismes ont réellement existés, et les bandes égalements, certaines contenant des centaines de membre.

jpg_blousons_noirs_1-78054.jpg

Mais si on étudie cela de plus prés il semble que le vandalisme est plutôt tourné sur les institutions. Les armes de ces jeunes sauvageons asont les chaines de vélos, les couteaux à cran d'arrêt, les points américains et les barres de métals, ils sèment la terreur dans les fêtes foraines, les centre villes et les concerts, et volent souvent des voitures et des deux roues, leurs moyens de locomotions sont en général des mobylettes coursérisées.

delinquants44.jpg

Sociologiquement, il semble que le phénomène soit lié à l'expansion des villes par les banlieues et la constructions des premiers grands ensembles des premiers programmes HLM. Les jeunes qui s'y retrouvent se réunissent en bandes afin de se sentir plus fort face à une société qui les ignore, et se ratachent à des codes vestimentaires provenant des stéréotypes de la rébellions véhiculés par le cinéma américain (Marlon Brando et James Dean) et à la musique qui met en évidence leur différence avec l'institution (la chansons françaises), le monde de leurs parents (la musette) et la culture bourgeoise (le jazz be-bop et la musique classique) le rock n'roll américain.

PACK971984025.png

Ce phénomène, même s'il porte des noms différents, et quasiment identique dans tout les pays occidentaux à la même époque, en effet on y trouve dans tous des bandes de jeunes en blousons de cuir noir et blue jean, au cheveux long gominés et écoutant du rock américains dont certaines se font remarquer par des actes de violences ou de vandalisme.

 58343gt.jpg

 Cette médiatisation des blousons noirs continue jusqu'en 1962 avant de se fondre dans la délinquance devenu banale.

En effet grâce à une situation économique favorable et au plein emploi la plupart des jeunes en marge de la société finissent par s'y insérer grâce au travail.

 

 

 

 

 


 

 

 

   

 

 

.

 

s la presse.

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 17:44

Il y a plusieurs labels du nom de Big Beat Records, mais celui qui nous interresse est à l'orgine de la fabuleuse vague rockabilly du début des années 1980's en France, qui débouchera par la reconnaissance des Stray Cats (qui ne l'oublions pas à commencer à être réellement connu en France avant la Grande Breatgne et les USA!!)

dbbmgagl.jpg

C'est en 1979 que commence l'histoire, Alain Mallaret (créateur de la revue Bigbeat magazine spécialisé dans les news du rock n'roll des fifties) fait parvenir à Jackie Chalard ( qui travaille aux studios Davoux) 2 maquettes de groupes de rockabilly français qui chantent en anglais Jezebel Rock (Toulouse) et Les Alligators (Caen).

Suite à un Deal avec Yves Chamberlain (directeur des studios) Jackie se fait payer en heure de studio le temps de mettre en boite les deux groupes.

Deux idées géniales vont permettre le siuuccés de ces deux disques, l'enregistrement "live" des morceaux donnant une incroyable spontanéïté équivalente à celle des labels indépendant des fifties) ety le format des disques 25 cm typique des années 1950's et qui ont été adopté par l'amteur de rock n'roll et rockabilly grâce au label anglais Ace records qui publie certains de leurs réédition d'artistes fifties sur ce format (Sonny Fisher, George Jones, Oscar Mc Lollie etc..., comme des compilations Rockabilly partie, Ace rockabilly etc... et des groupes de revival rockabilly comme Whirlwind (sur leur filiale Chiswick).

La promotion est aidée par Michel Bellamarie (attaché de presse d'Eddie Mitchell) qui présente les disques en radio.

L'accueil presse est positifs ce qui permet une distribution en Fnac avec des présentoirs spéciaux pour les 25 cm.

Aprés ces deux groupes suivront d'autres pointures du rockabilly français de l'époque comme The Teenkats, Chris Evans et Vistor Leed, mais aussi des groupes de Grande Bretagne comme Crazy Cavan & the Rhythm Rockers, Freddy Finger's Lee, des USA comme Memphis Rockabilly Band et Billy Hancock, des enregistrements nouveau de pionniers comme Vince Taylor, Sonny Fisher ou Charlie Gracie. La folie Big Beat va continuer jusqu'à la moitier des 1980's avec en particulier Breathless (groupe contenant deux frère de Cavan Crogan).

On peut aussi noter quelques éditions d'enregistrement fifties de pionniers, comme Eddie Cochran, Jack Scott et les fabuleux titres à la BBC de Gene et Eddie.

L'histoire détaillée du label se trouve sur le site de ce dernier:

http://bigbeatrecords.pagesperso-orange.fr/

 Big Beat records existe toujours il a réédité en cd  ses légendaires enregistrements vinyls des 1980's, mais continu à produire des artistes de qualité comme entre autres Ervin Travis, Rudy Chalard, Thierry Le Coz et Victor Huganet et réalise également de nombreux dvd de rock n'roll.

Un autre blog à connaître d'un fan du label et du rockab 1980's avec des articles et documents  rares sur le label et des artistes du label

 http://cavan35.centerblog.net/

 

big-beat.jpg

Photo tirée d'un article ou l'on peut voir tous les artistes du lmabel au début des 1980's soit Les Jezebel Rock, Les Alligators, Vince Taylor, Crazy Cavan and the Rhythm Rockers, Victor Leed et Sonny Fisher.(cliquez pour l'agrandir) 

xdji.jpg

Carte postale promo des Alligators

 

JEZEBELROCK-LP-Routesofrock.jpg  d09.jpg The-Alligators-Rockabillygator-FrontUG.jpg 05269.jpg 11888942.jpg

Quelques uns des légendaires 25 cm

 

 

bandbigbeat2.jpg

Quelques uns des cds

 

 


Alligators - Rockabilly Look

 



 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Culture Rock n'roll
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 19:48

Il est rare de trouver aujourd'hui des custom d'un telle qualité qui n'ai été un jour sur un magazine, pourtant  c'est ce que le magazine américain Rod & Custom est arrivé à faire avec cette 57 Chevrolet.

1002rc_01_o-1957_chevy_210_sport_coupe-front_angle.jpg

C'est Gary Schwank qui réalise la voiture, on trouve des feux arrières de Chevrolet 1959 placés verticalement et frenchés au bout des ailerons, une face avant complètement revue avec roll pan, intégrant une grille custom surmontée de l'élément  haut d'une calandre de Desoto 1957, et les 2 phares avant sont remplacés par quattres, frenchés en oblique dans les ailes à la manière des Lincoln 59 .

1002rc_09_o-1957_chevy_210_sport_coupe-rear_angle.jpg

Les côtés sont entièrement débarrassés de leurs baguettes, sigles et poignées de porte inutiles pour être complètement lisses, et les roues sont des reversed wheels chromées.

1002rc_12_o-1957_chevy_210_sport_coupe-grille.jpg

Mécaniquement elle reçoit un V8 de 283 cv accouplé à une boite Powerglide, avec deux carburateurs 4 corps, les freins à tambours ont été remplacé par des disques.

1002rc_07_o-1957_chevy_210_sport_coupe-toolbox.jpg

 C'est en  2005 que Jeff Allison la peint en vert avec des scallops noirs. 

1002rc_04_o-1957_chevy_210_sport_coupe-seats.jpg

L'intèrieur est dans l'esprit début 1960's de la voiture, soit la mise en place de sièges backets début 60's GM et une banquette arrière de Thunderbird 1964.

1002rc_06_o-1957_chevy_210_sport_coupe-engine.jpg

 

1002rc_05_o-1957_chevy_210_sport_coupe-steering_wheel.jpg

 

 

  Photos empruntées à :

http://www.rodandcustommagazine.com/

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 21:05

El Capitola est une Chevrolet 1957 que Don Fletcher confie à Sam Barris pour la personnaliser.

 ElCapitola14JohnBoucher-vi

 Il choppe le toit de 3 pouces devant et 5 pouces à l'arrière, une des grandes originalités de la voiture est d'avoir sur ses flancs et sur le toit une moulure marquant le bicolor.

 ElCapitola13JohnBoucher-vi

Le centre du capot est redressé d'un demi pouce à la main au moyen d'un simple marteau.

 ElCapitola15JohnBoucher-vi

La face avant se caractérise par la séparation en taule qui sépare la grille de calandre rentrée dans deux cavités mais également par une ouverture de capot modifiée avec un face avant moulée d'un bloc.

 ElCapitola16JohnBoucher-vi

Les phares sont 4 lucas placés verticalement et tunnelés dans les ailes.

 ElCapitola11JohnBoucher-vi

L'arrière provient d'une Lincoln 1957 et les pare choc d'une DeSoto 1957.

 ElCapitola1JohnBoucher-vi

Les ailerons sont entièrement sculptés et allongés à la main, ils remontent jusqu'aux portières en formant une une cavité recevant une grille chromée, ils recoivent au dessus des moulures en forme de fusée se terminant par des plastiques transluscides rouges.

 ElCapitola2JohnBoucher-vi

La plaque d'immatriculation est moulée dans la carrosserie et surmonte les échappements.

 octcustom-vi

A l'intèrieur la banquete est remplacée par deux sièges backets, se place un tv et un magnétos à bandes, et une consôle se place entre les deux sièges.

 --KGrHqQOKokE1z6yw-DUBNhI30uJ----_3.jpg

La carrosserie est peinte en blanc perle et rouge bordeaux et les enjoliveurs sont dessinés par George Barris.

 P7030024-vi

La construction de El Capitola est complètement achevée au boût de 2 ans, et en Février 1960 elle est présentée pour la première fois au public lors du Sacramento Autorama. 

ElCapitolaColor0009-vi.jpg
En 1983, Guy Boucher rachète la voiture qui est exactement dans sa configuration de 1960, sauf que la couleur Bordeaux qui a été remplacé par du doré.

P7030012-vi.jpg

La version dorée

 

Guy et son fils Spent restaure entièrement la voiture durant 5  ans, la touche final sera donné par un pinstripping fait par Ed Roth.

 

ElCapitola0007-vi.jpg

 

ElCapitolaBlackWhiteAM-vi.jpg

 

Capitola-cover-web.jpg

Quelques liens:

http://www.kustomrama.com/index.php?title=El_Capitola&oldid=53257

http://public.fotki.com/Rikster/11_car_photos/beautiful_custom_cars/barris-1/barris-ccustoms-195/57_chevy_el_capitola/

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 23:06

Le Ala Kart est l'un des premier hot rod faisant un pont avec le monde des customs.

Picture081_edited-vi.jpg

 En effet, il est équipé d'un moteur préparré faisant de lui un véritable bolide de courses, mais aussi une carrosserie et un intèrieur travaillé comme les meilleurs Kustoms de show.

 AlaKart

C'est Richard Peters (originaire de Fresno - Californie) qui confie son Ford Pick up 1929 à George  Barris en 1957, à qui il faudra moins d'un an pour en faire une bète de concours.

 Ala-kart-restored3

La Ala Kart remporte en 1958 et 1959 le trophée du Most Beautiful Roadster.

 Ala-kart-restored6

L'arrière de la carrosserie provient d'un Ford T 1927, et le reste est formé à la main, la benne reçoit comme les intèrieurs des plus beaux customs du Rolls and pleats.

 autorama200920barris20ala20kart

Les feux arrières sont réalisés à partir de feux de Chevrolet 1958 et de Desoto 1956, Le capot est en trois parties avec une audacieuse prise d'air, la calandre est réalisée à la main et entourée de 4 phares d'Imperial 1957.

