Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 20:49

Ah!  les Testament du Rock une  série de 4 lpsDSC06382 distribué par MFP qui ont fait le bonheur de milliers de jeunes rockers à la fin des seventies et début des eighties dont je faisais partie. Je me souviens avec quel bonheur j'ai acheté le Volume 1 dans une grande surface pour trois fois rien afin d'avoir enfin le titre Be Bop a lula. C'est en suite doucement que je me suis procurer les volumes manquant, même si depuis j'avais eut tout les Gene Vincent ou Wanda Jackson présent sur les autres lp de la série. Mais qui n'a jamais eut une énorme satisfaction de posséder enfin une série complète, c'est être collectionneur quoi. Les enregistrements présent sur les 4 lp de la série ont tous été enregistré sur Capitol records durant les 1950's et début des 1960's.

Le Testament du Rock
  ("Volume 1" mfp, distribution EMI 2M 046-81656) avec sa légendaire photo de Gene Vincent en Live habillé de cuir ayant reçue un traitement artistisque de "solarisation" trés Psychédélique Pop, contient donc de Gene Vincent l'immortel Be Bop a Lula, mais aussi le médium rock Woman Love et la ballade Over the rainbow chanté par Judy Garland dans le film Le Magicien d'Oz de 1939.
Wanda Jackson chante trois rocks rapides Let's have a party, Stupid Cupid (composition Neil Sedaka et tube pour Connie Francis mais ici dans une version plus sauvage par Wanda) et DSC06381Tweedlee Dee (l'énorme tube et composition de Lavern Baker pour Atlantic).
Johnny Otis interprette avec son orchestre trois Jump rock Loop de loop, Ma! (He's makin' eyes at me) et surtout le fabuleux Telephone baby.
Le 4 eme artiste du lp est Louis Prima qui interprette  dans son style unique entre Jazz et Rock n'roll avec des titres en partie interpretté en italien Angelina / zooma zooma (un medley), Buena sera et le classique du jazz vocal Pennies from heaven (qui serra aussi un classique de la ballade medium doo wop des 1950's).

Le Testament du Rock vol.2  (mfp 2 m 046-81743) toujours avec Gene Vincent en concert sur le recto (une photo de Jean Louis Rancurel) réunie les mêmes 4 artistes de Gene vincent nous trouvons 3 rocks rapides Race with the devil, She she little sheila et Five feet of lovin',  de Wanda Jackson 3 rocks sauvages Rock your baby, Dona' a wan'a et Rip it up (une version rockabilly féminin du titre classique de Little Richard), de Johnny Otis 3 rocks rapides Hum ding a ling, Willie and the hand jive (proche du style de Bo Diddley) et Three Girls named molly et de Louis Prima nous trouvons les amusants (Nothing's too good) for my baby, Banana split for my baby et le trés rock Jump, jive and wail.

Le Testament du rock Vol.3 (mfp 2 m 046 82227) avec une nouvelle photo de Gene Vincent sur la pochette avec un traitement artistique Pop Psychédélique du style du volumeDSC06380 1.  Nous trouvons deux des rocks rapides les plus célèbres de Gene Vincent, Dance to the bop et Blue jean bop et sa reprise du Maybellene de Chuck Berry, de Wanda Jackson nous trouvons le rock rapide Candy man, et les reprise du classique rock noir Kansas city (écrit par Lieber and Stroller et popularisé par Wilbert Harrison) et du sauvage rock de Little Richard Long tall Sally en rockabilly, Louis Prima interprette When it's sleepy time down south et surtout ses deux gros tubes Oh Marie! et I ain't got nobody, Johnny Otis interprette qu'un titre le rock Mumblin Rosie, nous trouvons un nouveau venu dans la série le Rocker blanc Tommy Sands qui chante 2 rock rapides Little mama et Such a night (titre qui sera popularisé par Elvis Presley).

Le Testament du rock Vol.4 (mfp 2M026 86324) compile deux rocks classiques de Gene Vincent l'immortel Say mama (1958) et I'm coming home (1961), de Wanda Jackson deux rock sauvage son tube Fujiyama mama et l'excellent Mean mean man  (tout deux de 1960), de Johnny Otis 3 solides rocks Can't you hear me calling (1957), Stay with me (1958) et Shake it lucy baby (1958),  de Tommy Sands 2 trés bons rocks I ain't getting rid of you (1959)  et surtout Blue ribbon baby (1958) le disque est complété par Don't be cruel (1962) le tube d'Elvis chanté pDSC06379ar son  groupe vocal chez RCA durant les 1950's The Jordanaires et le splendide rock méconnue de Johnny Burnette de 1964 Sweet suzie.  





















Johnny Otis - Willie and the handjive


GENE VINCENT - RACE WITH THE DEVIL


Louis Prima - Angelina & Zooma, Zooma


wanda jackson stupid cupid


Johnny Burnette - Sweet Suzie


Blue Ribbon Baby - Tommy Sands

Partager cet article

Repost 0

commentaires