Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 14:14

DSC07632.jpgAl Roberts Jr. est comme Hank C Burnette un artiste compositeur et interprète de rockabilly qui joue de tout les instruments et s'enregistre dans son studio personnel qui met en place à son domicile à Stantmore (UK).  Son unique  lp Rockabilly Guitar Man enregistré en Avril et Juin 1978  (Frog records Frog 001) contenant 15 titres écrit par  Robert  est non seulement réussi au niveau instrumental et de la production,  mais également composé en grande partie de rock et rockabilly rapides ce qui ne gache rien bien au contraire.

On n'y trouve les titres Telephone rock, Too N..n..n.. nervous rock, Rock 'n'roll is oh so fine, First high school love, Too wrecked to rock, Jailbat, Crazy rock, My Gran' pappy don' smoke no grass, U.F.O. Rock 'n' roll, Rhythm and rock, Walkin' the cat (Instrumental), She put the hurt on me, rockabilly guitar man et Rockin' in egypt.

Le style n'est pas sans rappeller le son des groupes teddy boys UK (Crazy Cavan, Flying Saucers) , mais avec en plus une belle pincée de rockab américain de chez Rollin' rock ou  de Hank Mizzell.

 

 

 

 

 

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 23:49

Buddy Holly fait partie de ses artistes qui sont de véritables géniesDSC07175.jpg de la musiques, Auteur compositeur et musicien absolument incomparable. Le nombre de classique du rock écrit par Holly est incroyable, allant du rock rapide à la ballade émouvante en passant par le rockabilly. De ses classiques du rock n'roll on pense à son génial Peggy Sue le titre est l'oeuvre commune de Buddy de Jerry Allison (le batteur des Crickets) et de son ami et producteur Norman Petty. Buddy Holly and the Crickets enregistre le titre en Juillet 1957 qui sort sur le simple Coral 61885, avec en face B la ballade Everyday. Le titre est également présent sur l'album lp 33 t Buddy Holly de 1958. La chanson au départ s'appelait Cindy Lou, qui est le prénom de la nièce de Holly, rapidement Cindy Lou devient Peggy Sue par rapport au prénom de la petite amie de Jerry Allison (Peggy Sue Gerron). Il interprette avec les Crickets le titre à la Tv pour le Ed Sullivan Show (1er Decembre 1957) et le Arthur Murray party (29 Decembre 1957). En 1957 le titre atteind également la troisième place du hit parade, aujourd'hui le titre est souvent classé dans les 100 titres les plus important du 20 eme siècle, et se classe à la 194 eme place des The 500 Greatest Songs of All Time du Magazine Rolling Stones de 2004. Dans le grand nombre de covers du titre on peut noter la version de John Lennon pour son album Rock n'roll.

Pour illustrer ce chef d'oeuvre je vous présente mon ep 45 tours  (pressage français - Coral 94 606), il contient un autre chef d'oeuvre du rock rapide  le génial Oh boy, le titre est écrit par Sonny West (un rocker talentueux mais méconnu également auteur de Rave On un autre classique de Holly) , Bill Tilghman et Norman Petty. Le titre est mis en boite lors des sessions du 29 Juin et 1er Juillet au studio de Norman Petty (à Clovis Nouveau Mexique).  On peut noter les choeurs des Picks derrière Holly. Le titre sort en Décembre sur un simple Coral (Q 72298) avec en face B le trés bon rock (dans le style de Bo Diddley) Not fade away et sur l'album The Chirping Crickets. Oh boy atteind en 1957 la 10 eme place des charts US et à la troisième des charts du Royaume Unis début 1958. On peut noter la cover de 1975 réalisé par le groupe Mud qui sera Numero 1 des UK charts.

the-crickets-oh-boy-coral-s.jpg  buddy-holly-everyday-vogue-coral-s.jpg

Le Eps contient également la trés belle ballade Words of love (composé par Holly) qu'il enregistre le 8 Avril 1957. Il édité sur le simple  Coral 61852 de Juin 1957 avec en face B le rock Mailman, Bring Me No More Blues. Le titre n'est pas un tube pour Holly mais se classe à la 15 eme place des charts avec la version du groupe Doo wop The Diamonds. On peut également la version des Beatles pour leur album Beatles for Sale.

lf.jpg  the-crickets-fools-paradise-coral.jpg

 

,Nous trouvons aussi le médium rock Think it over, composé par le même trio que Peggy Sue soit Buddy Holly, Jerry Allison et Norman Petty, il sort  sur le simple Coral Q 72329 de Juillet 1958 avec en face B la ballade Fool's paradise. Le titre atteind la 11 eme place des charts.

 

buddy-holly-and-the-crickets.jpg

 

Découvrez la playlist buddy holly eps avec Buddy Holly

 

Peggy Sue (Allison - Petty - B Holly) Lyrics and chords

A D A E7
  A D A E7

 

  A D
   If you knew   Peggy Sue,
  A D A
   Then you'd   know why   I feel blue
  D A D A
About   Peggy, my Peggy   Sue.     
  E7
Oh well, I   love you gal,
  D A D A E7
Yes I   love you, Peggy   Sue.       

 

  A D
   Peggy Sue,   Peggy Sue,
  A D A
   Oh how   my heart   yearns for you.
  D A D A
Oh   Peggy, my Peggy   Sue.     
  E7
Oh well, I   love you gal,
  D A D A E7
Yes I   love you, Peggy   Sue.       

 

  A
   Peggy Sue, Peggy Sue,
  F A
   Pretty, pretty, pretty, pretty   Peggy Sue,
  D A D A
Oh   Peggy, my Peggy   Sue.     
  E7
Oh well, I   love you gal,
  D D7 A D A E7
And I   need you,   Peggy   Sue.       

 

  A D
   I love you,   Peggy Sue,
  A D A
   With a   love so   rare and true,
  D A D A
Oh   Peggy, my Peggy   Sue.     
  E7
Well, I   love you gal,
  D A D A E7
 want you, Peggy   Sue.       

