Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 10:20

The Don Darling est une formation front.jpgaméricaine (Dallas – Texas) de 5 membres qui voit le jour en 2007. Ils font une musique mixant ce qui fait la substantifique moelle de la musique américaine soit de la country, du blues, du folk et du rock ‘n’ roll. Leur premier album The Shortest Straw (Alleycat records) de 2010 est classé dans les 10 meilleurs de l’année par Sonic Magazine et Dagens Skiva, ils tournent ensuite en Europe dans des festivals ce qui leur donne une renommée à l’étranger.

L’album  The Shortest Straw se compose de 12 compositions soit Graveyard On The Hill un titre country roots aux sonorités westerns à la Sergio Leone avec un petit air Meteors, The Downfall est une ballade folk un peu déjanté, Fights Are Fixed est un néo rockabilly aux sonorités blues, The Midnight Ghost est une ballade mélancolique dans le style de Tom Waits, Bukowski Mornings est un medium country rock plutôt bon avec une inventivité mélodique et musicale toujours influencé par la musique des westerns,  Shape Of Things To Come est un rock moderne à la mélodie proche de House of the rising sun, Drenched In Wine est une ballade folk dans un style rappelant Nick Cave, Moonlight Ministry est un country rock rapide assez réussi, Fucked Up est un néo rockabilly lent et à la mélodie psychotique, Can't Carry On est une ballade accoustique pas si éloigné d’artiste comme Léonard Cohen et Restless Vanity est un country rock déjanté.

Un album très original, différent de la plupart de ceux que je chronique, ce n’est pas à proprement parler d’un revival quelconque, mais bien un album au style unique et déroutant à qui n’est pas prévenu, ici on ne recherche pas vraiment les mélodies mais plutôt de planter une ambiance et un monde présentant les mythologies américaines saupoudrées d’un peu de folie

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires