Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 23:33

Ember Records n’est pas un petit label indépendant folder-copie-3.jpgcomme les autres en effet il est arrivé à faire monter en haut des hit parades deux de ses formations, la premières les Silhouettes font un gros tube avec leur rapide Get a job, devenant un des classiques du genre et présent sur la Bande Originale du film American Graffiti, la seconde the Five Satins remporte deux  énormes succès avec les ballade In the Still of the night et To the Aisle. Relic consacre au label Ember deux volumes à ses enregistrements doo wop  Le premier volume commence en toute logique par le tube Get a Job un titre irréprochable, parfait, génial que dire il est accompagné de 3 autres titres du groupe  I Am Lonely (une ballade lente mélancolique aux sonorités gospels), Bing Bong (un doo wop medium ) et Miss Thing (un doo wop medium avec piano), The Five Satins sont également présent avec leur tube (ayant lui aussi grimper au hit parade national et également présent dans la BO d’American Graffiti ) le très beau slow To The Aisle,  il est au côté d’une ballade dans le style des Platters Love With No Love In Return, de Our Anniversary une ballade un peu mièvre dispensable,  ce premier volume nous permet également de découvrir d’autres formations moins connus voir inconnus comme  the Boptones  avec Running After You  (un doo wop rapide assez réussi qui ravira les amateurs), Be My Pussy Cat un doo wop jive, folder-copie-4.jpget la ballade mélancolique inédite Betty Jean, The Barries  font un doo wop rapide vraiment bien vu Mary Ann dans le style de Rama lama ding dong et un ballade medium Why Don't You Write Me, The Fabulons font un rock ‘n’ roll vocal avec Give Me Back My Ring et une ballade mélancolique  avec Smoke From Your Cigarette, the  Marktones font une ballade de rhythm and blues vocal avec Hold Me Close et un titre plus relevé et franchement blues avec Talk It Over, the Starlarks font une ballade mélancolique avec Fountain Of Love et un doo wop plus rapide au son début 1960’s Send Me A Picture Baby, the Camelots font un remarquable doo wop medium Pocahontas , the Colonairs  font une ballade inédite peu excitante Devil's Angel , the Corvairs font un assez original doo wop rapide avec True True Love, the Embers  font une ballade lente un peu ennuyeuse Paradise Hill,  Roger & The Travelers  font un doo wop medium People Call Me Little Boy qui malgré son originalité et son style  teen rock ne m’a pas convaincu , the Skarletone font un slow lent est assez indigeste Will You Dream , the Smoothtones  font un sympathique doo wop medium avec Dear Diary . Ce premier volume est dans l’ensemble plutôt réussi mais certains titres restes quand même dispensables.

Le second volume commence par le génial   In The Still Of The Night des Five Satins présent aussi avec le mélancolique mais assez réussi Tell Me Dear et la bonne ballade mélancolique Wishing Ring, nous retrouvons The Silhouettes avec le très original et lent Voodoo Eyes  mais qui manque d’une bonne mélodie  et le très bon rock ‘n’roll vocal Headin' For The Poorhouse.  Nous retrouvons des formations découvertes lors du premier volume comme the Barries avec l’excellent Tonite Tonite, the Boptones avec la bonne ballade I Had A Love,  the Fabulons avec deux inédits les mediums assez agréables Little Miss Muffet et I Want A Girl aux sonorités teen rock, Roger & The Travelers  font une ballade mélancolique et  insipide avec You're Daddy's Little Girl  et the Skarlettones font un bon doo wop rapide Do You Remember . Ce volume 2 nous fait également découvrir de nouvelles formations n’ayant sortie qu’un simple comme  the Colonaires  avec le jive rapide Sandy et la ballade beaucoup moins excitante Can't Stand To Lose You , the Concords  avec l’ennuyeux slow I'll Always Say Please  mais le très très bon rock ‘n’ roll vocal Satisfied With Rock & Roll, David Clowney & Group font un blues lent avec Soft Lights,  the Illusions interprète le doo wop medium  How High Is The Mountain et la ballade dispensable Can't We Fall In Love, the Mifflin Triplets font deux bonnes ballades mélancoliques avec I Do et  The Voice Of An Angel, the  Paramonts font une ballade grandiloquente et peu convaincante avec In A Dream et un excellent doo wop rapide aux sonorités 1960’s (un classique méconnu dans le style des Countours) Shedding Teardrops , The Starlites est sans doute la grande découverte de ce volume avec ses très bons rock ‘n’ roll vocal Boom Chicka Boom, et  Pretty Brown Eyes et sa ballade tout aussi réussies  Tears Are Just For Fools et sa seconde ballade moins réussi  They Call Me A Dreamer et enfin  the Wonders avec le rapide et bon doo wop  I'll Write A Book dont on ne  peu que apprécier l’accompagnement blues et le medium  et original Hey Senorita.

Comme le précédent ce second volume compile du très bon voir de l’excellent avec du plus insipide, mais c’est probablement dans la volonté du Relic que de donner une vision la plus juste et exhaustive possible des productions de Ember .


 

 

 


 

 


 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article

commentaires