Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 11:23

La pianiste Kathryn Jewel Thorne  (alias Katie Webster) folderpt.jpgest né le 11 Janvier 1936 à Houston (Texas), elle devient à la fin des années 1950's et début des 1960's une des figures marquantes de la scène  Swamp blues du sud de la Louisiane.

Elle commence sa carrière sous l'influence des enregistrements rock 'n' roll de Fats Domino et Little Richard, aidé par le guitariste Ashton Savoy.

Son premier simple Baby baby sort en 1958, et c'est grâce aux producteurs JD Miller (Crowley)  et Eddie Shuler (Lake Charles) qu'elle peut réalisé un grand nombres d'enregistrements.

C'est entre 1959 et 1961 qu'elle met en boite de trés nombreux classique sous la houlette de Miller pour les labels Rocko, Action et Spot on peut noter le génial The Katie Lee, elle possède alors sa propre formation the Uptighters.

Mais elle est également un musicien de studios prisé en jouant derrières certains titres studios d'artistes comme entre autres Guitar Junior (Lonnie Brooks), Clarence Garlow, Jimmy Wilson, Lazy Lester et Phil Phillips (en particulier sur son tube Sea of love).

En 1964, elle fait partie du groupe qui accompagne Otis Redding au bamaboo Club (Lake Charles). Durant les 1970's elle part rejoindre ses parents à Oakland en Californie, en 1988 elle fait une tournée européenne, commence également sa période Alligator records au côté d'artistes comme Bonnie Raitt, Robert Cray et Kim Wilson. Elle décède le 5 Septembre 1999.

Nous allons ici nous Folderpt.jpginterresser à ses faces fifties et début sixties réalisé lors de sessions sous la direction de Jay Miller on peut citer les eux lp Flyright Whooe Sweet Daddy correspondant au Volume 9 de la série The Legendary Jay Miller Sessions, et le volume 48 de cette même série.

Ces deux albums contiennent quelques petits classiques de rock 'n'roll noir féminin dans le style d'artiste comme Fats Domino, Huey Piano Smith ou Little Richard alliant boogie rock rapide et rhythm and blues médium nous trouvons sur le Volume 9 les titres No Bread, No Meat ( est une reprise de son premier simple Baby baby un blues medium), I Want You To Love Me (un rock n'roll medium avec Ashton Savoy au chant),  Baby Come On (un trés bon boogie rock rapide), I Wanna Know (est un blues enregistré au début des sixties avec des sonorités soul), Glory Of Love (belle version R &B de ce classique Doo wop), The Katie Lee (bon rock 'n'roll issu de la même session avec chant dans le style du monologue de Big Bopper soutenu par le sax tenor) , Whooee Sweet Daddy (un fabuleux rock dans le style des meilleurs Fats Domino), Sunny Side Of Love (Ballad rhythm and blues), I Feel So Low (excellent rock 'n'roll), Goodbye Baby (ballade dans l'esprit de Fats Domino), Don't You Know (rock soul typique du début des 1960's) et Mama Don't Allow (et un rock twist ans le style de Chubby Checker ou Gary Us Bombs).

Le Volume 48 contient sont fameux premier simple blues de 1958 Baby baby,  Sunny Side Of Love et  I Feel So Low (ballade r & b et rock 'n' roll déjas présents sur le volume précédent mais ici dans la version sortie à l'époque sur les simples Rocko records datant de 1960), Close To My Heart (belle ballade rhythm and blues), Hey Mr. Love (rock soul avec des passages chantés masculin de Bobby Jay jusque là inédit), Cry Cry Darling (ballade blues aux harmonies country), God Is So Wonderful (ballade blues gospel inédit de 1961), Sea Of Love (splendide cover de 1960 du hit de Phil Phillips ), Your Cheating Heart (cover blues du chef d'oeuvre country de Hank Williams), I Keep A-Callin' On You (medium rock), Goodbye Baby (ballade présente sur le volume 9 dans une version différente), Sunny Side Of Love (titre encore présent mais dans une version alternative), Lonely For You (une superbe ballade soul rhythm and blues) et If I Ask You (est un gospel blues de 1961).

Katie Webster raviera l'amateur de Rock 'n'roll, de blues et de belle voix féminine.

 

 

Katie Webster - I Feel So Low

.

Katie Webster - Baby baby

.

Katie Webster - Whooee Sweet Daddy

.

Katie Webster - The Katie Lee

 

Katie Webster - Baby Come On

Katie Webster - I Want You To Love Me

.

 

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Black Rock n'roll
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 08:11

Slim Harpo de son vrais nom James Moore est né le 11 Janvier 1924 à Lobdell en folderptLouisiane, il est aujourd'hui la référence principale de nombreux groupes de Rockin' blues, comme Johnny Burnette ou Charlie Feathers auprés de formations rockabilly, son style explosif combine son chant avec des passages d'harmonica incisif.  C'est durant les années 1940's qu'il commence réellement sa carrière artistique se produisant dans les bars de la ville de Baton Rouge en faisant du country blues sous le pseudonyme de Harmonica Slim.  Il accompagne ensuite Ligntnin' Slim, mais c'est en 1957 grace au producteur Jay Miller qu'il rentre en studio en tant qu'artiste solo. Il devient alors Slim Harpo (un pseudo humoristique faisant référence à "Harp" terme signifiant harmonica dans le milieu du blues) et met en boite I'm a King Bee et I got love if you want, deux titres influencer par Jimmy Reed dans les studios de Jay à Crowley en Louisiane. Ces titres sont distribués par le label Exello Records de Nashville. Son style personnel dont l'influence du rock 'n'roll est palpable, il obtient de nombreux tubes et se fait une sérieuse réputation nationale, on peut noter certains classiques incontournables comme  Rainin' in my heart en 1961, I love the life i live, Buzzin' et Little Queen Bee en 1964, la guitare éléctrique est souvent tenu par un autre artiste Excello Lazy Lester.

Le titre le plus célèbre de slim Harpo est sans aucun doute le fabuleux Shake Your Hips qu'il enregistre en 1966, il est rapidement repris par des folderpt-copie-2.jpggroupes comme The Yardbirds ou The Pretty Things. L'incontournable tube des ZZTop La Grange est en fait une cover de Shake your Hips. Toujours en 1966 il rentre au Top 20 national grâce  à son titre Baby scratch my back qui sera N° 1 dans les charts R&B. Il participe à la fin des 1960's à de nombreux festival de blues, faisant de lui une figure marquante du blues revival de l'époque, il s'éteind le 31 Janvier 1970 à 46 ans d'une crise cardiaque et est enterré au cimetière de Mulatto Bend de Port Allen (Louisiane).

Depuis les enregistrements Excello de Slim Harpo sont régulièrements réédité, on peut noter en particulier les disques réalisés par le label anglais Ace records. Mais ici je vais plus m'interresser à  la série  The Legendary Jay Miller Sessions éditée par le label Flyright qui consacre 3 volumes exclusivements aux enregistrements de Slim Harpo (évidemment réalisés sous la direction du producteur Jay Miller).

Le Volume 4 compile 12 compositions de Slim nous trouvons le premier titre qu'il enregistre en 1957 soit  I'm a king bee, qui devient rapidement un tube, mais ici il ne sagit pas de la version mise en boite sur le simple, mais une prise différente datant de la même session, il est suivi du medium That ain't your business, de You ain't never had to cry, de Don't start cryin' now (sur lequel il est accompagné par la pianiste Katie Webster et le sax tenor Lionel Torrence), l'Instrumental suivant sera édité sur Excello dans une autre version sous le titre Moody blues, il est suivi de Late last night est une version plus lente que celle éditée au final par Excello, de  Blues Hangover (un des grands classiques de Slim Harpo), de Things gonna change (avec Katie Webster au piano), de That's all right,  de Wonderin' and Worryin', de What's going on et de One more day.

En résumé cet album compile des titres publié par Slimfolderpt-copie-1 Harpo sur Excello mais dans des versions inédites.

Le Volume 20 de cette même série est également consacré entièrement à l'artiste nous trouvons les titres  One of these days( titre dans lequel Harpo ne joue pas d'harmonica et qui date des premières sessions de l'artiste de 1957),de  I got love if you want (seconde face du légendaire premier simple I'm a king bee), de That ain't your business, de Strange love datant de 1958, de Things gonna change et That ain't your business qui seront publiés pour la première fois en 1976 sur le simple Fly 520 aprés leur découverte, de Talking blues (première version de Blue Hangover), Don't start cryin' (est une version différente du titre You ain't dad, to cry), de Dream girl de 1963 (session durant laquelle il est accompagné par Al Foreman à la guitare, Rufus Thibodeaux à la basse et Austin Brossard à la batterie), de I got love if you want it, de My little queen bee (de 1963), de Strange Love (face B de Wondering & Worrying), de We're two of a king  (face B de Still rainin' in my heart) et de I love the life i'm living (des sessions de 1963).  

Le volume 31 édite cette fois si que des titres édités sur Excello à l'époque soit 12  incontournable et classiques rockin' blues enregistré entre 1958 et 1965(les 2 précédents albums préférants mles inédits et versions différentes) . Les musiciens sont Slim Harpo au chant et à l'harmonica, Willie Parker au sax tenor, James Johnson et Rudolph Richard aux guitares, Gene August à la basse et Sammy K Brown à la batterie. Nous trouvons shake your hips (son chef d'oeuvre incontesté avec sa rythmique géniale et hypnotique), Rainin' in my heart (1959), Midnight Blues (de ses sessions fifties), Harpo's blues (avec de remarquables passages de guitare et de sax), Buzzin' (Instrumental), My little queen bee (le premier gros tube de Slim), I love the life (i'm livin'), Baby scratch my back, I'm gonna miss you (like a devil), Wonderin' blues, We're two of a kind et I need money. En résumé le "best of" de Slimp Harpo en douze titres.

 

Slim Harpo - Shake your Hips

 

Slim Harpo - I need Money

 

Slim Harpo - My Little queen bee

 

Slim Harpo - Blues Hangover

 

Slim Harpo - We're two of a king

Slim Harpo - Things gonna change

 

Slim Harpo - One of these days

 

Slim Harpo - Wonderin' and Worryin'

Slim Harpo - I'm a king bee

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Rhythm and blues
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:55

Jack Knife & the Sharps est une formation rockabilly ace_cover.jpgaméricaine originaire de Minneapolis qui voit le jour en 1984, elle est formée par Rick Hollister (guitare), Jeff Bjork à la batterie et Ecotty Christianson à la contrebasse.

En 1996 ils enregistrent l’album  de 1996 Ace Cafe, il commence par une cover au son modern de I’m Comin’ Home de Johnny Horton, Ace Cafe est un néo rockabilly aux sonorités white rock, Hot rod man est une  version modernisé du classique des 1980’s de Tex Rubinovitz, Money to burn est un medium néoockabilly  country, One hand loose est une cover de l’incontournable classique de Charlie Feathers, I´m back est un très bon rockabilly rapide et authentique, Gun Junkie est un néo rockabilly country à la mélodie moderne, Jack the ripper est une cover de l’instrumental de Link Wray, Ain´t no reason est un néo rockabilly country efficace, Treated her right. est un néorockabilly medium, That´s the way est un excellent rockabilly authentique avec une bonne mélodie dans l’esprit de Buddy Holly un petit tube et The wieght est  un country rock à l’influence Creedence Clearwater Revival.

L’album suivant Hot Rocket  575381.jpgse compose des titres : Pay the price un fabuleux rock ‘n’ roll aux sonorités New Orléans de Piano Smith ou Frankie Ford, Down the line très bonne version du  rockabilly de Roy Orbison chez Sun, Move with me est un blues rock ‘n’roll moderne, Love me just a little est un néo rockabilly medium, North shore drive est un instrumental country, Rockabye boogie est un boogie swing dynamique, All my lovin' est un bon rock ‘n’ roll moderne et medium, Stranger on the shore est la cover dans un style country de l’instrumental classique des 1950’s. Dance with me tonight est un très bon boogie rock dans le style des Fabulous Thunderbirds, Hot rocket est un rockin’ blues rapide, Light up est un instrumental rockabilly authentique dans le style du Johnny Burnette Rock ‘n’ roll trio,  Pretty little lights of town est un néo rockabilly avec une bonne mélodie et  Rocket's lullabye est un instrumental rock ‘n’ roll.

Jack Knife & the Sharps réalise ici deux albums de néo rockabilly au style reconnaissable dans lesquels les influences country, blues rock, boogie rock  et rockabilly se mêlent  pour nous donner des disques aux mélodies variées et modernes qui donnent à mon goût des titres inégaux, amis sans jamais devenir un rock moderne trop indigeste ou lourd.

 

Jack Knife & the Sharps - love me just a little

Jack Knife & the Sharps - Pay the price

Jack Knife & the Sharps - Pay the price

Jack Knife & the Sharps - Ain´t no reason

Jack Knife & the Sharps - Treated her right

Jack Knife & the Sharps - That´s the way

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:38

Black Cat trio folder-copie-28.jpgest  un trio anglais de rockabilly formé par Bob Mason chant et contrebasse,  Dave Unwin guitare solo et Andy Carruthers à la batterie. Pour Foot Tapping records ils enregistrent en 2011 l’ album  Red Hot & Rockin’.

Il débute par une cover de l’ultra classique rockin’ blues Shake your hips de Slim Harpo,  suivi de Red Cadillac and black Mustaches le fameux rockabilly medium immortalisé durant les 1950’s par Bob Luman et Warren Smith,  Long Blonde Hair l’incontournable white rock décappant de Johnny Powers,  Rock ‘n’ roll ruby le rockabilly de Warren Smith et immortalisé par Johnny Carroll,  Railroad track un autre rockabilly classique ici avec bruits de train, Gypsy Woman un titre méconnu de Burnette, All I Can Do Is Cry l’incontournable rockabilly rapide de Wayne Walker, Please Don't Leave Me titre de Fats Domino ici repris dans le style de la cover sauvage du Johnny Burnette Rock ‘n’ roll trio,  Sag, Drag & Fall un rockabilly de Sid King and the Five Strings, End Of The Line est la seule composition originale du disque  un bon rock vocal dans le style des Firebirds ou des Jets,  You Don't Love Me est un néo rockabilly realisé  à partir d’un titre de Billy Swan,  Whenever You're Ready white rock medium genial de Bob Luman,  Say Mama le  célébrissime white rock de Gene Vincent,  Matchbox l’incontournable chef d’oeuvre de Carl Perkins,  Mama Please le superbe titre des un groupe rockabilly américains des 1990’s et se termine par Stray Cat Strut l’un des gros tubes des stary Cats au début des 1980’s.

Comme vous l’aurez compris ici pas une volonté de révolutionner le genre, mais un disque très agréable et réussi qui met bout à bout des titres classiques et incontournables de la culture Rockabilly dans des versions parfaites et sans bavures qui ne décevront pas les amateurs  du genre.

 

 


 

 


 

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:14

Il s’agit d’un trio féminin de psychobilly As-Diabatz.jpgoldschool  et néo rockabilly brésilien formé par Baby Rebbel (guitare et chant), Claudia Smith (Contrebasse) et Clau Sweet Zombie (batterie).

 En 2009 elles enregistrent l’album  Riding Through The Devil's Hill. On n’y trouve Woman In White un néo rockabilly medium teinté de psychobilly au son clair et très réussi,  Necrolove Witches Stomp.et Wide Awake sont  des psychobilly oldschool mediums, Psychomad Mary  est un psychobilly rapide,  Under My Own Spell est un néo rockabilly médium avec bon riffs influencé aussi bien par Teddy Boy Boogie de Cavan avec un brin des Stray Cats sur les solos,  Riding Through The Devil's Hill est un instrumental influencé par The Meteors,  We Ain't No Psychobitche est à mon goût le meilleur titre du disque un rockabilly  efficace au style des titres 1950’s obscures, Summertime Booze est un bon white rock dans l’esprit (comme son nom le laisse présager) d’Eddie Cochran,  I Don't Worry About It est un autre white rock dans le style de Glen Glenn.

Cet album saura réconcilier certains fans de rockabilly avec le psychobilly, ici même si l’esprit est souvent psycho, le style la musique et la production sont plutôt rockabilly. .

 

As Diabatz - We Ain't No Psychobitche

The Diabatz - Under My Own Spell

The Diabatz - Summertime Booze

 
Repost 0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 19:23

The Legendary Kid Combo Folder-copie-25.jpgest une formation italienne qui débute sa carrière en 2005 formée par Don Bat  (chant, guitare électrique), Lucky Luke (chant , guitare folk), Big Boss Segala (contrebasse), ....El Sentenza (Banjo), Maestro Massa (harmonica), Dr. Cyclops Viola (batterie et washboard).

En 2007 The Legendary Kid Combo enregistre l'album Booze, Bucks, Death & Chicks  sur Raucous records composé des titres: Dead City un néo rockabilly medium teinté de country, A hole in the bottle est un bon rockabilly rapide dans le style de Johnny Cash, The Cock Is Going Mad est un rockabilly déjanté avec banjo,  Why Don't You Love Me? est un country folk avec harmonica blues, Silver River est un rockabilly skiffle, Titina est un instrumental rapide influencé à la fois par la country, la musique espagnole et russe, Don't Stop the Rhythm est un trés bon rockabilly country avec banjo, Where I'll Go est une ballade country folk trés réussi qui s'accélère en rockabilly, Rawhide belle cover de ceclassique de la country fifties,  Bring Me Your Daughter est un excellent rockabilly roots, Too Much Whiskey Between You and Me est encore un excellent et original rockabilly country rapide et Booze & Bucks est un rock 'n' roll explosif toujours agrémenté de sonorités country.

 

En 2008  ils enregistrent leur second album  Viva la muerte nous y trouvons les titres:  MFolder-copie-24.jpgary Blunder un sorte de psychobilly ska , Eddie Montana est un vraiment bon country rockabilly, Ivanov Sergej est un titre medium ska avec influence mariachi et russe, Reverend Theodore Miles est un bon skiffle, Marianne Hedergaard est un psychobilly rapide aux sonorités russes, Festan The Seawolf est un hillbilly rock rapide vraiment bon avec banjos et bruit de bateau, Sailor Stuk The Greek est un titre aux sonorités grecques, The Ghost Of Tom Pitty est un psychobilly avec piano honky tonk, Billy 'Big' Joey est un bon rockabilly roots influencé par Asil Hadkins, Oliver And Jenny Knox est un country rock à la Johnny Cash avec duo féminin, le morceau suivant est non spécifié sur la pochette est un néo rockabilly efficace vraiment réussi.

En résumé un groupe original et créatif qui renouvelle le néo rockabilly avec un retour "aux sonorités et mélodies folk et country mais avec une énergie puisée aussi bien dans le rockabilly sauvage des fifties et Teddy Boys que dans le psychobilly. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 00:07
Laissez moi profiter de ce nouveau topic pour vous parler d'un des kustoms les plus célèbres et les plus imités : la Matranga
MatrangaCarCraftJan63-vi.jpg

la Matranga est une Mercury 1940 kustomisée par les frères Barris a la fin des années 40 . Son proprio, Nick Matranga , leur a amené la béte a chopper des le lendemain de son achat .A l'epoque la Merc 40 etait deja une base trés populaire, mais plutot en version cabriolet , et on en voyait beaucoup ( toute proportion gardée bien sur ) juste choppé et carson toppé . Le coupe lui avait beaucoup moins de succés et vu la degaine qu'il avait on comprend bien pourquoi la merc 40 etait elle l'ancetre du scenic ?

dick_a10.jpg

On voit bien qu'il etait bien plus simple de faire un truc cool avec un cab qu'avec un coupe , parce qu'a part ce toit qui a pris un coup d'helium, les formes de la merc 39-40 sont parfaites

Bref ... pour comprendre ce qui rend la Matranga inoubliable, il faut remonter un peu dans le temps... pas longtemps, juste 2-3 ans . Deux potes, de retour de l’Europe s’achètent chacun un coupe Merc 40 et se rendent chez les Barris pour les faire chopper . c'est deux amis, c'est Al Andril, et Johnny Zaro . les deux Merc ont été choppé, pour ça pas de soucis, mais comme on peut voir, rien d'inoubliable ...

 P2270057-vi.jpg

et ce n'est pas seulement le traitement des vitres latérales qui peut expliquer ca

En fait, Sam a appris sur ces deux cobayes ce qui va faire la différence sur la Matranga : la hauteur du pare brise En fait , une Merc 40 choppé a un pare brise trop petit, et ca lui donne un effet crane de yeti qui est tout sauf élégant ... sur la Matranga, Sam a tiré profit de son experience et choppé le pare brise moins que le toit Il n'y a pas de photo de la construction de la Matranga pour illustrer mon propos.. heureusement, c'est une astuce connue et trés trés copié, et sur celle ci qui est exposé en metal nue, on peut voir les cicatrice autour de la partie haute du pare brise ...comme quoi cette mode ridicule des voiture en metal nue peut finalement servir a quelque chose dents

01250810.jpg

et ca change tout ! associé aux vitres latérales dont les courbes agréables raccompagnent la pente du toit....

P7312577-vi.jpg

Pour ce qui est du reste, Nick Matranga a insisté pour qu'on ne fasse pas subir a la voiture de chirurgie lourde , donc se sera juste des jupe d'ailes , et des pare choc de ford 46-48 avec feux dans les bananes comme c’était l'usage alors . notez les baguettes raccourcies sur le capot, c’était la signature Barris Alors , les frères n'apposant pas encore de badges sur l'aile avant de leur réa a cette époque


P2270054-vi.jpg

P7031948-vi.jpg

Nick et sa caisse

P7312516-vi.jpg

Interieur en tuck n roll, tableau de bord chromé ... on notera le fil enroulé autour des manches des feux de recherche juste le look

P7312521-vi.jpg

Peu après avoir récupéré sa voiture, Nick est appelé en corée , et ne pouvant utiliser la voiture, il accepte les offres pour la vendre... le nouveau proprio l'enroulera autour d'un pilonne quelques mois plus tard par un soir de pluie

L'original est perdue, mais la recette "simple" maintenant connue va donner de nombreux soit disant clones ... je dit "soit disant" puisque certains de ces prétendus clones n'ont même pas la fameuse chirurgie au niveau du haut du pare brise ... pas les même enjos, pas les mêmes pare chocs... pas la méme couleurs ... ca fait leger d'avoir juste pris la même base pour déclarer avoir fait un clone "inspiré", voir même " vaguement inspiré " serais parfois plus juste Rolling Eyes

une des plus belles Merc 40 inspirée de la Matranga est Stardust, réalisé pour John D'agostino la peinture candy et l'interieur mohair ne sont bien sur pas period perfect

p2060210.jpg


celle ci aussi a été réalise par un mec qui a bien appris ses leçons

1308so10.jpg

Article rédigé par Zed

Fotki: http://public.fotki.com/Zedskustoms/

 

Merci Zed pour cet article instructif ma contribution d'autres photos des clônes:
Resize-20of-20DSCN7372.jpg
05vikmohmanm0vl.jpg
kentvikmomercii2ju.jpg
Resize-20of-20DSCN7377.jpg
Resize-20of-20DSCN1516.jpg
Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hot rod & Kustom
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 21:18

Scotty Bullock & The Stampeders folder-copie-26.jpgest un trio de White rock originaire du Sud de l'Allemagne qui se forme en 1998 avec Scotty Schober à la guitare solo et au chant, Peter "Gunn" Gansbühler à la batterie (Tout deux anciens membres des Bruise Boys et Duetones) et Florian "Jokerhead" Seppenhauser à la contrebasse.

 En 1999 ils enregistrent un CD et 25 cm Dusty Roads, cet album est composées de compositions originales dans l'esprit des rockabilly et white rocks obscures des compilations comme Desperate Rock 'n' roll. Ils obtiennent un succés national cette année là leur titre Rockin' & Ramblin' se classe à la première place du top five du magazine allemand Boppin' Around, et l'album Dusty Roads se classe à la troisième place du top five des albums.