 

Twelve Bar Blues Solo

 

Third Verse

 

Fourth Verse

 

  E7
Oh well, I   love you gal,
  D D7 A D A
And I   want you,   Peggy   Sue.   

 

Vidéo

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 22:17

Woody Guthrie de son vrais nom Woodrow Wilson woody.jpgest le compositeur interprète le plus connu de la Folk musique, il est l’auteur d’inombrables classiques, et a influencé un grand nombre d’artistes comme Lonnie Donegan, Bob Dylan, Phil Ochs et Tom Paxton.

Il est né le 14 Juillet 1912 à Okemah une petite ville de Okfuskee County (Oklahoma), dés l’age de 14 ans il travaille et est hébergé chez différents amis de la famille, il devient ami avec George une harmoniciste de blues noir américain qui lui apprend à jouer de l’instrument, il continu son apprentissage musical auprés de John Woods avec qui il apprend à rejouer d'oreille ce qu’il entend.

Guthrie commence alors à apprendre des anciennes ballades irlandaises. Comme Woody ne travaille pas trop à l’école, son père  l’envoi au Texas, il y continu l’apprentissage de la musique et de chansons et se produit régulièrement accompagné par son frère Jeff Guthrie (violonniste).

A 19 ans il se marie avec sa première femme Mary Jennings avec qui il a 3 enfants. Mais dans les années 1930’s, il doit quitter sa famille pour suivre des centaines de migrant d’Oklahoma quittant leur état pour travailler en Californie. Cette période de sa vie sera l’une des grandes sources d’inspiration  de sujets pour ses chansons.

A la fin de la décennie, il se retrouve à Los Angeles, ou il rencontre Maxine "Lefty Lou" Crissman qui est un producteur de Hillbilly et Folk musique, grâce à lui il se produit sur les ondes de la station de radio KFVD. Rapidemment il se fait un nom et peut envoyer de l’argent à sa famille. Il chante de nombreuses protest songs, il devient ami avec Thomas Mooney qui devient son mentor politique, c’est sous son influence que Woody se produit sur scène au profit du partie Communiste de la Californie du Sud duquel finit par devenir membre en 1936.

C’est à cause de la signature du pacte de non agression entre L’URSS et l’Allemagne Nazi en 1933 ( au début de la seconde guerre mondiale) que la station ne peut plus faire passer sur les ondes les chansons de Guthrie faisant quelques fois l’apologie de l’Union Soviétique, il quitte donc KFVD et revient au Texas retrouvé sa famille. Puis il accepte l’invitation de Will Geer pour New York.

A New York il se fait rapidement connaître et reçoit le surnom de « the Oklahoma cowboy », c’est durant cette pèriode New yorkaise qu’il enregistre son premier disque , Dust Bowl Ballads, for Victor Records . En  Fevrier 1940 il enregistre l’un de ses classiques This Land Is Your Land, qui reprend la mélodie de When The World's On Fire chanté par The Carter Family, il y raconte sa traversée des USA.

En Mars 1940, il rejoint le comité de défense des travailleurs agricoles de John Steinbeck, dans lequel il rencontre Pete Seeger (une autre légende de la folk musique) ils deviennent ami et partent même ensemble en tournée.

Grâce à sa popularité à New York il anime un programme sur CBS radio Back Where I Come From programme dans lequel il fait passer un autre de ses amis Huddie "Lead Belly" Ledbetter, avec qui il chante régulièrement dans les bars de Harlem.

En Septembre 1940, il passe régulièrement sur le program Pipe Smoking Time de la radio de la Model Tobacco Company, ce qui lmui permet de gagner 180 $ par semaine (ce qui est un gros salaire à l’époque). Il fait alors venir sa famille à New York qu’il installe à Central Park West.

En Mai 1941 Guthrie et sa famille reviennent brièvemment à Los Angeles avant de s’installer au Nord de l’état de Washington. En effet il obtient un nouveau travail de narrateur et de compositeurs interprète de chansons pour illustrer un documentaire dirigé par Gunther von Fritsch, durant les 12 mois de ce projet Guthrie écrit 26 chansons dont 3 de ses plus gros classiques Roll On Columbia, Pastures of Plenty et  Grand Coulee Dam.

Il part ensuite en tournée avec the Almanac Singers (un groupe formé par Pete Seeger), et en Décembre 1943 il divorce de Mary.

Les Almanac Singer’s s’installent alors à Almanac House ( Greenwich Village – New York). A partir de 1941 lorsque les Nazis attaque l’Union Soviétique, il écrit des chansons anti faciste. Les Almanac Singers sont alors Guthrie, Pete Seeger, Millard Lampell et Lee Hays.

C’est durant cette période que Guthrie fut le plus prolifique il écrit des centaines de poèmes et de textes, il fait également une session d’enregistrement pour Alan Lomax, qui lui suggère d’écrire son autobiographie. Il rencontre parallèlement sa seconde femme Marjorie Mazi,  professeur à la Martha Graham Dance School.

En 1944, il rencontre Moses "Moe" Asch de Folkways Records pour qui il réenregistre ses premiers enregistrements comme par exemple This Land Is Your Land et Worried Man Blues, mais aussi de nombreux et nouveaux titres. Les titres de ces The Asch Recordings seront éditer sur Folkways and Stinson Records. Durant la guerre il s’engage dans l’US Merchant Marine pour combattre le fascisme il lui arrive aussi de chanter pour les troupes. Après la guerre il s’installe à Mermaid Avenue , Coney Island (New York) avec sa famille, il a 4 enfants Cathy (qui meurt à 5 ans) et Joady, Nora et Arlo. Il enregistre alors l’album de chansons pour enfants Songs to Grow on for Mother and Child, contenant la chanson Goodnight Little Arlo (Goodnight Little Darlin') écrit pour son fils lorsque ce dernier était agé de 9 ans.
En 1948, un avion s’écrase avec à son bord 28 Travailleurs agricoles mexicain expulsés d’Aokland (Californie) vers le Mexique ce qui lui inspire la chanson Deportee (Plane Wreck At Los Gatos). Ses années à Mermaid Avenue seront également très prolifiques artistiquement pour Guthrie. On peut noter que c’est à cette pèriode que Ramblin' Jack Elliott commence à étudier dans tout ses détails Guthrie dans sa manière d’écrire et de chanter et commence à se produire en interprétant les titres de Guthrie tout en copiant son style vocal.

