Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 00:38

Des Rockers anglais, le précurseur du style au Royaume Unis est sans aucun doute Tommy Steele

Tommy Steele de son vrais nom Thomas Williams Hicks est né à Londre. Tommy ne fit pas son service par ce que réformé pour raison médical (cardiomyopathy), cela lui permet de jouer du Banjo et de la guitare mais aussi de chanter au 2I's Special une Bar du quartier de Soho (lieu légendaire du début du Rock n'roll en Angleterre). Il découvre en même temps les rockers américains comme Buddy Holly et Elvis Presley et quitte le skiffle pour se diriger artistiquement plus radicalement vers le rock n'roll. Sa carrière va décoler grâce au photographe John Kennedy et son manager Larry¨Parnes (qui lui trouvera son nom d'artiste "Tommy Steele"). Son premier disque le trés bon Rock with the caveman qu'il grave pour Decca records sera un tube national en 1956, suivi de son plus gros tube la reprise du Sinning the blues de Guy Mitchell (N° 1 des charts UK) début 1957.
Il réalisera quelques classiques du rock n'roll anglais avec son groupe Les Steelmen comme en 1956 Elevator rock, Doomsday rock, Sining the blues et Rebel rock (que du trés bon), en 1957 Knee deep the blues, teenage party (N° 15 uk charts), butterfingers, Cannibal pot (N° 8 UK charts), Shiralee, Grandad's rock (N° 11 UK charts), Water, water, A handfull of songs (N° 5 uk charts), en 1958 Happy guitar, Princess (N° 20 uk charts), Nairobi, Neon sign (N° 3 Uk charts), et Only man on the island, i put the lightie on (N° 16 uk charts).
Du point de vue strictement Rock n'roll ses faces les plus interressantes sont sans aucun doute celles de 1956 et 1957. A partir de 1958 il fait une carrière solo et se tourne artistiquement vers la pop voir le crooner. Mais ces faces rock n'roll avec ses steelmen sont réellement superbes, avec une énergie, une originalité qui font d'elles un style à part entière typiquement anglais loin d'une ppale copie du rock américain.
Même s'il s'éloigne du rock n'roll, il fait une carrière d'acteur avec succés, et continue à faire des tubes au hit parade UK jusqu'en 1961, et continu à enregistrer pour Decca jusqu'en 1963, puis passe chez RCA en 1965, Vista en 1967, PYE en 1974.
Il tourne dans de nombreux films, mais il faut voir et écouter son premier film The tommy Steele story de 1957, qui contient un grand nombre de ses meilleurs rock.
Le lp absolument
 indispensable est justement la bande audio du film The Tommy Steele Story de 1957 decca LFT 1288 (qui sera réédité durant les 80's) avec Take me back, baby, Butterfingers, I like, A handfull of songs, You gotta go, Water water, Cannibal pot, Will it be you, Two eyes, build up, Time to kill, Elevator rock, Doomsday rock et Teenage party.
Son disque live Tommy Steele Stage Show decca LF 1287 aussi de 1957, est également trés bon comprenant Giddy up a ding dong, Treasure of love, Honky tonk blues, Razzle dazzle, Kaw liga, Teenage party, Wedding bells, What is thing called love On the move et rock with the caveman.

 

Le 25 cm Tommy Steele Story (BO du film) est décliné en eP je possède le N° 1 sur Decca (DFE 6398) avec les titres Take me back, baby, Water, water, Will it be you et Build up.

DSC05539.jpg

 

 

 

 



 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires