Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 21:18

Les deux frères Burnette sDSC04888.jpgont des légendes pour tout amateur de rockabilly qui se respecte et cela grâce aux légendaires qu'ils enregistrent avec Paul Burlison pour Coral records (Voir l'article du blog qui est consacré à ces faces).
Le lp Rockhouse Johnny & Dorsey Burnette 14 newly-discovered demo recordings by the legendary brothers (CEL 6302 distribution en France par CellulOid) contient des faces inédites de démos faite autour de 1960 par les deux frères de leurs succés qu'ils obtiendront en solo, ou de titres qu'ils ont écrit pour d'autres artistes. Le top de ces titres c'est le style dépouillé et minimal du au fait qu'il s'agit de démo, ce qui donne une toute nouvelle approche des gros tubes de Johnny et Dorsey du début sixties qui faisait bien trop Pop rocker de part l'orchestration.
Nous trouvons chanté par Dorsey Burnette: Little ole you (compos de Wayne Walker) avec une steel guitare, Cincinnati Fireball un gros succés de son frère chez Liberty avec simplement un piano, une batterie et une basse électrique en accompagnement, You're sixteen (le plus gros hit de Johnny) avec la même instrumentation minimale que pour le titre précédent, de Johnny nous trouvons I wanna love my baby qui est un sympathique rockabilly, Just keep on A -goin'  (d'Avril 1960), That's a way i feel (Novembre 1960) dans le style de Hank Williams et accompagné par Dorsey à la contrebasse et une  guitare électrique percutante, One-sided love affair et Address unknow sont des titres plus country avec deux guitare et une basse électrique, enfin Baby doll blue eyes, Hey stranger, Cincinnati fireball, Finder keepers et Lovesick blues (de Hank Williams) date de sessions d'avril 1960 avec Johnny à la guitare accoustique, dorsey à la contrebasse et sont particulièrement fabuleux de part leur pureté stylistique, enfin pour couronner le tout nous trouvons un duo de Johnny et Dorsey sur I'm Happy.

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article

commentaires