A la fin des années 1940’s la santé de Guthrie se détériore souffrant de la maladie d’ Huntington, dont il hérite génétiquement de sa mère qui en est morte. Il repart en Californie et divorce de sa seconde femme, mais il rencontre sa troisième femme Anneke Van Kirk avec qui il a une fille Lorina Lynn. Mais après un accident, il perd l’usage de son bras et ne peut plus jouer de la guitare, retourne à New York et divorce. Il est suivie ensuite jusqu’à sa mort par sa seconde femme Marjorie, Guthrie est hospitalisé au  Greystone Park Psychiatric Hospital de 1956 à 1961, puis au Brooklyn State Hospital jusqu’en 1966 pour décéder au Creedmoor Psychiatric Center.

Il sera alors suivi de sa famille et de ses gfans comme Bob Dylan qui viennent chanter dans sa chambre, il meurt le 3 Octobre 1967.

Son style et ses chansons son alors popularisé auprés du grand public par son fils Arlo (qui est à l’époque un chanteur folk très populaire, Bob Dylan, Ramblin’ Jack Elliot et Pete Seeger.

La semaine du 14 Juillet (date de naissance de Guthrie) est organisé annuellement le The Woody Guthrie Folk Festival à Okemah (Oklahoma, la ville de naissance de Guthrie). Pour l’édition du festival de 1998 la Woody Guthrie Coalition inaugure une statue en bronze de Guthrie avec sa guitare sur laquelle on trouve l’inscription « This machine kills fascists ».

Je ne ferait pas le tour des artistes et albums rendant hommage à Guthrie, ils sont vbraiment trop nombreux mais on peut citer Arlo Guthrie, Bruce Springsteen, Billy Bragg, Pete Seeger, Ramblin' Jack Elliott, Bob Dylan, Christy Moore, Jack Elliott, Donovan, Tom Paxton, The Band, Judy Collins, Richie Havens, Steve Earle, Marty Stuart et Odetta...

En Septembre 1996 sont organisé par le Cleveland's Rock and Roll Hall of Fame et le Museum and Case Western Reserve University, 10 jours de conférence sur Guthrie cohosted  Hard Travelin': The Life and Legacy of Woody Guthrie . Entre 1999 et  2002  est organiser par le Smithsonian Institution Traveling Exhibition Service une exposition itinérante sur l’œuvre de Guthrie This Land Is Your Land: The Life and Legacy of Woody Guthrie. En 2003 Jimmy LaFave produit un show en hommage à  Woody Guthrie Ribbon of Highway, Endless Skyway qui part en tournée avec succès dans le pays.

En Février 2008 l’album live The Live Wire: Woody Guthrie in Performance 1949, reçoit un Grammy Awards dans la catégorie des Best Historical Album.

Woody Guthrie est sans aucun doute un artiste essentiel de la musique du XX eme siècle, totalement en accord avec son temps, son influence sur des styles musicaux comme la country le blues ou le skiffle est évidente. Je pense qu'il est capital à tout amateur de rock et de musique de connaître Guthrie, même si ses chansons ne respire pas la joie de vivre, l'authenticité, le rythme et le style sont vraiment admirable pour qui s'interresse au style "roots". Par exemple on comprend mieux par exemple ce que doit artistiquement  Lonnie Donegan à Guthrie.

Je possède le double CD The World of Woody Guthrie (Horizon (HZTV072-B) qui contient 40 classiques du folk singers come This land is your land, Gumberland gap, Grand coulee dam, Dust bowl blues, Dore mi, Pasture of plenty, Tom joad Pt & et Pt 2, Rangers command, Pretty boy floyd, I ain't got no home, Jesus Christ, 1913 massacre, Vigilante man, Jack-hammer blues, Hard travellin', Philadelphia lawyer, John Henry, Ludlow massacre, Talking dust bowl blues, House of rising sun, So long ( It's been good to know you), Old time religion, Take a whiff on me, Go tell aunt Rhody, Car song, I ride an old paint, New found land, Mul skinner blues, Gambling man, Wreck of the old 97, Sally don't you grieve, Farm labour train, Talking sailor, blues, Dust can't kill me, Stackolee, Ship in the sky, Sinking of the reuben james, When the yanks go marching in et Great dust storm (Dust storm disaser). A possèder sans hésitation.

Découvrez la playlist Woody Guthrie avec Woody Guthrie

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hillbilly Rock Country Rock
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 21:13

Les Andrew Sisters DSC06290.jpgest le groupe de swing vocal le plus prolifique et celui ayant eut  le plus de succés de l’histoire. Evidemment, The Andrew Sisters ne font pas du rock (car bien antérieur aux années 1950’s), mais leurs influences sur le rock n’roll et sur les groupes vocaux des années 1950’s est indéniables, particulièrement sur the Chordettes ou The Fontane Sisters par exemple. Pour donner une idée de leur popularité elles avaient déjas vendu plus de 75 millions dans les années 1970’s, aujourd’hui on n’a passé probablement les 100 millions. En 1998 le groupe est introduit dans le Vocal Group Hall of Fame.
le groupe se compose de trois sœurs Laverne Sophia rousse et contralto ( 1911 – 1967), Maxeme Angelyn brune et soprano (1916 – 1995) et Particia Marie (Patty) Andrews blonde et lead vocal, leur père est un immigrant Grec et leur mère une Norvégienne, elles sont nées dans le Minnesota.

