Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 19:27

B. Anthony James Donegan est originaire de Glasgow en Ecosse. Il devient non seulement la plus grosse vedette, le meilleur représentant mais aussi l'intiateur du Skiffle. Ce genre musical sera le courant majeur de la musique des teenagers anglais avant l'avènement du Rock n'roll. Ce style se place stylistiquement entre le Country blues, la Folk et le Rockabilly, il met en avant des sonorités acoustiques et électro accoustiques et utilise souvent le washboard comme instrument rythmique (une planche à laver qui se joue avec des bagues). Les Beatles (John Lennon et Paul Mc Cartney commenceront la musique par du Skiffle dans les Quarry Men  de même que Jimmy Page (Led Zeppelin).
Donegan est sans aucun doute  ‘The King Of Skiffle’, il fait ses premières armes musicales en jouant comme guitariste, mais aussi comme batteur et joueur de banjo dans différents orchestres de jazz traditionnel (au côté de Ken Colyer et Chris Barber par exemple).
Lonnie se tourne vers le répertoire des plus grand nom du country blues comme Lonnie Johnson ou Lead Belly's. Il ne sagit pas de reprise mais bien d'un réinterprétation des titres en skiffle leur donnant un nouveau rythme et un nouveau son.
Le premier grand succés de lonnie sera sa fantastique version du Rock Island line de Lead Belly  qui devient en 1956 un énorme succés en Grande Bretagne atteignant le haut du Top 10.
En 1957 il assoit sa popularité accumulant les tubes aussi bons les uns que les autres ont peut citer : ‘Don’t You Rock Me Daddy-O’, ‘Bring A Little Water, Sylvie’, ‘Putting On The Style’ (son second numero 1 ), ‘The Grand Coolie Dam’, ‘Tom Dooley’, ‘Does Your Chewing Gum Lose Its Flavour (qui atteint le top 5 aux USA) and ‘Jimmy Brown The Newsboy’,  ‘Cumberland Gap’ sa meilleur composition qui sera son premier numéro 1 aux USA et sa reprise de Battle Of New Orleans’ (dont Johnny Horton fit un énorme succés) qui sera son dernier gros tube des Fifties. En 1960 il obtient encore un numéro 1 national avec le trés bon ‘My Old Man’s A Dustman’ (adaptation d'une ancienne chanson irlandaise), son dernier gros tube il l'obtient en 1962 avec une nouvelle trés bonne adaptation du Pick a bale of cotton de Lead Belly, Il obtiendra quand même 34 hits entre 1956 et 1962.

Les légendaires musicien du groupe de skiffle de Lonnie sont J. Nick Nicholls à la batterie, Denny Wright et Les Bennetts aux guitares et Nick Päyne au saxophone et harmonica.

Il y a de trés nombreuses compilations de Lonnie Donegan, mon choix s'est portée sur le double lp Castle communications de la série The collector series (CCSLP 223). Nous trouvons que du bon voir de l'excellent nous trouvons les titres:  de 1956 Rock island line, Nobody's child, Bring a little water Sylvie, Frankie & Johnny,  de 1957 Cumberland gap, Putting on the style, My dixie darling, de 1958 Lost john, Mule skinner blues, Ham n' eggs, Grand Coulee dam et Times are getting hard boys, de 1959 Long summer day, Does your chewing gum lose its flavour?, Whoa buck, Fancy talking tinker, miss otis regrets et Talking guitar blues, de 1960 My old man's a dustman, de 1961 Have a drink on me, de 1962 Keep on the sunny day et Pick a bale of cotton et de 1963 This train.

Le  25 cm Lonnie Donnegan showcase sur Mixa (une filiale de Pye group records) enregistré le 22 Aout 1956 avec Denny Wright à la guitare, Mickey Ashman à la batterie et Nick Nicholls à la batterie mérite aussi le détour. Nous trouvosn Wabash cannonball, How long, how long blues, Nobody's child, I shall not be moved, I'm a Alabammy bound, I'm a ramblin' man, Wreck of the old "97" et Frankie and Johnny.

 





 

Partager cet article

Repost 0

commentaires