Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 23:45

Nous avons déjàs parlé du western swing avec un artiste Spade-Cooley---LP-Charly--FrontUG.jpgcomme Bob Wills, le second plus grand artiste du style est sans aucun doute Spade Cooley.

Donnell Clyde Cooley est né le 17 Décembre 1910, il est dans un premier temps violoniste dans le groupe de Jimmy Wakely mais, lorsque Wakely signe un contract avec Universal, Cooley remplace Wakely à la tête du groupe. Il engage alors comme chanteur Tex Williams par ce que  ce dernier à un style vocal proche de celui de Tommy Duncan le chanteur des Texas Playboys de Bob Wills (la plus populaire formation de western swing de l’époque).

En Décembre 1944, il enregistre Shame on you pour Okeh records (filiale de Columbia) qui se classe N°1 du hit parade country durant 2 mois en 1945,  cette même année son A pair of Broken hearts se classe 8 eme et I’ve taken all i’m gonna take from you 4 eme, en 1946 Detour se classe second et You Can’t breack my heart troisième, en 1947 Crazy Cause i love you atteind la 4 eme place.

On peut également noter d’autres titres comme Tell me why (1941 pour Westernair), Oklahoma stomp, Steel guitar Rag, Spadella et Swingin’ the devil’s dream enregistrés pour Columbia en 1946, All aboard for Oklahoma, Minuet in swing et You can’t take texas out of me  (en 1947 pour RCA) et One sweet letter from you enregistré en 1952 pour Decca.

Au niveau cinéma on peut le voir dans 38 westerns dont la plus grande partie au côté du cowboy acteur Roy Rogers. On peut citer en 1944 Soundie Take Me Back to Tulsa et Corrine, Corrina et en 1950 deux films courts dans lequel lui et son orchestre sont au centre King of Western Swing et Spade Cooley & His Orchestra.

En Juin 1948 il commence à animer un show télévisé de variété  sur KTLA à Los Angeles le Hoffman Hayride tout les samedi soir. Le show obtient un très grand succès, en effet 75 % des téléspectateurs de la région de Los Angeles regarde le show tout les Samedi soir. Il reçoit des Emmy awards local en 1952 et 1953. Des artistes comme Frankie Laine, Frank Sinatra et Dinah Shore se produisent dans ce show. Cooley’s arrête son show en 1956.

On peut noter qu’après son « Battle of the bands » qui se déroule au Venice Pier Ballroom face à Bob Wills and his Texas Playboys dont Cooley se déclare lui même King of Western Swing.

En 1961, il tue sa femme qui désirait divorcé après l’avoir faite tomber lorsqu’il était sous l’emprise de l’alcool. Au bout de huit ans il sort de prison et fait un concert au bénéfice de la Deputy Sheriffs Association d’Alameda County au Paramount Theater d’Oakland à la suite duquel il meurt d’une attaque cardiaque le 23 Novembre 1969.

Je possède le lp 33 tours Swinging the devil dream de Charly records (CR 30239) qui est particulièrement réussi il réunit les faces 1950's enregistrées par Cooley sur Decca. Nous trouvons de 1951 le simple Chew tobacco rag /The rhumba boogie, mais aussi les titres Hitsitty hotsitty, Down younder, Horse hair boogie, the Cowboy waltz (Juillet 1951), de 1952 nous trouvons les titres Carmen's boogie, Swiging the devil's dream, One sweet letter from you et Crazy cause i love you (Mai 1952), de 1953 nous trouvons le titre Nashville special, de 1954 nous trouvons le titre Anita, de 1955 nous trouvons Down in the pecos issu de son lp Country & Western Dance (Decca dlp 5563), Y' hear et Y' ready, ainsi que le simple Breack up down /You clobbered me (Decca 29309)..

 

 

Découvrez la playlist 1spade cooley avec Spade Cooley

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Hillbilly Rock Country Rock
commenter cet article

commentaires