Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:28

Jesse Lee Denson est né le 25 Aout 1932 àfolder.jpg Reinzi (Mississippi) et mort le 6 Novembre 2007 à Memphis (Tennessee) c'est un chanteur de rockabilly et de rock ‘n’roll des fifties connus essentiellement pour son chef d’oeuvre The South's Gonna Rise Again. En 1956, il voit par le passage de  Johnny and Dorsey Burnette au  show tv  The Ted Mack Amateur Hour il le gagne trois fois de suite ce qui leur permet d'obtenir le contrat avec Coral Records. Lee  décide de passer lui aussi dans le show TV de Ted Mack, ce qu'il fait tout en prévenant des personnes travaillant pour la maison de disques RCA records pour qu'ils regardent son passage TV. L'idée est fructueuse il remporte un contrat avec Vik records une filiale de RCA.

Le 12 Decembre 1956 il rentre pour enregistrer 5 titres dans les studios newyorkais de RCA accompagné entre autres de deux pointures du label Sam "the Man" Taylor  et Panama Francis, il en ressort un simple couplant Heart Of A Fool et The Pied Piper. RCA le fait passer trois fois à l'American Bandstand le show tv de Dick Clark, Rca en profite pour sortir un second simple couplant deux autres titres de la session Love Twister et It Took Too Long. Il repart ensuite en Californie retrouver son ami Ray Stanley un proche de Jerry Capehart et Eddie Cochran, durant cette pèriode il se trouve colcataire d'un appartement avec l'acteur et chanteur John Ashley (film Hot Rod Gang). C'est à cette pèriode que Stanley qui croit dans le talent de Lee le fait enregistrer au Goldstar studio accompagné à la guitare par Eddie Cochran, à la basse par Connie "Guybo" Smith et à la batterie improvisée par Jerry Capehart. Il en ressort la ballade Climb Love Mountain et un rock composé par Ray Stanley New Shoes. Mais en 1957 Vik records ne renouvelle pas le contrat de Denson, mais en Fevrier 1958 il signe avec Kent records, la première session du 3 Mars donne naissance à un simple couplant High School Hop et  Devil Doll, C'est sur le label qu'il enregistre la même année son chef d'oeuvre qu'il coécrit avec son frère Jimmy The South's Gonna Rise Again qui sort en simple avec Red Hot Rockin' Blues. (Kent 314). En 1959, il enregistre pour Merri records 4 titres qui sortent l'année suivante en deux simples dont le premier couple A Tree In The Meadow  avec Twang

La qualité rare de l'ensemble des titres de Denson va enfin donner en 2001 naissance à une compilation des titres de l'artiste réalisée par le label Hydra records.

L’album débute par l’excellent rockabilly rapide The South's Gonna Rise Again (titre présent aussi dans une version déo assez différentes), on trouve aussi de nombreux rock ‘n’roll rapide très bons comme Heart Of A Fool (titre chanté par Jerry Capehart accompagné par Eddie Cochran et Hank Cochran version présente sur le disque), Red Hot Rockin' Blues,  Love Twister, High School Hop , du rockabilly tout aussi bon avec Rock Daddy Rock, Red Hot Rockin' Ralley un country rock rapide et déjanté The Pied Piper, du rockin doowop de bonne facture comme It Took Too Long, des  white rock instrumental d’inspiration hispanique et arbisante comme Twang et Who Tickled The Sphinx, des ballades dans le style de Ricky Nelson A Tree In The Meadow et Climb Love Mountain, un white rock blanc medium comme Devil Doll (rien n’a voir avec le titre de Roy Orbison) et un second plus sauvage New Shoes , une ballade teenrock Teen Age World, un country blues avec harmonica Mississippi Bridge, un country rock rapide avec Sixteen States et deux ballades country The Miracle Of The Rosary chanté par Elvis (dont la version est présente sur le disque) et A Mom And Dad For Christmas.

Voici un très bon album de rock ‘n’ roll rapide qui à part les deux ballades country saura convaincre l’amateur de rock ‘n’roll au point de se demander pourquoi un tel artiste n’est pas été réédité  avant.

 

 


 

 

 


 

 


 

 

 

 


 


 

 


 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Rockabilly
commenter cet article

commentaires

indianabop 04/02/2014 14:58

deole ,jerry,ma formulation ne t'a peut peut etre pas paru adequate,mais loin de moi l'idée de porter un jugement qui soit pejoratif!merci pour l'anecdote sur le premier enregistrement de jazz,je
ne la connaissait pas et je la trouve eloquente.salutations

jerry 29/01/2014 16:00

Indianbop, il n'y a rien de raciste ou sectaire dans mes propos ...

le fait que le Rock-a-billy soit une musique de petit blanc localisés dans 2ou 3 états du Sud n'a rien de raciste ni de sectaire. Les afro-américains ont créé leurs style musical et les petits ont
développé le leurs sans forcément qu'il y ait conflit entre les deux, ni osmose. La ségrégation raciale en vigueur ne jouait pas en faveur d'un partage des musiques, le Jazz mélangeait déjà les
couleurs et les genre dans les grandes citées pas dans les campagnes d'où vient le Rock-a-Billy dont les racines plongent dans le Hillbilly. Le Rock 'n' Roll ést plus urbain et métissé, ces racines
se trouvent dans le Jazz, le Blues et les chants religieux détournés, il est souvent subversif ...

