Présentation

Recherche

Derniers Commentaires

Mardi 16 février 2 16 /02 /Fév 18:45

Les faces Sun records d'Elvis PresleyDSC04853.jpg sont à juste titre des enregistrements légendaires de l'histoire de la musique populaire. C'est en 1953 un jour d'été qu'Elvis Presley pousse pour la première fois la porte du Studio Sun qui se trouve sur l'Union Avenue de Memphis, il y enregistre avec sa guitare sèche My Happiness et That's when your heartaches begin deux titres des Ink Spots pour l'anniverssaire de sa mère, Marion Keisker qui trouve sa voix et son style quoique rudimentaire particulièrement original et interressant garde les enregistrements, pour les faire écouter à son patron Sam Phillips.Le 4 Janvier 1954 il revient dans les studios Sun pour enregistrer deux autres ballades dans un style country Casual love affair et I'll never stand in your way. Sam Phillips qui a enregistrer avant les labels Modern et Chess des bluesmen comme B B King, Howlin Wolf ou Ike Turner, est certains de gagner beaucoup d'argent lorsqu'il dénichera un chanteur blanc ayant une voix aux intonations noires.
Marion fait écouter à Sam les 4 démos d'Elvis, il décide alors de faire passer une audition au jeune homme accompagné du guitariste Scotty Moore et du contrebasiste Bill Black (tout deux membres des Starlite Wranglers). De la session de Juillet 1954 sort Blue Moon of Kentucky (un titre de Bluegrass de Bill Monroe), Harbor Lights (une ballade), Blue Moon (une incroyable version de la balade de Jazz de Billy Eckine de 1948),  I love you because (une balade de Leon Payne enregistrée en 1948 sur Capitol et That's All right un blues d'Arthur Crudup (enregistré chez RCA en 1947), Sam est surtout subjugué par That's all right et Blue moon of kentucky qui ne sont plus du blues ou de la country mais autre chose, une révolution musicale qu'il met en boite sur un même simple.
Souvent on considère ce single comme le premier disque de Rock n'roll, mais stylistiquement il s'agit du premier disque de Rockabilly, le premier titre de rock n'roll et plutôt Rocket 88 qui date de 1948 et est interpretté par Jackie Brenston accompagné par l'orchestre de Ike Turner.
Le 19 Juillet le disque est mis en boite et le 27 Juillet Elvis est interwiever par Edwin Howard pour la presse locale de Memphis. Le 30 juillet Elvis Scotty et Bill font un concert en plein air à l'Overton Park Shell. Le simple (Sun 209)atteind les sommets du hit parade régional et se vend à plus de 20 000 exemplaires. En Septembre 1954 le trio revient en studio et met en boite d'autres titres dans ce nouveau style musical qu'ils ont précédemment inventé le rockabilly, le Good rockin tonight de Roy brown est comme cela totalement remanié tout  comme Just because des Shelton brothers, ils enregistrent aussi la ballade de Patti Page dans une version trés différente toujour teinté de rockabilly I don't care if the sun shine. Le billboard magazine parle d'Elvis en Décembre 1954 impressionné par ce jeune de 21 ans. En Décembre 1954 ils enregistrent I'm left, you're right, she's gone (un rockabilly medium) écrit par Bill Taylor et Stan Kesler, Mickcow blues boogie (titre chanté entre autres par kokomo Arnold en 1935, Moon Mulican et Bob Wills en 1946)  et You're a heartbreacker (un rockabilly medium) composé par Jack Sallee, Baby let's play house l'un des plus impressionnant rockabilly de l'histoire réalisé à partir d'un titre d'Arthur Gunter de 1954 date de la session de Décembre 1954 ou de celle de Fevrier 1955. Il sort de ces sessions sort les simples Sun 210 avec Good rockin tonight/ I don't care if the sun don't shine (titre issu de la session précédente), le Sun 215 Milcow blues boogie / You're a heartbreacker et le sun 217 Baby let's play house / I'm left you're right she's gone.On peut également noter des sessions de 1954 le Tomorrow light du bluesman Lonnie Johnson.
C'est grâce à ces simples absolument géniaux qu'Elvis Presley devient populaire au niveau national, et que RCA le signe en 1956. Durant l'année 1955 Elvis Scotty et Bill fond des tournées dansles états du sud des USA mais reviennent épisodiquement en studio pour enregistrer en Janvier I'll never let you go (little darlin) titre de Jimmy Wakely enregistré en 1943 pour Decca, en  Juillet  I forgot to remember to forget (une magnifique ballade écrite et enregistré par Charlie Feathers pour Sun), Tryin to get to you (un magnifique rockabilly medium) titre des Eagles datant de 1954 pour Mercury records, When it rains, it really pours de Billy "the kid" Emerson et surtout le génial Mystery train version complètement transformé en rockabilly rapide d'un blues de Little Juniors datant de 1953 pour Sun.  De ses sessions sortira le dernier simple sun d'Elvis le Sun 223 Mystery train / I forgot to remember to forget. Ce sera RCA qui sortira par la suite les titres non sortie par Sun à l'époque.
Le double lp The Complete Sun Sessions RCA PL86414(2), contient sur un premier disque les 18 titres légendaires enregistrés par Elvis chez Sun Records entre 1954 et 1955, et le second 33 tours est consacré aux inédits de ses sessions un titre jamais auparavant édité Harbor lights, et des prises différentes de I love you because, That's all right, Blue moon of kentucky, I don't care if the sun don't shine, i'm left, you're right she's gone, I'll never let you go et When it rains, it realy pours puis la dernière face réunie 3 versions de I love you because et 6 de I'm left, you're right, she's gone.

Par beatnick bandit - Publié dans : Rockabilly
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés