Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 21:27

Clyde Mc Phatter fait partie du peloton DSC05503.jpgde tête des plus belles voix du rock n’ roll noir des années 1950 au côté de Jackie Wilson et Sam Cooke. Clyde Lensley McPhatter est né le 15 Novembre 1932 à Durham en Caroline du Nord. Dés 5 ans il chante au côté de ses 3 frères et 3 sœurs du gospel avec son père dans l’église Baptiste que sa famille fréquente.
A 10 ans il devient dans le chœur soprano soliste. En 1945 lui et sa famille partent, pour Teaneck (New Jersey), mais c’est lorsqu’ils s’installent à New York qu’il monter son premier groupe de gospel The Mount Lebanon Singers.

En 1950 il se fait remarquer lors d’une « Amateur night » organisée à l’Apollo Theater de Harlem et devient membre du groupe de Rhythm and blues vocal Billy Ward and the Dominoes, on peut noter sa présence sur l’immense classique du groupe Sixty minute man enregistré pour Federal Records. Titre qui est sans aucun doute un véritable titre de rock n’roll.
Le succés des Dominoes doit énormément à McPhatter en effet il a su créé un style inédit prenant aussi la pêche de Blues shouter comme Roy Brown que les harmonies vocales des premiers groupes vocaux comme les Ink Spots, et son influence sera énorme pour de nombreux artistes comme Bobby Day, Ben E King, Dee Clark et Smokey Robinson par exemple. Malgré d’autres succès avec les Dominoes comme Have mercy baby, Do something for me et The bells il quitte le groupe en 1953. Après son départ Billy DSC05643.jpgWard lui demande de faire le coach pour son remplaçant comme ténor leadeur au sein des Dominoes, les auditions se déroulent  au Fox Theatre de Detroit et c’est le jeune Jackie Wilson qui est choisi.

Ahmet Ertegun fondateur du label Atlantic signe Mc Phatter, mais ce dernier pose comme condition qu’il forme lui-même son groupe. C’est comme cela que naissent les légendaires Drifters (dont l’histoire vous est comptée dans un autre article) durant cette pèriode on doit à McPhatter est son groupe des tubes comme Money Honey, Such a night, Honey love, White Christmas  et Whatcha gonna do.  Son premier tube est Love has Joined us together (un duo avec la chanteuse Ruth Brown qui sera N° 8 en 1955), suivit d’autres comme en 1956 Seven days (N° 2 des charts), Without Love (There Is Nothing)/I make Believe (N° 4 des charts),   Treasure of love (sera son premier N° 1 en 1956 dans les charts R & B et sera aussi n°16 des charts Pop), Just hold my hand  (N° 6), en 1957 Thirty days, Long lonely nights (N° 1), Rock and cry (N° 93), Come what may (N° 3) et en 1958 il enregistre  les géniaux A Lover’s Question (écrit par Brook Benton et Clyde Otis qui sera n° 6 des charts pop et N° 1 des cahrts R & B en 1958) et Lover Please (N° 4 et N°32) et Deep Sea Ball / Let the Boogie-Woogie Roll (pour Atlantic). Ta Ta (Just Like a Baby)


C’est  cette année là qu’il signe pour MGM durant cette année et en 1959 sortent simultanément des simples enregistrés sur MGM et Atlantic comme en 1958 Lovey Dovey (N° 12 pour Atlantic), I told Miself a Lie (N° 70 pour MGM) et Since You've Been Gone (N° 14 et N° 39 chez Atlantic), en 1959 Twice As Nice (N° 91 pour MGM), You Went Back on Your Word (N° 13 et N° 72 pour Atlantic), Let's Try Again (N°13 et N°48 pour MGM), Just Give Me a Ring (N°93 pour MGM).

En 1960 il signe chez Mercury records et cette fois ci se sont des simple enregistré sur MGM et Mercury qui paraissent simultanément comme Think Me a Kiss (N° 66 pour MGM), Ta Ta (N° 7 et N° 23 pour Mercury), This Is Not Goodbye / One Right After Another (pour Mercury), Tomorrow Is a-Comin et I'll Love You Til the Cows Come Home (respectivement N° 103 et 110 pour Mercury). Il obbtient d’autres petit tube en 1962, mais c’est en réenregistrant Lover please qu’il rentre dans le top ten se classant N° 7. Il reste jusqu’en 1966 chez Mercury obtenant des petits tubes puis passe en 1967 chez Amy. en 1968 chez  Deram et en 1970 chez Decca.

 En 1968, il part pour l’Angleterre ou il est accompagné par ler groupe Ice,  et signe chez Deram, il retourne aux USA en 1970 signe chez Decca et revient sur scène lors de show Rock n’roll revival. Il l’enregistre alors son dernier album avant de décèder le 13 Juin 1972 d’une attaque cardiaque...

En 1987, il est introduit à titre posthume au Rock n’roll Hall of Fame.

Je possède le lp Charly records Rock and cry  (CRB 1073) de 1984 qui compile la plupart des classiques de McPhatter enregistrés pour Atlantic et publiés entre 1955 et 1959. Nous trouvons Seven Days (1955), Treasure of love , Thirty days, Whitout love (There is nothing) et Rock and cry de 1956, You'll be there, Just to hold my hand, Long lonely nights et No love like her love de 1957, Deep sea ball, A lover's question, I can't stand up alone et Lovey dovey de 1958 et Since you've been gone et You went back on your word de 1959.

Puis afin d'avoir des enregistrements Mercury du début des 1960's je me suis acheté le Ta ta! (Mercury SR 60262) contenant les titres How many times, why was i the one you chose, Everything's gonna be all right, Let me shake the hand, Who's worried now, Ta ta, I need a love like yours, What's love to me, For all you've done, not me, All about love et High school social.

   

Clyde McPhatter - SINCE YOU ' VE BEEN GONE

 

 

 

Clyde Mcphatter - Lover Please


 

 

 


Clyde McPhatter - You'll Be There - 1957


Découvrez la playlist Clyde McPhatter avec Clyde McPhatter

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Black Rock n'roll
commenter cet article

commentaires