Nous regardons, jugeons l'Histoire avec nos yeux, nos oreilles de 2014, eux n'avaient pas l'Histoire en ligne de mire quand ils jouaient, seul leur importaient le plaisir de faire de la musique, si
cela leur apportait de l'argent et voir de la renommèe (ne parlons pas de gloire) c'était la cerise sur le gâteau.

Le Rock 'n' roll ne peut être réduit à une question racial, qui fut le premier ... discours stéérile qui a ruiné le Jazz avec nos critique européen au premier desquel figuere Hughes Pannassié,
suivit de Boris Vian etc. ceux-ci ont dénigré les blancs faisant du Jazz et porté aux pinacles tout les artistes noirs ...

Le Jazz a été enregistré pour la première fois par des blancs ; Original Dixieland Jass Band, et ce avec difficulté, leur première session avait été détrute par le proprétaire du studio car cela
lui semblait une musique barbare ! Avant le Jazz ont trouve le Ragtime, musique essentiellement pianistique mais pas que ... joué par des noirs principalement sur des bases musicales classiques
(Chopin par exemple pour The enternainer de Scott Joplin)

Nos charmants critiques sité plus haut les ont gommés de leurs mémoires ...
Dans l'article base de cette discussion l'auteur range Lee Denson dans le Rock-a-billy ce que je conteste, il est possible donc que ma définition de ce style ne te conviennes pas mais ne fait pas
comme Pannassié et consort ne te montre pas sectaire en voulant défendre (sacraliser) tel ou tel autre artistes.

Il s'agissait simplement pour moi de clarifier ce que l'on peut mettre sous le mot Rock-a-Billy rien d'autres. le Rock 'n' Roll, terme générique englobe une trés grande variété de style qui va de
Bill Haley and the Saddlemen jusqu'à Hazil Adkins, les américains y mettent toute la musique créée aprés 1954 ... ils sont forts ces ricains Bruce Springsteen au même niveau musical que Bill Haley,
les Collins Kids, Chuck Berry, Fats Domino etc.

Les jazzmen (du moins ce qui les écoutent) ont récupéré Berry, Domino etc aprés l'apparition de Bebop de Charlie Parker, qui a créée une cission dans leur petit monde. Le Rhythm 'n' Blues est
étrangement devenu écoutable et même digne d'intérêt, ce sous genre du Rock 'n' Roll est devenu du Jazz 'propre'.

Les anglais eux ont utilisé le terme plus approprié de Pop Music, là encore c'est un terme générique quii peut (doit) ce décliner en une multitudes de genres, puis sous-genres etc.

ce n'est pas un petit blanc qui a propagé la chose mais RCA. Le petit blanc au départ s'appelle Sam Phillips du moins c'est lui que l'Histoire retient, cette musique était dans l'air du temps, elle
est née un peu partout à travers les États-Unis avec plus ou moins de succés, la lumière a jailli à l'échelle nationale avec la venue à la télévision d'Elvis, qui par la suite a été mondialement
conu et imité, bien qu'étant loin d'être son meilleur représentant ...

La musique que j'écoute va de 1918 à 1960, du ragtime au Rock 'n' Roll en passant par les novelties et autres evergreen , alors sectaire non, précis oui.
tout aussi amicalemenT.

indianabop 29/01/2014 14:47

mister jerry,je trouve tres "sectaire" votre definition du rckabillyet je ne partage pas votre point de vue quand a ces localisat ions raciales et geographiques.je vous suggere d'explorer les
enregistrements realises pour la bibliotheque du congres americaine bien avant qu'un petit blanc de menphis propage la chose,nnotamment certains enregistements de sonny terry qui est noir,etdont
les ne comportent pas de guitare!(cf"custard pie blues" pemiere version,pas celle ressorti sur un lp du label washington).
amicalement

jerry 21/01/2014 21:38

le Rockabilly (ou Rock-a-billy / Rock-a-billies) n'est pas du Rock'nRoll et donc présentr Lee Denson là, comme d'autres, n'est pas l'idéal.
Le Rock-a-billy se défini par la situation géographique de ses interprêtes autant que par leurs musiques; ils sont blancs, tous originaires des états du Sud Mississipi, Tennessee, Alabama, les
instruments sont une guitare solo électrique, une rhythmique (électrique ou électro-acoustique) une contre-basse. l'adjonction d'une caisse claire fait sortir le morceau du genre pour le faire
entrer dans le Rock'n'Roll.
La légende dit qu'Elvis (début Sun) sonnait 'noir' ... ce qui dise ça n'ont jamais écouté la face B de son premier disque ...
Il n'était pas le premier, il fut simplement celui que les filles préfèreront.
Sous Rock-aBilly tu peux mettre à la rigueur Le Rock and Roll Trio de Johnny Burnette (qui ne c'est pas appelé Rock-a-billy trio ...ce n'est pas anodin ici).
Bon je stoppe là mes remarques peut-être suis-je trop pointilleux et je fais sûrement des fautes de frappes alors j'abrège.
Bonne soirée.

indianabop 10/12/2012 14:14

lee denson a aussi bien connu elvis avant qu'il n'enregistre.il etait aussi un gros utilisateur du studio sun ou il aurait enregistré beaucoups d'acetates dont le detail m'est inconnu.Je voudrais
bien en connaitre les details.

beatnick bandit 15/12/2012 20:23



On n'est deux désolé à ne pas en savoir plus sur ces acetates