Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 11:56

En 1958 le jeune chanteur de Rock n’roll Cliff Richard DSC05302commence à se faire un nom avec son groupe The Drifters (rien n’à voir avec le groupe de doo wop américain), formé de lui-même soit Harry Web au chant, Ian Samwell et Norman Mitham aux guitares et Terry Smart à la batterie. Comme on peut le remarquer The Drifters nn’ont pas de bassiste, Ian Samwell écrit le premier tube du groupe Move it qui devient Cliff Richard and the Shadows.  Sur la session de Move it et Schoolboy crush  on peut noter la présence de musiciens de studio comme le bassiste Frank Clark et de guitariste Ernie Shear. Le producteur Norrie Paramor signe un contrat à Richard, tandis que le producteur de tv Jack Good signe de son côté The Drifters pour son émission Oh Boy !. Paranor demande alors à Foster de rechercher un meilleur guitariste, ce dernier se rend au 2i’s Coffee bar de Soho (Londres) et repère le guitariste qui accompagne sur scène Tony Sheridan un certain Hank Marvin qui porte des lunettes semblables à celles de Buddy Holly. Hank commence sa carrière musicale dans un groupe skiffle qu’il forme à l’école avec son ami Bruce Welch, c’est avec  ce dernier que Hank par pour Newcastle afin de gagner de l’argent et se faire connaître. Lorsque Foster propose à Hank de l’engager, ce dernier accepte à condition que Welch soit lui aussi engagé,  le nouveau manager place Hank et Welch en guitare solo et rythmique, du coût Ian Samwell devient bassiste avant d’être remplacé à son tour par Jet Harris, et le batteur Terry Smart est ensuite remplacé par Tony Meehan (sur les conseils de Harris). Cette fois ci les Drifters définitifs sont au complet. Et ce sont eux DSC07204que l’on trouve sur les séances d’enregistrement des deux simples Feelin' Fine / Don't Be A Fool With Love et Jet Black / Driftin', le premier est un simple avec chant tandis que le second est instrumental. Ils enregistrent ensuite un nouveau simple avec chant Saturday Dance / Lonesome Fella, mais également un nouvel instrumental Chinchilla qui sortira sur le eps de Cliff Richard and the Shadows Serious Charge réalisé début 1959 pour le film du même nom. C’est durant l’été 1959, que le groupe américain The Drifters fait un procès aux Drifters anglais lorsque le simple Feelin’ line est exporté aux USA, le second simple Jet black est alors exporté sous un nouveau nom temporaire the Four Jets. Le nouveau nom définitif du groupe the Shadows sera trouvé par Jet Harris. Et c’est au sixième 45 tours de Cliff Richard Travellin’ light que les Drifters deviennent officiellement les Shadows.  En 1960 le groupe enregistre  l’instrumental Apache (composé par Jerry Lordan)  qui est numéros 1 des charts britaniques durant 5 semaines. A partir de ce premier gros tube the Shadows devient une des plus célèbre formation de rock n’roll instrumental qui au Canada et aux USA devient un sérieux rival des Ventures et Surfaris classant leurs titres dans les hit parade du monde entier. On peut également noter d’autres hits comme Wonderful land (autre composition de Lordan) qui reste 8 semaines au sommet des charts, Kon tiki six mois plus tard qui devient lui aussi numéro 1. Ils obtiendront  un total de 7 gros hits. En Octobre 1961 Meehan est remplacé par Brian Bennett, et en Avril DSC07225.jpg1962 Harris est remplacé par Brian Locking. Ces deux nouveaux Shadows se connaissent déjas faisant partie du groupe d’accompagnement du Rocker Marty Wilde au 2I’s The Wildkats ety enregistrent sous le nom des Krew Cats des instrumentaux. Harris et Mehan de leurs côté commence des carrières solos pour Decca Records. Ils obtiennent avec cette nouvelle formation deux autres gros hits avec Dance On et Foot tapper. Brian Locking sera remplacé à la fin des 1960’s par John Rostill qu’ils rencontre en 1963 et qui les impressionne déjà par son jeu. Ils apparaissent avec Cliff Richard dans les films The Young Ones, Summer HolidayWonderful life et  Finger keepers, mauis aussi sous forme de marionnettes dans le film Thunderbirds are go de Gerry Anderson. On peut noter également leur participation à un film humoristique Rhythm 'n Greens qui donnera nissance à un livre musical et un 45 tours EP. En 1964 ils font un concert en pantomime au London Palladium Alladin and his Wonderful lamp Richard est Alladin et The Shadows sont Wishee, Washee, Noshee et Toshee. Même si dans The Young Ones ils ne compose qu’un des titres dans  Finders Keepers  de 1966 ils composent la totalité des titres de la bande Originale.

