Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 22:54

De nombreux rockers noirs de la fin des fifties et du début des sixties comme Sam Cooke, James Brown ou Jackie Wilson, préfigure la Soul Music des sixties, Marv Johnson est aussi de ceux là.
Marv Earl Johnson est originaire de Détroit dans le Michigan, il commence à chanter à l'église Baptiste tout les Dimaches.
Rapidement il élabore son style entre le Gospel et le Jump Blues de Louis Jordan (énorme vedette au début des fifties).
En 1958, il enregistre son premier simple My baby O et Once upon the time qui est des première production dE berry Gordy.
Lorsque Marv met en boite sa composition Come to me, Berry Gordy décide de faire de Marv le premier artiste qu'il va signer sur son label Tamla Motown. Mais le label n'a qu'une influence régionale, et les enregistrement de Marv rentre dans les charts nationaux, grace à la distribution de ses titres au niveau national par United artists records. Marv tournera tout dabord avec les Miracles et passera dans les programme de Alan Freed et l'American Bandstand tv show. Il fait ensuite des tournées avec Jackie Wilson et Sam Cooke. C'est son simple You've got what it take en 1959 qu'il devient une grosse vedette nationale, car son titre atteint dans le top ten et lui fait obtenir un disque d'or. Il obtien en 1960 deux autres gros tubes nationaux avec Happy days et You've got to move two mountain. Il obtient son trosième gros tube en 1961 avec Merry go round. Par la suite Marv continuera sa carrière chez Tamla Motown mais sans revenir dans les cahrts nationaux.
Au niveau des vinyls je conseille son premier lp the Marvelous Marv Johnson de 1960 united artist UAL 3081. Il est accompagné par l'orchestre de Don costa certains titres sont produit par Berry Gordy, d'autres par Don Costa et enfin pd'autres par Teddy Randazzo. Nous trouvons ses deux premiers gros succés Come to me et You got what it takes mais aussi des titres de trés bonne facture oscillant entre le rock noir, la ballade soul et le rhythm and blues comme September in the rain, Summertime, S'wonderful, I can't get started, Let me love you, Almost like being in love, Love is here to stay, i'm coming home, When i fall in love et Don't leave me.


Marv Johnson - Come to me 1959


Marv Johnson - You've got what it takes

Découvrez la playlist Marv Johnson avec Marv Johnson




Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Black Rock n'roll
commenter cet article

commentaires