Lorsque le groupe débute Patty la plus jeune n’est âgé que de 7 ans, et tout juste douze lorsque elles remportent un « talent contest » à l’Orpheum Theatre de Minneapolis.
Elles remportent leur premier succés en imitant le groupe vocal à succés de l’époque the Boswell Sisters. C’est en 1937 qu’elles remportent un succès national par leurs passages radio et leur tube pour la major Decca Records
Bei Mir Bist Du Schön (To me, you are beautiful) un succès Yiddish qui sera traduit en anglais par Sammy Cahn qui restera une des meilleurs ventes de disque durant deux ans. Suivi en 1938 d’autres tubes comme Nice Work If You Can Get It, Joseph, Joseph, Ti-Pi-Pin, Shortenin' Bread, Says My Heart, Tu-li-Tulip Time, Sha-Sha et  Lullaby To a Jitterbug.  En 1939 elles obtiennent de nouveaux tubes avec Pross-Tchai (Goodbye), Hold Tight, Hold Tight, You Don't Know How Much You Can Suffer, Beer Barrel Polka (Roll Out the Barrel), Well All Right (Tonight's the Night), Ciribiribin (They're So In Love) (with Bing Crosby), Yodelin' Jive (with Bing Crosby) et Chico's Love Song.

Pendant la seconde guerre mondiale, elles se produisent auprès des troupes alliées en Amérique, Afrique et Italy. Elles participent également dans l’effort de guerre en faisant la promotion des « War bonds » avec la chanson Any bonds today ?, en aidant les acteurs Bette Davis et John Garfield dans la fameuse « Hollywood Canteen » qui recevait des militaire de retour du front, mais également prenaient sur leurs temps personnels pour chanter devant des soldats et marines. A côté de ces tournées elles enregistrent des disques spécialement pour les forces armées la série des Victory Discs (V-Discs).
Et elles continuent à dominer les charts en 1940 avec
Say Si Si (Para Vigo Me Voy), Down By the O-Hi-O, Rhumboogie, The Woodpecker Song, Ferryboat Serenade, Hit the Road, Beat Me, Daddy et  Eight To the Bar, en 1941 avec Scrub Me, Mama, With a Boogie Beat, Boogie Woogie Bugle Boy, I Yi, Yi, Yi, Yi (I Like You Very Much), (I'll Be With You) In Apple Blossom Time, Aurora, Sonny Boy,  The Nickel Serenade, Sleepy Serenade, I Wish I Had a Dime (For Every Time I Missed You) et Jealous, en 1942 avec The Shrine of St. Cecilia, I'll Pray For You, Three Little Sisters, Don't Sit Under the Apple,  Pennsylvania Polka Tree, That's the Moon, My Son, Mister Five By Five, Strip Polka et Here Comes the Navy,  en 1943 avec East of the Rockies, Pistol Packin' Mama (with Bing Crosby) qui sera un classique du rock n’roll avec la cover de Gene Vincent, Victory Polka (with Bing Crosby), Jingle Bells (with Bing Crosby)  et Shoo-Shoo Baby, en 1944 avec Down In the Valley, Straighten Up and Fly Right, Tico Tico, Sing a Tropical Song, Is You Is Or Is You Ain't My Baby (with Bing Crosby), A Hot Time In the Town of Berlin (with Bing Crosby), Don't Fence Me In (with Bing Crosby) et en 1945 avec Rum and Coca Cola, Accentuate the Positive (with Bing Crosby), The Three Caballeros (with Bing Crosby), One Meat Ball, Corns For My Country, Along the Navajo Trail (with Bing Crosby) et The Blond Sailor.

La guerre terminée on pourrait penser que le succès va les quitter, il n’en n’est rien elles continuent jusqu’en 1951 à placer beaucoup de titres dans les charts comme en 1946 avec Money Is the Root of All Evil, Patience and Fortitude, Coax Me a Little Bit, South America, Take It Away (with Bing Crosby), Get Your Kicks On Route 66 (with Bing Crosby) titre sera un classique du rock n’roll par la version qu’en fera Chuck Berry avec Route 66 et repris par The Rolling Stones, I Don't Know Why, House of Blue Lights,  Rumors Are Flying (with Les Paul), Winter Wonderland (with Guy Lombardo),  et Christmas Island (with Guy Lombardo), en 1947 avec Tallahassee (with Bing Crosby) , There's No Business Like Show Business (with Bing Crosby and Dick Haymes), On the Avenue, Near You, The Lady From 29 Palms, The Freedom Train (with Bing Crosby), Civilization (Bongo, Bongo, Bongo) (with Danny Kaye), Jingle Bells (with Bing Crosby)(re-entry), Santa Claus Is Comin' To Town (with Bing Crosby), Christmas Island (with Guy Lombardo)(re-entry), Your Red Wagon et  How Lucky You Are, en 1948 avec You Don't Have To Know the Language (with Bing Crosby), Teresa (with Dick Haymes),  Toolie Oolie Doolie (The Yodel Polka), I Hate To Lose You, Heartbreaker, Sabre Dance, Woody Woodpecker (with Danny Kaye), Blue Tail Fly (with Burl Ives), Underneath the Arches, You Call Everybody Darling, Cuanto La Gusta"(with Carmen Miranda), 160 Acres"(with Bing Crosby) et Bella Bella Marie, en 1949 avec Christmas Island (with Guy Lombardo)(re-entry), The Pussy Cat Song (Nyow! Nyot! Nyow!)"(Patty Andrews w/Bob Crosby), More Beer!, I'm Bitin' My Fingernails and Thinking of You (with Ernest Tubb), Don't Rob Another Man's Castle (with Ernest Tubb), I Can Dream, Can't I?, The Wedding of Lili Marlene, She Wore a Yellow Ribbon (with Russ Morgan) et Charley, My Boy (with Russ Morgan), en 1950 avec Merry Christmas Polka (with Guy Lombardo), Have I Told You Lately That I Love You (with Bing Crosby), Quicksilver (with Bing Crosby), The Wedding Samba (with Carmen Miranda), I Wanna Be Loved, Can't We Talk It Over et A Bushel and a Peck, et enfin en 1951 avec A Penny a Kiss, a Penny a Hug, Sparrow In the Tree Top (with Bing Crosby) et Too Young (Patty Andrews) titre en solo de Patty.