L'album commence par Rockin Daddy de Sonny Fisher, suivi de Long Ledded Linda un magnifique White rock dans les style des meilleurs Gene Summers, It was you baby est un trés bon white rock medium, That don't move me est une cover du célèbre rockabilly 50's de Carl Perkins chez sun records, Gotta Go Away est un white rock dans le style mélodique des meilleurs rocks Elvis Presley début sixties comme His latest Flame avec vocaux un petit chef d'oeuvre, Wilted rose est un medium country rockabilly, Traci est un white rock dans le style de Glen  Glenn, Satellite rock est un trés bon white rock rapide, Stubborn Thing est un white rock ultra sauvage, Rockin' and Ramblin' est un white rock garage fifties comme en font the Hi Winders,

Bad Times est un rock speed et sauvage inspiré des meilleurs Little Richard,  You est un white rock  garage dans le style des Sonics, 49 Mercury est un néo rockabilly sauvage, Record Hop est un white rock  sauvage et superbe qui aurait pu sortir à la fin des fifties sur un petit label, You don't care est une cover du rockabilly sauvage de Narvel Felts pour Sun Records, I say the light est une version dans le style de Johnny Cash de ce traditionnel gospel et What did i say est une autre perle de cet album un white rock à la mélodie et construction parfaite et amusante.

En résumé un album excellent à connaître absolument pour les amateurs de rock 'n' roll explosif.

 

 

Scotty Bullock & The Stampeders - Stubborn Thing

 

 

Scotty Bullock & The Stampeders - Gotta Go Away

 

 

Scotty Bullock & The Stampeders - Long Ledded Linda

 

 

 

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 23:24

De son vrai nom freddy denis Stroff chante du rock depuis 1963,3bf4fa23.jpg il se produit d'abord sous le nom de Denny Vinson (en hommage à Gene Vincent),le surnom de stroff lui est venu que lors d'une répétition il a dit ,"il manque une strophe"
Ce surnom lui est resté, il est alors un habitué des endroits rock de Bruxelles le rocking center ( appelé aussi les brasseurs) il passe également au Golf Drouot et en 1965 dans les clubs allemands avec entre autres les Thielman Brothers (voir l'article sur le site www.memoire60-70.be) et en 1965 il fait la première partie des Kinks à Bruxelles. Durant cette époque il est se fait un nom grâce essentiellement à son jeu de scène sauvage, car il enregistre peu.

 En 1981 il sort un splendide simple qui sera distribué par Vogue, et qui se vendra relativement bien et se caractérise par un recto dessiné par l'illustrateur de talent Ever Meulun. Nous y trouvons Wild Cat Daddy un rockabilly sauvage au son moderne vraiment superbe sur la seconde face nous trouvons Rockabilly music un country rockabilly moderne et medium écrit par Burt Blanca la légende du rock 'n' roll belge. On peu noter sur Wild Cat Daddy il est accompagné par Burt Blanca est également sorti un lp.

Merci beaucoup à Andre Bette et à Stroof lui même pour toute les précisions qui m'ont permis de complèter cette article (voir les commentaires de cette article) .

 

 

Stroff - rockabilly music

Stroff - Wild Cat Daddy

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 22:41

Aprés les Boppin' Cats,folder-copie-23.jpg nous continuons notre tour de la scène rockabilly française du début des 1980's avec The Southerners une formation de rockabilly teddy boys de la région parisienne, trés populaire alors.

Cela nous rappelle qu'en ce début des 1980's les Teddy Boys sont extrèmement nombreux en France et particulièrement dans la région parisienne, le rockabilly laissera doucement sa place au hip hop puis au rap au début des 1990's, voir l'article de Nitro "La Revanche des Sudistes" qui est un reportage sur une fête rock 'n'roll en région parisienne ou sont présent les Southerners, à l'époque ou le rock 'n' roll était roi auprés des jeunes de banlieue de toute origine, que compte publier sur Rockin' records. Revenons au simple publié sur Slap records contenant deux petites merveilles le rockabilly ted Long Black Train et Pink and Black (cover sauvage de Sonny Fisher) , les musiciens sont Pascal Albrecht et Pascal Grolier au chant, Thierry Paulet et Michel Frugier aux guitares, Jen Pierre Pi à la contrebasse et Yves Selem à la batterie on peut noter Pierre Rigault au sax sur Long Black Train.

The Southerners - Pink and Black

 

The Southerners - Long black train

Repost 0