Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 23:24

Une production Columbia Pictures/Polar Films de 1983
Réalisation : John Carpenter
Scénario : Bill Phillips, d'après le roman de Stephen King
Photographie : Donald M. Morgan
Musique : John Carpenter, Alan Howarth

Avec Keith Gordon (Arnold Cunningham), John Stockwell (Dennis Guilder), Alexandra Paul (Leigh Cabot), William Ostrander (Buddy Repperton), Robert Prosky (Will Darnell), Harry Dean Stanton (Rudolph Jenkins), Roberts Blossom (George LeBay)... 

En 1983 Stephen King est un écrivain reconnu qui à déjas donner des histoires à de nombreuses production d'Hollywwood comme Carrie (De Palma, 1976) The Shining (Kubrick, 1980),  Creepshow (1982), 1983 voit arriver sur  Cujo (Lewis Teague), The Dead Zone (David Cronenberg) et Christine
La réalisation est confiée à  John Carpenter et commencée avant  la parution du roman. Ce dernier n'est pas de la grande littérature mais  une oeuvre qui se lit sans ennui. C' est le récit d'une métamorphose bien naturelle, celle d'Arnie, lycéen en plein âge ingrat qui va prendre sa revanche sur une société qui l'oppresse, sur ses parents (profs de fac soi-disant progressistes), sur ses camarades de classe (de l'ami sportif aux voyous persécuteurs) et sur le sexe opposé, sortant finalement avec la plus jolie fille du lycée. La voiture et ses étranges pouvoirs ne sont qu'un révélateur de cette montée d'hormones une sorte de passage douloureux de l'adolescence à l'âge adulte.
Les personnages sont dépeint avec une grande justesse et réalisme, les 3 personnages principaux évidemment, mais aussi les parents, les voyoux et le policier.
Le personnage central est Christine une Plymouth Fury 1958 de couleur rouge et blanche (sang et ivoire), qui apparaît d'abord comme un tas de ferraille. En signant ce pacte diabolique qu'est l'acte de vente, il va lier son destin à celui de la voiture.
La scène d'ouverture permet au spéctateur d'assister  à la naissance de Christine sur sa chaîne de montage (Detroit, 1957),  Christine se détache déjà par sa couleur rouge, guettant sa première proie elle écrase la main d'un ouvrier, avant d'en étouffer un autre qui avait fait tomber la cendre de son cigare sur ses sièges neufs avec en bande son  Bad to the bone chanté par George Thorogood. Cette voiture est une sorte d'incarnation du  fantôme de l'Amérique des fifties qui va renaître avec elle lorsqu'Arnie lui donnera son amour.
On dénombre 25 véhicules utilisés et modifiés pour les différents besoins du film (crash, destruction, incendie, vitesse, gros plans).
Au niveau des morceaux utilisés dans la bande son  les paroles des morceaux utilisés seront systématiquement en rapport avec la situation, entre déclarations d'amour et promesses de mort, créant un contrepoint ironique assez savoureux. La bande son accueillera notamment les interventions de Ritchie Valens, Little Richard, Buddy Holly ou Johnny Ace.
Le scénario est l'histoire d' Arnie Cunningham est un adolescent, timide et complexé qui n'a qu'un ami Dennis. Arnie de retour du lycée tombe amoureux de l'épave d'une Plymouth Fury de 1958 vait baptisée "Christine".
Arnie achète la voiture  ce qui provoque la colère de ses parents qui refusent de le laisser garer la voiture devant chez eux. Arnie va donc la déposer dans un garage tenu par Darnell, et il commence à la restaurer. Le comportement d'Arnie change au fur et à mesure des réparations de christine. Il devient plus sûr de lui et séduit Leigh, la plus belle fille du lycée. christine étant refaite à neuf, il emmène ses deux "fiancées" dans un drive-in. Leigh manque d'étouffer dans la voiture, Arnie n'arrivant pas à ouvrir les portes de l'extérieur, comme si christine "contrôlait" la situation. Après avoir garé sa voiture au garage, Arnie rentre chez lui. Pendant ce temps, Buddy et sa bande de voyous pénètre par effraction dans le garage et détruisent christine. Lorqu'il la découvre le lendemain, Arnie ne sait plus quoi faire. C'est alors que la voiture se répare d'elle-même. Arnie comprend que christine est vivante. Pendant la nuit, christine part en chasse et tue Buddy et ses amis. Arnie est complètement prisonnier de l'emprise de la voiture. Dennis, aidé de Leigh vont tenter de l'aider en détruisant christine...
Le disque lp de la bande original est une superbe compilation de Rock n'roll des fifties un seul morceau contemporain au film (1980's) le Blues rock de Thorogood que du trés bon. je possède ce lp même si j'ai les titres présents sur d'autres disques à écouter au volant de sa caisse mais attention qu'elle ne vous envoute pas!!







Une critique et analyse trés fine du film sur le web qui m'a servit de trame pour mon article:
http://www.cinetudes.com/CHRISTINE-de-John-Carpenter-1983_a219.html

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Cinema
commenter cet article

commentaires