En 1953, les Andrews Sisters font un breack dans leurs carrières après la décision de Patty de se lancer dans une carrière solo dont son mari sera l’agent. Les deux autres sœurs continuent en duo, dont une tournée de 10 jours en Australie.

En 1955, autre succés solo de Patty en solo avec Suddenly There's a Valley.

En 1956 les sœurs reviennent ensemble et signent chez Capitol records et enregsitrent une douzaine de simples jusqu’en 1959, dont certaines covers de Rock n’roll mais sans vraiment de succès, en 1962 elles signent chez Dot records ou elles réenregistrent leurs succés antèrieurs mais également des nouveaux titres I Left My Heart In San Francisco, Still, The End of the World, Puff the Magic Dragon, Sailor, Satin Doll, le thème du film Come September et celui de  A Man and a Woman.

Durant les années 1960’s elles tournent beaucoup dans des clubs à las Vegas, Californie ou Londres (Angleterre). La mort en 1967 de LaVerne d’un cancer est un drame, mais les deux sœurs restantes continues en duo. Par la suite elle feront de nombreux comeback comme dans le spectacle World War II musical en 1974 (qui se produit à Broadway). Maxeme obtient un succés notable lors de ses tournées en solo à partir de 1979 et qui lui permettra de se produire dans le monde entier et d’enregistrer le lp Maxene: An Andrews Sister. Cela malgrés les nombreux ennuis de santé de Maxeme.
Peu parés avoir commencer un nouveau spectacle à Broadway Swingtime Canteen, elle décède le 21 Octobre 1995 d’une attaque cardiaque.

Il ne reste non seulement les légendaires enregistrements fait sur Decca, mais également un grand nombre de prestations filmées soit dans des films soit dans des show tv
On peut pour conclure qu’elles se sont produites durant leur carrière avec quelques unes des plus grands artistes de swing et de jazz  soit
Glenn Miller, Benny Goodman, Buddy Rich, Tommy Dorsey, Jimmy Dorsey, Gene Krupa, Joe Venuti, Freddie Slack, Eddie Heywood, Bob Crosby (Bing's brother), Desi Arnaz, Guy Lombardo, Les Brown, Bunny Berigan, Xavier Cugat, Paul Whiteman, Ted Lewiset  Nelson Riddle.

Stylistiquement, elles ont fait du swing influencé par le rythme boogie woogie, et chantent quelques titres appartenant au répertoire gospels, country & western ou jazz.

Les Andrew Sisters ont un palmarès particulièrement important 100 millions de disques vendus,  600 enregistrements, 113 titres dans les hit parades, 46 ayant atteint le top 10 et 17 films de cinéma soit en 1940  Argentine Nights,,  en 1941 Buck privates, Inthe Navy et Hold that ghost, en 1942 What's Cookin', Private Buckaroo, et Give Out, Sisters. En 1943 How's About It, Always a Bridesmaid et  Swingtime Johnny, en 1944 Moonlight and Cactus, Follow the Boys et  Hollywood Canteen, en 1945 Her Lucky Night, en 1946 Make Mine Music, en 1947  Road to Rio, en  1948 Melody Time, en 1975 Brother, Can You Spare a Dime? et  en 2007 Breach (music du film).

Des Andrews Sisters je possède le Golden Hits Mfp Emi (MFP 50311) contenant que du bon soit I'll be with you in apple blossom time, Beer barrel polka, Beat me daddy, eight to the bar, I can dream, can't i, Pennsylvania polka, Hold tight, Rum and coca-cola, Down in the valley, Bei mir bist du shcon, Shrine of St cecilia, Rum boogie et Joseph! joseph!

Le son est superbe, mais en réalité ces enregistrements ne sont pas ceux des 1940's mais des 1960's mais des prises datant de 1961 pour Dot records.

 

Découvrez la playlist 1andrews sisters avec Andrew Sisters

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Jazz Swing
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 22:15

Joe Jones est un chanteur de rhythm and DSC07763.jpgblues né à la Nouvelle Orléans (Louisiane) le 12 Aout 1926, qui obtiendra un immense succès international avec You talk to much qui atteint la troisième place des charts Pop en 1960 et sera l’un des 5 plus gros succès de Rhythm and Blues de l’année. Le titre est édité à l'origine chez Ric records sur le simple RIC 972. Le titre est une composition de Reggie Hall (le frère de Fats Domino) qui sera refusé par Fats, Jones aime la chanson et l'enregistre une première fois en 1957 pour le label Newyorkais Roulette, mais au final Roulette ne sort pas le titre.En  1960 Jones réenregistre le titre pour le label Ric Records (un petit label de la Nouvelle Orléans)  mais en y ajoutant des arrangements réalisés par Harold Battiste.

Mais devant le succés du titre Roulette force Ric records à lu rendre le titre, le titre ressort alors sur Roulette dans sa seconde version sur le simple (R-4304). 

Le titre sera adapté dans de nombreuses langues, par exemple en France sous le titre Tu parles trop qui est interprété entre autres par Johnny Halliday et Richard Anthony.

Ce titre est un des titres incontournables du rock n’roll (et du rythm and blues) du début des 1960’s comme par exemple Ya ya, Duke of Earl, Mother in Law ou  Hey Baby.
La particularité de ce titre est de posséder une mélodie simple et bien ficelée, un accompagnement parfait bien rhythm and blues (et pas twist ou teen rock) ce qui donne au final un tube en puissance qui n’a eut aucun mal à atteindre le sommet des hit parades, et devenir un classique toujours aussi bon aujourd’hui.

Même si en France les covers en français vendent souvent plus que les versions originales, le ep est une très bonne vente, ce qui nous permet de posséder pour un prix abordable ce disque indispensable, et d’entendre trois autres titres de rock n’roll noir avec le son caractéristique de la Nouvelle Orléans associant rythme et nonchalance.

Il décède le 27 Novembre 2005.
Je possède donc le ep français Roulette (RP 1101) contenant You talk too much et trois autres trés bons black rock New Orleans A tisket a tasket, I love you still et Every night about eight.

R-150-2624834-1293826599.jpg cache_500_1_1_img_6337968_072b6bf31b37bdfcdb72d9588c3861f9j.jpg

 

JonesJoeFsmall.jpg

 

 

Découvrez la playlist Joe Jones avec Joe Jones

 

You talk too much



#1.
    Bb                Eb
You talk too much you worry me to death,
    Bb                      Eb
You talk too much, you even worry my pet,
         Bb   Ab  G7   C7   F7  Bb
You just talk......... talk too much.

#2.
    Bb                     Eb
You talk about people that you don't know,
Bb                        Eb
You talk about people wherever you go,
    Bb       Ab  G7     C7   F7  Bb
You just talk.......... talk too much.

#3.
    Bb                     Eb
You talk about people that you've never seen,
    Bb                         Eb
You talk about people, you can make me scream,
         Bb   Ab G7          C7   F7  Bb
You just talk............... talk too much.


REPEAT VERSES #2 & #3.

(Joe Jones and Reginald Hall)

 

  Instrumental Interlude]

You talk too much
You worry me to death
You talk too much
You even worry my pet

You just talk
Talk too much

You talk about people
That you don't know
You talk about people
Wherever you go

You just talk
Talk too much

You talk about people
That you've never seen
You talk about people
You can make me scream

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Black Rock n'roll
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 23:35

Fabian est la teenage idol emblématique de la fin des années 1950's.DSC07170 C'est à cause de son physique qu'il devient chanteur, mais c'est grâce à son sex appeal qu'il devient le fantasme d'un grand nombre de jeunes filles américaines.

Il est facile sachant cela de dire qu'il n'est qu'un simple produit marketing, mais à l'écoute de se titres, même si son chant est trés loin de la perfection de celui d' Elvis Presley, ces faces chancellor mérite d'être écoutées. Fabian enregistre peu de ballade sirupeuses ses titres sont en majorité des rock rapides et médium. L'un de ses meilleurs titres est Tiger un rock solide et efficace qui se classe N°3 des charts US en 1959 lorsque Fabian n'avait que 16 ans.

Le  ep President (PRC. 154) qui compile le fameux Tiger  (qui sort en Mars 1959 sur le simple Chancellor 1037 qui permet à Fabian d'obtenir son second disque d'or) , le simple Chancellor 1033 contenant un autre de ses classiques le trés bon medium rock Turn me loose qui se classe à la 9 eme place des charts US  et sa seconde face Stop thief qui est le premier disque d'or de l'artiste et nous trouvons enfin Lilly Lou qui sort en 1958 sur le second simple de Fabian le Chancellor 1024.

 

 

 

1d2udi0o.gif

  

 

Tiger (Ollie Jones) Lyrics and Chords

 

 G# Hey. lumpa sugar, you look kinda sweet Cuter than a baby walkin' down the street When I look into your eyes, I wanna leap I can't conceal that you make me feel C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! G# I'm feelin' stronger than a grizzly bear Soarin' like an eagle flyin' through the air When I get you in my arms, you'd better beware I go insane 'cause I can't be tamed C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! BRIDGE: C# G# You keep my heart jumpin' like a kangaroo C# G# Floatin' like an onion in a bowl of stew C# G# Baby, ev'ry time you come in view D#7 I run like an antelope to get to you G# I'm your tiger and you're my mate Hurry up, buttercup, and don't be late I might get mad if I have to wait Come right now 'cause I'm on the prowl C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! BRIDGE: C# G# You keep my heart jumpin' like a kangaroo C# G# Floatin' like an onion in a bowl of stew C# G# Baby, ev'ry time you come in view D#7 I run like an antelope to get to you G# I'm your tiger and you're my mate Hurry up, buttercup, and don't be late I might get mad if I have to wait Come right now 'cause I'm on the prowl C# G# Like a tiger, ooh, ooh, ooh, like a tiger D#7 Ooh, ooh, ooh, just to see you smile C# nearly drives me wild G# D#7 I wanna growl wow! ambChile 



Vidéo
 
Découvrez la playlist Fabian - tiger avec Fabian
 
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:20

Kitty , daisy & Lewis est un trio DSC07711.jpgdeux soeurs et un frère (membres de la famille Durham) multi instrumentistes et talentueux. Leurs influences sont le Rhythm and blues, le Swing, le jump blues, le hillbilly, le blues et la country et le mélange explosif de tout cela nous fait, comme dans les fifties du pur rock n'roll et rockabilly primitifs.

Kitty la plus jeune soeur chante, joue de la batterie, de l'harmonica , ukulele, banjo, trombone et de la guitare, Lewis l frère chante et joue de la guitare, du piano, du banjo et de la batterie et Daisy la grande soeur chante et joue du piano, batterie, accordén et xylophone.

Ils sont originaire de Kentish town au Nord de Londres et font encore leurs études (ils ont 18, 20 et 21 ans) lorsqu'ils enregistrent leurs éditent leurs premiers titres. Le trio signe chez Sunday best record, en 2005 sort leur premier simple Honolulu rock n'roll, mais ils se font connaitre grâce à leur second 45 tours Mean son of the gun (cover de Johnny Horton) couplé avec Ooo Wee (cover de Louis Jordan) qui sort également en CD et même en 78 tours en 2006. En 2008 suivent deux autres simples Going up the country et Baby hold me tight.

Ils se produisent au côté d'artistes aussi divers que Jools Holland, Mika, Billy Bragg, Mark Ronson and Razorlight au London's Earls Court Arena, au Bestival en 2006, 2007, 2008 et 2009. Ils ont même droit à un article dans le magazine Vogue et apparaissent dans le documentaire We dreamed america. En 2009 ils apparaissent aussi dans le film Last chance Harvey ou ils joue le titre Mean son of the gun,

Lors de leurs concert ils sont accompagné par leur père  et leur mère à la contrbasse et à la guitare.

En 2010 ils se produise au Latitude Festival et au Balldrum Tartanheart festival.

Je possède le lp 33 tours Kitty, Daisy & Lewis Sunday best (SBESTLP25) qui contiuent la majorité de leurs simples soit Going up the country, Buggin' blues, Polly put the kettle on, Honolulu rock-a roll-a, I got my mojo working, Mean son of a gun, Hillbilly music, Mohair Sam, Oo wee et Swingin' Hawaii. 10 véritables merveilles roots, dont le son, le chant et l'instrumentation sont absolument irréprochable,  A mon avis un des disques marquant de la décennie.

 

Kitty, Daisy & Lewis - Honolulu rock 'n' roll

 

 

 

 

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 21:19

Jerry Lee Lewis est la personnalité du rock n'roll sauvage comme DSC07178.jpgson pendant noir Little Richard. Ses faces Sun sont absoluments indispensables à tout fan de rock qui se respecte.

 Deux de ses chef d'oeuvres du rock teinté de boogie sont Whole lotta Shakin' goin' on et Great balls of fire. le ep 45 tours London (RE-S 1140) contient ces deux chef d'oeuvres de Jerry Lee chez Sun records mais aussi deux autres titres également trés bon fde la même pèriode It'll be me et You win again.

Jerry Lee Lewis enregistre le 7 Mai 1957 pour Sun Record sous la direction de Jack Clement Whole lotta shaking goin' on. La chanson n'est pas une composition de Jerry Lee Lewis, mais une cover d'une chanson écrite par Dave "Curlee" Williams et James Faye "Roy" Hall et enregistré en Mars 1955 par Big Maybelle pour Okey records sous la direction de Quincy Jones. En Septembre 1955, Roy Hall, enregistre sa propre version dans un style rockabilly pour Decca records.

Mais aucune de ses versions précédentes n'est un tube, c'est Jerry Lee Lewis qui fait du titre cette énorme classique du rock n'roll, sa version est totalement différente des deux versions précédentes,  par le jeu de piano boogie woogie énergique caractéristique du killer soutenu par la non mois batterie débridée de J.M Van Eaton. Le titre sort dans un premier temps sur le simple Sun 267, il atteind la troisième place du Billboard pop et la 1er place des charts Rhythm and blues, mais se classe aussi trés bien dans les charts country et  à la huitième place des charts en UK.

Great Balls of fire est une composition de Otis Blackwell et Jack Hammer en 1957. Comme pour Whole lotta c'est Jerry Lee Lewis qui trancende le titre par sa version ultra sauvage qu'il enregistre dans les studio Sun le 8 Octobre 1957, le titre sort sur le simple Sun 281. Le titre est encore un incroyable tube se classant second des charts Pop, troisième des charts Rythm and blues et premier des charts country, le titre atteind également la première place du hit parade UK, et se classe en haut des charts allemand et en Nouvelle Zelande.  
On peut également noter que Jerry Lee Lewis et son trio interprette le titre dans le film Jamboree.

Le trés bon medium rock It'll be me est une composition de Jack Clement qui est en face b du simple 267 avec Whole Lotta shakin'. You win again est une reprise de la ballade country de Hank Williams mais ici rythmé par le piano boogie woogie de Lewis, ce titre également trés réussi est la seconde face de Great balls of fire sur le simple Sun 281. 

 3602778846_c9d435e850.jpg

Le fameux Simple 45 tours Sun 281 conteant Great balls of fire.

 

LewisPiano.jpg

 

rr 

Great Balls of fire (Hammer - Blackwell) Lyrics and Chords

 

 Great Balls Of Fire

TEMPO:Bright Rock

Words and Music of OTIS BLACKWELL and JACK HAMMER
Performed by Jerry Lee Lewis

||-3-||-O-||-0-||
||-2-||-3-||-0-||
||-0-||-2-||-0-||
||-0-||-3-||-2-||
||-0-||-1-||-1-||
||-3-||-0-||-2-||


G guitar tacet C7 gt
You shake my nerves and yo rattle my brain_ Too much love drives a
D7 gt
man insane.___ You broke my will, but what a thrill.
G gt G
Good - ness gra - cious, great____ balls of fire! I laughed at love
C7
'cause I thought it was fun - ny. You came along and moved me,
D7 C7
hon - ey. I changed my mind; this love is fine.
G gt
Good - ness gracious, great___ balls of fire!

C7 G
Kiss me ba-by, Oh, yo! It feels good.
C7 D7
Hold me ba-by. I want to love you like a lov-er should._ You're fine,_

so kind._ I'm gon-na tell this world that you're
D7 G
mine, mine, mine, mine. I chew my nails and I twid-le my thumbs._
C7 D7
I'm real ner-vous but it sure is fun!__ Oh, ba-by, you're driv-in' me
C7
cra-zy. Good-ness gracious, great___balls of fi-re!
repeat last verse and enjoy!

Vidéo

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 23:02

Elvis PresleyDSC07176.jpg est le rocker des fifties qui a classer  le plus de titres dans les hits parades du monde entier. Stuck on you est un excellent rock n'roll, qui sera le premier hit du king aprés ses deux ans de service militaire.

Stuck on you atteind la première place du Bilboard hot 100 à la fin du moi d'Avril 1960, il se classe également N° 6 des charts Rhythm and blues.

