Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 09:35

Jackie wilson est sans aucun doute au même titre que James Brown, Ray Charles et Sam Cooke l'un des artistes capitaux dans le passage de la musique noir du rythm and blues à la Soul musique et passant par le Rock n'roll.
Jackie Wilson was one of the most important agents of black pop's transition from R&B into soul. In terms of vocal. Il obtient durant trois décennie une trés grande popularité non seulement grace à sa puissance vocale, mais aussi par son jeux de scène fantastique et sa créativité artistique en tant que compositeur et arrangeur.
Il se fait un nom en devenant dans un premier temps leadeur du groupe de rhythm and blues vocal Billy Ward and the Dominoes remplaçant Clyde Mc Phatter devenu une star au sein des Dominoes et qui part pour fonder les Drifters.
Durant sa période au sein des Dominoes, le groupe obtient un gros tube en 1956 avec St Therese of the roses (qui atteint le top 20). Durant cette pèriode, Elvis Presley dira qu'il fut impressionné par l'interprétation que Fit en concert Jackie de Don't Be cruel .
Son premier gros tube en solo il l'obtient en 1956 avec un morceau écrit par Berry Gordy (futur fondateur du label Motown) avec le génial Reet Petite (qui devient de nouveau un tube mondial dans les années 80). Berry et Wilson réaliserons quelques autres gros succés  de Rock n'roll noir tout aussi fantastique comme To be loved, Lonely teardrops, That's why (i love you so), et I'll be satisfied. Chacun de ces titres atteindront le ghaut des hit parades et tout particulièrement Lonely Teardrops qui sera la plus grosse vente de la pèriode fifties de Jackie.
C'est sur le label Brunswick (filiale de Decca ) que Jackie enregistre tout ces classiques, mais il reste fidèle à Brunswick lorsque dés le début des sixties il glisse doucement vers un style dont il est l'un des incontestables créateur avec l'aide évidemment de Berry Gordy la soul music. Durant les sixties il obtient de nombreux hits comme sa reprise de Danny boy, Night en 1960 et le trés rock Baby Workout . En 1963, il obtient 5 hits dans les hit parades, on peut noter son live de 1962 At the copa qui est déjas trés soul.
Dés 1961 il devient une véritable idole pour le public féminin, ce qui est sans doute une des raison de sa trés grande popularité durant cette décennie.  En 1966, il fait équipe avec Carl Davis un des gros producteur de soul musique de Chicago (qui sera à la base des succés de Gene Chandler, Major Lance et Jerry Butler), avec lui Jackie obtient de nouveaux hits comme Whispers et Higher and higher qui atteint en 1967 la sixième place des charts. Durant les seventies Jackie Wilson obtiendra d'autres hit avant de disparaître en 1984.
Comme vous vous doutez je me suis plus interresser à sa pèriode rock n'roll des 1950's et début 1960's qu'à sa pèriode soul. Il m'a fallus beaucoup de ténacité avant d'obtenir  son second album légendaire qu'il fit sur Brunswick Lonely teardrops BL 54045. Il est accompagné par l'orchestre de Dick Jacobs, il n'y a que du trés bon Lonely teardrops, Each time, That's why (i love you so), In the blue of evening, The joke (is not on me), Someone to need me), You better know it, By the light to the silvery moon, Sining a song, Love is hall, We have love et Hush-a-bye.
J'ai également acheter la compilation Reet Petite du label anglais Ace records CH 125, qui compile des faces des fifties et sixties reprenant une pochette d'un album de Jackie du début des années 60. On trouve Shake, shake, shake, Why can't you be mine, I'm wanderin', Lonely teardrops, Yeh! yeah! yeah!, It's so fine, Come back to me, Shake a hand (avec Linda Hopkins), Reet Petite, If i can't have you, (You were made for) All my love, So much, I know i'll aways be in love with you, Danny boy et Do lord (avec Linda Hopkins).
Enfin pour un budget plus light on peut se procurer la trés bonne compilation The very best of de 1985 (distribuée par Carrere en France CA 682) qui coincide avec son retour dans les charts durant les 1980's. Ce disque réuni 14 titres de la carrière de Jackie, mélangeant abulement rock n'roll et soul nous trouvons un grand nombre de ses tubes: Reet Petite (The finest girl you ever want to meet), Lonely teardrops, To be loved, That's why (I love you so), I'll be satisfied, Doggin' around, baby workout, Your love keeps lifting me, I get sweetest feelin', no pity (In the naked city), Whispers (gettin' louder), Am i the man, You better know it et You got me walking


Jackie Wilson That's why (i love you so)
envoyé par Gladewater55. - Regardez la dernière sélection musicale.









 

Découvrez la playlist Jackie Wilson avec Jackie Wilson

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Black Rock n'roll
commenter cet article

commentaires