Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 23:01

Depuis le début des 1960's Corgi Toys est le seul véritable concurrent de Dinky Toys sur le marché de la miniature automobile au 1/43 eme.

 

Corgi-20Bro3-medium.jpg

 

 

e4ec90cf.jpg

Il semble avoir remporté la partie durant les 1970's, mais une autre marque commence à faire parlé d'elle Matchbox mais ceci est une autre histoire.

9_l.jpg

C'est durant les 1970's que Corgi s'interresse aux sport mécanique américain qu'est le Dragster, en effet il est particulièrement populaire à cette époque en Grande Bretagne (les légendaires courses de Santa Pod).

La marque se met alors à produire l'une des plus belle série de ce genre de bolide jamais construite à cette échelle.

 

  SAM_0436.jpg

 

SAM_0435.jpg

 

SAM_0440.jpg

 Le premier de la série à être fabriqué est le Quatermaster Dragster suivi du Commuter Dragster il s'agit de Slingshot dragster, ancêtre des Top fuel dont la particularité est d'avoir le moteur placé devant le pilote.

--KGrHqMOKkEE5YETe-wJBOWO6qMG9---60_3.jpg

 

--KGrHqZ--igE3--rF9-iBOJyJSWJL---0_12.jpg

 

Les ventes de ces modèles s'envolent soit plus de 300 000 modèles vendus.

--KGrHqMOKpIE3tbWfed0BOEZ5GcSNg--_12.jpg

En 1971 Corgi réalise une copie plutôt ambitieuse du Glo-worm Dragster réalisé sur une base de Ford Capri, dont la particularité est d'avoir une carrosserie d'une seule pièce qui se soulève d'un bloc afin de permettre à son pilote de rentrer à l'intèrieur (système devenu classique est caractéristique des dragsters dit Funny Car).

--KGrHqN--lcE45fZFg-oBOUB-iJ--w--48_12.jpg

C'est une incroyable réussite auprés du public, le jouet se vend à 605 000 exemplaires.

--KGrHqF--lkE4lrfVIM-BOP-RkrTmQ--0_12.jpg

 

En Octobre 1971, Corgi réalise un nouveau modèle dans le même esprit que le précédent mais dont la base est une Ford Mustang l'Organ Grinder.

--KGrHqF--jEE5-jlvqOVBOY-HKURHQ--60_12.jpg

Ce dernier n'a pas la carrosserie ouvrante, mais un énorme moteur  avec blower et échappements libres de part et d'autre de ce dernier et dont une partie est caché par un plexiglass vert.

497239008_o.jpg

 

On peut également signaler les deux parachutes arrières.

497239092_o.jpg

 

497239115_o.jpg

  Le modèle suivant est le Ison Brothers Austin Wild Honey, il s'agit d'un gasser réalisé à partir d'une petite Austin.

--KGrHqN--iEE5dF3-yd1BOYQeyoK1g--_12.jpg

 

 Il utilise la même teinte que la mustang et obtient comme cette dernière un trés grand succés avec 270 000 exemplaires vendus.

--KGrHqUOKikE4smoFqm9BOYQeudsP---_12.jpg

 

Le dragster suivant est l'extravaguant Adams 4 engined, un monstre propulsé par 4 V8 aux design rappellant certains show rods contemporains de George Barris

2618_l.jpg

 

--KGrHqF--g8E45m-Ez2SBOYkGeod2w--_12.jpg

 

--KGrHqUOKj8E5h19RvTuBOYjIvYK5w--60_12.jpg

Corgi ressort à la fin de l'année 1972 une nouvelle version du Quatermaster mais de couleur bleu aux couleur de Radio Luxembourg.

$(KGrHqEOKo4E5Z72reRoBO(u2IqWhw~~60 12

 

--KGrHqQOKjIE5W6Zg9J1BO-oH-dumQ--60_12.jpg

 

En 1973 Corgi réalise un Jet Car Starfighter c'est à dire un dragster propulsé par un réacteur d'avion.

--KGrHqZ--iYE40l-Tmk0BO-P-zbz-g--60_3.jpg

 

--KGrHqZ--hwE5czEvW6OBO-PBVhVW---60_3.jpg

 

--KGrHqF--lME5Yy-9wTFBO-PBll2L---60_3.jpg

Le côté futuriste du modèle est payant car Corgi vend 370 000 exemplaire de ce dernier. 

Enfin je terminerai les dragsters 1/43 eme Corgi avec le US. Racing Buggy qui même s'il ne fait pas partie des huits fameux dragsters de la marque est dans la même veine.

2619_l.jpg

--KGrHqMOKo4E3uY-ooJ4BOF44-5ndw--_12.jpg

 

Enfin ont peut aussi parler de la version au 1/63 eme du  Glo-worm Dragster sous le nom Hot Pants.

Modèle qui essai d'imposer la marque sur le marché en plein essort du 1/63 eme dominé par Matchbox et Hot Wheels

 

--KGrHqUOKoYE4uJCwqmkBOW9Fp5EZQ--60_12.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Vintage toys
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 22:53

49adfab898c59.jpg

 

Angla Ryan est un modèle originaire de Dallas (USA)

Pour la connaître un peu plus:

http://angelaryan.moonfruit.com/

http://www.modelmayhem.com/368

http://www.facebook.com/TheAngelaRyan

http://www.myspace.com/angelaryan

http://twitter.com/#!/AngelaRyan

 

4b6100e2bfec1.jpg

4a047a4549300.jpg

 

4b61011153ffb.jpg

 

4cabf1ed63af5.jpg

 

47b750da79207.jpg

 

4d672b735c9f9.jpg

 

47ba4d13b18a8.jpg

 

49d8359aaf0e8.jpg

 

4653a68106cda.jpg

 

47396b0f4d350.jpg

 

48fd6c5f955e6.jpg

 

4892ebc2b126d.jpg

 

49d838ae0cef8.jpg

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Pin up
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 18:12

Comme vous devez le savoir, je suis fan de rock 'n'roll et rockabilly des fifties, mais comme je suis né à la fin des années 1960's (1969), c'est vers 10 - 11 ans que j'ai ma véritable révélation grâce en partie aux enregistrements 25 cm du label de Jacky Chalard Big Beat Records. Et depuis j'ai toujours beaucoup de joie à réécouter les artistes du label. Immaginez ma joie lorsque les Editions Montparnasse m'envoie sortent en bacs ce 27 Aout 2011 une série de Cd et DVD consacrée à ce label légendaire  .

Pour commencer l'adresse des éditions Montparnasse:

 http://www.editionsmontparnasse.fr/recherche?q=big+beat&q_support=0&search_submit.x=0&search_submit.y=0

Visuels-Big-Beat-Story.jpg

Le premier cd qui m'interresse ici est la compilation Big Beat Story dont la jacquette est faite de dessins du dessinateur de BD Frank Margerin (autre figure du renouveau du rock 'n' roll en france à la fin des 1970's et début des 1980's).

Visuel-3D-CD-Vince-Taylor---The-Big-Beat-Years.jpg

Etonnement ce disque ne réédite pas de titres déjas édités durant les 1980's sur le label, mais des titres live (correspondant aux DVD de la même série Big Beat Story VOL. 2) probablement  2000's peut être datant du Festival Rockbrune attitude de 2007? . Nous trouvons donc Gene Summers avec un medley C C rider / Blue moon of Kentucky,  Jesse Garon (qui n'est pas un artiste du label durant les 1980's) avec Le Prince du Rock 'n' Roll et C'est lundi,  le groupe américain Memphis Rockabilly Band avec Milkshake Mademoiselle (titre devenu un classique grâce à Jerry Lee Lewis) et Show me the Money une composition originale de Jeff Spencer leadeur du groupe, la légende du Rock Italien des 1960's Little Tony avec Whole lotta shakin' goin' on (tube 1950's de Jerry Lee Lewis), une chanteur guitariste de la génération 2000's du label Victor Huganet avec une version décoiffante du Rockin' with the Ollies Wee (Buddy Holly), un ancien chanteur du groupe rock des 1960's français Les Vautours  Vic Laurent avec Sans vous je suis fou, l'un des groupes légendaire des débuts du label les Teenkats avec Bye bye blues, Tex French Connection la formation actuelle de Thierry Le Coz le chanteur des Teenkats avec une cover de Teenage Heaven  d'Eddie Cochran, Rollin' Dominos un groupe français spécialiste des covers de Fats Domino ici avec I'm Walkin', Robert Gordon la légende du rokabilly américain US des 1970's avec son énorme tube planétaire sa cover Visuel-a-plat-CD-Breathless---Bad-Bad-Boys.jpgdu Rockabilly boogie de Johnny Burnette & Rock 'n' Roll trio (rappellons ici aussi que Gordon ne fut jusque là jamais un artiste du label Big Beat), Hellcats un groupe français de néo rockabilly avec You're my baby (Roy Orbison) et Pipeline (l'instrumlental srf des Chantays), le groupe américain Leroi Brothers avec Train keep a rollin' (en fait Train kept a rollin' mal orthograpghié de Johnny Burnette & Rock 'n'roll trio) et Chain of love, Crazy Cavan and the Rhythm Rockers le groupe légendaire par excellence du mouvement Teddy Boy Rock 'n' roll de la fin des 1970's et début 1980's avec deux de ses classiques She's the one to blame et Teddy Boy rock 'n' roll et le titre se termine par un instrumental surf à influence shadows Big Beat Family.

En résumé un disque compilant des artistes aux styles assez varié avec des préférences pour Crazy Cavan, Teenkats, Victor Huganet et Tex Mex Connection.

Le disque suivant est consacré aux Big beat Years  de Vince Taylor symbole du rock 'n' roll sauvage à lui tout seul qui nous a quitté il y a 20 ans, et dont les bons enregistrements réalisé par ce dernier pour Big Beat début 1980's pour le 25 cm Luve sont ici  réuni soit les covers de Money honey,  That's all right mama, You'll never walk alone, Fever , Danny , I'm moving on, Cawfish, Milk cow blues, Maybelline et la composition de Jackie Chalard et Patrick Verbeke (tout deux présent sur ces sessions aux côté entre autre de Christophe Deschamp et Jean Jacques Milteau), associé  à un live enregistré au théâtre de l'Empire à Paris ou il est accompagné par la même équipe  de musicien et contenant  son énorme classique Brand new Cadillac et des covers de classiques des 1950's soit C'mon everybody, Blueberry hill, Long tall Sally, Hound dog, Money Honey et Sweet little sixteen.

Ces enregistrements même s'ils n'ont pas la magie des facesVisuel-a-plat-CD-Les-Alligators---Ca-decoiffe.jpg Anglaise des 1950's et du début 1960's de chez Barclay, ils ont une qualité musicale supèrieure à mon goût aux enregistrements de l'artiste de la fin des 1960's et 1970's.

Un troisième album réédite le premier album des Breathless Bad bad boys un groupe de néo rockabilly comprenant deux frères de Cavan Crogan (le leadeur de Crazy Cavan & the Rhythm Rockers) ici rien n'a voir avec le rockabilly Teddy Boys du frère ainé, il sagit de néo rockabilly moderne. L'album contient les titres Bad bad boy, Waitin at the station, She wasn't listning, Listening of steam, She's bad company, Run a mile, Running scared, Do what you want to do, Baby i'm moving in, Burning up, Cooking and washing et Jenny. Je ne m'étendrais pas ici sur le groupe et cet album, j'ai prévu un article complet sur le groupe et ses enregistrements 1980's, mais il sagit sans aucun doute de l'un des meilleurs album de néo rockabilly des 1980's aussi du point de vu des compositions que du style, aussi indispensable artistiquement que les 3 premiers Stray Cats, le 1er Polecats ou  les 2 Shakin' Pyramids, en résumé indispensable

Le quatrième album est consacré aux groupes le plus significatif du rockabilly français de la fin des 1970's et du début des 1980's les Alligators. Leur absolument génial premier 25 cm pour Big beat Records Rockabillygator sera le premier édité par le label, ce disque Les Alligators ça décoiffe! est consacré aux faces chantéesVisuel-a-plat-CD-Sonny-Fisher---Texas-Rockabilly-Tear-Up.jpg en français et postèrieur à Rockabillygator. Nous trouvons les titres Ca cogne (belle cover du So long baby goodbye des Blasters), Ca decoiffe (cover du Reet Petite de Jackie Wilson), Mambo rock (cover de Bill Haley rappelant les faces en français des Rockin' Rebel's), Radioactive (un néo rockabilly assez sympas), Papier glacé (une ballade rock 'n' roll assez émouvante), Papier glacé (un rock rapide assez rigolos), Minuit blues (même si cela n'est pas signalé il s'agit d'une trés bonne cover du white rock fifties Baby that done it de Thomas Wayne,  ensuite suivent les sauvages covers des Chaussettes Noires réalisé sur un EP soit Dactylo Rock, Je t'aime trop, Fou d'elle et Betty, Je suis un alligator est un rockabilly trés réussi, l'album se termine par trois démos de répétitions comme une version différente de Mambo Rock,  un inédit le slow A la sortie et Alligator shoes un white rock décappant. Même si ces faces mise en boite entre 1980 et 1985 n'atteigne pas le génie de Rockabillygator elles sont aussi trés réussi et donne un trés bon exemple de Rockabilly en français pas kitch du tout mais dans un style différent des Costars ou de Casanovas. Les Alligators auront eux aussi droit à un article à part entière sur leurs enregistrements (et particulièrement à propose de leur 1er 25 cm).

Le cinquième album est consacré aux enregistrements 1980's sur Big Beat Records de la légende du rockabilly fifties Sonny Fisher, un article existe déjas sur Rockin' records à propos des 10 titres du 25 cm Texas rockabilly tear up, que nous retrouvons ici soit les titres Drivin's my life away, Sweet sixteen, You're right, Raining in my heart, Truckstop baby, Shake it around, I'm flyin' in, Rockabilly tonight, I miss you Elvis et On the road again le tout suivi des titres enregistrée en live télévisé The Bop 'n' roll Party présentée par Antoine De Caunes (grand fan de rock 'n' roll).

Tout les titres de Fisher de cette époque (ou il est accompagné entre autVisuel-a-plat-DVD-Big-Beat-Story-vol.-1.jpgre par Christophe Deschamps, Jacky Guerard, Jacky Chalard et Patrick Verbeke) sont réellement trés bon à la fois moderne et inventif sans jamais tombé dans le commercial ou la country.

Au niveau des DVD je ne m'étendrais pas sur le Big Beat Story Vol.2, il s'agit de la version filmé des titres live de la compilation cd Big Beat Story qui commence cet article, le DVD Big Beat Story Vol.1 est à mon avis l'évènement absolument et indispensable de cette série consacré au label Big Beat Records.Ce Dvd présenté par Antoine de Caunes raconte avec des documents fabuleux et execivements rares l'histoires du label on y trouve Les Alligators avec Brand new Baby un des chef d'oeuvres joué par le groupe sur leur 25 cm ici en 1980, le sauvage et indomptable Vince Taylor en 1980 chantant Money Honey (Drifters) accompagné par Jacky Chalard et Patrick Verbeke, Toujours en 1980 Crazy Cavan and the Rhythm Rockers (qui sort ses premiers titres pour le label à l'époque) avec Rockabilly Rules Ok !,  Shakin' Stevens legende du rock 'n' roll en Grande Bretagne dont deux albums sortent sur Big Beat accompagné par ses Sunsets, ici en live à Paris en 1980 à l'émission Chorus présenté par Antoine De Caunes avec Ready Teddy et Hot Dog, encore plus fort Victor Leed (autre légende du label) interprettant sur Midi 2 en 1980 interprettant But in your eyes, Freddie Fingers Lee interpretant deux covers déjantées dont il a le secret de son maitre Jerry Lee Lewis soit High school confidential et Whole lotta shakin' goin' on dans l'émission L'Echo des Bananes en 1982 (Freddie sort un 25 cm et un maxi 45 pour Big beat), Casanovas avec Dans ton Jean (leur cover de Little Pig de Dale Hawkins) en 1984 pour Recre A2!! (en fait Casanovas sont les Teenkats), Tex Rubinovitz un artiste de rockabilly US qui sort un indispensable 25 cm pour Big Beat (chroniqué sur Rockin' Records) en 1982 pour l'émission Houba houba avec Antoine de Caunes et Jacky, qui interprette Hot rod man et Bad boy, dans les documents de foux Jezebel Rock (2 25 cm pour Big beat chroniqués sur Rockin' Records) en 1983 sur le JT de Reims interprettant Bird Dog des Everly Brothers, Robert Gordon et Chris Spedding en live dans Chorus en 1980 avec The Way i walk (Jack Scott ) et  Red Hot (Billy Lee Riley) dont Big beat sort un album live dans les 2000's, les américains du Memphis Rockabilly Band (qui enregistre 2 albums pour big Beat) en 1982 dans le Bop 'n' Roll Party chante en live Don't mess with my Ducktail, Jack Scott véritable légende du Rock des fifties en live dans le concert télévisé Bop 'n' roll Party en 1982 interprettant Geraldine, Noêl Deschamps chantant Noir mon frère en 1985 plus rhythm and blues que rock 'n'roll,  splendide Breathless présenté par Eddie Mitchell (coproducteur du groupe) à Chritophe Dechavane en 1986 dans C'est encore mieux l'aprés midi,  Les Alligators interprettant à la télé Ca cogne en 1987, Sonny Fisher  accompagné par Jacky Charlard et Patrick Verbeke, présenté par Wolfman Jack et interprettant en live Rockin' Daddy en 1982 pour le Bop 'n' roll party, encore une autre merveille Vince Taylor interpretant Brand new Cadillac en 1979 pour Chorus présenté par Antoine De Caunes et Jackie, Crazy Cavan & The Rhythm Rockers en 1980 pour Chorus interpretant en live Bonie Maroney (de Larry Williams),

En Bonus bel interwiew de 1982 de Jacky Chalard par Antoine De Caunes pour Houba houba, une document génial Victor Leed qui interprette That's all right Mama en Blues, Rockabilly et Rock 'n'roll, document ultra incroyable live de Vince Taylor et Sonny Fisher au Dépot Vente ( lieux de concert à Neuilly Sur Seine) en 1981 chantant That's all right mama, Quelques documents des sixties comme Danny Boy et les Penitents avec Un collier de tes bras (1962), Les 5 Rocks (Chaussettes Noires avec Eddie Mitchell) en 1961 au Golf Drouot en 1961 chantant Eddie sois bon, Ronnie Bird en 1965 avec Fais attention, Dany Logan et les Pirates avec Comme un fou en 1961 dans Age Tendre & Tête de bois, et une dernière petite perle Chris Evans (deux 25 cm pour Big Beat) en 1981 chantant Ma Pin-up,

Voilà donc un petit article sur l'évènement musicale de la fin de cet été 2011 à ne pas manquer!!

 

 

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 21:05

Le Japon est une nation Folder-copie-20.jpgqui aime beaucoup le Rockabilly et le Rock 'n'Roll, et certaines formations du genre comme Magic ont  obtiennu un succés populaire auprés du grand public japonais durant les années 1990's.

Le premier album que je connaissent est Rock' A Beat (1990) le design de la pochette (photo noir et blanc recolorisée de teintes saturée à la Warholl) est typique des années 1980's (voir la pochette du second album des Shakin' Pyramids par exemple) mais les 10 titres qui le compose sont également dans le style du néo rockablly des 1980's Take On est un instrumental rockabilly teinté de hillbilly avec du slap trés présent), Street Angel est un medium néo rockabilly à la mélodie pop moderne, Motorcycle Boy est une ballade à la production et au style 1980, Magic Island est un rockabilly moderne sympathique, Akumu est un néo rockabilly à la mélodie moderne teinté de rockin' blues, Cruising Night est un néo rockabilly au son rappellant the Stray Cats, Highway Bus est un rockabilly medium plus agréable à mon oreille car moins pop new wave, Tsumetaku Shi Nai De un néo rockabilly moderne dans l'esprit de Buddy Holly qui savère être mon titre préféré, folder-copie-5.jpg Jitensha est encore un titre à la mélodie et au son trés rock pop 1980's et Rock'a Beat est un néo rockabilly moderne teinté de psycho oldschool. 

Je dois avouer ne pas avoir été convaincu par le son et les mélodie de la majorité des titres présents sur ce disque qui sont à mon goût trop pop et new wave et pas assez rock 'n'roll.

Mais comme je veux me faire une idée sur l'ensemble de l'oeuvre de ce groupe j'écoute le suivant de 1991 Nowhere  qui commence comme le précédent par un instrumental rockabilly country assez sympas Take TwoBloody Mary no You est un néo rockabilly à la mélodie moderne plutôt réussi, Second Chance est  medium néo rockabilly influencer par Buddy Holly, C-Boy Blue est néo rockabilly avec banjo, Oh! Shit! est un néo rockabilly influence pop new wave, Still est néo rockabilly avec une introduction plutôt ballade, One (k)night est un assez réussi néo rockabilly aux sonorité jazzy et vocaux doo wop,  Jenny est une ballade pop oldies, Tops and Bottoms est un néo rockabilly rapide et Seaside Walk est un néo rockabilly medium. Ici aussi nous sommes loin du rock 'n' roll authentique, mais l'album m'a un peu plus convaincu mais pas encore sous le charme de leur folder-copie-6.jpgnéo rockabilly moderne.