 Ala-kart-restored5

 

Le moteur est un V8 Dodge  entièrement préparé dont certaines pièces sont chromées et au niveau suspension les ressorts sont couplés avec des air bags.

 ala-kart 3767

La boite vient d'une Lincoln Zephir et le volant d'une Lincoln Continental et les jantes sont des roues inversées chromées.

3352161573 0bcddfcf9b 

L'intèrieur est lui aussi entièrement revue et transformé dans le style de ceux des customs avec de trés originaux sièges en demi cercle.

 400px-Ala-kart2

On peut aussi noter les ailes arrondies et les marches pieds avec des louvers.

1272399355 fee8723faa

 La peinture est du blanc perle recouvert de scallops doré peint par barris et de pinstripping réalisés par Dean Jeffries.

ala-karte-book-small

 Le détail est porté au paroxisme par un chassis sera également chromé.

GeorgeBarrisAlaKart-vi

C'est durant la construction du Ala Kart qu'un incendie ravage l'atelier de Barris (7 Decembre 1957), mais heureusement il est conservé à l'abris de la tragédie dans un local séparré.

TheEndOfTheAlaKartsm-vi

Devant l'incroyable succés remporté auprés du pubic et des professionnels, AMT décide de commercialisé une maquette du roadster en 1961, ce qui s'avère être une trés bonne idée, il se vendra 1 million d'exemplaires du kit en 1 an!!!

400px-The-ala-kart-barris

En 1965, le magazine Rod and Customs proclame le Ala Kart comme le  "America’s most popular Hot Rod", en 1966 il est vendu à un revendeur de pneux Good Year qui s'en sert comme véhicule publicitaire, peignant son logos sur les portes.

2708NHRAMuseumCruiseNight020vi-vi.jpg

Il disparait ensuite et passe de mains en mains et subit des modifications, mais il retrouvé est restauré une première fois en 1996 par Hershel "Junior" Conway House of color, puis est acheté par John Mumford qu'il fait entièrement restaurer dans sa configuartion originale par Roy Brizio.

--KGrHqUOKo4E3uWJmlyzBO-fIfT-rw--_12.jpg 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 21:51

  La Dodge Deora est à la fois un custom et un concept car.

1965-dodge-deora-concept_1.jpg

 

Elle est fabriquée par Mike et Larry Alexander deux customiseurs de Detroit durant deux ans pour 10 000$.

1967_Dg_Deora_rt_sd_cocept_color.jpg

Le résultat est tellement convainquant que Chrysler l'utilisera comme show car, Hot Wheels la reproduira en miniature au 1/63 eme et MPC en maquette au 1/25 eme.

1967_Dg_Deora_3q_rear_concept_color.jpg

Mais le design est l'oeuvre du talentueux Harry Bentley Bradley qui contribu régulièrement avec ses dessins  avec des revues spécialisée dans le custom comme Rodding & Restyling, Custom Illustrated et Rod and Custom.

 c12_0509_dodgedeora04_z.jpg

 

Bradley qui travaille au bureau de design de la GM depuis 1962, travaille souvent avec les Alexander Brothers soit 10 véhicules en 8 ans.

 

c12_0509_dodgedeora11_z.jpg

The Deora Project commence en 1964 à partir d'un pick up A100 Dodge donner par Chrysler, la modification est tellement radicale que difficilement détaillable, l'élément le plus innovant est probablement la porte d'accés au véhicule placé en face du véhicule, même si le design des feux arrière est également trés innovant.  

 

c12_0509_dodgedeora12_z.jpg

Les lignes sont tout en subtilité sans angles vifs et ornements inutiles cela pour mettre en avant la douceurs de ses formes à la fois angulaires et arrondies.

