Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 23:28

Le Rockabilly est un style quelques peu oublié dabns son pays d'origine au début des seventies. En effet l'amérique des 1970's  n'a gardé de la musique des fifties que les tubes des pionniers du Rock n'roll (Elvis Presley, Buddy Holly, Chuck Berry, Little Richard et Fats Domino) associé aux chansons des idoles de la fin fifties (comme Paul Anka, Frankie Avalon ou Fabian) et aux groupes vocaux (Platters, Clovers, Drifters, et Coasters). Les groupes de l'époque qui jouent encore du rock style 50's (comme Shanana ou Flash Cadillac) empruntent leur répertoire aux styles et artistes précédemment cités , mais pas au Rockabilly. 
  Ronnie Weiser sera le premier durant les seventies à s'interresser de nouveau au rockabilly, il recherche des artistes de l'époque mais aussi des jeunes formations branchées par le style. Il décide ensuite de fonder son label Rollin' Rock afin de promouvoir ce style musical resté dans l'ombre durant une décennie.
Ronnie a eut une enfance itinérante allant de pays en pays avec ses parents (il va en Italie, Australie et Egypte). En Australie il découvre la musique américaine comme celle de Louis Armstrong et les Platters, mais pas à proprement parler du rock n' roll, c'est en 1959 en allant voir au cinéma en Italie le film Loving You qu'il devient accros à cette musique en voyant Elvis y chanter.
Il décide alors de s'habiller en chemise western, jean Levis et cheveux gominés, parallellement Ronnie commence à se procurer des disques de Rock n'roll d'Elvis biensur mais aussi Fats Domino, Gene Vincent, Little Richard et Ronnie Self et là nouveau choc lorsqu'il écoute du pur rockabilly. Entre 1963 et 1965 Ronnie traverse et voyages dans tout les USA complètement fasciné par la culture du pays ou est né le rock n'roll!. (Il est alors agé de 17 ans).
En 1969, il presse le premier ep Rollin' rock qui est une réédition de titres de rockabilly oubliés des fifties interpréttés par Jimmy Patton (Yeh, I'm Movin', Let me Slide, Love Come Back To Me et You Aint Shuckin) ce premier 45 tours sera pressé en 500 exemplaires qui se vendra comme des petits pains essentiellement par les fans de Rockabilly européens.  Il économise durant 3 ans et peut se procurer un magnéto à bandes Akai pour 135 $ sur lequel il enregistre ses 1" premiers albums Rollin' Rock. En effet ce n'est pas une légende, les premiers albums absolument sublimes de Rollin' rock ont été enregistrés dans le salon de Ronnie.
C'est le début de l'histoire de ce label légendaire avec les somptueux albums 70's de Mac Curtis, Ray Campi et Johnny Carrol, mais également des Magnetics, Jimmy Lee Malson etc....
Dans cet article je vous présente les formidables 3 compilations lp de Rollin' Rock compilant  nouvelles faces de Rockers fifties et nouveaux artistes de rockabilly cela avec la production si étonante et authentique du label du au talent de Ronnie.
Les pochettes sont des faites de mise en page de dessins de Ronnie  associé à des montages photos réalisé par lui ou sa femme (comme sur tout les premiers albums du label) même si à leur de l'infographie et de Photoshop cela peut paraître étrange, le résultat est fait plutôt convainquant donnant une véritable marque de fabrique graphique aux premier lp de Rollin' rock. En 1976 sort le lp The Rollin' Rock Vol.1 LP 009, nous trouvons le Tribute to Gene Vincent ; Black leather rebel de  Johnny Carroll, Rollin' the rock, Are you hep to it et Three D Daddy par Martin Margulies alias Johnny Legend, Pinball Heaven, Bad Boy et Say when par Billy Zoom, Jungle Rock (le classique de Hank Mizzell) par Ray Campi, She won't see me cry anymore par Alvis Wayne, Drinkin' wine par Sid King (le rocker des fifties qui reprend un de ses succés des 50's) avec Johnny Carroll à la batterie, Boogie woogie country girl par Chuck Weiss (qui deviendra une légende de la musique roots aux USA comme Tom Waits) il est accompagné entre autre par Willy Dixon à la contrebasse (le légendaire contrebassite des fifties chez Chess records, qui sera présent par exemple sur des nombreuses sessions fifties de Chuck Berry, mais aussi souvent auteur de classiques du blues, ce titre ne sera pas enregistré dans le salon de Ronnie) et Colin Winski qui interprette en live Hoy hoy hoy (un rockabilly sauvage des fifties des Collins kids)
Le lp The Rollin' Rock Vol.2 California rockabilly LP012 est enregistré en 1977, nous trouvons California rockabilly et Let's get goin' par Johnny Legend, Rockabilly Music et West memphis blues par Jack Waukeen Cochran (une autre star du rockabilly fifties que Ronnie fait enregistré de nouveau), It's Great to have an idol par Cort Murray, Alligator come accross par Jerry Sikorski et Colin Winski, That aint nothin but right par Mac Curtis,  Graphite fever et Born to be happy par Ray Campi, You're right, i'm left, she's gone par Don Sawyer et Kevin Olson, Callin' loud par Chuck Weiss et Silling grades par John Blair.
The Rollin' Rock Vol.3 More American Rockabilly LP 015 sort en 1978, nous trouvons Rollin' rock rock par Mac Curtis et Ray Campi en duo, How long will it take par Mac Curtis, Hello Big man et Accepting application par Sarah Harris(du rockabilly féminin), The Way et Rockabilly Lilly par Cort Murray, Something smells fishy, Love train et Out of my head in my bed par Jimmy Lee Malson, Waukeen et Workin' for the bossman par Tony Conn (un rocker des fifties que Ronnie fait enregistré) et Teenage sweetie par Johnny Carroll.
Ces 3 lps sont des réussites absolues, aucun bouche troue que du trés bons rockabilly qui bouge avec un son qui va bien même trés bien, merci encore Ronnie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires