Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 07:15
Dave « Baby » Cortez est l’un des premiers artistes a avoir mis au premier plan l’Orgue Hammond, cela grâce à son énorme tube instrumental de Mai 1959 The Happy Organ folder.jpg (après Bill Doggett en 1956 et son tube Honky Tonk)et  avant d’autres artistes comme Johnny and the Huricane, Bill Black’s Combo booker T and the Mg’s ou Billy Preston
Lorsque en 1959 The Happy Organ et n°1 du hit parade US Dave est déjà un artiste reconnu de la scène R & b newyorkaise en tant que membre des formations Doo wop the Pearls et the Valentines et pianiste de studios au côté de King Curtis et Jimmy Spruill derrière des artistes comme The Chantels ou the Isley Brothers.
C’est en 1938 que Dave voit le jour à Detroit (Michigan), en 1956 il enregistre son premier simple pour Ember contenant deux instrumentaux au piano Movin’ & Grovin’ et Soft Light, suivi en 1957 par des simples l’ instrumental Hoot Owl et Shakin’ for Paris ou il est accompagné au sax par King Curtis et un disque de rock ‘n’roll dans le style de Little Richard Honey Baby et You give me a Heebies Jeebies pour Okey Records. En 1958 il fait une tournée au côté de Little Anthony and the Imperials et signe pour le label Clock de l’anglais Wally Moody il enregistre à la fin de l’année sont Happy Organ, le titre ne tarde pas à se faire connaître grâce à des diffusions radios partout dans le pays à partir de Décembre 1958. Le disque se vend à 1 million d’exemplaire pour Clock puis de nouveau à 1 million pour Ember et Herald qui le presse et le distribue également sous leur nom au final le disque est disque d’or. Après Clock Dave signe un contrât avec la major RCA pour qui il enregistre un ep et un album.
En 1962 il revient dans le top 10 avec l’instrumental Rinky Dink (pour Julia records) qui est une version instrumental de Love is Strange de Mickey et Sylvia suivi d’un second petit hit Count down et de 3 albums pour Roulette records.
Le disque qui nous intéresse est une compilation ces faces pour Clock records, (enregistrées entre 1958 et 1961) du nom de Happy Organ, Wild Guitars and Piano shuffles édité par Ace records. Lors de ces sessions nous trouvons un groupe formé par Dave au chant piano (ou orgue), Buddy Lucas en sax tenor, Jimmy Spruil et Joe Richardson aux guitares, Paul Williams en sax baryton et Francis Panama à la batterie.
Nous trouvons de 1958 – 59 le fameux The Happy Organ qui est effectivement un très bon instrumental à la mélodie inventive et l’interprétation créative dont on peu noter  le solo des guitares au lilieu d’un titre dominé par les sonorités de l’Orgue. Piano Shuffle est un titre plus medium aux sonorité proche du Rock ‘n’ roll de la Nouvelle Orléans, Hey Hey Hey est un bon rock ‘n’ roll boogie avec chant et solo de sax, Love Me As I Love You est une belle ballade rhythm and blues dans le style de Unchained Melodie, The Whistling Organ est un rock ‘n’ roll instrumental rapide très original avec un solo de guitare sauvage, Deep In The Heart Of Texas est plutôt joyeux voir même un peu kitch, Red Sails In The Sunset est un instrumental  rhythm and blues plutôt medium, Dave's Special est boogie rock au rythme proche de Fat’s Domino, I'm Happy est un très bon rock ‘n’ roll noir vocal dans le style de Jackie Wilson, Summertime de Gershwin dans une version instrumentale très originale, It's A Sin To Tell A Lie est un instrumental plutôt variété est assez pénible, The Boogie Organ est un gospel rock ‘n’roll instrumental vraiment très bon, The Swinging Piano est un petit chef d’œuvre entre rock ‘n’roll et white rock, une merveille instrumentale. De 1960 nous trouvons Cat Nip un rock instrumental au son en avance pour son temps, Fiesta avec chœurs de style twist est bien ancré dans le révolution twist du début de la décennie mais on ne peu ici aussi qu’apprécier le fabuleux passage de guitare bluesy, Hurricane avec son rythme de persussion presque cubain a une originalité bien a lui, You're Just Right est un rock ‘n’roll rapide avec chant assez génial, Calypso Love Song avec son style Calypso est une petite bizarrerie, The Shift est un rock twist assez réussi.
De 1961 nous trouvons l’instrumental dispensable Tootsie et le plus intéressant et rapide The Boogie Organ, et des faces officielles nous arrivons en 1965 avec le remarquable rock ‘n’ roll instrumental Organ Bounce  et le plus medium Riffin' (si vous suivez bien des  titres qui ont été enregistrées en 1960 et 1961).
Les autres titres n’ont pas été édités à l’époque comme Mardi Gras (The Blues) un rhythm and blues instrumental medium, Do The Slop un rock instrumental aux sonorités Nouvelles Orléans, et le fabuleux boogie rock instrumental The Boogie Piano.  
Ce disque est dans l’ensemble plutôt bon, et saura réconcilier certains avec l’orgue Hammond.
 

 
 
     
 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Black Rock n'roll
commenter cet article

commentaires