 

The Shadows se séparent en 1968, pourtant sort un ten Anniversary album Established 1958  et l’album Shades of Rock. Bruce Welch et Hank Marvin forment alors un trio vocal et guitar Marvin Welch & Farrar, mais ils se reforment en 1973 sous la pression des fans. C’est en 1990 que la formation se sépare encore une fois, mais se reforme régulièrement pour  des tournées en Grande Bretagne et dans toute l’Europe en solo ou avec Cliff Richard. En 2004 ils enregistrent un nouveau titre écrit par Jerry Lordan Life story et en 2009 commence une tournée en Grande Bretagne, Europe qui se continu en 2010 en Auistralie, Nouvelle Zelande et Afrique du Sud. De la pèriode qui nous interresse on peut noter les albums The Shadows (1961),  Out of the Shadows (1962), Dance with the Shadows (1964) , The sound of the Shadows (1965), Shadows Music (1966) et Jigsaw   (1967).
Je me suis procurer l'un de leurs albums originaux de 1964 Dance with the Shadows (Columbia FP 1139) qui contient des compositions du groupes comme Shadoogie, See you in my drums, Theme from a filleted place, Nivram et Big Boy, et les titres Blue star, My resistance is low, Find me a golden street, Gonzales et Sleepwalk (cover du tube de Santo & Johnny) Et deux greatest hits le premier The Shadows 60's (Columbia , Emi Pathe marconi 2 C 062 - 05030) qui fait le tour de leurs tubes des années 1960's avec Apache, Kon-tiki, Perfidia, Shadoogie, Nivram, Frightned city, F.B.I, Shazam, Guitar tango, Sleep Walk, Little B, The rumble, Dakota et Atlantis, le second The Shadows Golden Records (Pathe Marconi 2 C 066-057278) se cantone aux succés des débuts des Shadows soit entre 1959 et 1963 soit de 1959 Driftin et Jet black, de 1960 Apache et Quatermaster's stores, de 1961 Kon-tiki, Nivram, Shadoogie et Frightened city, de 1962 Perfidia, Little "B" et Guitare tango et de 1963 Shazam et Geronimo.

Et grâce aux trés grosses ventes des Shadows durant les 1960's il m'a été facile pour un prix trés abordable de me procurer quelques EPs Columbia originaux du groupe: Le Ep ESDF 1336 avec Apache, Quatermaster's stores, Jet black et Driftn', le ESDF 1357 avec F.B.I, Midnight, Man of mystery et The Stranger, le EDSF 1378 avec The frightened city (du film du même nom), 36 -24 - 36, Kon-Tiki et Back home, le ESDF 1404 avec The Savage et Peace pipe (du film The Young Ones) Wonderful land et Stars dell on Stockton, le EDSDF 1431 avec Guitar Tango, Some are lonely, Perfidia et Tales of a raggy tramline.

DSC07220 DSC07221 
 DSC07217  DSC07218
 DSC07219  DSC07222

 

 

Shadows & Cliff Richard - Apache
The Shadows - FBI
The Shadows - Frightened city
The Shadows - the Savage
The Shadows - FBI in Cliff Show 1961
The Shadows - Wonderful Land

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Surf and instrumental
commenter cet article

commentaires