En 1992 ils sortent un troisième album Magic à la pochette kitchou avec un montage photo au milieu d'un champs de fleur. Il commence par le néo rockabilly country Saraba Seishun no Hikari plutôt pasmal, Rockabilly Cannibal est un bon néo rockabilly, Easy Rider est un médium néo rockabilly dans le style du précédent mais manquant un peu de rythme, Rainbow Fish est un néo rockabilly pop assez inventif mélodiquement, Rainy Season est une bonne ballade rock 'n' roll, Kun ha Trickster est un néo rockabilly rapide moderne, Joker est un néo rockabilly medium, Nineteens' Days est un néo rockabilly rapide, Sentimental Cannibal est le meilleur titre de l'album un trés bon rockabilly,  C'mon C'mon C'mon est un néo rockabilly avec un influence jive, Bangkok no Yoru est un medium psychobilly oldschool et Tokyo Street Rocker est un néo rockabilly dynamique teinté de psychobilly assez sympas avec saxophone.

Ce troisième album est un peu plus convainquant que les précédent car moins Pop.

Cette même année folder-copie-7.jpgsort un second album Speed star, qui commence par Golden Summer un rock pop dans le style de certains Shakin' Stevens,  Tokyo Burning Town est néo rockabilly moderne assez variété new wave, Kizu Darake No Paradise est un néo rockabilly moderne et rapide plutôt bien fait, Mother est un medium néo rockabilly pop new wave, Cross Road est un néo rockabilly avec banjo mais à la mélodie pop, Dancin' Dancin' Dancin' est un sympathique néo rockabilly rapide, Last Summer est une ballade rock 'n' roll avec un beau solo de guitare avec echo, Koi No Diamond Ring est un néo rockabilly moderne et pop plutôt bien, Au final l'album quoique moins exitant que le précédent reste agréable.

En 1993 sort Rock'a Beat Cafe un album commençant par Trouble in Paradise un néo rockabilly dans le style des derniers albums des Stray Cats,  17 sai, Break Down est un néo rockabilly moderne avec mélodie pop new wave, Kun ni Merry X'mas est un néo rockabilly country medium assez réussi, Darlin' Darlin' est un néo rockabilly rapide assez bon, Omae ni Obore Tai est un néo rockabilly medium avec mélodie pop new wave, Baka da ze Juria est un slow rock, Ron Samu Torein est un néo rockabilly medium et à la mélodie pop new wave, folder-copie-8.jpgRockabilly the Kid est un néo rockabilly rapide à la mélodie moderne et assez bien fait, Koroshi tai hodo I Love You un néo rockabilly proche des Stray Cats mais avec mélodie pop, Ore Tachi no Komori Uta est un néo rockabilly étrange avec des partie de la mélodie sonnant russe et Koora no Nioi to Tiishatsu to est un néo rockabilly moderne à sonorités country.

Cet album est dans la continuité des autres en résumé instrumentation rock 'n'roll et néo rockabilly associé souvent à des mélodie Pop moderne.

Toujours en 1993 sort la première compilation des tubes du groupe Tenshi no Jealousy ~ Magic Best Collection compilant les titres Take One, Tokyo Burning TownRainbow Fish, Saraba Seishun No Hikari (version du simple), Cruising Night, Still...., Second Chance, Golden Summer, Highway Bus, Street Angel, Doromamire No Speed Star et Tenshi No Jealousy (version de l'album), suivi d'une seconde Magic - [1997] The Single compilant les simples du groupes qui sortent entre 1990 et 1996 compilant les titres Street Angel, Bloody Mary No Yoru, Golden Summer, folder-copie-9.jpgTokyo Burning Town, Tenshi No Jealousy sont déjas chroniqués précedemment, que donne les suivant postèrieur à 1993, Maria No You Ni Dakishime Te Kure (est un rock variété), Ano Natsu Ga Kikoe Te Kuru (ballade variété), Summer Rose (variété dégoulinante et kitch), Pastel Color Ni Some Te Kure (un rock variété mais écoutable) ,  Stand Up Boy (un rock pop variété assez dur à l'oreille), Raimugi Hatake De Tsukamae (un pop variété) , Kiseki No Fall In Love (un néo rockabilly variété écoutable), Last Hero (un néo rockabillly pop new wave) , Street Angel 2 et Ore Tachi No Glory Days (un titre de variété pop kitch).

Voilà donc l'ensemble des albums du groupe Magic entre 1990 et 1993  tous dans ce style moderne assez personnel quand même mais souvent bien trop produit et influencer par le rock, le new wave et la variété des 1980's tout en gardant une instrumentation rock 'n' roll. La compilation qui termine cet article met en évidence que les trois années suivantes ont amené le groupe vers la variété la plus insipide oubliant les influences rock 'n' rollienne de la formation.

 

folder-copie-10

 

Magic - Magic island

 

Magic - Highway Bus

 

Magic - Tsumetaku Shi Nai

 

 

Magic - Take Two

 

 

Magic - C-Boy Blue

 

 

Magic - One (k)night

 

 

Magic - Dancin' Dancin' Dancin'

 

Magic - Koi No Diamond Ring

 

 

Magic - Kun ni Merry X'mas

 

 

 

Magic - Rockabilly the Kid

 

 

Magic - Darlin' Darlin'

 

 

Magic - Trouble in Paradise

.......................

 

 

 

 

 

Repost 0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 23:56

Ces visages  féminins sculptés réalisés dans le but de décorer les murs des intèrieurs modernes des 1950's sont une spécialité Allemande  (WANDMASKE) mais certains modèles sont français, Anglais ou Américains. En voici donc un petit échantillons:

1d49 1

 

28d3_1.jpg

 

8e0f_1.jpg

 

58ba_1.jpg

 

910b_1_b.jpg

 

maske4

 

c889_1.jpg

 

7b37_1.jpg

 

cbd5_1.jpg

 

 4322665723_c3b75e3441_o.jpg

 

4322665785_58d316da31_o.jpg

 

4322665853_2bd2868549_o.jpg

 

4322665893_f60886330e_o.jpg

 

4323400470_85ae17c648_o.jpg

 

4323400552_b3e4cb20e4_o.jpg

 

 

--KGrHqMOKp-E5YZz-c-IBOWh2N553Q--60_12.jpg

 

--KGrHqJ--iIE4rL-RwiQBOT8pG-HH---48_12.jpg

 

--KGrHqR--hIE4528-KeFBOUObHsQ7w--48_12.jpg

 

--KGrHqUOKicE4vYSsIq-BOUUr7-Zy---_12.jpg

 

--KGrHqN--g0E45ylLJYMBOPS768s1Q--0_12.jpg

 

--KGrHqUOKi0E4tUSeIU-BOVpCCcHLQ--48_12.jpg

 

--KGrHqR--ioE4r8i7Ub-BOQY5U7pWg--_12.jpg

 

--KGrHqQOKiYE5Omii-iZBOVgn7Qnlw--48_12.jpg

 

--KGrHqEOKpoE4mEZjHbTBOVg-bPdHQ--48_12.jpg

 

--KGrHqF--isE4qKBCckfBOVRt2d0Ew--48_12.jpg

 

--KGrHqEOKjcE4qB9Z5pfBOVSH5DWkQ--48_12.jpg

 

--KGrHqEOKo4E4kqsQg-3BOUS7qL-t---_12.jpg

 

--KGrHqYOKi-E5M3U8tTDBOV-P8uBUw--_12.jpg

 

--KGrHqN--lcE45fZFg-oBOWlzwUO4w--60_12.jpg

 

--KGrHqYOKm8E5JPC1c8TBOWl-Fted---60_12.jpg

 

--KGrHqQOKi4E4y2EuHvWBOU8CJYv-w--48_12.jpg

 

--KGrHqYOKpEE4kWg1Oo-BOU8GDC7dQ--48_12.jpg

 

--KGrHqN--l8E4vQWe-bfBOU6EV-hVw--_12.jpg

 

-Br-wbs-BWk---KGrHqEH-DMEvBsihq4fBL2Bbhfcs---_12.jpg

 

-CBIdY0QCGk---KGrHqQOKiYE0FYIWgsDBNGbBptu2g--_12.jpg

 

50ermaske.jpg

 

--KGrHqQOKioE0rts-D40BNYqzRCWZ---0_12.jpg

 

--KGrHqMOKpwE4kevEyUOBOU5MShJ0w--_12.jpg

 

--KGrHqQOKi-E1blN-nl8BNc8tI1TtQ--_12.jpg

 

--KGrHqMOKj8E34eBIGGpBOCGL-W-Zw--_12.jpg

 

--KGrHqIOKjoE3s6SNDq8BOCGLq37-w--_12.jpg

 

--KGrHqF--iME3TIktyGhBOCGLTgbr---_12.jpg

 

--KGrHqQOKocE35--y-e-BOCGLObE4---_12.jpg

 

 

Repost 0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 20:46

Aprés la Ford 56 de Franck Montoleone, estampillé pure 50's et son style trés conservateur, voyons un peu ce qu'on peu faire avec cette même caisse en la modifiant un peu plus Twisted Evil

La beauté que je vous présente en detail ce soir est un modéle sans montant . Non seulement l’absence de montant de porte allége la ligne du toit, mais la gamme supérieure de ce modéle lui confére egalement un apport de chrome tout autour des vitres latérales qui aident l'oeil a glisser le long des courbes de ce toit . Un toit qui, il faut l'ajouter, est également plus bas que les modéles a montant . Autant dire que le top chop n'est pas necessaire

Par contre je suis incapable de vous dire s'il s'agit d'une 55 ou une 56, et pour cause : en bon kustom qui se respecte, on a pris soin de gommer les indices qui auraient pu nous renseigner confused

 

03jerr10.jpg

 

a l'avant, en lieu et place de la calandre d'origine bien identifiable, on trouve une calandre de Desoto 54 . Une calandre aux dents pas trés acérés, mais qui suffisent a imposer plus de respect qu'un coupe frite dents

95353910.jpg

 

tandis que sur les cotés, la grande baguette qui aurait constitué notre deuxième ( et dernier pale ) indice a été remplacé par celle d'une Pontiac 55 ! Une baguette trés utilisée en kustom, et qui orne les flancs de pas mal de Ford de ces années la; leur offrant une découpe de couleur harmonieuse qui a le mérite de permettre de ne pas se creuser la tête pour contourner l'ecceuil que constitue la délimitation de la découpe de couleur sur les phares scratch

 

04jerr10.jpg

 

Une fois de plus, on trouve des cruiser skirts qui vont a ces voitures comme un gant love Quand aux feux, ils sont remplacés par des Packard 56 frenchés qui donnent aux ébauches d'ailerons une pointe qui leur manquais pour contrebalancer la pointe des cerclage de phares a l'avant ...

