Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 10:18

La compilation Collector recordsDSC06105.jpg Rock & Rock-a - Billy again (LP 8822) nous permet de découvrir des petits collectors du rockabilly comme The sun would never shine de Brownie Johnson (dans un style se plaçant entre Charlie Feathers) enregistré sur son propre label Lynn en 1957, deux titres de Ray Awalt & the Bi-stone Playboys Rays theme (un instrumental de rock n'roll avec piano boogie woogie) et Rowdy (un autre bel instrumental rock n'roll) nous trouvons Ray au piano, Butterball Beard à la guitare, Charles Nanny à la basse et steve Hennings à la batterie enregistré sur le label texan GM, Jimmy Witter & the Shadows qui interprette If love you my woman (un sauvage rockabilly avec chant sorte de prés White rock avec un son rappelant certains rockabilly de chez Sun records) et l'instrumental rock n'roll (avec cries d'ou le titre) Aaaaaaahhh enregistrés en 1957, Bill Lancaster qui chante Joint bank account  un sympathique hillbilly boogie qui sort au début des 1960's sur son label Bills-45, Boliver Shagnasty qui interprette le rockabilly rapide Tapping that thing, Dale Fraley et son instrumental rock n'roll avec steel guitar et rythmique classique Bumble boogie, Ray King and the Kingsmen qui chante A date at eight un trés bon rockabilly rapide enregistré sur Karl records, Bobby Kriss qui interprette le classique rock n'roll de Joe Poovey Silence baby, The Chancellers qui interprette le bon rock n'roll blanc Judy judy, The Phantom qui sera célèbre par son white rock de 1958 sur DOT le bien déjanté Love me chante ici un inédit bien speed Hey bop bop, Roy Kelly qui chante son rock trés entrainant Rock n'roll rock et Jimmy Wayne and the Galaxies qui chante son solide white rock You shake me.

 

 

 

 
Brownie Johnson - The Sun Would Never Shine
JIMMY WITTER - if you love me woman
Jimmy Witter - Aaaaahhh!
Boliver Shagnasty - Tappin' That Thing
Jimmy Wayne - You Shake Me





Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Compilations rockabilly 1950's
commenter cet article

commentaires