Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 23:40

Little Walter est un des plus célèbre harmoniciste de blues qui a complètement révolutionner l’utilisation de l’instrument comme a pu le faire Jimmy Hendrix pour la guitare et Charlie Parker pour la trompette.

Marion Walter Jacobs (alias Little Walter) né le 10 Mai 1930 à Marksville (Louisiane). Il quitte l’école à 12 ans et vie de petits boulots dans des villes comme la Nouvelle Orleans, Memphis, helena et St Louis.

En 1945 il arrive à Chicago et travail liitle-water.jpgavec le guitariste Floyd Jones. Little Walter est frustrer de ne pas avoir un instrument amplifié, c’est pour cela qu’il a l’idée de placer derrière son harmonica un micro chant qu’l a préalablement branché sur un ampli de guitare tourné vers le public. Même si d’autres harmonisciste de blues comme Sonny Boy Williamson et Snooky Pryor  utilise la même technique Walter innove en poussant à son paroxysme la technique cherchant des sons saturées et plein de distorsions.

En 1947 il enregistre ses premiers titres pour le label Tiny Ora-Nelle de Bernard Abrams de Chicago. En 1948 il rejoint l’orchestre de Muddy Waters et en 1950 on le retrouve sur les légendaires enregistrements de Waters chez Chess records. En 1952, il quitte l’orchestre de Muddy Waters. Il enregistre en solo (mais avec l’accompagnement à la guitare de Muddy Waters et Leroy Foster) pour le label Parkway, mais aussi pour Chess Records accompagné au piano par Eddie Ware et à la guitare par Muddy Waters et Jimmy Rodgers.

Ces enregistrements de Mai 1952 sont édités sur la filiale de chess Checker records, avec le titre Juke (un instrumental avec harmonica) il atteint la première place des charts R &B, mais avec 3 autres instrumentaux il atteint le top ten comme Off the Wall (8 eme place), Roller Coaster (Place 6) et Sad Hours (Seconde place).

Il placera quand même entre 1952 et 1958 40 titres au Billboard R & B !!, comme en 1953 Mean Old World (place 6), Tell Me Mama (place 10), Off the Wall (place 8) et Blues with a Feeling (place 2), en 1954, en 1954 You're So Fine (place 2), Oh, Baby (place 8), You Better Watch Yourself (place 8) et Last Night (place 6), en 1955 il revient N° 1 avec le magnifique My Babe, et Roller Coaster (place 6), en 1956 Who (7 place), en 1958 Key to the Highway (Place 6) et en 1959 Everything gonna be alright (place 25) ;

Walter obtient alors un succés supèrieur à Muddy Water’s, Sonny boy Williamson II et Howlin’ Wolf. De nombreux titres interpretté par Walter sont des compositions du contrebassiste Willie Dixon.

Durant les années 1960’s avec la redécouverte du blues, il fait de nombreux concerts et des prestations Tv dans le monde entier.  C’est quelques mois après son retour de sa seconde tournée européenne qu’il décède en Février 1968.

Au niveau des disques, le cd Boss Blues Harmonica de la série Atlas Les Génies Du Blues (BLU-CD 3023) est absolument indispensable. Il contient 18 classiques de Walter et c'est que de la bombe il est sur ces sessions s'étallant de 1952 à 1960 toujours accompagné par Willie Dixon à la contrebasse et Fred Below à la batterie, à la guitare nous trouvons (entre autres) sur certains titres Louis & Dave Myers, sur d'autres Robert Lockwood Jr ou bien encore Jimmy Rodgers ou Muddy Waters. Cela vous donne un peu une idée de la qualité musical de ces enregistrements.  De 1952 nous avons les titres Juke, Can't hold out much longer, Mean old world et Sad hours de 1953 nous avons les titres Tell me mama, You're so fine et Too late de 1954 nous avons les titres Last night et My babe de 1955 nous trouvons Thunderbird, I got to go et boom, boom out goes the lights, de 1956 nous avons les titres Just a feeling et It's too late brother, de 1957 nous avons les titres Shake dancer et Ah'w baby et de 1960 Just your fool.


 

Découvrez la playlist little walter avec Little Walter


Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Rhythm and blues
commenter cet article

commentaires

indianabop 16/04/2014 12:33

pour l'anecdote,"my babe" est une adaptattion du "this train"du rev.ballenger sur chess records avec willie dixon a la basse,a (re(decouvrir,excellent morceau!

rocking malek 04/03/2014 08:35

Bonjour, Charlie Parker était saxophoniste. Super site, merci.