Sur le même ep (RCA 86.288) nous trouvons It's now or never netement moins rock, en effet il s'agit d'une cover du standard italien O sole mio. Il découvre la chanson grâce à la version qu'en fait Tony Martin en 1949 sous le titre de There's no tomorow.

  Mais les paroles de It's now or never sont différentes en effet les paroles sont spécialement réécrite pour Elvis par Aaron Schroeder et Wally Gold. Le titre sera un encore plus gros tube que Stuck on you, il est numéro 1 en Aout et Septembre 1960 au Bilboard, et se vend à 25 millions d'exemplaires dans le monde. Le titre est en effet également un gros succés dans de nombreux pays, atteigant par exemple le sommet des charts de Grande Bretagne. Pour la petite histoire le chanteur Barry White raconte que lorsqu'il entend en prison la chanson, cela le persuade de continuer sa carrière de chanteur une fois libérer.  

 On trouve aussi le trés bon médium rock A mess of blues écrit par Doc Pomus et Mort Shuman, qui atteindra la 32 eme place des charts US en 1960. Le quatrième titre du ep est Fame and Fortune une ballade écrite par Fred Wise et Ben Weisman et atteind la 17 eme place des charts Us en 1960.

 

Découvrez la playlist elvis presley - stuck on you avec Elvis Presley

 

Stuck on you (Aaron Schroeder - J. Leslie - McFarland) Lyrics and Chords

E
A. You can shake an apple off an apple tree

Shake a shake,Oh sugar, but you'll never shake me
A7 E
Ah ah ah, no siree, ah ah ah.
B A7 (E -E )
I'm gonna stick like glue, stick because I'm
E
Stuck on you.

A. I'm gonna run my fingers through your long black hair
Squeeze you tighter than a grizzly bear.
Ah ah . . .
(E E F# F# G # G #)
A
B. Hide in the kitchen, hide in the hall
E
Ain't gonna do you no good at all
A
Cos once I catch you and the kissing starts
B
A team of wild horses couldn't tear as apart.

A. I'm gonna take a tiger for the Daddy's side
That's how our love is gonna keep us tight.
Ah . . .

(E D D C # C # B B)
B. Hide in the kitchen . . .

A. I'm gonna

 

Vidéo

 

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 13:52

Frankie Avalon est une DSC05430.jpgdes teenage idol les plus populaires de la fin des années 1950’s et du début des années 1960’s se faisant connaître non seulement en tant que chanteur et musicien mais également en tant qu’acteur.

C’est à l’âge de 12 ans avec sa trompette qu’il fait sa première télévision, à l’adolescence nous le retrouvons avec Bobby Rydell dans le groupe de rock n’roll Rocco and the Saints. Dés 1958, il commence sa carrière personnelle, il obtient alors 31 titres qui se classe au Bilboard entre 1958 et 1962, comme par exemple Venus (5 semaines N° 1), Why (N°1), Just ask your heart (N°7), I’ll wait for you (N°15), Bobby Sox to Stocking (N°8) et A boy without a girl (N°10), un grand nombre de ses hits seront écrit par Bob Marcucci responsable des disques Chancellor.

Frankie fera souvent équipe avec Annette Funicello avec qui il fera des « beach comedy » en tant que Couple romantique comme dans Beach Party et Beach Blanket Bingo. Il a une carrière cinématographique relativement importante dont on peut citer The Alamo avec John Wayne, Voyage to the bottom of the sea (film de Science Fiction) avec Barbara Eden, en 1978 on peut le voir dans Grease, en 1987 il revient avec son ancienne équipière pour le film Back to the beach, en 1995 il joue son propre rôle dans le film Casino avec Robert DeNiro.

Il fera également de nombreux show tv comme par exemple The Bing Crosby Show et The Patty Duke Show et sera un habitué de l’American Bandstand.DSC05429.jpg

En 1980, le film The Idolmaker (écrit par Ed Di Lorenzo et réalisé par Taylor Hackford) est une biographié déguisé de lui-même (sous le pseudo de Tommy Dee) de Fabian (sous le pseudo de Caesare) et du compositeur et Producteur Marcucci (sous le pseudo Vinnie Vacarri)

Frankie continu parllèlement sa carrière de chanteur faisant des concerts très souvent, dont recemment le 25 Juillet 2009 au Grand Auditorium d’Ocen Grove et en Avril 2010 au Eisenhower Hell Theater à West point (New York).

 

Le lp Frankie Avalon (Chancellor CHL 5001) est une réédition du premier album de Frankie au niveau du recto et verso de la pochette, mais en réalité est une compilation de faces rock n'roll de l'artiste. Et les 18 titres présent font de ce lps un trés bon disque de rock n'roll fin 1950's nous trouvons les titres Teacher's pet, Shy guy, Dede dinah, ooh lala, Blue betty, Ginger brea, You exite me, I'm broke, What little girl, Gee whiz - Whilikins-golly gee, Two fools, Short fat fannie, At the hop, Little bitty pretty one, I'm walking, Married, True true love et Just ask your heart.

La compilation Bobby Sox to Stocking de Ace records (CHA121) compile des rocks et médium rock de l'artistes avec de nombreuses ballades, nous retroucvons les rocks Teacher's pet, Gingerbread et Dede Dinah au côté d'autres titres dont certains furent de trés gros succés pour Frankie comme Just ask your heart, Blue Betty, Ooh la la, Venus, Don't throw away, All those teardrops, Bobby sox to stockings, A boy without a girl, Where are you, You are mine et Don't let love pass me by. En résumé cet album fait un assez bon tour d'horizon du talent d'Avalon mais est plus orienté sur les ballades romantiques de l'artistes que sur ces rocks.

Frankie Avalon - Vénus

 

Frankie Avalon - Teacher's pet
Frankie Avalon - A boy without a girl
Frankie Avalon - Bobby Sox To Stockings

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Teen Rock
commenter cet article