Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:48

Rock n'roll est un double DSC06378album édité sur le label Carabine (490511/512)qui sur 4 faces compile les titres de deux groupes sur la première nous trouvonsCarl Wax and his Waxmen qui reprennent Rock around the clock (classique de 1954 -55 pour Bill Haley) d'un manière assez convainquante avec accompagnement de contrebasse slappée pas trés courante sur les enregistrements datant des 1970's, Money (succés de Barrett Strong) avec son plus seventies et guitare un peu saturée, Somethin' else (d'Eddie Cochran) est repris avec des courts passages de piano et des riffs de guitare avec des petites intonations 1970's, Rave On (de Buddy Holly and the Crickets) est une bonne reprise avec des riffs de guitare et des breaks de batterie différents, Walk the track  (un instrumental début 1960's de John Smith) et Hi heel sneakers (de Tommy Tucker ) belle cover au son 1970's, nous retrouvons le groupe étrangement sur la face D (soit la seconde face du second disque) avec True Fine mama (de Little Richard) une reprise bien mené mais plus soft que l'original, Matchbox (de Carl Perkins) cover trés originale absolument pas rockabilly mais dans le style boogie woogie avec piano, C. C Rider de Chuck Willis est ici repris avec une productio nétement 1970's mais sans que cela ne nuise au titre on peut noter deux passages de la chanson proche du medley ou ils reprennent Jenny Jenny de Little Richard donnant un aspect live assez sympathique,  Sweet Little Sixteen (de Chuck Berry) est repris avec une bonne pêche est une guitare aux sonorités 1970's, Shakin' all over (de Johnny Kidd and the Pirates) reprise sympathique est assez proche de l'original et Ain't nothin' but a house party un classique de la soul music repris avec intelligence dans un style rock rappelant le style des Blues Brothers. Le second groupe James Everett and the Flashmen qui apparait sur la seconde face du premier disque chante sur cette dernière  Good Golley Miss Molley, Tutti Frutti et Long tall Sally (de Little Richard) rappelant le style des covers du Dave Clark Five, Shake rattle and roll (de Big Joe Turner) est assez bien mené avec un ensemble de cuivre sonnant Rhyhm and blues,  One night with you (de Fats Domino) belle cover avec un chant particulièrement brillant et termine leur première face par Blue suede shoes (de Carl Perkins) dans une cover plutôt inspiré par la version d'Elvis Presley à noter le solo de guitare assez brillant. La première face du second disque qui leur est entièrement consacré commence par See your later Alligator (de Bobby Charles) reprise avec l'influence de la version qu'en fit Bill Haley avec succés, Memphis tennessee (de Chuck Berry) reprise plutôt soft, Be bop a lula (de Gene Vincent) est repris de manière assez peu commune avec un son de guitare carrément bluesy, Rip it up (de Little Richard) cover bien mené avec un solo fde saxophone assez original, At the hop (de Danny and the Juniors) version plus rock et moins doo wop que l'originale, Kansas city (rock popularisé par Wilbert Harrison) version assez soft, et la face se termine par What d'i say (de Ray Charles) une reprise sympas qui semble être plus influencé par Jerry Lee lewis que par Ray.

Je terminerai par un détail amusant au milieu de la pochette nous trouvons des photos aussi différentes mais toujours teinte "d'Oldies" que Marlon Brando et sa bande de bikers dans le film l'Equipée Sauvage, neil Sedaka à côté d'une boite de soupe Campbell peinte par Andy Warhol, un couple du film American Graffitie entrain de danser un slow la grenouille et la grande blonde dans la chevy 1958 toujours du film American Graffitie associé à la peinture d'Andy Warhol représentant Elvis Presley, le groupe américain Sha na na, un article de presse d'époque sur le concert de Bill Haley à Berlin  (ce qui me ferait penser à deux groupe allemand mais sans certitudes) et Eddie Cochran en concert.

Partager cet article

Repost 0

commentaires