 

c12_0509_dodgedeora13_z.jpg

De nombreuses pièces de Véhicules aussi variés que des Ford ou Porche servent à la construction du véhicule, ce qui est assez cocasse pour un custom officiel de chez Chrysler.
c12_0509_dodgedeora14_z.jpg
Dés sa présentation au public, c'est le succés immédiat, la Deora gagne 9 awards au Detroit Autorama de 1967.
dodge_deora-pickup-1965_r3.jpg
En 1968, la Deora rejoint la gamme des véhicules Hot Wheels grâce à l'arrivé de Bradley qui quitte cette année là General Motors pour Mattel.
dodge-deora-03.jpg

Aprés une pèriode de stockage de 18 ans, elle est restaurée en 1998 dans sa configuration de 1967. Elle est la star du 50 eme anniversaire du Detroit Autorama en 2002.

 

c12_0509_dodgedeora15_z.jpg

 

400px-Dodge-deora-chick.jpg

 

1449469511_62a7dbf66d.jpg

 

1449468177_a3536642f9.jpg

 

c12_0509_dodgedeora07_z.jpg

 


Deo-01.jpg

 

The_1964_Dodge_Deora.jpg

025.jpg

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 20:34

La Saturn (connu également sous le nom de Bop Hope Special) a été construite à partir d'un chassis de Mercury modifié, la carrosserie est entièrement mise en forme à la main, la boite est une trois vitesse accouplé à un V8 Flathead  Mercury gonflé avec des pièces perfos.

50-Mercury-Bob-Hope-Spcl-DV-09_ARM-03.jpg

En 1952, The Saturn est présenté au Motorama, puis en 1954 elle reçoit le ‘People’s Choice’ award au Motor World Fair de Miami.

50-Mercury-Custom-Hope-Spcl-DV-09_ARM-01.jpg

 

C'est lorsque La Saturn fait le tour des show automobile du pays, qu'elle attire l'attention de l'organisateur de spectacles Bop Hope.

 800 1950MercuryCustomBobHopeSpecial 02

Ce dernier utilise quotidiennement l'ato dans toutses déplacements à Hollywood.

50-Mercury-Bob-Hope-Spcl-DV-09_ARM-02.jpg

En Septembre 2008, la "Bop Hope Special" rejoint la collection de concept car de Joe Bortz, puisse vend 148.500 $ lors d'une vente aux enchères porganisée par RM Auction en 2009.

 50-Mercury-Custom-Hope-Spcl-DV-09_ARM-i02.jpg

 

saturn14.jpg

 

1950-saturn-bob-hope-special.jpg

 

az09_r11.jpg

 

imagesCAZJ4EGR

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 09:10

C'est le designer Robert Opron (créateur entre autres de la citroën SM) qui réalise la Simca Fulgur.

simca_fulgur_01.jpg

Le prototype est présenté en 1959 à la convention de Genève puis au salon de New York et Chicago.

simca_fulgur_02.jpg

La Simca Fulgar est contrôlée par un cerveau électronique contrôlé par la voix, pour les directions de conduite ou les obstacles.

58Simca_Fulgur_2.jpg

 La voiture utilise un gyroscope pour tourner, au niveau design elle ressemble à un petit vaisseau spacial à dôme tranparent et aileronts en V à l'arrière.

 

58Simca_Fulgur_3-Chicago61-.jpg

 

docsimcved119.jpg

 

634256810491431952_fulgur01.jpg

 

simca-201959-20fulgur.jpg

 

 

214b93a9d10c06e.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 08:33

The  Astra-Gnome est un  concept car futuriste "Time and Space Car "  dessiné  par le designer Richard Arbib  et fabriqué par sa société The Richard Abib Company (New York).

futuristic-cars.jpg

Il part d'une Nash Metropolitan qu'il transforme en vaisseau spacial doté d'un toit en forme de globe transparant permetant une vision de 360°.

1956-20Nash-20Metropolitan-20Astra-Gnome--20rvl.jpg

Ce sera le seul prototype fabriqué par la société qui sera présenté au New York International Auto Show de 1956.

1956-20Nash-20Metropolitan-20Astra-Gnome--20fvl.jpg

 

astragnome_interior.jpg

 

8-20Met-20Astra-20photo-20Space-20Car.jpg

 

10-20Met-20Astra-20photo-20Mars-20car.jpg

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article