Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 15:30

La Renault Frégate est  présentée à la presse le 30 novembre 1950 avant d'être officiellement lancée au Salon de l'auto 1951.

Elle a été produite en France à Billancourt puis à l' Usine Renault de Flins , proche de Mantes dans les Yvelines.

Il s'agissait d'une berline qui avait pour ambition de concurrencer la Citroën Traction .

On ne peut qu'être admiratif de ses lignes élégantes et fluides, mais regretter sa mécanique vieillotte faite d'un moteur à 4 cylindres en ligne à longue course (85 x 88 mm) d'une cylindrée de 1 996 cm³ (type 668) ne développant qu'une puissance de 60 ch, pour un poids annoncé de 1 230 kg.

L'habitacle était en revanche très vaste (grâce au changement de vitesse au volant et au plancher plat), avec deux banquettes pouvant accueillir six personnes, et un coffre volumineux.

Le châssis disposait d'une excellente tenue de route grâce à ses quatre roues indépendantes et d'un excellent freinage grâce aux freins Bendix à commande hydraulique. Seule la direction, assez lourde, et la boîte de vitesses au maniement assez dur venaient noircir le tableau.

La Frégate sera produite  dans cette configuration entre 1951 et 1956, en 1956, la Frégate reçoit le nouveau moteur carré « Étendard » (type 671-01 : 88 x 88 mm) de 2 141 cm³, délivrant 77 ch.

Cette même année, Renault lançe une version luxe dénommée Grand Pavois, ainsi qu'un break du nom de Domaine.

Une nouvelle boîte de vitesses entièrement synchronisée fait son apparition en 1957 avant la présentation de la version Transfluide à boîte de vitesses semi-automatique en 1958.

Cet ensemble transfluide était composé d'un convertisseur de couple et d'une boîte de vitesses (appelée gammes chez Renault) et disposant des rapports "Ville-Route", "Montagne" et "Exceptionnel".

Le moteur étendard (type 671-03) de la frégate transfluide étant poussé à 80 ch.

Une autre version break de la Frégate, la Manoir, équipée de cette transmission, est apparue en 1959, mais sa carrière commerciale ne dépassa pas les dix-huit mois.

.

La production de la Frégate cessa en avril 1960 .

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Véhicules 1950's & 1960's
commenter cet article

commentaires