 

45159810.jpg

Les feux de Packard 56 sont un classique sur ce modèle également , il faut dire que ces superbes cathédrales made in Packard embellissent quasiment toutes les voitures sur lesquels on les adaptes :cool: La difficulté a contourner etant le profilage de l'arrondis des feux d'origine qui ne sert plus a rien et dont il faut faire quelque chose scratch Ici on a choisi de simplement les fermer, ce qui est une méthode fréquente.. mais un peu étrange esthétiquement quand on y regarde de plus pres Suspect

05jerr10.jpg

 

une autre méthode consiste a terminer ce profilage en scoop comme on peu voir sur cet exemple un chouille surchargé Rolling Eyes notez les feux de Packard cette fois monté comme a l'origine avec le tour chromé imposant et même la partie basse blanche , ce qui lui confère un coté "usine" et vous permet de mieux comprendre pourquoi je les ai qualifié de cathédrale dents

dsc00310.jpg

 

une dernière méthode , ma préféré consiste a "tout simplement" se débarrasser du profilage dans toute la longueur, comme sur cet exemple encore plus surchargé choqué :vomir: avantage cette fois il ne reste aucune trace des anciens feux ronds, on décèle encore moins la modification dents

 

p6120010.jpg

 

J'avoue être un peu fané de n'avoir comme "bon exemple" a présenter que cette caisse immonde et surchargé Embarassed a vous dire vrai, ma préférence va a cette beauté dont je ne possède malheureusement que cette photo en noir et blanc extraite d'une revue 90's

 

55_dea10.jpg

 

on distingue (si, si! ) le profilage supprimé pour le montage des feux Packard 56, et également la baguette de Pontiac 55 qui cette fois sers de découpe de couleur dribble

Par contre, j'avoue ne pas savoir ce qu'ils ont tous avec cette énorme barre centrale chromé provenant d'une caisse équipé de la rare option skyliner , un "bout" toit en plexi ,et qui doit surement permettre sur les véhicules équipé de cette rare option, de redonner de la rigidité ... c'est pas que c'est vilain, juste que choisir un modèle sans montant pour lui rajouter un montant latérale, ca m’échappe drunken

Bref revenons a Victoria Secret, car c'est son nom! dents Vous le savez peu être c'est également le nom d'une célèbre marque de lingerie américaine... et Victoria est également le nom des modèles sans montant chez ford depuis le début des 50's ( ou un truc dans le genre dents :innocent: )

Elle a été recouverte d'une robe blanche et rouge enjolivée de scallops savamment disposé après avoir perdu ses sigles et poignées comme il se doit dribble les enjoliveurs sont des cadillac 57

 

4hxbyo10

 

je vous indiquais en introduction être incapable de distinguer un modèle 55 d'un 56 sans ces indices, mais parait il un expert le pourrait oui les modéles hardtop 56 on leur pavillon encore un peu plus bas que les 55 parait il ... je ne m'exprimerais qu'en presence des deux modèles différents... et cote a coté bien sur, cela s'entend dents
 Article rédigé par Zed

Fotki: http://public.fotki.com/Zedskustoms/

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 19:03

Pike Cavalero & The Gentle Bandoleros 14c96529.jpgest une formation de rockabilly authentique espagnole qui voit le jour en 2009 sous l'impulsion de Pike Cavalero (Chant et guitare rhythmique), c'est courant 2010 qu'il arrive à réunir ses premiers Gentle Bandoleros soit  Leo Sánchez et Antonio Quesada aux guitares, Javi Carrasco à la contrebasse et Juan Fresneda à la batterie. Aprés de nombreux concerts, les membres du groupe change Rafa Hernandez (ancien membre de The Hatless) devient le guitariste soliste, Javi Carrosaco (ancien membre des Four Dots) reste contrebassiste et Tony Quesadatony Quesada (ancien membre des Los Decapotales) devient le batteur. 

En 2011 sort sur Sleazy records leur premier album Just a Matter of Manners, il commence par une courte intro rappelant les animateurs de radio fifties aprés laquelle enchène le premier titre Real Deal Woman un excellent rockabilly sauvage et déjanté dans le style du Johnny Burnette Rock 'n' roll trio mais au rythme medium, Crazy Train Boogie est un autre fabuleux rockabilly rapide et déjanté, Twistin' Little Baby est un white rock sauvage tout aussi bon, Those lovin' days est une ballade rockabilly trés réussie, Coke'n'Rum Blues est un rockin' blues qui balance,  Stacy Lee est un nouveau rockabilly déjanté et authentique influencé par Charlie Feathers, Just a matter of manners est un blues lent au son roots qui accelère en rockin' blues, Hey Sir! est un rockabilly sauvage assez génial au vocal hurlant rappelant presque Esquerita, Lonely Rancher's Weep est un néo rockabilly aux sonorités western, Carceleras del Puerto est un titre en espagnol à l'accompagnement accoustique, Sometimes est un petit classique du style white rock, Weekender est un white rock hurlant dans l'esprit des titres de Little Richard, Stop Cryin' These Tears Over You est une ballade rockabilly rappelant Elvis Presley chez Sun.

Voici une nouvelle fois un album qui s'avère être un petit chef d'oeuvre du rockabilly sauavge et authentique absolument indispensable, qui nous montre encore une fois que la scène espagnole est l'une des scènes rockabilly les plus interressantes d'europe depuis une decennie.

 

 

Pike Cavalero - Crazy Train boogie 

......

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 17:38

Rocket Overdrive est une trio de néo rockabilly 2907_0.jpgqui se forme en 2009 avec Mr. Chris Rocket au chant et à la guitare, Mr Mike Teardrop à la contrebasse et  Mr Andy Eastwood à la batterie. Début 2010, ils rentre en studio pour enregistrer leur premier album Not You pour Enviken records leur style combine le style de rockers fifties comme Gene Vincent, Johnny Burnette, Buddy Holly et Johnny Cash avec des sons  empruntés à la Pop et au Punk rock . 

L'album commence par le titre Not you un néo rockabilly efficace et bien composé avec une bonne mélodie moderne,  Lonely Dreams Of A Past Decade est un néo rockabilly pop  avec influence country,  It's So Easy est trés bonne version trés originale et créative du classique de Buddy Holly, Hot Rod Race On A Saturday Night est un splendide rockabilly rapide, Gotta Get Out est un pop rock moderne mais assez agréable, Never Lasting Love est une ballade rock 'n' roll trés réussie, A Reason est un néo rockabilly moderne avec mélodie pop rappelant certains groupe des 1980's, Girls est un medium néo rockabilly avec une influence ska, Sad, Sad, Sad est un de mes titres préférés pourtant moderne mais bigrement efficace dont on peut sentir l'influence conjuguée du rockabilly et des Ramones,  Long Gone est un medium néo rockabilly avec influence blues, Somehow, Someday est un excellent rockabilly à la mélodie plus authentique, I'm There Again est un psychobilly oldschool,  Take A Ride est également un néo rockabilly medium avec une bonne mélodie pop à la Dave Edmund et Miracle est un néo rocakbilly inspiré par le son Sun records.

En résumé j'ai plutôt bien aimé cet album, qui tout en étant moderne de sons et d'influences sur de nombreux titres, est une véritable réussite, je pense même que c'est grâce à ce style étonnant faisant des ponts artistiques entre le rockabilly et des sonorités plus contemporaines qu'il mérite d'être écouter même par les puristes.

 

Rocket Overdrive - Sad, Sad, Sad

Rocket Overdrive - Hot Rod Race On A Saturday Night

Rocket Overdrive - Not You

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 18:44

Les Modern Don Juans est une formation0001191405_500.jpg de rockabilly américaine originaire de Austin (Texas) composé de Tony Estrada (desStar Mountain Dreamers) , Bobby Trimble (de Big Sandy & his Fly Rite Boys) , Todd Wulfmeyer (de Marti Brom & her Jet Tone Boys) et Tjarko Jeen (qui accompagnait Ronnie Dawson). Leurs influence sont le rockabilly fifties d'artistes comme arl Perkins ou Charlie Feathers aussi bien que le blues et le gospel 1930's, 1940's et 1950's. En 2011 ils sortent l'album The Modern Don Juans  pour Spinout records.

Ce dernier contient  12 compositions originales de rockabilly authentiques comme Turned Out a Fool (rockabilly rapide), If You Wish (dans le style de Charlie Feathers),  Two Pints of Thunderbird (rockabilly rapide au son Sun records), Jump, Shake, Move un white rock dans le style du second album de Gene Vincent and the Blue Caps, One More Try est un medium rock, The Regret est un rockabilly country medium, I'm Your Lover est un excellent rockabilly rapide, No Rhyme or Reason un autre titre dans le style des débuts de Gene Vincent and Blue Caps, Lay It on the Line est un rocakbilly medium, Does It Matter est un trés bon white rock, Courtin' Two Women est un rockabilly blues au son et au chant  trés Charlie Feathers et It's a Mystery est un autre bon white rock.

Je ne saurait que recommander cet album qui à su restransposer en 2010's  tout ce qui fait substantifique moelle du rockabilly et white rock sauvage des fifties.

 

 

The Modern Don Juans - Jump, Shake, Move

 

 

The Modern Don Juans - I'm Your Lover

The Modern Don Juans - It's a Mystery

 

 

Repost 0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 17:27
Début 2011 ils autoproduisent leur premier album We Are Doowoppin' un album composé de 15 compositions originales écrite par Juanma López  et Jose Luis Povo.
Nous trouvons les tires  El primer día un doo wop blanc aux sonorités fin 1950's rapide et  en espagnol plutôt convainquant, The hoppi hop est de son côté aussi réussi mais dans le style du doo wop classique noir rapide de la seconde moitier des fifties, Castle in the air est une ballade tenn rock vocal fin 1950's, Guardalo est un teen rock dans le style de Dion chanté en Espagnol, Thank you est un doo wop medium sympathique, When in love est un titre dans le style de Frankie Lymon and Teenagers,  What´s happiness made of est une ballade pop vocal,  Here comes mr heartache est un doo wop stroll rapide dans le style des groupes du début des 1960's comme The Marcels, Land of fairy tales est un doo wop medium dans le style de Del Vikings, No te puedo olvidar est une ballade pop doo wop en espagnol, Bluebird hill est mon titre préféré un trés bon doo wop rapide semblable aux classiques du genre de la seconde moitier des fifties,
My song est une ballade dans le style du doo wop noir des 1950's, Quedate conmigo est un autre titre dans le style des faces solos de Dion au début des 1960's, Solo tu est un bon doo wop rapide en espagnol et Confusión est une ballade acapella.
Un album irréprochable au niveau vocal, aux titres trés bien composés et aux styles variés tout en restant trés fidèles aux groupes vocaux des 1950's et début 1960's, même si j'ai été surtout séduit par les titres aux tempos rapides il raviera tout les amoureux de belles harmonies.
Deux liens interressants:
et le lien pour acheter leur album

 

The Harmonies - Bluebird hill

 

The Harmonies - Here comes mr heartache

 

The Harmonies - El primer día

Repost 0